Mercredi 13 Décembre 2017
(APS 05/07/13)
Le "budget réel'' du procès Hissène Habré s'élève à plus de 18 milliards de FCFA (18.750.971.038), selon un document des Chambres africaines chargées de juger l'ancien président tchadien, inculpé pour crimes de guerre, crimes contre l'humanité et tortures et placé mardi détention préventive à Dakar où il réside depuis sa chute en 1990. Selon ce document dont une copie a été transmise à l'APS, ce budget est réparti entre les dépenses prévues pour les investissements (6 milliards 439 millions 184.038 FCFA) et les frais de fonctionnement (12 milliards 311 millions 787.000 FCFA). Dans le détail, le budget retenu pour les investissements nécessaires à la tenue du procès sera consacré à la rénovation du palais de justice, à l'achat des ordinateurs,...
( 05/07/13)
Le président Tchadien, Idriss Déby a décrété, ce vendredi 05 juillet, journée chômée et payée au Tchad, afin de se solidariser avec la justice sénégalaise dans l’affaire Hissène Habré. Le président Déby s’est félicité de la décision du président Macky Sall de procéder à l’arrestation de l’ancien président Tchadien, qui est en exil au Sénégal depuis bientôt 23 ans. Rappelons que Hissène Habré a été arrêté le dimanche 30 Juin 2013 à son domicile à Ouakam par des éléments de la Division des Investigations Criminelles. Le procureur spécial près les Chambres Africaines Extraordinaires, Mbacké Fall, accuse l’ancien dictateur tchadien de trois chefs d’inculpation, crime de guerre, crime contre l’humanité et crime de torture. Habré est détenu depuis trois jours au...
(Cameroon-Tribune 05/07/13)
L’Afrique centrale souhaite adopter des normes standard dans ce secteur pour accroître les retombées en direction des populations. Diamant, pétrole, or… ces produits miniers et bien d’autres sont soit explorés, soit exploités dans tous les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac). Seulement, les projets pétroliers et miniers ne produisent pas toujours des retombées positives pour les populations des pays qui abritent ces ressources. Pour remédier à cette situation, la Commission de la Cemac a pris l’initiative de créer un outil pouvant contribuer à optimiser les retombées de ces projets dans la sous-région. C’est dans ce cadre que se tient depuis hier à Yaoundé, un atelier de réflexion sur la mise en œuvre d’un standard de...
(Le Potentiel Online 05/07/13)
Les défis à relever pour améliorer le réseau routier étant énormes, les pays africains, réunis au sein de l’Association des Fonds d’entretien routier (AFERA) estiment nécessaires de se concerter annuellement afin d’échanger sur les activités de leurs institutions respectives, proposer des solutions et améliorer des méthodes managériales. C’est dans cette optique qu’il faut placer la 7ème réunion du groupe focal « Afrique centrale » de cette association qui se tient, depuis hier jeudi 4 juillet 2013 à Kinshasa. « Je déclare ouverte la 7ème réunion du Groupe Focal « Afrique centrale » de l’AFERA. C’est en ces termes que s’est exprimé, hier jeudi 4 juillet, M. Fridolin Kasweshi Musoka, ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme, Habitat, Infrastructures, Travaux publics et...
(Pressafrik 05/07/13)
Trois personnes, dont Saleh Younous et Mbaikoubou Nestor, deux anciens directeurs de la DDS, la Direction de la documentation et de la sécurité, la police politique de Hissène Habré, ont été arrêtées jeudi 4 juillet à Ndjamena. Ces arrestations ont été effectuées dans le cadre de la procédure tchadienne contre l'ancien président et plusieurs personnalités de son régime. Cette procédure, ouverte depuis 1996, connaît une accélération qui n’est pas étrangère aux préparatifs du jugement de Hissène Habré à Dakar. Le général Mbaikoubou Nestor a été directeur de la DDS pendant quelques mois à la fin des années 80. Tombé en disgrâce, il avait été emprisonné par les hommes qu’il commandait avant d'être libéré en décembre 1990. Autre personnalité arrêtée, Saleh...
(Xinhua 05/07/13)
DAKAR -- Les avocats de l'ex-président tchadien Hissène Habré, inculpé à Dakar pour "crimes contre l' humanité, crimes de guerre et de torture", ont décidé de boycotter son procès prévu devant le tribunal spécial de Dakar, rapporte la presse locale. Au cours d' une conférence de presse tenue mercredi, les conseillers de Habré ont décidé de se mettre en retrait de la procédure enclenchée, estimant que "le tribunal spécial a déjà signé l' arrêt de la condamnation de leur client". Cité par le journal Sud, l'avocat français François Serres, a précisé que le boycott du procès "est une décision du président Habré qui considère que la procédure menée par les Chambres africaines extraordinaires est inéquitable". L' ex-président tchadien Hissène Habré...
(Congo-Site 05/07/13)
Dans le but d’évaluer la mise en œuvre de l’aide budgétaire globale (ABG) octroyée par la France en faveur des Etats membres de la sous-région d’Afrique centrale, une réunion tripartite regroupant les experts de la communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC), de la banque de développement des Etats d’Afrique centrale (BDEAC) et la partie française se tient du 4 au 5 juillet à Brazzaville, sous le patronage du président de la commission de la CEMAC, Pierre Moussa. Cette rencontre fait le bilan de l’ABG pour la période 2010-2011 et révise la nature des financements à consentir pour la mise en œuvre des projets d’infrastructures de transport et d’énergie nécessaires proposés par la CEMAC, en vue de promouvoir son intégration...
(Le Sahel 05/07/13)
Après plus de trois décennies d'hibernation, les experts du Tchad et du Niger se sont retrouvés hier à Niamey pour discuter de la reprise de la commission mixte entre les deux pays. Cette session est l'occasion pour les experts de revisiter tous les domaines d'intérêt commun, d'explorer de nouvelles pistes et de faire face aux défis actuels. La cérémonie d'ouverture des assises a été présidée par M. Abdou Abarry, directeur général des relations bilatérales au Ministère en charge des Affaires Etrangères, en présence de M. Massera Djimadoum, chef de la délégation des experts tchadiens, ainsi que plusieurs invités. Le Tchad et le Niger sont unis par l'histoire et la géographie. Partageant des valeurs culturelles et de civilisation, les deux pays...
(Nigerdiaspora 05/07/13)
Le nouvel Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Niger en République du Tchad, Son Excellence M. Mansour Daddo, a présenté, à Son Excellence M. Idriss Déby Itno, Président de la République du Tchad, les lettres de créance par lesquelles Son Excellence Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Chef de l'Etat, l'accrédite au Tchad en tant qu'Ambassadeur de notre pays en République du Tchad. Au cours de l'entretien qu'il a eu à cette occasion avec le Président Idriss Déby Itno, le diplomate nigérien a transmis les salutations fraternelles et chaleureuses du Président Issoufou Mahamadou à son homologue tchadien. Depuis bientôt un mois, la rumeur enfle. Celle-là, elle est assez croustillante ! En effet, elle fait état de l'imminence d'un remaniement de...
(7sur7.cd 05/07/13)
Kinshasa abrite, du 4 aux 6 juillets, la 7ème réunion du Groupe focal «Afrique centrale» de l’Association des fonds d’entretien routier africains (AFERA). Placée sous le thème «Progrès des Fonds d’entretien routier (FER) de la sous-région vers les Fonds de la 2ème génération : points de réformes, la rencontre de Kinshasa connaît la présence des délégations des pays membres du Groupe focal «Afrique centrale» à savoir le Burundi, le Congo-Brazzaville, le Gabon, le Cameroun, le Tchad et la RDC. Le ministre de l’Aménagement du territoire, Urbanisme, Habitat, Infrastructures, Travaux publics et Reconstruction, Fridolin Kasweshi, qui a ouvert les travaux, a invité les participants à réfléchir pour des solutions capables de contribuer à la consolidation des différents Fonds d’entretien routier, gage...
(Alwihda 05/07/13)
N'DJAMENA (Tchad) - La Présidence a émis au nom des victimes le souhait de voir juger Hissein Habré dans les plus brefs délais notamment en raison de son âge. L'ancien dictateur tchadien âgé de 71 ans "peut succomber à tout moment pendant sa période d'incarcération". Le gouvernement fait état de manifestations "monstres" dans la capitale et dans plusieurs autres villes ce vendredi, répondant à l'appel lancé par les autorités suite à l'arrestation d'Hissein Habré à Dakar. Des messages de satisfaction et de soutien des victimes et associations de victimes à l'égard du Sénégal sont relayés en boucle par les radios tchadiennes.
(Afrik.com 04/07/13)
Deux jours après l’inculpation de Habré par le juge d’instruction des Chambres africaines extraordinaires pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et tortures, ses avocats ont fait savoir, hier, à la presse qu’ils comptent boycotter le procès de leur client. En outre, ils ont indexé l’actuel Président du Tchad, Idriss Déby, accusé d’avoir versé 2 milliards FCFA pour faire arrêter Hissène Habré. L’ex-Président tchadien, Hissène Habré, avait annoncé la couleur lors de son face-à-face avec le juge d’instruction, en refusant de répondre aux questions. Mieux, Habré a demandé au juge d’aller poser ces mêmes questions à son ancien conseiller en charge de la sécurité, l’ex-commandant Idriss Déby qui contrôlait, à l’époque, la police, la gendarmerie et l’armée, pour avoir plus...
(Jeune Afrique 04/07/13)
L'ancien président tchadien, Hissène Habré, inculpé de crimes contre l'humanité et incarcéré à Dakar où il est réfugié depuis 22 ans, a dénoncé, le 3 juillet, "la mascarade judiciaire" dont il serait victime, ont affirmé ses avocats. « Hissène Habré a dit aux juges [d'instruction qui l'ont inculpé] qu'il ne reconnaissait pas les chambres africaines extraordinaires, ni leur légalité ni leur légitimité » à cause « des violations permanentes des règles de procédures » par ce tribunal spécial, a affirmé, le 3 juillet, à la presse Me Ibrahima Diawara, un des avocats de l’ancien président tchadien, inculpé de crimes de guerre, crimes contre l'humanité et torture, pour des faits présumés commis pendant ses huit ans de pouvoir, de 1982 à...
( 04/07/13)
Qui est au juste plaignant ou victime dans cet imbroglio juridique nommé «Affaire Habré » : la Communauté Internationale ? Les victimes tchadiennes ? Les ennemis d’Habré? Ou l’Etat tchadien par son président interposé? En attendant, à chacun son standpoint pour identifier les victimes (plaignants), l’auteur/co-auteurs des crimes, juges et bailleurs? Car il y a de l’affairisme juridique quelque part dans ce dossier et les vrais avocats des victimes tchadiennes doivent le dénoncer avec vigueur. J’avoue d’amblée que je ne suis pas juriste, alors je remets la compétence de l’analyse juridique du « feuilleton Habré » aux juristes tchadiens (qui ne sont pas sortis jusqu’à là pour éclairer le peuple).Cependant, je hais le droit quand on utilise la force et...
( 04/07/13)
L’ancien président tchadien Hissène Habré est dans la nasse. En effet, après avoir coulé une vingtaine d’années paisibles au Sénégal, pays de la Téranga, l’ex-dictateur a été appréhendé, tel un galapiat, le 30 juin dernier. Et c’est hier, 2 juillet 2013, qu’il a été présenté pour la première fois à la Commission d’instruction des chambres africaines extraordinaires. Finie donc l’impunité pour l’ex-dictateur qui, on le sait, a longtemps bénéficié de la protection de l’ex-président sénégalais Abdoulaye Wade. Donc, Hissène Habré sera jugé pour crimes contre l’humanité et crimes de guerre, au grand bonheur des victimes qui, depuis des lustres, n’y croyaient plus. Mais le plus ahurissant dans tout ça est l’attitude du chef d’Etat tchadien, Idriss Déby, qui, à chaque...
(Journal du Tchad 04/07/13)
Avec l’arrivée du nouvel émir Cheikh Tamim ben Hamad Al-Thani, des changements seront effectués. Même s’il affirme qu’ils ne concerneront pas la politique étrangère de l’émirat Depuis toujours, les relations entre le Tchad et le Qatar sont au beau fixe. Les deux pays ont aujourd’hui une longue histoire d’amitié derrière eux. Et dans le cadre des relations qui lient ses deux Etats, de nombreux projets ont vu le jour. C’est notamment le cas avec la coopération aérienne qui a milité pour l’ouverture d’une ligne aérienne entre N’Djaména et Doha. Le Qatar a joué un rôle prépondérant dans le conflit qui a opposé durant des années le Tchad au Soudan. En effet, l’émirat a parrainé le processus de paix dans ce...
(Alwihda 04/07/13)
Les avocats de Hissène Habré ne décolèrent pas. Ils estiment que l’audition de mardi ne répond pas aux normes d’un tribunal international. Ils reprochent aux juges de n’avoir même pas pris le temps d’étudier le dossier du procureur Hissène Habré a été inculpé de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et de tortures. Ainsi en ont décidé mardi 2 juillet les Chambres africaines extraordinaires créées par le Sénégal et l’Union africaine pour juger les crimes commis au Tchad durant la présidence de Habré, de 1982 à 1990. Ci-dessous, les tenants et les aboutissants de cette inculpation en cinq points. • Hissène Habré échappe à l'emprisonnement L'ancien président tchadien est en détention provisoire mais pas en prison. Pourquoi ? Il...
(Journal du Tchad 04/07/13)
Les Tchadiens encore en place au Mali ont, comme les pairs des autres pays, changés leurs bérets contre ceux des casques bleus de l’Onu dont la mission a débuté le 1er juillet 2013 Depuis le début de cette semaine, la Mission intégrée des Nations Unis pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) a été déployé au nord de ce pays. Celle-ci est constituée de 12 000 casques bleus dont la moitié provient des contingents de la force africaine (MISMA) déjà sur place. Ces casques bleus sont composés de 11.200 soldats et de 1.440 policiers équipés d’hélicoptères de combat et de transport. Tous ces éléments seront sous le commandement du général rwandais Jean-Bosco Kazura. La mission de la MINUSMA est de stabiliser...
(La Nouvelle Expression 04/07/13)
Selon un rapport publié le 26 juin 2013 par la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (Cnuced). Intitulé «Chaînes de valeur mondiales: investissement et commerce pour le développement », le rapport apprend que les Investissements étrangers directs (Ide) ont connu une augmentation considérable en Afrique centrale. En Afrique centrale, apprend-on, les entrées d’Ide ont augmenté pour atteindre le montant record de 10 milliards de dollar, soit environ 5000 milliards de Fcfa. D’après la Cnuced, cette augmentation est provoquée par de lourds investissements de la part des sociétés minières. «Les sociétés minières transnationales ont en effet continué d’investir dans les ressources naturelles de la région. C’est ainsi que le développement de la mine de cuivre et de...
(Jeune Afrique 04/07/13)
Afin de rendre hommage aux différents protagonistes de l'intervention militaire au Mali, la célèbre avenue parisienne des Champs-Élysées verra défiler des militaires africains le 14 juillet. Un 14 Juillet sous le signe de l'intervention internationale au Mali. C'est le spectacle auquel devrait assister le public lors du traditionnel défilé militaire sur les Champs-Élysées, à Paris. Le défilé à pied sera ainsi ouvert par un officier malien, dont le nom est tenu secret (mais qui ne sera pas le capitaine Sanogo !), à la tête d'un détachement de 60 soldats. Suivra la présentation des troupes de douze pays africains (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Ghana, Guinée, Liberia, Niger, Nigeria, Sierra Leone, Tchad, Togo, Sénégal) ayant participé aux opérations au titre de...

Pages