Samedi 20 Janvier 2018
(APA 29/11/17)
APA-N’Djaména (Tchad) - Le président Idriss Déby a fermement rejeté, mardi à N’Djaména, les accusations de la justice américaine selon lesquelles il aurait reçu des pots-de-vin, martelant à ce propos qu’il ‘’n’a pas été corrompu et ne sera jamais corrompu’’. «Vous savez que depuis quelques jours, dans une affaire absurde, on m’accuse d’être corrompu, que j’avais reçu des pots-de-vin (…) je suis tout blanc. Déby n’a pas été corrompu et ne sera jamais corrompu », a notamment dit le chef de l’Etat tchadien qui s’exprimait à l’occasion de la commémoration de la Journée nationale de prière pour la paix et la cohésion, un évènement organisé chaque année par les confessions musulmane, chrétienne et protestante du pays. Selon Kenneth Blanco, secrétaire...
(La Tribune 29/11/17)
Le comité technique d'appui aux réformes institutionnelles du Tchad a rendu son rapport final ce week-end en présence du premier ministre tchadien, Pahimi Padacké Albert. En dehors des propositions d'une carte administrative du pays, le comité a proposé un septennat avec une limitation du mandat présidentiel. L'oppositions s'indigne. Le Tchad fait-il un pas de plus vers ses réformes constitutionnelles ? Le comité technique mis en place pour appuyer ses réformes a rendu son rapport et n'a pas hésité à se prononcer sur la limitation de mandat présidentiel. L'ébauche de ce que pourrait devenir la prochaine Constitution du Tchad indique qu'à partir de 2021, le chef de l'Etat serait élu pour un mandat de sept ans, renouvelable une seule fois. Les...
(La Tribune 29/11/17)
Fin juin dernier, le conseil d'administration du FMI avait approuvé un accord triennal de 312,1 millions de dollars pour le Tchad. Aussitôt, un premier décaissement de 48,8 millions de dollars avait été autorisé. Mais aujourd’hui, contre toute attente, le Fonds monétaire international a décidé de faire patienter le Tchad pour l’octroi de la deuxième tranche de ce prêt. Mais que s’est-il passé entre temps ? La promesse faite au Tchad par le FMI au mois de juin dernier était des plus alléchantes : une enveloppe de 312,1 millions de dollars sur trois ans. Mais N'Djamena devra encore patienter pour voir la couleur de cette argent ou du moins, la totalité. Après l'autorisation d'un premier décaissement de 48,8 millions de dollars...
(AFP 29/11/17)
Les chefs d'Etat et de gouvernement arrivaient progressivement mercredi à Abidjan pour le cinquième sommet Union européenne (UE) - Union africaine (UA), qui se penchera principalement sur les questions d'immigration et de sécurité, avec l'ambition de donner un meilleur avenir à la jeunesse africaine. Parmi les 83 dirigeants attendus, la chancelière allemande Angela Merkel, le secrétaire général de l'ONU Antiono Gutteres, le président rwandais Paul Kagame, entre autres, ont été accueillis par le président ivoirien Alassane Ouattara, hôte du sommet, avant l'ouverture officielle à 14 heures (locales et GMT).
(Xinhua 29/11/17)
Face à la traite de migrants en Libye, son voisin du nord, le président tchadien Idriss Déby Itno a appelé à une action forte, décisive pour arrêter définitivement cette pratique moyenâgeuse. "Nous devrions agir. La communauté internationale a la responsabilité d'agir. L'Afrique, l'Union africaine ont la responsabilité d'agir, au mieux au plus vite pour sauver ces jeunes Africains victimes de la barbarie de ces hommes qui haïssent la peau noire", a déclaré mardi le président tchadien Déby Itno qui s'exprimait pour la première fois sur la tragédie en Libye, en marge de la Journée nationale de la prière collective célébrée mardi dans la capitale. "C'est inadmissible! C'est intolérable de voir à notre ère, au 21ème siècle, l'esclavage des Noirs", a-t-il...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens". "Il y a un potentiel dans l'agriculture, la filière de valorisation de la production agricole et le numérique" notamment, a-t-il dit. "Ce dynamisme est une nécessité pour faire face au défi démographique", a poursuivi le chef de l'Etat, rappelant que...
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.
(Le Monde 28/11/17)
La crise a compromis les chances d’intégration des réfugiés, incitant certains à vouloir rejoindre le Vieux-Continent. A l’abri de la rue, au fond de l’échoppe, une liasse de billets change de main. Ali Djara Zene soupire. Sa journée est sauvée. Quand il a flairé le client, le patron de la boutique Fashion Wear a d’abord attendu, laissant tâter l’étoffe, observer le tomber d’une veste ; puis, au moment opportun, il s’est rapproché et a ferré sa proie. Cet art-là, le réfugié l’exerçait tout gamin déjà, dans les rues de Bangui, la capitale centrafricaine. Aujourd’hui, au Tchad, il tente tant bien que mal de continuer. En février 2014, Ali était pourtant arrivé la tête haute à N’Djamena, la capitale tchadienne, ses...
(Agence Ecofin 28/11/17)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de publier un rapport sur « L’état des systèmes de paiements par monnaie électronique dans la Cemac 2011-2016 ». Selon ledit rapport, au moins 95% des transactions financières électroniques ont été faites par le Mobile Money pendant la période sous revue. A titre d’exemple, indique la Beac, les recharges des porte-monnaie électroniques, c’est-à-dire, les dépôts en espèces de la clientèle dans les points de vente, ont atteint 735 milliards FCFA en 2016, dont 663 milliards FCFA pour le Mobile Money. « Cet instrument est également le moyen par excellence des transferts d’argent par monnaie électronique car, 99% de ceux-ci se font par Mobile Money », relève la Banque centrale. Toujours, selon...
(AFP 27/11/17)
APA-N'Djamena (Tchad) - Le comité technique d’appui aux réformes institutionnelles au Tchad a rendu son rapport final samedi en proposant un septennat avec une limitation du mandat présidentiel. Le rapport a été présenté au cours d’une cérémonie officielle en présence du Premier ministre Pahimi Padacké Albert, par ailleurs président du haut comité chargé des réformes institutionnelles. « L’équilibre entre les différents antagonismes pourrait résider dans, entre autres, le rétablissement de la limitation du nombre de mandats présidentiels, l’application du même principe aux autres mandats électifs nationaux et locaux (députés, sénateurs et conseillers provinciaux et municipaux)...
(RFI 27/11/17)
Au Tchad, une importante manifestation de soutien à Idriss Déby Itno s'est déroulée ce dimanche, quelques jours après les accusations de la justice américaine impliquant le chef de l'Etat tchadien dans une affaire de pots-de-vin. Une manifestation qui démontre l'agacement des politiques tchadiens face à des révélations compromettantes venants régulièrement des Etats-Unis ces derniers temps. Fin septembre, un décret du président ...
(RFI 27/11/17)
Au Tchad, des associations de la société civile réunies au sein de la coalition « Touche pas à mes acquis » ont organisé une manifestation contre les États-Unis, ce dimanche 26 novembre, à Ndjamena. Environ 2 000 personnes se sont rassemblées au Palais du 15 janvier, l'ancien siège du gouvernement, pour protester contre les accusations de corruption de la justice américaine contre le président tchadien, Idriss Déby. Selon un communiqué du ministère américain de la Justice, le président tchadien a été cité dans une affaire de pot-de-vin versé par une société chinoise et qui implique aussi l'ancien ministre sénégalais, Cheikh Tidiane Gadio. La plate-forme des associations de la société civile dénonce un acharnement contre le président tchadien. Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171126-tchad-etats-unis-justice-cheikh-tidia...
(AFP 27/11/17)
La France va ajuster ses opérations extérieures au Moyen-Orient ainsi qu'au Sahel, alors que ses armées sont engagées sur de multiples fronts, affirme le chef d'état-major des Armées, le général François Lecointre, dans un entretien au Journal du Dimanche. "Sur Barkhane (force anti-jihadiste française de 4.000 hommes déployée dans le Sahel, ndlr), je vais intensifier le soutien à nos partenaires du G5 Sahel pour qu'ils deviennent plus autonomes (...) en essayant de réduire autant que possible mon empreinte au sol". Le G5 Sahel, qui regroupe cinq pays de la région...
(APA 27/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les pays d’Afrique centrale, écartelés entre trois regroupements communautaires, mènent une réflexion au sein du Comité de pilotage de rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil/Cer-Ac) pour une harmonisation des procédures devant permettre de mettre sur pied une seule Communauté économique régionale (CER), a-t-on appris samedi de sources concordantes. Cette démarche est de nature à renforcer la circulation des personnes et des biens et booster les échanges économiques et commerciaux dans cette partie du continent. En prélude à la rencontre des ministres des Finances et de l’intégration qui s’ouvre lundi à Yaoundé, des experts planchent actuellement sur la question afin de soumettre au conseil des ministres, des propositions concrètes qui seront soumises à l’approbation des...
(Xinhua 27/11/17)
Un exercice d'entraînement sur le terrain de la Force en attente d'Afrique de l'Est (EASF), baptisé "Mashariki Salaam II", a débuté samedi sur la base militaire de Gebeit, dans l'est du Soudan. Au total, dix pays d'Afrique de l'Est prennent part à l'exercice, qui s'achèvera le 6 décembre. "Cet exercice aidera l'EASF à se préparer à accomplir les tâches assignées, notamment en ce qui concerne le maintien de la paix", a déclaré le lieutenant-général Yahya Mohamed Khair, chef d'état-major adjoint du Soudan et président du Comité des chefs des effectifs de défense de l'EASF, dans un discours prononcé lors de la cérémonie de lancement de l'exercice. Le général Khair a promis que l'armée soudanaise fournirait toute l'assistance nécessaire pour garantir...
(RFI 27/11/17)
La construction d'une véritable architecture africaine de sécurité sur le continent, il en sera question, lors du prochain sommet Afrique-Europe à Abidjan, les 29 et 30 novembre 2017alors que les opérations de maintien de la paix de l'Onu ont montré leurs limites en Afrique. Dans la région du Sahel et du Sahara, une initiative régionale a vu le jour, parrainée par la France, mais soutenue par l’Union Européenne et les Etats-Unis: la force conjointe du G5 a été lancée, début juillet 2017, par le président Emmanuel Macron. 5 pays de la région, le Mali, le Niger, le Burkina Faso, mais aussi la Mauritanie, et le Tchad se sont mis d'accord, pour mettre sur pied, une force anti-terrorisme de 5000 hommes,...
(AFP 25/11/17)
L'ancien maire de Moundou (sud du Tchad) et candidat à la dernière présidentielle tchadienne, Laokein Médard, a finalement été libéré vendredi soir, avec 24 heures de retard, après qu'un procureur a tenté de s'opposer à sa remise en liberté ordonnée par un juge, a-t-on appris de source judiciaire. Jeudi, reconnaissant "une détention abusive", un juge avait ordonné la remise en liberté de M. Médard, arrêté il y a quatre mois pour "malversations financières". Le procureur de Moundou avait fait immédiatement appel de la décision, refusant cette libération.
(Agence Ecofin 25/11/17)
Le FMI a repoussé l'octroi d'un crédit au Tchad, en raison du blocage des discussions sur la dette reclamée à ce pays par Glencore et un groupe de banques internationales. Le décaissement de cette deuxième tranche de financement au titre de la facilité élargie de crédit, dépendait effectivement de la résolution de ce problème. Parmi les engagements que le Tchad a pris dans le cadre de son programme de redressement avec le FMI, figue en effet la restructuration de cette dette qui plombe la soutenabilité de la dette commerciale du pays. Le problème, c'est que les deux parties ne parviennent plus aujourd'hui à s'accorder. Selon des sources proches du processus, et qui ont échangé avec l'Agence Ecofin, le gouvernement tchadien...
(Agence Ecofin 25/11/17)
Mercredi, le gouvernement tchadien a publié un communiqué dans lequel il rejette les accusations de corruption portées depuis lundi contre son chef, Idriss Déby (photo). Selon un rapport de la justice américaine, le président Déby aurait reçu 2 millions de dollars en échange de droits pétroliers d’une compagnie chinoise. Ceci sans aucun appel d’offres international comme le veut le code pétrolier en vigueur. « Le gouvernement s'indigne et s’interroge sur cette attaque acharnée contre notre chef de l'Etat.», a déclaré mercredi le gouvernement tchadien avant de souligner qu’Idriss Déby a toujours cherché la transparence dans les secteurs des ressources naturelles du pays. Le rapport accable également l'ancien ministre de l'Intérieur de Hong Kong, Chi Ping Patrick Ho, et l'ancien ministre...
(AFP 24/11/17)
Le procureur de Moundou (sud du Tchad) a refusé de signer l'autorisation de sortie de Laokein Médard, ancien maire de Moundou et candidat à la dernière présidentielle tchadienne, qui devait être libéré jeudi sur décision du juge après avoir été arrêté pour "malversations financières", selon une source judiciaire. "Le juge a ordonné la mise en liberté d'office pour détention abusive", avait expliqué plus tôt à l'AFP une source judiciaire tchadienne, ajoutant que lorsqu'"un détenu est placé sous mandat pendant plus de quatre mois, sa détention devient abusive". Mais selon une source judiciaire, le procureur a déclaré qu'il faisait appel de la décision du juge. Arrivé troisième à la présidentielle d'avril 2016, Laokein Médard a été arrêté mi-juillet pour "malversations financières",...

Pages