Dimanche 23 Juillet 2017
(Xinhua 30/06/17)
Le président tchadien Idriss Déby Itno a inauguré, mercredi dans la capitale, un nouvel hôtel 5 étoiles, le Radisson Blu, d'un coût global dépassant les 60 milliards F CFA (environ 120 millions de dollars), sur fonds propres de l'Etat tchadien. Situé au bord du fleuve Chari qui traverse N'Djaména, la capitale tchadienne, le Radisson Blu compte 175 chambres (dont 38 suites) offrant notamment un accès internet Wifi gratuit. "Cet établissement vient créer au moins 300 emplois directs et améliorer la capacité d'accueil de N'Djaména . Car de moins de 200 chambres il y a une dizaine d'années, nous sommes arrivés aujourd'hui à plus de 4.000 chambres", a déclaré le président Idriss Déby Itno. "Avec ce nouvel hôtel, le Tchad est...
(Jeune Afrique 30/06/17)
Les chefs d’État des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) se réunissent dimanche 2 juillet à Bamako. Principal enjeu de ce sommet : la mise sur pied d'une force conjointe anti-terroriste, annoncée depuis des mois. Quels sont les objectifs de ce sommet ? Ce sommet a pour but de concrétiser – enfin – la force conjointe du G5 Sahel. L’idée de cette force anti-terroriste, composée de troupes des cinq pays membres, avait été annoncée une première fois le 20 novembre 2015, lors d’une rencontre des chefs d’État de l’organisation sahélienne à N’Djamena. Elle était ensuite tombée aux oubliettes avant d’être réactivée le 6 février dernier, à l’occasion d’un nouveau sommet à Bamako. « Nous avons...
(Le Monde 30/06/17)
Ahmedou Ould Abdallah, ex-secrétaire général adjoint de l’ONU, rappelle aux Etats sahéliens que la victoire sur l’extrémisme passera aussi par la lutte contre la corruption. Par Ahmedou Ould Abdallah Les présidents des pays du G5 Sahel au Sommet de N’Djamena, en novembre 2015 : le Malien Ibrahim Boubacar Keïta, le Mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, le Tchadien Idriss Déby, le Nigérien Mahamadou Issoufou et le Burkinabé Michel Katando. Le sommet qui doit réunir à Bamako, dimanche 2 juillet, les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et le nouveau président français donnera l’orientation de la lutte contre le terrorisme dans la région. Au-delà, il sera aussi un test grandeur nature des futures relations...
(AFP 29/06/17)
Le président français Emmanuel Macron se rend dimanche à Bamako au sommet du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso et Tchad) où il annoncera un effort de la France pour soutenir la force conjointe des cinq pays contre le terrorisme, a indiqué l'Elysée jeudi. Ces cinq pays avaient décidé dans un premier sommet en février le principe de la création d'une force transfrontalière de l'ordre de 5.000 hommes qui a depuis reçu plusieurs soutiens internationaux dont celui de l'Union africaine, de l'Union européenne qui a promis de débloquer 50 millions d'euros, et cette semaine des Nations Unies. "Le sommet du 2 juillet marquera une nouvelle étape avec le lancement effectif de cette force conjointe, qui pourra poursuivre les groupes...
(AFP 29/06/17)
La force française Barkhane accompagnera la future force conjointe des pays du G5 Sahel jusqu'à ce que "la situation soit pacifiée" dans la région, a déclaré le ministre français des Affaires étrangères dans une interview au Monde à paraître jeudi. "Cette force est d'abord destinée à sécuriser les frontières en particulier dans les zones où évoluent les groupes terroristes. Elle fait du contre-terrorisme. C'est une priorité pour Barkhane de l'accompagner dans la durée", a noté Jean-Yves Le Drian dans le quotidien daté du 30 juin. Jusqu'à quand? "Jusqu'à ce que la situation soit pacifiée", a répondu le chef de la diplomatie française et ex-ministre de la Défense (2012-2017).
(Le Monde 29/06/17)
Ahmedou Ould Abdallah, ex-secrétaire général adjoint de l’ONU, rappelle aux Etats sahéliens que la victoire sur l’extrémisme passera aussi par la lutte contre la corruption. Le sommet qui doit réunir à Bamako, dimanche 2 juillet, les chefs d’Etat des pays du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger et Tchad) et le nouveau président français donnera l’orientation de la lutte contre le terrorisme dans la région. Au-delà, il sera aussi un test grandeur nature des futures relations entre la France et les pays africains francophones. Naturellement, ce sommet sera essentiellement consacré à la lutte contre le terrorisme. Il n’est cependant pas certain que les parties accordent la même priorité à cet objectif commun. Succès rapide et retour Soucieux du redressement...
(AFP 29/06/17)
Le président de l'Union africaine (UA) Alpha Condé, en visite au Tchad, s'est prononcé pour une participation accrue des troupes africaines dans la lutte contre le terrorisme au Sahel, alors que le président tchadien a menacé dimanche de retirer ses soldats des opérations en Afrique. "L'Union africaine (UA) doit prendre en charge la lutte contre le terrorisme", a déclaré mercredi le président de l'UA Alpha Condé en marge d'un forum sur la jeunesse à N'Djamena, estimant qu'"il faut que ce soient les Africains eux-mêmes qui assument ce combat" étant donné que "la présence des Casques bleus [de la Minusma] n'a pas donné des résultats". Dimanche, le président tchadien Idriss Déby avait déclaré dans une interview à plusieurs médias français que...
(APA 29/06/17)
Les indemnités des fonctionnaires du corps de la Police nationale du Tchad ont été réduites de 50 % aux termes d’un décret rendu public ce jeudi à N’Djamèna. Les salaires des policiers avaient été augmentés en 2014 et le nouveau décret abroge celui de 2014 qui fixait l’échelonnement indiciaire et définissait les modalités de reclassement des grades et de reversement des fonctionnaires du corps de la Police nationale. Contactée par APA, une source au service de la solde a expliqué que ce décret était la suite logique de la politique d’austérité engagée par le gouvernement. ‘’Les policiers ont été épargnés depuis le rabattement des indemnités des autres agents du public. Maintenant, c’est leur tour’’, a indiqué la même source. Au...
(AfricaNews 29/06/17)
Idriss Déby Itno, le chef de l‘État tchadien était lui-même aux manettes de l’inauguration du Radisson Blu, hôtel cinq étoiles dont l’inauguration s’est déroulée ce mercredi à N’Djaména. D’un coût global de 60 milliards de francs CFA (environ 120 millions de dollars), entièrement supportés par l‘État tchadien cette réalisation dotée de 175 chambres dont 38 suites, vient renforcer la compétitivité de N’Djaména, la capitale, dans le secteur de l’hôtellerie haut de gamme. Mieux, le président tchadien Idriss Déby y voit une opportunité pour booster le monde de l’emploi en dépit de la crise économique que traverse le pays. “Cet établissement vient créer au moins 300 emplois directs et améliorer la capacité d’accueil de N’Djaména. Car de moins de 200 chambres...
(APA 29/06/17)
La société des hydrocarbures du Tchad (SHT) va se lancer dés octobre prochain à la production du pétrole par la mise en développement des champs de Sidigui, localité située à quelque 200 kilomètres de la capitale N’Djaména, a-t-on appris à l’issue du conseil d’administration de la société tenu récemment. Selon le président statutaire de la SHT, Nagoum Yamassoum, par ailleurs secrétaire général de la présidence de la République, le conseil a approuvé un accord de coopération globale signé entre la SHT et le...
(APA 29/06/17)
Le chef de l’Etat guinéen, également président en exercice de l’Union africaine (UA), M. Alpha Condé est arrivé ce mercredi après-midi dans la capitale tchadienne, N’Djaména ou il a va présider, demain, jeudi, la cérémonie d’ouverture du premier Forum panafricain de la jeunesse. A son arrivée à l’aéroport international Hassan Djamous de N’Djaména, il a été accueilli par son homologue tchadien, Idriss Déby Itno.avec qui il a brièvement échangé, avant de regagner les villas des hôtes qui accueillent les invités de marque du pays. Le président de la commission de l’UA, Moussa Faki, est également attendu à ce forum qui a pour thème : « Tirer pleinement du dividende démographique en investissant dans la jeunesse ». Plusieurs autres délégations sont...
(Jeune Afrique 29/06/17)
En difficulté, le Cameroun bénéficie d'une aide du FMI de 666,2 millions de dollars assortie d'un ajustement peu douloureux. Le Fonds lui demande de moins emprunter et de mieux choisir ses investissements. Avec un budget et des réserves mis à mal par la chute des cours du pétrole et par ses efforts militaires contre Boko Haram, le Cameroun s’est vu accorder, lundi 26 juin, par le Conseil d’administration du Fonds monétaire internationale (FMI) un prêt de 666,2 millions de dollars, dont 171,3 millions immédiatement disponibles, au titre de la « Facilité élargie de crédit ». Il est le deuxième pays de la CEMAC après le Gabon a bénéficié d’une telle aide. En contrepartie, il s’est engagé à mener à bien...
(APA 29/06/17)
Le premier forum panafricain de la jeunesse s’ouvre jeudi à N’Djamèna avec la participation de 200 délégués issus des 54 pays du continent africain ainsi que de la diaspora, a-t-on appris mercredi auprès du comité d’organisation de cet évènement Selon la même source contactée à N’Djamèna, le président en exercice de l’Union africaine, Alpha Condé, et le président de la commission de l’UA, Moussa Faki, sont attendus au forum qui a pour thème central : «Tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse». «Les jeunes africains vont bel et bien se retrouver à N’Djaména pour parler de leur avenir, parler de la feuille de route de l’Union africaine qui a plusieurs piliers. A travers cet événement, les...
(Jeune Afrique 29/06/17)
En se rendant à Bamako, le 2 juillet 2017, pour assister à un sommet du G5 Sahel avec le Malien IBK, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Mauritanien Mohamed Ould Abdelaziz, le Nigérien Mahamadou Issoufou et le Tchadien Idriss Déby Itno, le Français Emmanuel Macron va sans doute adresser deux messages : l’un à Donald Trump, via son représentant à Bamako, et l’autre à IBK. Au président américain, il veut faire savoir que les jihadistes ne cessent de gagner du terrain dans le centre du Mali, aux confins du Niger et du Burkina Faso, et qu’il faut appuyer financièrement la force de 5 000 militaires, policiers et civils que viennent de créer les chefs d’État du G5 Sahel. Parce que son...
(Xinhua 28/06/17)
Les travaux de développement intégré du champ pétrolier et gazier de Sédigui, dans la région du Lac Tchad, démarreront en octobre 2017, a annoncé mardi à Xinhua Nagoum Yamassoum, président du conseil d'administration de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), l'entreprise publique qui détient le permis d'exploitation. Le conseil d'administration de la SHT a approuvé l'accord de coopération globale signé entre la société publique et deux groupes étrangers dont le chinois Panjin Liaohe Oilfield Chenyu Group, a précisé Nagoum Yamassoum, par ailleurs Secrétaire général de la présidence de la République du Tchad. Cet important projet ...
(APA 28/06/17)
L’achat du sac de ciment à la cimenterie de Baoré (sud-ouest) est suspendu et, en outre, toutes les autorisations d’achat accordées au sein de la cimenterie sont annulées, selon une décision rendue publique, ce mardi, par le ministre du Pétrole, Béchir Madet, assurant l’intérim de son collègue de Mines, de la Géologie et des Carrières. Le prix du sac du ciment à la cimenterie est fixé à 3000 FCFA contre 9000 FCFA sur les marchés et 7000 FCFA le petit sac. A l’inauguration de la cimenterie en 2013, le chef de l’Etat tchadien, Idriss Déby Itno, avait déclaré que le ciment de Baoré n’était pas destiné à l’exportation car la production ne suffit pas au besoin national. Idriss Déby Itno...
(Le Monde 28/06/17)
Les technologies de pointe ne sont pas la panacée du développement, soutient l’économiste en chef de l’Agence française de développement, Gaël Giraud. Par Gaël Giraud Quelles sont les priorités du Tchad sur le moyen terme ? On l’a dit, la sécurité alimentaire y est devenue un enjeu vital. La tragédie que traverse aujourd’hui la Corne de l’Afrique témoigne de ce que la désertification et l’érosion des sols induits par le dérèglement climatique sont susceptibles d’avoir, dès à présent, des conséquences dramatiques, qui ne pourront que s’aggraver aux cours des prochaines décennies. Quels sont les atouts naturels dont dispose le Tchad pour y échapper ? L’un des taux d’ensoleillement les plus élevés de la planète et des ressources aquifères souterraines abondantes,...
(Xinhua 28/06/17)
Plus de 200 jeunes, issus de 55 Etats membres de l'Union africaine et de la diaspora, participeront au premier forum panafricain de la jeunesse qui s'ouvre le 29 juin 2017 dans la capitale tchadienne, a déclaré mardi à Xinhua Youssouf Abassallah, ministre tchadien de la Jeunesse, des Sports et des Loisirs. Pendant trois jours, ces jeunes plancheront autour du thème "tirer pleinement profit du dividende démographique en investissant dans la jeunesse". Avec le délai imparti et le contexte économique et financier difficile, la tenue de ce forum inédit est un véritable défi pour le gouvernement tchadien qui doit "être à la hauteur de cet évènement et de ce grand honneur fait par les dirigeants africains au chef de l'Etat, partant...
(Le Monde 28/06/17)
Entre Maiduguri et Boko Haram, une lutte à mort (3/5). Eclaté en plusieurs factions, le groupe djihadiste né au Nigeria cherche à étendre son champ d’action. « Celui qui dit “le conflit est fini” ment. Boko Haram est loin d’être mort. » Dans son fastueux bureau, au premier étage d’une grande villa surprotégée de Maiduguri, Kashim Shettima, le gouverneur de l’Etat de Borno, dans le nord-est du Nigeria, ne peut que contredire l’armée et le chef de l’Etat. Ceux-ci ont annoncé à plusieurs reprises avoir « défait techniquement » le groupe terroriste qui, en 2009, après l’assassinat de son fondateur, Mohamed Yusuf...
(AFP 27/06/17)
Le président tchadien Idriss Deby a estimé dimanche que le contrat passé en 2013 avec la société de négoce suisse Glencore pour les ventes de pétrole était "un marché de dupes". "Nous pensions que c'était une opportunité, c'était un marché de dupes", a déclaré M. Deby à l'émission Internationales (RFI, Le Monde, TV5 Monde), estimant avoir fait à l'époque "une démarche irresponsable". "Je m'en rends compte aujourd'hui. Il y a un délit d'initiés, et il y a une enquête en cours", a-t-il ajouté. Glencore a acquis en 2013 au Tchad 100% de la part étatique du pétrole pour une valeur correspondant à 16% du budget national de ce pays, un des plus pauvres de la planète. Les ONG dénoncent régulièrement...

Pages