Samedi 16 Décembre 2017
(Journal du Tchad 25/06/13)
Le Ministre de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine, M. Dayang Menwa Enock se dit ravi du déroulement des travaux. Comment avez-vous trouvé la 37ème session du Comité du patrimoine de l’Unesco? J’ai apprécié le déroulement des travaux. C’est vraiment démocratique et serein dans les discussions sur les sites du patrimoine à protéger; à inscrire ou à classer en périls. Cela marque le principe d’égalité: une voix, un Etat, sauf que ce sont les pays membres du comité qui ont la parole pour discuter des sites. De toute façon, il y a eu les représentants des pays africains qui ont valablement défendu le continent. Il s’agit du Mali, du Sénégal, de l’Afrique du Sud, de l’Algérie...
(Le Pays 25/06/13)
La recrudescence de la piraterie dans le golfe de Guinée est un phénomène aux conséquences graves pour le développement du continent africain. Heureusement que les dirigeants des pays côtiers semblent avoir pris la mesure du péril. En témoigne la tenue du sommet consacré à la sécurité et à la sûreté maritimes, les 24 et 25 juin 2013 à Yaoundé au Cameroun. Une rencontre qui regroupe les dirigeants de la CEEAC (Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale) et de la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest). L’objectif de cette première grand-messe sur la sécurité maritime, est de doter chaque pays membre de moyens de lutte plus efficaces et d’organiser une plus grande coopération régionale. On peut dire...
(Le Pays 25/06/13)
L’espoir est-il encore permis de revoir l’icône de la lutte anti-apartheid, Nelson Mandela, « sur pied » ? En tout cas, le brusque changement sémantique de ces dernières 48 heures ne fait pas penser au meilleur. En effet son état de santé s’est brutalement détérioré au point que ses médecins parlent maintenant d’« état critique ». Est-on en train de préparer l’opinion au pire ? Sans aucun doute. En effet, tout être humain naît, grandit et meurt et la Sainte Bible ne passe pas par quatre chemins pour le dire : « Souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras poussière ». C’est une évidence, une loi de la nature et nul n’échappera à la Faucheuse. La mort est...
(Journal du Tchad 24/06/13)
Il renferme les stratégies devant permettre à la République du Tchad, d’être un pays émergent en 2025 Le Premier ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji a remis vendredi 21 juin le plan national de développement (PND) au représentant résident de la Banque Africaine de Développement (BAD), Michel Sirr. Un geste qui montre la détermination qu’a le gouvernement à faire du Tchad, un pays émergent à l’horizon 2025. Et pour y arriver, le gouvernement tchadien est bien conscient de ce qu’il lui faudra remplir un certain nombre de conditions. Notamment, améliorer la croissance économique, la sécurité alimentaire, la création d’emploi pour les jeunes et les femmes, le développement du secteur privé, celui des nouvelles technologies de l’information et de la communication, la protection...
( 24/06/13)
Le journaliste Éric Topona, secrétaire général de l’Union des journalistes tchadiens (UJT), a été interpellé dans la matinée du 6 mai 2013 lorsqu’il s’est présenté à un tribunal de N’Djamena, où un juge d’instruction l’avait convoqué pour témoigner dans l’affaire Jean Laokolé, un jeune blogueur incarcéré depuis le 22 mars 2013 pour « diffamation ». Accusé de « nuire à l’ordre constitutionnel », Éric Topona a été placé en détention en vertu d’un mandat d’arrêt et immédiatement transféré au centre de détention d’Am Sinene, dans la banlieue de N’Djamena, au sein duquel les conditions de détention mettent en danger la vie des prisonniers. Au cours de l’année passée, Éric Topona a fait l’objet à plusieurs reprises de manœuvres de harcèlement...
(Journal du Cameroun 24/06/13)
Le président de la CEDEAO a des attentes modestes mais invite à une collaboration autour de la feuille de route qui sera retenue, Paul Biya et Deby se veulent plus fermes. Le président Alassane Ouattara a véritablement ouvert les débats à l’occasion du sommet consacré à la sécurité maritime dans le golfe de Guinée et destiné à la lutte contre la piraterie qui a débuté lundi 24 juin 2013 à Yaoundé en présence d'une dizaine de chefs d'Etats d'Afrique centrale et de l'ouest. Sans procédure le président de la CEDEAO (Communauté des Etats de l’Afrique de l’Ouest) est revenu sur les enjeux de la rencontre avec le besoin d’harmoniser les cadres d’intervention et de mutualiser les moyens de réponse à...
(Tchadanthropus 24/06/13)
Quand le révérend Martin Luther King dévoila son fameux « I have a dream » à tous les noirs opprimés dans les Etats Unis d’Amérique des années 60, beaucoup de gens à travers le monde l’avaient pris pour un véritable petit illuminé prenant ses fantasmes pour la réalité. En effet ce jeune pasteur viscéralement engagé contre le système de ségrégation raciale avait osé rêver d’une société américaine où les noirs deviendraient égaux en droits aux blancs. Une véritable folie alors que la Constitution de ce pays faisait encore du noir … un quart de citoyen blanc ! Il importe de s’en souvenir : à cette époque là, un noir avait moins d’importance qu’un chien ou un chat aux yeux des...
(AFP 24/06/13)
JOHANNESBURG, 24 juin 2013 (AFP) - L'Afrique du Sud se préparait au pire lundi, réalisant que Nelson Mandela, hospitalisé depuis désormais 17 jours et "toujours dans un état critique", livrait sans doute son dernier combat, alors que les médias du monde entier affluaient à Pretoria. Nelson Mandela "est toujours dans un état critique à l'hôpital. Les médecins font tout leur possible pour s'assurer de son bien-être et de son confort", a déclaré lundi le chef de l'Etat Jacob Zuma devant la presse internationale à Johannesburg. "Je suis allé à l'hôpital hier soir (dimanche)(...) vu l'heure, il dormait déjà, nous l'avons vu, nous avons un peu discuté avec les médecins et avec sa femme Graça Machel. Je ne suis pas en...
( 24/06/13)
« Nguéli vit dans l’angoisse » écrivait en 2008 notre confrère « du messager ». Aujourd’hui, Nguéli risque de disparaître. La dernière attaque est de trop ! Le gouvernement du Tchad voit le mal partout, les coups d’état partout…L’intégrisme partout…Et quoi encore ? Nguéli en paye les frais… Nguéli la victime ! Cette bourgade située à quelques encablures de la frontière avec le Cameroun est entrain d’être rasée par la mairie. Depuis quelques jours, le gouvernement dans sa fertile imagination accuse les habitants de ce quartier périphérique de cacher les armes et de servir de « maquis » pour les islamistes de Boko Haram. Vrai ou faux ? L’histoire nous a toujours montré que Nguéli est à chaque fois pointer...
(Tchadactuel 24/06/13)
Le vœu a été émis par le ministre de la de la Culture, des Arts et de la Conservation du Patrimoine lors d’une rencontre avec les partenaires à Phnom Penh au Cambodge. Lors d’une rencontre qu’il a eu avec M. Fallo Baba Keita, directeur de l’Ecole du Patrimoine Africain (EPA) basée à Porto Novo au Benin et en présence de M. Souayibou Varissou, directeur adjoint du Fonds pour le Patrimoine Mondial Africain basé en Afrique du Sud, de l’Ambassadeur Permanent du Tchad auprès de l’UNESCO, M. Mahamat Saleh Adoum Djérou, de la Directrice du patrimoine Culturel, Mme Tangar Odette ainsi que du Secrétaire général de la Commission nationale de l’UNESCO, Abdelkerim Adoum Bahr, le Ministre de la Culture, des Arts...
(L'Avenir Quotidien 24/06/13)
L’atelier consultatif et de formation sur le renforcement des capacités sur la politique de développement des enseignants et le processus de mise en œuvre dans les pays de la CEEAC/CEMAC s’est clôturé le jeudi dernier. C’était au siège de Caritas Congo, à Kinshasa. Un chapelet de recommandations pour la promotion et le développement de la question enseignante dans la sous-région ont été formulées. L’on retiendra toutefois que ces assises ont recommandé entre autres, aux participants, de restituer dès leur retour dans leur pays respectifs, les conclusions y assorties auprès de leurs autorités ministérielles ; que l’élite intellectuelle puisse mener des réflexions autour de la question enseignante afin de les partager à l’élite politique. Dans le même registre, que les autorités...
(Fraternité Matin 24/06/13)
En marge du 4e Forum des marchés africains émergent, l’ancien directeur général du Fmi s’est prononcé sur plusieurs questions relatives au développement du continent noir. Que peut apporter de nouveau ce forum dans le débat sur le développement de l’Afrique ? Il n’y a pas de développement véritable si les sociétés ne savent pas où elles vont. Il est donc tout à fait important, de temps en temps, de s’arrêter et d’essayer de voir quel objectif l’on peut s’assigner. Nous avons trouvé cela tellement important que nous avons proposé à l’Inde, la Chine, l’Asie, dans son ensemble, à l’Amérique latine, de faire pour eux, des études, sur le long terme. Nous avons fait, par exemple, une « Inde 2039 »,...
(Afrik.com 24/06/13)
Avec trois défaites et un nul à l’issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20, les sélections africaines ont raté leur départ. Si certaines, comme le Nigeria, ont laissé augurer de belles promesses, la situation s’annonce déjà compliquée pour d’autres, comme le Ghana. Trois défaites et un nul. Le bilan des sélections africaines à l’issue de la première journée de la phase de groupes de la Coupe du monde U20 (moins de 20 ans), qui se dispute actuellement en Turquie, est peu réjouissant et n’incite guère à l’optimisme. Le Ghana et l’Egypte mal embarqués En tombant dans un groupe A très relevé (Espagne, France, Etats-Unis), le Ghana savait à quoi s’attendre. Pour...
(Slate Afrique 22/06/13)
Après des arrestations de plusieurs journalistes, c'est maintenant au tour de RSF de voir interdit d'entrée au Tchad. Ambroise Pierre, responsable du bureau Afrique de Reporters sans frontières, devait se rendre à N’djamena du 20 au 25 juin 2013, pour s’entretenir avec les autorités et rencontrer des journalistes tchadiens ainsi que certains confrères emprisonnés. Mais sa demande de visa a été refusée par le gouvernement tchadien, rapporte l’AFP. RSF dénonce une «manœuvre dilatoire» qui intervient dans un climat déjà tendu. Selon l’organisation, «plusieurs arrestations abusives» de journalistes ont lieu entre mars et mai dernier dans le cadre d’un complot présumé, explique l’AFP. Lire la suite sur: http://www.slateafrique.com/285887/tchad-journalistes-en-danger-rsf
(AFP 22/06/13)
JOHANNESBURG, 22 juin 2013 (AFP) - L'ambulance qui transportait de toute urgence Nelson Mandela à l'hôpital le 8 juin est tombée en panne et une autre a dû être appelée mais la santé de l'ex-président sud-africain n'a pas été compromise par cet incident, a annoncé la présidence samedi. "Toutes les mesures ont été prises pour que les conditions médicales entourant l'ancien président ne soient pas menacées par cet incident imprévisible", a déclaré à l'AFP le porte-parole de la présidence Mac Maharaj. L'ambulance qui transportait l'icône mondiale de la lutte anti-apartheid a connu un problème de moteur sur le chemin conduisant Mandela de sa maison de Johannesburg jusqu'à une clinique de Pretoria. Selon la porte-parole, la seconde ambulance dépêchée sur les...
(RFI 21/06/13)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) affirme avoir été empêchée de se rendre au Tchad. Ambroise Pierre, le responsable Afrique de l'organisation devait se rendre dans le pays pour rencontrer trois journalistes emprisonnés. RSF dénonce depuis plus d'un an la dégradation de la liberté de la presse dans le pays. Le point sur les dossiers qui opposent RSF au gouvernement. L'ONG Reporters sans frontières (RSF) n'est pas la bienvenue au Tchad. Ambroise Pierre, le responsable Afrique de l'organisation avait prévu de rendre visite aux trois journalistes emprisonnés dans le pays et de discuter de leur cas avec les autorités. Mais il n'avait pas réussi à obtenir un visa. L'ambassade lui demandait une lettre d'invitation du ministère de la communication qui ne...
(Challenges 21/06/13)
L'ONG Reporters sans frontières (RSF) a déclaré jeudi avoir été empêchée de se rendre au Tchad, où plusieurs journalistes ont été emprisonnés ces derniers mois dans le cadre d'un complot présumé. Les autorités tchadiennes, "par des maneuvres dilatoires, viennent de faire échouer une mission de l'organisation à N'Djaména", sa demande de visa n'ayant pas abouti, dénonce RSF dans un communiqué. Le représentant de RSF "devait se rendre au Tchad du 20 au 25 juin 2013 pour s'entretenir avec des journalistes tchadiens, rendre visite à ses confrères emprisonnés (...) et être reçu par certaines autorités de l'Etat", explique le communiqué. "Notre organisation n'a aucune mauvaise intention vis-à-vis du Tchad et souhaitait simplement se rendre sur place", notamment pour "marquer notre solidarité...
(Xinhua 21/06/13)
N'DJAMENA -- Depuis plusieurs jours, le gasoil se raréfie dans les stations-services de la capitale tchadienne. Le ministère en charge de l'Energie et du Pétrole pointe du doigt une société de la place qui crée cette pénurie artificielle en achetant la plus grande partie de la production mise à disposition de la ville, pour faire tourner ses installations. "Il n'y pas de gasoil chez nous depuis quatre jours", déclare laconiquement Adoum Seid, gérant d'une station-service Oil Lybia à N'Djaména, la capitale du Tchad. A l'instar de cette station, les pompes à gasoil de la plupart sont aux arrêts. Des longues files s'y forment à longueur de journée; mais les clients, las d'attendre le précieux carburant pour alimenter leurs véhicules ou...
(Xinhua 21/06/13)
N'DJAMENA -- Le Tchad qui héberge des centaines de milliers de réfugiés soudanais et centrafricains depuis une dizaine d'années, est confronté à un nouveau rush. Si les autorités nationales et les organisations humanitaires louent les efforts faits pour accueillir ces personnes vulnérables, celles-ci réclament plus d'espoir, de dignité et de justice. "Le Tchad continue à s'associer au reste des pays, pour apporter sa contribution et sa solidarité aux milliers des réfugiés dans le monde et à ceux qui sur son territoire dont les défis de protection interpellent tous les acteurs humanitaires", déclare Tchonaï Elimi Hassan, ministre tchadien de l'Intérieur et de la Sécurité publique Se basant sur le thème retenu de la Journée internationale des réfugiés cette année 2013 intitulé...
(Agence Ecofin 21/06/13)
(Agence Ecofin) - GlencoreXstrata plc a obtenu 25% des intérêts des autorisations d’exploitation exclusive des champs pétroliers Badila et Mangara, au terme d’un accord (Farm-in Agreement) conclu avec Caracal Energy. La compagnie canadienne d’exploration pétrolière Caracal Energy ne détient dorénavant que 50% des intérêts de ces deux champs situés dans le sud du Tchad. GlencoreXstrata plc a conforté sa présence au travers un accord séparé avec la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT). Ce qui lui a permis d’acquérir encore 10% des intérêts des mêmes autorisations d’exploitation exclusive, pendant que SHT se retrouve avec 15%. Les champ pétroliers de Badila et Mangara sont situés dans une zone d’oléoduc et couvrent respectivement environ 29 km2 et 71km2.

Pages