Lundi 29 Mai 2017
(RFI 06/05/17)
Une attaque des éléments de Boko Haram contre les positions de l’armée tchadienne dans la région du lac Tchad a fait, selon un bilan provisoire, neuf morts du côté de l’armée et une quarantaine de jihadistes tués. C’est tôt ce jeudi 4 mai qu’une importante colonne de jihadistes a attaqué un poste avancé de l’armée à Kindjiri, à un bras du lac Tchad, proche de la frontière nigériane. L’armée tchadienne réplique et parvient à repousser rapidement les assaillants qui se dispersent dans les eaux du lac et les savanes de la rive. Un premier bilan fait état de neuf soldats et d'une ...
(RFI 06/05/17)
Deux militants tchadiens arrêtés le mois dernier pour avoir contesté le régime du président Idriss Déby Itno ont été condamnés jeudi à six mois de prison avec sursis par un tribunal de Ndjamena. Ils ont témoigné avoir été torturés pendant leur détention. Nadjindoh Hubert, porte-parole du mouvement Iyina, auquel appartiennent les deux activistes, fait part de la colère des partisans face à ce verdict. La justi
(RFI 06/05/17)
Au Tchad, les deux activistes de la société civile arrêtés en avril 2017 pour complot ont été condamnés jeudi 4 mai à 6 mois de prison avec sursis. Une peine minimale par rapport aux réquisitions du procureur, mais que les avocats des activistes contestent toujours. Le procureur, qui avait qualifié de « complot » l’appel à manifester des deux leaders du mouvement Tournons la page, a requis cinq ans de prison ferme. Mais le tribunal a préféré requalifier les faits en provocation d’attroupement et condamner Nadjo Kaïna et Bertrand Sollo à six mois de prison avec sursis. Il n’y a pas matière à condamnation, estime une de leurs avocats maître Delphine Kemneloum Djiraibé. « Comme il n’y a rien, il...
(La Voix de l'Amérique 05/05/17)
Deux militants tchadiens arrêtés le mois dernier pour avoir contesté le régime du président Idriss Déby Itno ont été condamnés jeudi à six mois de prison avec sursis par un tribunal de N'Djamena. "Nadjo Kaina et Betrand Solloh sont condamnés à six mois de prison avec sursis et sortiront sous peu de prison. Les avocats vont faire appel de la décision", a déclaré Laurent Duarte, président de la campagne Tournons la page pour l'alternance démocratique en Afrique, dans un SMS envoyé depuis Paris et reçu à Libreville. Membres de TLP et du mouvement tchadien Iyina ("On est fatigués" en arabe local), MM. Kaina et Solloh ont été arrêtés les 6 et 15 avril, puis détenus sans charge et inculpés de...
(BBC 05/05/17)
Deux responsables du mouvement citoyen "Iyna", qui signifie "On est fatigué" en arabe tchadien, ont été condamnés à six mois de prison avec sursis. Nadjo Kaïna et Bertran Sollo Gandjé, arrétés le 06 avril dernier, étaient accusés de tentative de complot visant à renverser le président Idriss Deby et d'attroupement non autorisé. Ils avaient été interpellés par la police à N'Djamena dans les locaux de la bourse du travail où ils organisaient une journée de protestation interdite par le gouvernement.
(Alwihda 05/05/17)
Un climat malsain prévaut ces derniers temps, entre les anciens fournisseurs et la direction générale de l’Office Nationale de la Sécurité Alimentaire (ONASA). D’après des sources bien introduites à l’ONASA, le directeur général de ladite institution, Ahmat Mahamat Kossei aurait perçu une somme colossale de 5 milliards FCFA pour honorer les factures de tous les fournisseurs mais, il se permettrait actuellement de décanter les factures de ses propres fournisseurs et de son entreprise à laquelle, il accorde d'énormes marchés. « Dès que l’argent arrive, notre Directeur General préfère ménager ses proches à qui, il a attribué d’importants marchés, sans respecter la procédure en vigueur, au détriment de nos anciens fournisseurs qui ont toujours entretenu de très bons termes avec l’ONASA,...
(Alwihda 05/05/17)
La "Voix de la Paix", en collaboration avec Equal Acces et l’appui de l’USAID, organise, depuis, ce jeudi 4 mai 2017, à l’Hôtel Mercure de N’Djamena, une rencontre des parties prenantes. Cette rencontre permet de répertorier des thèmes appropriés à la problématique de l'extrémisme violent, la bonne gouvernance, la jeunesse, afin de développer des programmes radiophoniques destinés aux jeunes, aux femmes et à la population cible, avec une déclinaison régionale et des langues à cheval entre les différentes régions du programme "Voix de la paix". La "voix de la paix" est un programme de renforcement de la communication et des médias, visant à promouvoir la démocratie, les droits de l’homme et la gouvernance, afin de prévenir l’extrémisme violent. Officiant le...
(La Tribune 05/05/17)
2016 a été conclue sur de bons résultats pour la Banque des Etats de l'Afrique centrale, en comparaison à l'année 2015. Ainsi, l'exercice de l'année dernière dégage un bénéfice net de 164,177 milliards de Fcfa, contre 160 milliards, enregistrés une année auparavant. Grande nouvelle pour les promoteurs de la Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC). L'institution a réalisé de très bons résultats au cours de l'année 2016. Selon le rapport général des commissaires aux comptes KPMG Afrique centrale et Mazars Cameroun, portant sur l'exercice 2016, la BEAC a réalisé un bénéfice net de 164,177 milliards de francs CFA. Une progression en volume par rapport à l'exercice précédent, établi à 160,7 milliards de francs CFA. Le document révèle également que...
(Agence Ecofin 05/05/17)
(Agence Ecofin) - Au cours de l'année 2016, la BEAC a réduit de 47%, l'exposition de son portefeuille d'investissement, aux titres publics français. La valeur de ces produits financiers, qui était de 1355,7 milliards de FCFA au 31 décembre 2015, est passée à 715,2 milliards de FCFA au terme de l'exercice 2016. Globalement, la Banque centrale explique avoir mené une opération de cession de certains des avoirs étrangers gérés pour le compte des pays de la CEMAC, pour un montant cumulé de 1099,58 milliards de FCFA. L'objectif de ces transactions était de rattraper à chaque fois, l'obligation de quote-part obligatoire de 50% sur le compte des opérations logé au trésor public de France. Mais en même temps que la Banque...
(APA 05/05/17)
APA-Bamako (Mali) - La force conjointe du G5 Sahel sera mise en place d’ici la fin de l’année, a annoncé jeudi à Bamako Abdoulaye Diop, le ministre malien des Affaires étrangères et président du Conseil des ministres du G5 Sahel. Le ministre malien s’exprimait lors de la 4ème réunion conjointe des experts de l’Union européenne et du G5 Sahel. Adopté le 6 février par les chefs d’Etat du Burkina, du Tchad, du Mali, du Niger et de la Mauritanie, la force conjointe devrait être mise en place d’ici la fin de l’année. « Nous pensons que cette année cette force sera une réalité », a déclaré M. Diop soulignant la recrudescence des actes d’insécurité au Sahel. « Ceci est juste...
(AFP 04/05/17)
Deux militants tchadiens arrêtés le mois dernier pour avoir contesté le régime du président Idriss Déby Itno ont été condamnés jeudi à six mois de prison avec sursis par un tribunal de N'Djamena, a appris l'AFP auprès du collectif international Tournons la page (TLP). "Nadjo Kaina et Betrand Solloh sont condamnés à six mois de prison avec sursis et sortiront sous peu de prison. Les avocats...
(Jeune Afrique 04/05/17)
Après un quart de siècle d’une lutte judiciaire acharnée, le verdict définitif est enfin tombé : l’ex-président tchadien, Hissène Habré finira ses jours en prison. Il s’est une fois encore abstenu de paraître devant ses juges. Mais cela n’a rien enlevé à la joie et au soulagement des victimes présentes au palais de justice de Dakar. Car la peine prononcée le 27 avril contre leur ancien bourreau est définitive : le Tchadien Hissène Habré passera bien la fin de ses jours en prison. Les Chambres africaines extraordinaires (CAE) ont confirmé sa condamnation à la prison à perpétuité pour crimes contre l’humanité, crimes de guerre et actes de torture. L’accusation de viol, retenue en première instance, le 30 mai 2016, a en revanche...
(RFI 04/05/17)
Aujourd'hui au Tchad s'ouvre le procès de deux activistes, figures de proue du mouvement citoyen Iyina. Ils ont été arrêtés et détenus au secret par les services de renseignement tchadien début avril. Ils ont témoigné auprès de leurs avocats avoir subi des traitements inhumains pendant cette détention. Pendant longtemps, ils n’ont eu ni accès à leurs avocats ni à leur famille. Ils étaient détenus dans des cellules séparées, à l’isolement le plus total. Et lors de cette détention, ils ont notamment subi des envois de jets d’eau à forte pression...
(France TV Info 04/05/17)
Abdelkerim Yacoub Koundougoumi est un acteur de la société civile tchadienne. Coordinateur du mouvement citoyen Projet pour une alternance crédible au Tchad (PACT), il revient sur la répression systématique dont sont victimes ceux qui dénoncent les abus du régime Déby, notamment sur la Toile, nouvel espace de liberté au Tchad. Entretien. L’affaire Zouhoura (viol collectif d'une jeune fille par les fils des barons du régime tchadien) et la dernière présidentielle ont été l'occasion pour les Tchadiens d'être confrontés aux coupures d'Internet. Le phénomène semble nouveau au Tchad. Comment l’expliquez-vous? Internet a permis aux Tchadiens de pouvoir communiquer et de se mobiliser sans que le pouvoir ne puisse les contrôler. Le gouvernement s'est très vite rendu compte qu'il était dépassé parce...
(RFI 04/05/17)
Au Tchad, Nadjo Kaïna et Bertrand Sollo, membres de la coalition « Tournons la page » et militant de Iyina, ont été condamnés à six mois de prison avec sursis ce jeudi. Ils ont été arrêtés le mois dernier et inculpés pour « tentative de complot et incitation à un attroupement ». Leur avocat Maître Frédéric Dainonet annonce son intention de faire appel. Nous ne sommes pas véritablement satisfaits. Nous estimons que le juge a simplement coupé la poire en deux.
(Agence Ecofin 04/05/17)
(Agence Ecofin) - Si les pays de la CEMAC (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, Guinée Equatoriale et République centrafricaine) veulent atteindre « leurs objectifs d'émergence, il leur faudra mener une réflexion rigoureuse pour effectuer un recours des plus prudents sur le marché international des capitaux », peut-on constater d'une analyse publiée par les équipes de recherche de la Banque des Etats de l'Afrique Centrale. Le besoin de financement de 29 milliards $ sur les trois prochaines années. Ces ambitions ont selon le document généré un besoin structurel de financement, dont le montant global pour la période 2016 à 2020 est estimé à 17312, 4 milliards de FCFA (29 milliards $). Cette somme est jugée hors de portée des capacités d'intervention de...
(Financial Afrik 04/05/17)
Le rapport général des commissaires aux comptes de la Beac (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) affiche un résultat positif. Le rapport de l’année 2016 publié mercredi 3 mai sur le site de la Beac, laisse entrevoir un résultat net bénéficiaire de 164,177 milliards de FCFA (environ 273 millions de dollars). Comparé à l’exercice précédent, ce résultat a connu une hausse de 4 milliards de F CFA car il s’était établi à 160,7 milliards en 2015. Par contre, le total bilan de cette année est en baisse, avec 7073 milliards de FCFA contre 9389,691 milliards de FCFA en 2015. A noter que les comptes de la Beac doivent être approuvés par le conseil d’administration pour ensuite être ratifiés par le...
(APA 04/05/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le résultat de l’exercice 2016 de la Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) est bénéficiaire de 164.177 millions FCFA, contre 160.795 millions FCFA pour l’exercice précédent, soit une progression de +2,10%, selon le rapport des commissaires rendu public mercredi. Cette performance, indiquent les cabinets KPMG et Mazars, est fortement liée à la réalisation de plus-value de cession des titres du portefeuille d'investissement de la Banque centrale. Le total actif et passif se situe néanmoins à -24,66% pour un résultat net de l’exercice affichant 2,10%, une situation contrastée s’expliquant, selon les commissaires aux comptes, par la chute continue des cours du pétrole, dans le prolongement de l’évolution constatée en 2015, et qui s’est traduite par une forte...
(Financial Afrik 04/05/17)
La Bourse des valeurs mobilières d’Afrique centrale (BVMAC) a levé des fonds d’un montant de plus de 800 milliards de francs CFA sur le marché sous régional de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEMAC), durant la période 2008-2017. Selon le président de la Commission de surveillance du marché financier de l’Afrique centrale (COSUMAF), Rafael Tung Nsue, «sur le plan régional, l’évolution est positive. Nous sommes passés à plus de 800 milliards de FCFA de levée de fonds sur le marché financier sous régional entre 2008 et 2017. Ce qui veut dire que le marché évolue positivement ». Créée en 2003, la BVMAC est spécialisée dans l’organisation, la gestion et l’animation du marché financier sous régional de la CEMAC...
(Autre média 04/05/17)
Plusieurs organisations de droits humains et de mouvements citoyens d’Afrique et d’Europe demandent aux autorités tchadiennes la libération immédiate de deux activistes de la société civile qui ont été torturés pendant leur détention en secret et dont le procès s’ouvre ce 4 mai 2017. Communiqué interassociatif : Nadjo Kaïna Palmer et Bertrand Solloh Gandere, figures de proue du mouvement de jeunes « Iyina » et membres de la campagne internationale « Tournons la page », ont été torturés avec des sacs de piment sur la tête et des jets d’eau à forte pression. Le 26 avril dernier, le procureur de la République les a inculpés pour « tentative de complot » et « provocation à l’attroupement » et a requis...

Pages