Mardi 19 Septembre 2017
(APS 12/08/17)
ALGER- Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a adressé un message de félicitations à son homologue de la République du Tchad, Idriss Deby Itno, à l'occasion de la célébration de la fête nationale de son pays, dans lequel il lui a réitéré son engagement à poursuivre les efforts communs en vue de promouvoir les intérêts de l'Afrique et de la sous-région. "La célébration par la République du Tchad de sa fête nationale m'offre l'agréable occasion de vous adresser, au nom du peuple et du gouvernement algériens ainsi qu'en mon nom personnel, nos chaleureuses félicitations accompagnées de mes meilleurs vœux de santé et de bonheur pour vous-même, de progrès et de prospérité pour le peuple tchadien frère", a écrit le...
(Alwihda 12/08/17)
"Nous nous sommes engagés à travailler avec le Tchad sur un certain nombre de questions importantes, y compris la sécurité régionale, la protection des réfugiés et d'autres populations vulnérables, la promotion de la conservation de la faune et le renforcement de la démocratie et des droits de l'homme." Le secrétaire d'Etat américain aux Affaires Etrangères, Rex W. Tillerson, dans une déclaration à la presse hier, s'est félicité de la contribution du Tchad aux opérations internationales de maintien de la paix, et notamment l'accueil de l'exercice militaire FLINTLOCK 2017. Il a, "au nom du peuple des Etats-Unis", adressé toutes ses félicitations au Tchad pour la célébration du 57ème anniversaire de son indépendance, ce 11 août. Les États-Unis et le Tchad "partagent...
(Alwihda 12/08/17)
Le Tchad célèbre depuis ce vendredi 11 août 2017 son 57ème anniversaire de l’accession à la souveraineté internationale. Pour marquer ce jour historique où les Tchadiens ont pris les destinées de leur pays en main après avoir consenti d’énormes sacrifices pour y parvenir, une cérémonie de commémoration du 57ème anniversaire de l’indépendance du Tchad a eu lieu ce vendredi, à la Place de la Nation sous l’auspice du président, Idriss Déby Itno en présence du premier ministre, Pahimi Padacké, de la première dame, Hinda Deby Itno, des membres du gouvernement et des corps diplomatiques. Quelques minutes après son arrivé, le chef de l'Etat en a profité pour aller déposer des gerbes de fleurs aux monuments aux morts. Ensuite, s’en est...
(Financial Afrik 12/08/17)
Le Tchad a informé le 08 Août dernier la Commission de la CEMAC à Bangui, de l’ouverture des frontières du pays aux ressortissants de l’espace communautaire en séjour sur son sol. Les autorités tchadiennes instruisent dans une note circulaire parvenue au secrétariat de la Commission à Bangui que les services d’Emi-immigration et missions diplomatiques qu’en application des instructions des chefs d’Etat de la CEMAC, la libre circulation des ressortissants des six États membres de la Communauté est intégrale. A cet effet, selon la note, tout ressortissant d’un Etat membre de la communauté, détenteur d’une pièce d’identité sécurisée (passeport ou carte d’identité) en cours de validité n’est plus soumis à l’obligation de ou d’autorisation de sortir pour tout séjour ne dépassant...
(AFP 11/08/17)
L'activiste Bruno Guelkor, arrêté en début de semaine à Moundou, dans le sud du Tchad, alors qu'il imprimait des t-shirts en soutien à l'opposant Laokein Médard, lui-même en prison, a été remis en liberté, a appris l'AFP jeudi de source judiciaire. L'artiste-peintre qui avait été arrêté lundi "a été libéré hier (mercredi), mais son matériel comme ses machines pour l’impression des t-shirts n’a pas été restitué", a indiqué à l'AFP Boniface Mouandilmadji, avocat de l'opposant en prison. "Toute personne rencontrée à Moundou vêtue d'un t-shirt avec la photo de Monsieur Laokein Kourayo Médard se voit arracher son habit. Cela constitue un acte dégradant et humiliant", avait écrit l'un des leaders de l'opposition Saleh Kebzabo dans un communiqué daté de lundi...
(La Voix de l'Amérique 11/08/17)
L'activiste Bruno Guelkor, arrêté en début de semaine à Moundou, dans le sud du Tchad, alors qu'il imprimait des t-shirts en soutien à l'opposant Laokein Médard, lui-même en prison, a été remis en liberté, a appris l'AFP jeudi de source judiciaire. L'artiste-peintre qui avait été arrêté lundi "a été libéré hier (mercredi), mais son matériel comme ses machines pour l'impression des t-shirts n'a pas été restitué", a indiqué à l'AFP Boniface Mouandilmadji, avocat de l'opposant en prison. "Toute personne rencontrée à Moundou vêtue d'un t-shirt avec la photo de Monsieur Laokein Kourayo Médard se voit arracher son habit. Cela constitue un acte dégradant et humiliant", avait écrit l'un des leaders de l'opposition Saleh Kebzabo dans un communiqué daté de lundi...
(Dw-World 11/08/17)
Alors que dans moins d'un mois se tiendra, en France, une réunion du Club de Paris pour parler endettement, le président Idriss Déby Itno a entamé des consultations avec l'opposition tchadienne. "On va continuer à exiger" (Mahamat Ahmat Alhabo, opposition) Le principal regroupement de l'opposition, le Front de l'Opposition Nouvelle pour l'Alternance et le Changement a répondu présent à l'invitation du président tchadien mais n'a pas cédé sur sa principale revendication : le FONAC exige la mise en place d'un dialogue national pour débattre des nombreux problèmes que rencontre le pays. Cliquez sur l'image ci-dessus pour écouter Mahamat Ahmat Alhabo, le coordonateur du mouvement, par ailleurs ancien candidat à l'élection présidentielle d'avril 2016. Lire sur: http://www.dw.com/fr/lopposition-tchadienne-reste-ferme/a-40050046
(Alwihda 11/08/17)
Le chef de l'Etat Idriss Déby "a promis aux tchadiens de reformer les institutions de l'Etat avec la participation de tous. Pour traduire dans les faits son programme politique, il a engagé ce 10 août 2017, une série de concertation avec les partis politiques de l'opposition démocratique", a indiqué aujourd'hui la Présidence de la République. M. Djimet Clément Bagaou, à la tête d'une délégation du cadre de concertation des partis politiques de l'opposition démocratique a échangé avec le chef de l'Etat, sur la tenue prochaine du forum consacré à la reforme des institutions de l'Etat. Le même sujet était au centre d’un huis-clos entre le Président de la République et M. Mahamat Ahmad Alhabo, Coordonateur du Front de l'opposition nouvelle...
(Alwihda 11/08/17)
Une faction appartenant à l'opposition politico militaire tchadienne installée en Libye a décidé de rallier le gouvernement avec armes et bagages. Ils sont plus de trois cents éléments dirigés par un certain officier tchado-libyen qui a négocié le ralliement. La colonne aurait quitté le territoire libyen pour rentrer sur le sol tchadien conformément à l'accord entériné avec les plus hautes autorités tchadiennes. Si cette information est confirmée, cela constituerait le début d'une fissure au sein de l'opposition armée stationnée en Libye et qui est morcelée en quatre factions qui se disputent la direction.
(APA 11/08/17)
Le Tchad accorde la libre circulation sur l’ensemble de son territoire aux ressortissants des Etats membres de la communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), a annoncé le ministre des Affaires étrangères, de l’Intégration africaine et de la Coopération internationale, Hissein Brahim Taha, dans une circulaire rendue publique, jeudi, à N’Djaména, Le Tchad matérialise ainsi la libre circulation des ressortissants de la CEMAC en application de la décision des chefs d’Etat lors de leur sommet extraordinaire du 25 juin 2013, souligne le chef de la diplomatie ...
(BBC 11/08/17)
Le Tchad a annoncé jeudi qu'il accorde la libre circulation sur l'ensemble de son territoire aux ressortissants des Etats membres de la communauté économique et monétaire d'Afrique centrale. Selon le ministre tchadien des Affaires étrangères, de l'Intégration africaine et de la Coopération internationale, Hissein Brahim Taha, les ressortissants de la zone Cemac n'auront plus besoin de visas pour entrer dans le pays. "Tout ressortissant de l'un des Etats membres, Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon et Guinée Equatoriale, détenteur d'une pièce d'identité sécurisée (Passeport ou carte d'identité) en cours de validité, n'est plus soumis à l'obligation de visa d'entrée ou d'autorisation de sortie pour tout séjour ne dépassant pas 3 mois en territoire tchadien", a déclaré le ministre. Cette décision devrait faciliter...
(AFP 10/08/17)
Six enseignants ont été blessés dans la capitale tchadienne N'Djamena après un tir de sommation dans une altercation avec la police, a indiqué mercredi une source sécuritaire à l'AFP, confirmant des sources syndicales. Mardi, "un militaire a tiré en l'air comme tir de sommation. Malheureusement la balle à blessé un enseignant et a ricoché sur la vitre de la salle. Les cinq autres ont été blessés par les débris des vitres cassées", a indiqué à l'AFP le porte parole de la police Paul Manga. Le militaire auteur du tir est "entre les mains de la police"...
(Afrique sur 7 10/08/17)
Le Tchad a failli connaître un carnage de ses enseignants du fait d’un soldat incontrôlé qui a ouvert le feu sur ces porteurs d’instruction qui s’étaient rendus au Ministère de l’Education Nationale tchadienne pour homologuer leurs diplômes. L’on aurait purement et simplement déploré un carnage sur des enseignants venus tranquillement homologuer leurs diplômes au Ministère de l’Education Nationale du Tchad. Un soldat posté là et animé des idées moribondes dont lui seul en connaît les tenants et les aboutissants, a ouvert le feu sur les enseignants réunis en cet endroit avant d’être maîtrisé par ses collègues. Pour rappel, il fut un temps où des étudiants avaient manifesté bruyamment devant le Parlement en déchirant leurs diplômes parce que fatigués du chômage...
(Dw-World 10/08/17)
La crise post-électorale continue de plonger le Tchad dans une impasse socio-politique. Les activités tournent au ralenti dans tous les secteurs. Une conférence des partenaires financiers devrait se tenir à Paris. "Dès qu’il y a un peu d’argent qui vient, il se volatilise très vite." (Saleh Kebzabo) Le marasme socio-économique frappe le Tchad depuis la réélection d’Idris Deby en août dernier. Une réélection contestée par l’opposition et suivie dans le pays par une vague de protestations et de grèves des fonctionnaires dans plusieurs secteurs clés comme la santé et l’éducation. L’effondrement des prix du pétrole sur le marché international a sensiblement aussi affecté l’économie du Tchad, qui dépend en grande partie des revenus pétroliers. D'où les espoirs que suscite cette...
(RFI 10/08/17)
Au moins cinq enseignants ont été blessés par balles mardi 8 août au siège du ministère de l'Éducation nationale à Ndjamena. L’agent de sécurité qui a tiré a été arrêté et une enquête a été ouverte. Selon le ministre de l’Intérieur, il s’agirait d’un « tir de sommation raté ». Une enquête a été ouverte. Un agent de protection a fait feu, mardi 8 août, alors que des centaines de professeurs se trouvaient au siège du ministère de l’Éducation, à Ndjamena, pour des démarches administratives dans le cadre du recensement en cours des enseignants. « Il y a eu un peu de désordre, un peu de débordement. Chacun voulait passer, chacun voulait déposer son dossier, qui ont provoqué des bousculades...
(Reuters 10/08/17)
PARIS (Reuters) - Les centres d'examen des demandes d'asile qu'Emmanuel Macron souhaite voir implantés en Afrique pour enrayer les flux de migrants qui traversent la Méditerranée ne seront pas installés en Libye mais au Niger et "peut-être" au Tchad, a déclaré mercredi la ministre chargée des Affaires européennes. "Ça n'est évidemment pas aujourd'hui en Libye, compte tenu de la situation qui prévaut dans ce pays, qu'on va pouvoir le faire dans des conditions de sécurité et de respect de la personne satisfaisantes", a dit Nathalie Loiseau sur franceinfo. "L'idée, c'est de le faire au Niger, peut-être au Tchad." Le président de la République avait annoncé en juillet son souhait d'ouvrir ces centres de tri entre migrants économiques et réfugiés "afin...
(APA 10/08/17)
La capitale tchadienne, N’Djaména, a enregistré une grosse pluie dans la nuit du mardi au mercredi, rendant difficile la circulation et obligeant du coup les populations à se terrer dans leurs domiciles. Cette forte pluie n’est pas la première du genre enregistrée au Tchad depuis le démarrage de la saison des pluies. En effet, depuis le début du mois d’août, des grosses pluies rendent impraticables certaines rues. Les habitants des quartiers périphéries ont du mal à se rendre au centre ville. Certains fonctionnaires désertent carrément les bureaux. Après la grosse pluie survenue dans la nuit du mardi au mercredi, beaucoup d’usagers ont eu de la peine à sortir de chez eux. Les rues et avenues sont prises par les eaux...
(La Tribune 10/08/17)
Le forum de l'African growth and opportunities act (AGOA) a démarré en force ce mardi dans la capitale togolaise, Lomé. Avec le secteur privé et la société civile, mis en avant pour cette première journée, les débats ont permis de dresser les difficultés dans la mise en place de l'AGOA et de formuler des propositions pour y remédier. Un atelier de restitution est prévu dans la journée de ce 9 août. Comme annoncé, une quarantaine de délégations africaines et de hauts fonctionnaires américains se sont retrouvés ce mardi 8 août 2017 dans la capitale togolaise Lomé pour participer au 16e forum de l'African growth and opportunities act (AGOA. Les travaux de la première journée du forum ont été assurés par...
(AFP 09/08/17)
La France, qui a l'intention d'ouvrir au Niger et au Tchad des centres d'examen pour les candidats à l'asile, fera des "propositions" "à la fin de l'été", a déclaré mercredi le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian. "Nous sommes en réflexion pour vérifier le côté opérationnel de centres d'orientation que nous mettrions en place à la fois au Tchad et au Niger pour contribuer à maîtriser les flux de migrations", a-t-il affirmé en réponse à la questions d'un député. "Cela devrait nous amener à avoir des propositions d'action (...) à la fin de l'été", a-t-il ajouté. Paris étudie la question "en relation étroite avec les autorités nigériennes et tchadiennes, avec le Haut commissariat pour les réfugiés des Nations unies,...
(RFI 09/08/17)
Les arrestations se succèdent après l’interpellation et la mise en examen de Laoukein Médard, ancien candidat à l’élection présidentielle tchadienne et ancien maire de Moundou, la capitale économique du pays. Lundi 7 août, l’un de ses neveux a été arrêté pour avoir confectionné des t-shirts à son effigie. Le neveu de Laoukein Médard a été arrêté lundi matin à Moundou. Artiste-peintre et imprimeur, il avait imprimé les t-shirts de soutien à son oncle. Il a été arrêté dans son atelier, qui a été saccagé et vidé. Cette nouvelle interpellation intervient dans un contexte très tendu, après...

Pages