Jeudi 19 Octobre 2017
(AFP 13/06/13)
N'DJAMENA, 13 juin 2013 (AFP) - La Cour d'appel de N'Djamena a rejeté la demande de mise en liberté provisoire de deux députés arrêtés après l'annonce d'une tentative de présumé "complot" contre le régime d'Idriss Déby début mai, a-t-on appris jeudi de source judiciaire. "La chambre d'accusation de la Cour d'appel a rejeté la demande de mise en liberté provisoire introduite par la défense des députés Saleh Makki et Malloum Kadre", a indiqué à l'AFP une source judiciaire. "La chambre d'accusation de la cour d'appel ne fait que confirmer l'ordonnance du juge d'instruction refusant la mise en liberté provisoire", a-t-elle ajouté. "Le dernier recours qui reste aux conseils (avocats) des prévenus, c'est de saisir la Cour suprême". Le 1er mai,...
(Gabon Eco 13/06/13)
Les Chefs d’Etats de la Communauté Economique des Monétaires de l’Afrique Centrale (CEMAC) se réuniront autour d’un sommet extraordinaire ce vendredi 14 juin à Libreville. Il s’agira de statuer sur la situation centrafricaine. Ce sommet qui verra la participation de Michel Djotodia est elle une forme de reconnaissance sous-régionale du président centrafricain autoproclamé ? Sous l’impulsion du président en exercice de la Communauté Economique des Monétaires de l’Afrique Centrale (CEMAC), Ali Bongo Ondimba, les Chefs d’Etats membres de cette communauté se retrouveront ce vendredi 14 juin à Libreville pour une fois de plus discuter de la situation en Centrafrique. Les points inscrits à l’ordre du jour portent sur les conséquences de la crise en Centrafrique, ainsi que sur la libre...
(Jeune Afrique 13/06/13)
Idriss Déby Itno ne digère pas le manque de reconnaissance de ses alliés. Lors de la remise du prix Houphouët-Boigny pour recherche de la paix à François Hollande, pas un convive n'a adressé le moindre remerciement au Tchad pour son engagement dans la libération du Mali. Idriss Déby Itno l'a très mal pris. Le 5 juin, au siège de l'Unesco, à Paris, dans le salon VIP où avaient pris place les huit chefs d'État africains invités à la remise du prix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix, le président tchadien Idriss Déby Itno, seul dans un coin, ruminait sa colère. Lire la suite sur: http://www.jeuneafrique.com/Article/JA2735p008-009.xml12/?utm_source=fee...
(AFP 13/06/13)
PARIS, 13 juin 2013 (AFP) - Quelque 550 millions de faux médicaments ont été saisis lors d'une opération douanière menée début avril dans 23 pays africains, une saisie record annoncée jeudi à Paris par l'Organisation mondiale des douanes (OMD). Baptisée "Biyela" ("encerclement" en zoulou), l'opération a été menée conjointement par 23 administrations douanières dans les principaux ports maritimes du continent africain. En une dizaine de jours, les douaniers ont intercepté un milliard d'articles de contrefaçon, dont 550 millions de doses de médicaments illicites, "potentiellement dangereux voire mortels", selon l'OMD. De faux antibiotiques, antidouleurs et anti-inflammatoires, des médicaments contrefaits utilisés contre l'hypertension artérielle et le diabète, ainsi que des compléments alimentaires illicites ont été saisis, pour une valeur totale de 275...
(Journal du Tchad 13/06/13)
Le coup d’envoi des travaux a été donné le mardi 11 juin à la Villa des hôtes de N’Djamena par le premier ministre tchadien Le thème choisi pour cette 32ème assemblée est «stratégie des programmes de production en masse de logements en Afrique – approche et structure pratiques». Cette rencontre est une occasion pour les acteurs du secteur architectural tchadien et d’Afrique de se faire connaître. Selon le ministre tchadien des affaires foncières et du domaine, Gata Ngoulou, Procurer à la population du Tchad un logement décent est l’objectif du président de la République qui aspire au bien être de celle-ci dans un contexte politique apaisé… Cependant, l’accès à un logement décent pour tous les concitoyens demeure un défi à...
(Tchadanthropus 13/06/13)
Pour un coup d’éclat, ce fut un coup de maître des avocats du Président HABRE. Ce jour, 12 juin 2013, le professeur Alioune Sall ne l’oubliera pas de sitôt. Que s’est –il passé devant la Cour de justice de la CEDEAO ? L’Etat du Sénégal devait répondre à la plainte déposée par la défense du Président Habré concernant les chambres africaines et la tenue du procès. Les avocats de la défense posent une exception préjudicielle sur la qualité de M. Alioune Sall à exercer le métier d’avocat et demandent à ce dernier, de décliner à la Cour les preuves de son autorisation d’exercer ce métier, son inscription au barreau de Dakar, son numéro matricule etc… Bissimillah Rahmane Rahime ! Le...
(RFI 13/06/13)
Au Tchad, le procureur général des chambres africaines chargé de juger l’ancien président Tchadien Hissène Habré et ses complices, en mission à Ndjamena a rencontré mercredi 12 juin 2013 les magistrats chargé de la procédure tchadienne dans le cadre de la même affaire, puis les avocats des anciens agents de la DDS ( Direction de la documentation et de la sécurité ) inculpés et arrêtés depuis quelques semaines au Tchad. Une explication de l’accord de coopération judiciaire signé entre le Tchad et le Sénégal a permis de comprendre que seuls les agents cités dans les cas de crimes internationaux pourront êtres jugés à Dakar. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130613-proces-habre-entre-tchad-senegal-pour...
(Journal du Tchad 13/06/13)
Le Général Babakar Gaye est conseiller militaire auprès du Département des Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU Le Premier Ministre, Joseph Djimrangar Dadnadji l’a reçu en audience hier mercredi 12 juin 2013. L’entretien entre les deux personnalités a porté sur le déploiement des casques bleus de l’ONU au Mali. Le général Babakar Gaye, conseiller militaire auprès du Département des Opérations de Maintien de la Paix de l’ONU, envoyé spécial du Secrétaire Général des Nations-Unies Banki Moon, était porteur d’un pli fermé du Secrétaire Général de l’ONU au Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Joseph Djimrangar Dadnadji. Cette mission dont l’objectif précis n’a pas été délivré intervient 48 heures après la désignation contre toute attente d’un général rwandais à la...
(RFI 13/06/13)
La nomination du général rwandais Jean-Bosco Kazura à la tête de la Minusma, a été dénoncée, mardi, par le Comité de soutien aux Fatim les forces armées tchadiennes au Mali. La tonalité du discours du ministre tchadien des Affaires étrangères, qui a réagit ce mercredi 12 juin au micro de RFI, est différente. Pour Moussa Faki Mahamat, le Tchad, qui a certes souhaité assurer le commandement de la Minusma, n’a jamais conditionné sa participation à la guerre au Mali contre un poste de commandement. Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20130612-mali-le-tchad-jamais-conditionne-part...
(Gabon Review 12/06/13)
Un an après leur dernière rencontre en République centrafricaine, les 6 chefs d’État membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) se donnent rendez-vous à Libreville le 14 juin 2013 pour discuter de questions épineuses relatives à l’intégration sous-régionale mais aussi à l’application effective ou non de la délocalisation provisoire du siège de cette institution. À l’initiative du président gabonais, Ali Bongo Ondimba, président en exercice de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), Libreville abrite dans soixante-douze heures un sommet extraordinaire des chefs d’État de la Cemac. Une rencontre dont les travaux seront essentiellement consacrés aux conséquences de la crise en République Centrafricaine, au fonctionnement de la Commission et à la libre circulation des...
(AFP 12/06/13)
LIBREVILLE, 12 juin 2013 (AFP) - Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) s'est dit préoccupé par la situation de "milliers de déplacés" dans le sud-est du Tchad en provenance du Darfour, mercredi dans un communiqué. "La situation de milliers de déplacés à Tissi (localité située à la frontière Tchad-Soudan) demeure préoccupante", écrit le CICR, précisant qu'il s'agit notamment de Soudanais et de Tchadiens regagnant leur pays. "Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont afflué depuis le 5 avril vers Tissi au Tchad en raison des affrontements intercommunautaires" au Darfour, ajoute l'organisation, qui fait état d'une "tension (...) toujours perceptible entre les communautés dans la région". Le CICR affirme avoir "apporté une assistance à 10 000 personnes vulnérables rentrées au...
(Tchadanthropus 12/06/13)
Alors que les dividendes de son intervention militaire au Mali tardent à être clairement visibles, Idriss Deby a demandé que son action soit récompensée par l’octroi du poste de commandement de la force des Nations Unies pour le Mali dont la création vient d’être décidée par l’adoption d’une résolution par le Conseil de Sécurité.Cette demande a été dévoilée par les médias français qui l’ont présentée comme une exigence d’Idriss Deby. En cas de non satisfaction, il menacerait de retirer le contingent tchadien du Nord Mali. Le Ministre français de la défense a donné la position française, de manière diplomatique, nuancée et prudente. En effet, il a estimé que, tenant compte de la participation tchadienne, mais aussi de la volonté du...
(Afrik.com 12/06/13)
Un deuxième champ pétrolier a été ouvert dans le sud du Tchad par le président Idriss Déby Itno à Badila, dans la région du Logone oriental. Le président tchadien Idriss Déby Itno a ouvert un deuxième champ pétrolier dans le sud du Tchad, à Badila, dans la région du Logone oriental. « Je suis très satisfait, dix ans après l’ouverture de la première vanne (à Komé, dans la même région, ndlr), nous venons d’ouvrir une deuxième vanne, ce qui veut dire que nous avons du pétrole qui va aller sur le marché international », a déclaré à l’AFP dimanche le président Déby. « Ce pétrole va nous amener beaucoup des revenus, il va booster notre économie et nous aider à...
(Alwihda 12/06/13)
Dans le cadre du Projet prévention des conflits par la stabilisation des communautés, une mission composée de quatre partenaires (Médiature, PUNUD, OIM et ACTT ), dirigée par M. Ahmat Yacoub Dabio, conseiller chargé de missions auprès du Médiateur de la République a séjourné dans le B.E.T. La mission qui a quitté la capitale N’djamena le 31 mai, par la route, est arrivée à Faya le 1er juin 2013. L’objectif de la mission est de constater et de confirmer quatre comités locaux de paix (CLP) dans le Nord du pays en procédant aux démarches suivantes : 1. Faire l’état des lieux des quatre comités existant ; 2. Le restaurer en y incluant les rapatriés, les démobilisés et autres groupes vulnérables y...
(RFI 12/06/13)
Au Tchad, le procureur général des chambres africaines extrordinaires, chargées de juger l’ancien président Hissène Habré, est en visite de travail depuis dimanche. Il s'est rendu sur les lieux de charniers, avant de rencontrer les associations des victimes. Le procureur Mbacké Fall a passé la journée de mardi 11 juin entre les associations de victimes et les visites de terrain. Avec les années, le temps a effacé beaucoup de traces. Certaines ont toutefois été préservées grâce au travail de la commission d'enquête tchadienne et des juges belges qui se sont intéressés au dossier. Les victimes et leurs familles, elles, n'ont rien oublié, et la perspective de ce jugement les réconforte un peu. Vingt ans c'est très loin. « Les victimes...
(Jeune Afrique 12/06/13)
Idriss Déby Itno et Mahamadou Issoufou ont beau n'avoir que peu de chose en commun, tant dans leurs itinéraires respectifs que dans leurs styles de gouvernance et leurs personnalités propres, ce qui les unit en cette mi-2013 est plus fort que ce qui les sépare. Tous deux sont intervenus au Mali aux côtés de la France, tous deux sont devenus depuis la cible des jihadistes d'Aqmi, tous deux considèrent la Libye postrévolutionnaire comme la source de leurs maux et tous deux rappellent à l'envi, sur le mode du « je vous avais prévenu », les avertissements qu'ils avaient lancés à l'époque quant aux conséquences néfastes pour la région de la chute de Mouammar Kaddafi. Rendons au président tchadien ce qui...
( 12/06/13)
À Paris, au Trocadéro, Place des Droits de l’Homme, le 08 juin 2013 où de nombreux soutiens lui ont rendu visite. Afin de sensibiliser et de faire réagir l’opinion public en France, et au Tchad – parce que là-bas, on ne peut que se taire à cause des représailles – l’homme et l’artiste Kaar Kaas Sonn a décidé le 4 juin 2013 de faire une grève de la faim en lien avec, dit-il « les arrestations arbitraires d’hommes politiques et de journalistes tchadiens, pour protester contre le flou de la justice tchadienne (…) ; pour attirer l’attention de l’opinion internationale sur ce qui se passe au Tchad (…) et obtenir la libération de ces personnes détenues sans respects des règles...
(Journal du Tchad 12/06/13)
D’après les autorités de l'aéroport de la ville camerounaise de Ngaoundéré dans le nord du pays, un petit avion en provenance de N'Djamena au Tchad s'est écrasé lundi, faisant un mort et quatre blessés. Il y a eu crash. Un petit avion est tombé (dans la matinée de lundi) aux environs de l'aéroport de Ngaoundéré, a affirmé Michel Mbollo, directeur de cet aéroport. Cinq personnes se trouvaient à bord, dont deux pilotes et trois passagers. Elles ont été blessées et ont été évacuées à l'hôpital régional de la ville (Ngaoundéré), a-t-il poursuivi. L'un des deux membres de l'équipage a succombé lundi en fin de journée à ses blessures. Un des blessés est décédé. Il avait les membres inférieurs complètement broyés...
(Journal du Tchad 11/06/13)
Le gouvernement a mis sur pied plusieurs opérations pour rendre accessible ce précieux breuvage à toute la population Les pénuries d’eau, les tchadiens savent ce que c’est ! En effet, le phénomène est assez récurant dans le pays, que l’on soit dans la capitale ou dans les villes périphériques. Pour stopper ce phénomène, le gouvernement a déployé un cheval de bataille qui a pour mission de rendre le liquide accessible à tous. S’exprimant au micro de Xinhua, le directeur général de la Société Tchadienne des Eaux (STE), a affirmé que l'Etat est en train de mettre en place un programme d'urgence pour renforcer la production et le stockage d'eau, par la construction de réservoirs, notamment de quatre châteaux dans quatre...
(Tchadactuel 11/06/13)
Tchad: Bandoum Bandjim, un ancien bourreau de la DDS De Habré prêt à venir témoigner contre l’ancien Président Au moment où la tenue du procès de Habré se dessine au fur et à mesure, avec la descente au Tchad d’un des juges sénégalais, des informations qui ne militent pas en faveur de l’ancien Président refugié au Sénégal, ne cessent de parvenir. Ancien gendarme, Bandoum Bandjim a officié pendant cinq ans au sein d’une unité, la DDS, la police politique, dont le seul nom suffisait à inspirer la terreur dans les années 1980. De sources sûres, si procès il y a, celui que certains victimes ont fini par indexer qu’il faisait partie des plus redoutables tortionnaires de la police politique de...

Pages