Dimanche 22 Avril 2018
(Tchadanthropus 08/07/13)
« L’Affaire Hissein Habré » tienne au cœur le président tchadien Idriss Déby. Ce qui paraît normal, mais à connaître les gesticulations concoctées Deby dans cette affaire, force est de dire que l’homme manipule. Encore une occasion de procéder à une diversion. Fort d’une autosatisfaction démesurée après l’arrestation de l’ancien président tchadien Hissein Habré à Dakar du dimanche 30 juin dernier, Idriss Deby a réuni le premier cercle de son entourage durant toute la nuit 2 juillet. Y ont participé entre autre des zélateurs comme Hassan Sylla Bakari, et Mahamat Béchir Okorimi ancien ministre de l’Environnement et cinq membres dont Andjami Youssoubo Alias Sougoudo. Outre la déclaration à la nation du chef de l’Etat, il a été décidé la mise...
(Afrik.com 08/07/13)
A l’issue de la première partie de la manche aller des éliminatoires du CHAN 2014, qui va se tenir en Afrique du Sud, le Mali et le Nigeria ont presque validé leur ticket pour le tour suivant à la faveur de leurs larges succès contre le Guinée et la Côte d’Ivoire. De leur côté, le Maroc et le Sénégal ont aussi réalisé une bonne opération en s’imposant devant la Tunisie et la Mauritanie. Les résultats du premier tour aller Tunisie 0-1 Maroc Sénégal 1-0 Mauritanie Mali 3-1 Guinée Nigeria 4-1 Côte d’Ivoire Burkina Faso 1-0 Niger Cameroun - Gabon (suspendu en raison de la décision de la FIFA) RD Congo 2-1 Congo Burundi 1-1 Soudan Le programme des autres rencontres...
(Xinhua 06/07/13)
N'DJAMENA -- Le Conseil supérieur de la Magistrature du Tchad (CSM) a approuvé la nomination d'un pool de juges d'instruction devant s'occuper de l'affaire Hissène Habré, au cours d'une réunion tenue vendredi matin sous la direction du président Déby Itno. Un décret présidentiel, publié deux heures plus tard sur la radiotélévision officielle, a désigné trois magistrats au cabinet d'instruction de ce Pool judiciaire, trois autres au parquet d'instruction, et trois autres au parquet général. Le président Déby Itno a, par un autre décret, nommé M. Ousmane Souleymane Haroun point focal des Chambres africaines extraordinaires auprès du ministère tchadien de la Justice. Le point focal a rang et prérogatives de secrétaire général de ministère. Dans une déclaration faite le 1er juillet,...
(AFP 06/07/13)
N'DJAMENA, 6 juillet 2013 (AFP) - Plusieurs milliers de personnes ont défilé vendredi à N'Djamena, pour célébrer l'arrestation et l'inculpation de l'ex-président Hissène Habré, incarcéré à Dakar depuis le début de la semaine, a constaté un journaliste de l'AFP. Exhibant des pancartes à l'effigie de victimes du régime Habré et scandant "Justice ! Justice !", les manifestants ont sillonné quelques artères de la capitale tchadienne avant d'arriver place de la Nation. "Mon père a été arrêté en 1984. Mais nous ne savons même pas où il est enterré. C'est Hissène Habré mon problème. Il faut qu'il soit jugé et qu'il nous dise où il a fait enterrer mon père", a expliqué à l'AFP Virginie Manga, 53 ans, en montrant la...
(Sud Quotidien 06/07/13)
L’ancien président tchadien, Hissène Habré, inculpé pour «crime de guerre, crime contre l’humanité et crime de torture» par les Chambres Africaines Extraordinaires a bénéficié de toutes les facilités nécessaires à l’exercice de ses droits. C’est la Cellule de communication desdites Chambres qui, dans un communiqué, «tient à édifier l’opinion nationale et internationale sur quelques aspects de la procédure en cours». Selon cette source, «les autorités judiciaires des Chambres Africaines Extraordinaires ont pris un soin particulier à accorder à l’inculpé toutes les facilités nécessaires à l’exercice de ses droits». Elle en veut pour preuve, trois mesures. D’abord, «en présence du représentant de l’ordre des avocats, Maître Sadel Ndiaye, les conseils de l’inculpé ont sollicité et obtenu des juges de la chambre...
(Xinhua 06/07/13)
N'DJAMENA -- Des milliers de Tchadiens sont sortis vendredi pour remercier et soutenir la justice africaine qui a inculpé, mardi à Dakar (Sénégal), l'ancien président tchadien, Hissène Habré, pour plusieurs chefs d'accusations dont " crimes contre l'humanité" perpétrés durant sa présidence, de 1982 à 1990. N'Djaména, Moundou, Sarh, Abéché, Bongor ... Dans tous les chefs-lieux des 26 régions du Tchad, des milliers d'hommes et de femmes, civils et militaires, sont sorties dès les premières heures de la journée pour battre le pavé sur plusieurs kilomètres et converger vers les places de l'indépendance. Dans la capitale, le point de convergence a été l'imposante Place de la Nation, érigée en face du palais présidentiel. La veille, un décret signé par le président...
(APS 05/07/13)
Dakar, 5 juil (APS) – Le crime de génocide ne fait pas partie des chefs d’inculpation retenus contre Hissène Habré, ancien président tchadien en exil au Sénégal depuis la chute de son régime en 1990, indiquent les Chambres africaines extraordinaires (CAE), le tribunal spécial chargé de le juger. Seuls les ‘’crimes de guerre’’, les ‘’crimes contre l’humanité’’ et les ‘’crimes de torture’’ ont été imputés à Hissène Habré, à ce jour, par la Commission d’instruction, lors de son audition du 2 juillet dernier, précise le texte. Le texte rappelle qu’une partie de la presse, dans sa relation des derniers événements qui ont suivi l’arrestation de Hissène Habré, a malencontreusement cité le ‘’crime de génocide’’ parmi les chefs d’inculpation retenus contre...
(APS 05/07/13)
Le "budget réel'' du procès Hissène Habré s'élève à plus de 18 milliards de FCFA (18.750.971.038), selon un document des Chambres africaines chargées de juger l'ancien président tchadien, inculpé pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et tortures et placé mardi détention préventive à Dakar où il réside depuis sa chute en 1990. Selon ce document dont une copie a été transmise à l'APS, ce budget est réparti entre les dépenses prévues pour les investissements (6 milliards 439 millions 184.038 FCFA) et les frais de fonctionnement (12 milliards 311 millions 787.000 FCFA). Dans le détail, le budget retenu pour les investissements nécessaires à la tenue du procès sera consacré à la rénovation du palais de justice, à l'achat des ordinateurs,...
( 05/07/13)
Le président Tchadien, Idriss Déby a décrété, ce vendredi 05 juillet, journée chômée et payée au Tchad, afin de se solidariser avec la justice sénégalaise dans l’affaire Hissène Habré. Le président Déby s’est félicité de la décision du président Macky Sall de procéder à l’arrestation de l’ancien président Tchadien, qui est en exil au Sénégal depuis bientôt 23 ans. Rappelons que Hissène Habré a été arrêté le dimanche 30 Juin 2013 à son domicile à Ouakam par des éléments de la Division des Investigations Criminelles. Le procureur spécial près les Chambres Africaines Extraordinaires, Mbacké Fall, accuse l’ancien dictateur tchadien de trois chefs d’inculpation, crime de guerre, crime contre l’humanité et crime de torture. Habré est détenu depuis trois jours au...
(Cameroon-Tribune 05/07/13)
L’Afrique centrale souhaite adopter des normes standard dans ce secteur pour accroître les retombées en direction des populations. Diamant, pétrole, or… ces produits miniers et bien d’autres sont soit explorés, soit exploités dans tous les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Seulement, les projets pétroliers et miniers ne produisent pas toujours des retombées positives pour les populations des pays qui abritent ces ressources. Pour remédier à cette situation, la Commission de la Cemac a pris l’initiative de créer un outil pouvant contribuer à optimiser les retombées de ces projets dans la sous-région. C’est dans ce cadre que se tient depuis hier à Yaoundé, un atelier de réflexion sur la mise en œuvre d’un standard de...
(Le Potentiel Online 05/07/13)
Les défis à relever pour améliorer le réseau routier étant énormes, les pays africains, réunis au sein de l’Association des Fonds d’entretien routier (AFERA) estiment nécessaires de se concerter annuellement afin d’échanger sur les activités de leurs institutions respectives, proposer des solutions et améliorer des méthodes managériales. C’est dans cette optique qu’il faut placer la 7ème réunion du groupe focal « Afrique centrale » de cette association qui se tient, depuis hier jeudi 4 juillet 2013 à Kinshasa. « Je déclare ouverte la 7ème réunion du Groupe Focal « Afrique centrale » de l’AFERA. C’est en ces termes que s’est exprimé, hier jeudi 4 juillet, M. Fridolin Kasweshi Musoka, ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme, Habitat, Infrastructures, Travaux publics et...
(Pressafrik 05/07/13)
Trois personnes, dont Saleh Younous et Mbaikoubou Nestor, deux anciens directeurs de la DDS, la Direction de la documentation et de la sécurité, la police politique de Hissène Habré, ont été arrêtées jeudi 4 juillet à Ndjamena. Ces arrestations ont été effectuées dans le cadre de la procédure tchadienne contre l'ancien président et plusieurs personnalités de son régime. Cette procédure, ouverte depuis 1996, connaît une accélération qui n’est pas étrangère aux préparatifs du jugement de Hissène Habré à Dakar. Le général Mbaikoubou Nestor a été directeur de la DDS pendant quelques mois à la fin des années 80. Tombé en disgrâce, il avait été emprisonné par les hommes qu’il commandait avant d'être libéré en décembre 1990. Autre personnalité arrêtée, Saleh...
(Xinhua 05/07/13)
DAKAR -- Les avocats de l'ex-président tchadien Hissène Habré, inculpé à Dakar pour "crimes contre l' humanité, crimes de guerre et de torture", ont décidé de boycotter son procès prévu devant le tribunal spécial de Dakar, rapporte la presse locale. Au cours d' une conférence de presse tenue mercredi, les conseillers de Habré ont décidé de se mettre en retrait de la procédure enclenchée, estimant que "le tribunal spécial a déjà signé l' arrêt de la condamnation de leur client". Cité par le journal Sud, l'avocat français François Serres, a précisé que le boycott du procès "est une décision du président Habré qui considère que la procédure menée par les Chambres africaines extraordinaires est inéquitable". L' ex-président tchadien Hissène Habré...
(Congo-Site 05/07/13)
Dans le but d’évaluer la mise en œuvre de l’aide budgétaire globale (ABG) octroyée par la France en faveur des Etats membres de la sous-région d’Afrique centrale, une réunion tripartite regroupant les experts de la communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), de la banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) et la partie française se tient du 4 au 5 juillet à Brazzaville, sous le patronage du président de la commission de la CEMAC, Pierre Moussa. Cette rencontre fait le bilan de l’ABG pour la période 2010-2011 et révise la nature des financements à consentir pour la mise en œuvre des projets d’infrastructures de transport et d’énergie nécessaires proposés par la CEMAC, en vue de promouvoir son intégration...
(Le Sahel 05/07/13)
Après plus de trois décennies d'hibernation, les experts du Tchad et du Niger se sont retrouvés hier à Niamey pour discuter de la reprise de la commission mixte entre les deux pays. Cette session est l'occasion pour les experts de revisiter tous les domaines d'intérêt commun, d'explorer de nouvelles pistes et de faire face aux défis actuels. La cérémonie d'ouverture des assises a été présidée par M. Abdou Abarry, directeur général des relations bilatérales au Ministère en charge des Affaires Etrangères, en présence de M. Massera Djimadoum, chef de la délégation des experts tchadiens, ainsi que plusieurs invités. Le Tchad et le Niger sont unis par l'histoire et la géographie. Partageant des valeurs culturelles et de civilisation, les deux pays...
(Nigerdiaspora 05/07/13)
Le nouvel Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Niger en République du Tchad, Son Excellence M. Mansour Daddo, a présenté, à Son Excellence M. Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad, les lettres de créance par lesquelles Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, l'accrédite au Tchad en tant qu'Ambassadeur de notre pays en République du Tchad. Au cours de l'entretien qu'il a eu à cette occasion avec le Président Idriss Déby Itno, le diplomate nigérien a transmis les salutations fraternelles et chaleureuses du Président Issoufou Mahamadou à son homologue tchadien. Depuis bientôt un mois, la rumeur enfle. Celle-là, elle est assez croustillante ! En effet, elle fait état de l'imminence d'un remaniement de...
(7sur7.cd 05/07/13)
Kinshasa abrite, du 4 aux 6 juillets, la 7ème réunion du Groupe focal «Afrique centrale» de l’Association des fonds d’entretien routier africains (AFERA). Placée sous le thème «Progrès des Fonds d’entretien routier (FER) de la sous-région vers les Fonds de la 2ème génération : points de réformes, la rencontre de Kinshasa connaît la présence des délégations des pays membres du Groupe focal «Afrique centrale» à savoir le Burundi, le Congo-Brazzaville, le Gabon, le Cameroun, le Tchad et la RDC. Le ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme, Habitat, Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction, Fridolin Kasweshi, qui a ouvert les travaux, a invité les participants à réfléchir pour des solutions capables de contribuer à la consolidation des différents Fonds d’entretien routier, gage...
(Alwihda 05/07/13)
N'DJAMENA (Tchad) - La Présidence a émis au nom des victimes le souhait de voir juger Hissein Habré dans les plus brefs délais notamment en raison de son âge. L'ancien dictateur tchadien âgé de 71 ans "peut succomber à tout moment pendant sa période d'incarcération". Le gouvernement fait état de manifestations "monstres" dans la capitale et dans plusieurs autres villes ce vendredi, répondant à l'appel lancé par les autorités suite à l'arrestation d'Hissein Habré à Dakar. Des messages de satisfaction et de soutien des victimes et associations de victimes à l'égard du Sénégal sont relayés en boucle par les radios tchadiennes.
(Afrik.com 04/07/13)
Deux jours après l’inculpation de Habré par le juge d’instruction des Chambres africaines extraordinaires pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et tortures, ses avocats ont fait savoir, hier, à la presse qu’ils comptent boycotter le procès de leur client. En outre, ils ont indexé l’actuel Président du Tchad, Idriss Déby, accusé d’avoir versé 2 milliards FCFA pour faire arrêter Hissène Habré. L’ex-Président tchadien, Hissène Habré, avait annoncé la couleur lors de son face-à-face avec le juge d’instruction, en refusant de répondre aux questions. Mieux, Habré a demandé au juge d’aller poser ces mêmes questions à son ancien conseiller en charge de la sécurité, l’ex-commandant Idriss Déby qui contrôlait, à l’époque, la police, la gendarmerie et l’armée, pour avoir plus...
(Jeune Afrique 04/07/13)
L'ancien président tchadien, Hissène Habré, inculpé de crimes contre l'humanité et incarcéré à Dakar où il est réfugié depuis 22 ans, a dénoncé, le 3 juillet, "la mascarade judiciaire" dont il serait victime, ont affirmé ses avocats. « Hissène Habré a dit aux juges [d'instruction qui l'ont inculpé] qu'il ne reconnaissait pas les chambres africaines extraordinaires, ni leur légalité ni leur légitimité » à cause « des violations permanentes des règles de procédures » par ce tribunal spécial, a affirmé, le 3 juillet, à la presse Me Ibrahima Diawara, un des avocats de l’ancien président tchadien, inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et torture, pour des faits présumés commis pendant ses huit ans de pouvoir, de 1982 à...

Pages