Vendredi 23 Février 2018
(Les Afriques 20/08/13)
Ndjaména est sur les tablettes du Medef (Mouvement des Entreprises de France), qui a décidé d'y investir dans des projets à forte valeur ajoutée. Son représentant, Michel Roussin a été reçu à Paris par le chef de l'Etat tchadien, Idriss Déby Itno. Le français, Michel Roussin, Vice-président du Mouvement des entreprises de France (Medef) et le président tchadien, Idriss Déby ont eu un tête à tête fructueux à Paris, en marge de la cérémonie de Remise du Prix Félix Houphouët Boigny, décerné au président François Hollande, le 05 juin dernier. Cette entrevue entre les deux hommes intervient suite à la rencontre de travail de décembre 2012 à Paris avec le Patronat français. Les chefs d'entreprises françaises s'intéressent aux immenses opportunités...
(Journal du Tchad 20/08/13)
L’Institut Klorane a décidé de publier un ouvrage sur ce projet panafricain. Le Sahel fascine par la beauté de ses paysages et la vie de ses peuples. Pourtant, cette région se dégrade. Caractérisée par son climat semi‐aride à la pluviométrie de plus en plus incertaine, une multitude de facteurs participe à accroître le processus de désertification de cette terre : manque de disponibilité en eau, surcharge pastorale, coupe du bois pour de multiples usages. Et ce qui était jadis une terre verdoyante et nourricière est devenu un espace désertique qu’hommes et troupeaux parfois traversent à la recherche d’eau ou de nourriture. Le projet panafricain que représente la Grande Muraille verte constitue une réponse à cette désertification… Mis en place par...
(Journal du Tchad 20/08/13)
Les grosses pluies se sont abattues ces derniers jours sur la capitale tchadienne. De nombreux quartiers de la capitale sont complètement dans l’eau depuis quelques jours. Habéna, Kamnda, Amtoukoui, Boutalbagar, DembéII, Walia, Ndjari, Gassi, Atrone, Paris-Congo, Moursal sont les plus touchés. Le constat est amer et les gens ne savent à quel saint se vouer. «Chaque année, nous vivons cette situation mais celle de cette année nous dépasse. On ne s’attendait pas à cela, car nous nous avons réenregistré seulement quatre grosses pluies en ce mois d’août et nous voilà complètement dans l’eau. Il n’y a aucune solution», lance tristement une femme au quartier Kamnda. Ce point de vue est largement partagé par tous les sinistrés rencontrés au cours de...
(Fasozine 20/08/13)
Le journaliste Eric Topona et le bloggeur Jean Laokolé auront été victimes d’une plus des grandes parodies de la justice tchadienne. Accusés au départ pour «complot et atteinte à l’ordre constitutionnel», ils ont été jetés en prison comme de vulgaires putschistes depuis le mois d’avril dernier. Malgré les pressions des organisations internationales des médias et de la communauté internationale, le régime liberticide d’Idriss Deby-Itno a fait la sourde oreille. Ce lundi 19 août, le procès qui était supposé livrer la «vérité» sur cette sale histoire n’a été qu’une grosse montagne qui a accouché d’une toute petite souris et pour cause. Le tribunal visiblement aux ordres, a été obligé de requalifier les faits originels en «diffamation» et «atteinte à l’ordre constitutionnel...
(Tchadanthropus 20/08/13)
Interview de Mahamat Nour Ahmed Ibedou Secrétaire Général de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits Humains (C.T.D.D.H). Créée en 2011, la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits (CTDDH), est animée par des jeunes cadres tchadiens soucieux par le respect des droits de l’homme et le refus de participer à la déliquescence de l’Etat. Elle fait partie des organisations de défense des droits humains, qui occupe le champ médiatique par une série de dénonciations à travers les communiqués de presse et des déclarations en vue d’alerter l’opinion nationale et internationale sur les violations des droits de l’homme sont victimes les Tchadiens en général. Secrétaire Général de cette structure, Mahamat Nour Ahmed Ibedou nous a nous accordes une interview...
(Alwihda 20/08/13)
CAIRE (Egypte) - Lors de la dispersion du mercredi 14 août des opposants au coup d'état en Egypte et plus précisément à Rabya Al Adawya, au Caire, deux tchadiens présents sur les lieux ont été tués et un autre grièvement blessé. Il s'agit de Ahmat Abakar Ahmat et Mahamat Idriss. Le troisième blessés est Abdallah Ahmat. Les trois ressortissants tchadiens étaient à Rabya al adawya lorsque les forces de l'ordre ont lancé leur offensive militaire contre les opposants au coup d'état. Ahmat Abakar (tué) et Abdallah Abakar (blessé) sont des frères.
( 20/08/13)
Le président intérimaire vient de boucler, le weekend passé, une tournée dans trois pays de la CEDEAO en signe de reconnaissance de notre pays envers les chefs d’Etat respectifs de ces pays qu’il a même élevés à la plus haute dignité honorifique du Mali : la médaille de la Grande croix de l’ordre national. Le président béninois, Thomas Yayi BONI, a été la seconde personnalité à laquelle Dioncounda TRAORE a exprimé « la reconnaissance éternelle » du Mali pour le rôle qu’il a joué dans le dénouement de la double crise « sécuritaire et institutionnelle » qui a frappé notre pays en 2012-2013, en sa qualité de président en exercice de l’Union africaine dont le soutien et l’accompagnement ont été...
(Le Quotidien (Sn) 20/08/13)
Les Chambres africaines extraordinaires déjà immergées dans le procès contre l’ancien dictateur tchadien, Hissène Habré, disposent désormais, de nouveaux documents dénichés par Human Rights Watch. Ces documents constitués d’un certificat de décès et d’une déclaration de mise en liberté corroboreraient le récit de Abdourahmane Guèye, victime de sévices au Tchad. Ils ont été remis aux Chambres africaines extraordinaires.Le dossier des Chambres africaines extraordinaires contre Hissène Habré se corse de jour en jour. Les éléments à charge pleuvent de tous bords. Cette fois-ci, c’est Human Rights Watch qui s’y colle en dénichant deux documents qui viennent étayer en tous points le récit bouleversant de Abdourahmane Guèye sur son aventure tchadienne. Le premier est une correspondance entre le chef du service pénitencier,...
(La Nouvelle Centrafrique 20/08/13)
La présence militaire tchadienne en Centrafrique se consolide malgré les polémiques qu’elle a suscitées ces derniers temps. De nombreux soldats tchadiens avec des matériels de combat de haute gamme ont atterri à Bangui le week end dernier, officiellement dans le cadre de la MISCA. Mais cette augmentation d’effectif et le renforcement de capacité militaire sont du genre à relancer les débats sur les intentions cachées du Tchad en RCA. La capacité militaire tchadienne s’est consolidée en Centrafrique. Entre vendredi et samedi, les autorités tchadiennes ont dépêché trois vols à destination de Bangui, capitale centrafricaine. Selon des sources concordantes, un gros porteur a fait deux fois N’djaména Bangui, le week end dernier. Selon les mêmes sources, ce gros porteur transportait non...
(Journal du Tchad 19/08/13)
Outre le Chef de l’Etat tchadien, le Chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso, médiateur dans la crise centrafricaine était présent. La cérémonie officielle de prestation de serment et d’investiture du Président centrafricain de transition Michel Djotodia a eu pour cadre, le siège de l’Assemblée nationale devant de nombreux invités de marque et plusieurs délégations. Outre le Chef de l’Etat Idriss Deby Itno, la cérémonie a vu la présence du Chef de l’Etat congolais Denis Sassou Nguesso, médiateur dans la crise centrafricaine, mandaté par les Chefs d’Etat de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC). La prestation de serment du Président centrafricain de transition s’est déroulée dans une ambiance des grandes fêtes. En prêtant officiellement serment devant les membres...
(AFP 19/08/13)
N'DJAMENA, 19 août 2013 (AFP) - Le tribunal de première instance de N'Djamena a condamné lundi à trois ans de prison avec sursis le journaliste Eric Topona et le blogueur Jean Laokolé, accusés de complot début mai contre le président Idriss Deby Itno, a constaté l'AFP. Les deux journalistes étaient accusés de "diffamation et complot d'atteinte à l'ordre public n'ayant pas abouti" pour avoir échangé des mails où ils projetaient d'appeler au soulèvement populaire, des faits contestés par les prévenus. Le secrétaire général de l'Union des Journalistes Tchadiens (UJT) et ancien journaliste de la radio nationale Eric Topona a été emprisonné le 6 mai. Quelques jours avant son arrestation, au moins trois personnes avaient été tuées et plusieurs députés arrêtés...
(RFI 19/08/13)
Deux journalistes comparaissaient ce lundi 19 août devant le tribunal à Ndjamena. Il s’agit du blogueur Jean Laokolé et du journaliste et fils d'opposant Eric Topona, poursuivis pour diffamation et «atteinte à l’ordre constitutionnel n’ayant pas aboutie». Le procès a duré un peu plus d’une heure, audience au cours de laquelle les faits ont été requalifiés. Ils ont été condamnés à trois ans d’emprisonnement avec sursis et sont ressortis libres de la prison. Avec notre correspondant à Ndjamena. Le procès a duré un peu plus d’une heure, au cours de laquelle la défense a attaqué l’accusation sur deux fronts. Premier front : l’inexistence de ce qu’on reproche aux deux journalistes. Deuxième front, l’illégalité de leur emprisonnement. Il faut rappeler qu’ils...
(RFI 19/08/13)
Au Tchad, deux des trois hommes de médias arrêtés depuis le mois d'avril comparaissent ce lundi devant le tribunal. Il s’agit du blogueur Jean Laokolé et du journaliste et fils d'opposant Eric Topona, poursuivis pour diffamation et « atteinte à l’ordre constitutionnel n’ayant pas abouti». Le troisième Moussave Avenir de la Tchiré, directeur de publication du journal Abba Garde reste lui dans sa cellule. Aucune audience n'est prévue le concernant. Jean Laokolé, arrêté depuis le moi d’avril, et Eric Topona, arrêtés en mai, comparaissent ce lundi 19 août devant le juge, pour des faits de diffamation et d’« atteinte à l’ordre constitutionnel n’ayant pas abouti ». A l’origine de cette affaire, des échanges de mails interceptés dans lesquels les journalistes...
(Tchadanthropus 19/08/13)
A L’Attention de son Excellence Monsieur Idriss Deby Itno, Président de la République, Chef de l’Etat Objet :Suggestions relatives à la vie chère Excellence, Nous, membre de l’ONG HDS, avons l’honneur de venir très respectueusement par la présente, porter à la haute et bienveillante attention de votre excellence, nos propositions relatives à la résolution du problème de vie chère qui affecte actuellement les ménages tchadiens. En effet, HDS (HaltDeathStalker) est une ONG tchadienne, a but humanitaire, dont l’objectif est la lutte contre les Piqûres de Scorpions et l’avancée du désert dans les régions du Borkou, Ennedi, Tibesti et Wadi-Fira géographique (B.E.T/W-F). Littéralement traduit de l’anglais, HDS (HaltDeathStalker) signifie : « Halte aux rôdeurs mortels » qui sont le scorpion et...
(Alwihda 19/08/13)
Séminariste à Strasbourg, Francis Wertheimer s’apprête à effectuer une année de césure dans ses études pour effectuer une mission au Tchad. C’est au nom de la Délégation Catholique pour la Coopération (DCC) qu’il s’envolera le 2 septembre pour un an au Tchad, l’un des pays les plus pauvres de la planète. Francis Wertheimer œuvrera comme professeur de français, d’anglais et de philosophie dans le centre de soutien scolaire Emmanuel. « Au Tchad à une époque il y a eu une indiscipline générale avec de la triche et de la corruption. Le gouvernement a remis les choses en place, mais maintenant presque plus personne ne passe le bac. Le centre essaie donc de remonter le niveau scolaire, qui est très bas...
(Tchadanthropus 19/08/13)
Avec cette modeste tribune sur l’affaire Habré, j’aimerais bien remettre certaines choses à leur place en rendant hommage au passage à tous ces valeureux fils du Tchad qui ont contribué sous le régime du président Hissein Habré à hisser, contre vents et marées, par leur abnégation et leurs efforts, notre cher pays parmi les nations respectables et respectées.Nous Tchadiens, nous avons la mémoire courte, très courte. Je me souviens de ce matin du 07 juin 1982, où les vaillants combattants des Forces Armées du Nord (FAN) ont libéré notre pays de l’occupation libyenne et de « la coalition anti-nationale ». Agé d’une quinzaine d’année, ce matin-là, je me trouvais mêlé à la foule, dans les rues de N’Djamena, à acclamer...
(RFI 19/08/13)
Ce lundi 19 août, la chambre d’instruction du tribunal spécial basé à Dakar commence une mission de deux semaines au Tchad, afin d’entamer l’instruction du dossier Hissène Habré. Le 2 juillet, celui-ci avait été placé sous mandat de dépôt et inculpé de crimes de guerre, crime contre l’humanité et torture. Cette mission devrait permettre d’enquêter sur ces crimes commis entre 1982 et 1990 au Tchad. Cette mission de deux semaines fait partie d’une commission rogatoire internationale. Elle permet de marquer le début de l’instruction du dossier. Les juges auditionneront des associations de victimes, des témoins à charge et à décharge. Ils ont également prévu de visiter des prisons datant des années 80, ainsi que deux sites supposés abriter des charniers.
(Reporters 19/08/13)
Les prix du pétrole sont restés obstinément élevés et volatils au cours des dernières années et, selon les prévisions, ils peuvent le rester au moins jusqu’en 2014. Le prix du Brent, qui était en moyenne 112 dollars le baril en 2012, devrait rester au-dessus de 100 dollars le baril en moyenne en 2013 et 2014, estime la Banque africaine de développement (BAD) dans l’une de ses livraisons statistiques sur le mouvement des marchés de brut. Les experts de la BAD estiment, néanmoins, que les prix élevés du pétrole pourraient freiner l’économie mondiale qui a encore du mal à se remettre de la crise fi nancière de 2008. Les prix élevés du pétrole au-dessus de 100 dollars le baril peuvent être...
(Alwihda 19/08/13)
Dimanche 18 août. 20h35 heure de Bangui. L'aéroport International de Bangui Mpoko accueille sur son tarmac le gros porteur Hierochine de l'Armée Nationale Tchadienne qui transporte le chef de l'Etat tchadien, Idriss Déby, un véhicule toyota, une quinzaine de véhicules militaires ainsi que du matériel. Tous les soldats tchadiens de la FOMAC (La Force Multinationale des Etats d'Afrique Centrale) sont mobilisés. Vendredi 16 août, 48 heures à l'avance. Deux présidents pour une seule suite présidentielle. Rien ne se passe comme prévu à l'hôtel Ledger Plaza de Bangui où devrait être réservé la suite présidentielle qui logera Déby mais également celle du Président congolais qui honore de sa présence. Le général Brahim Seïd Mahamat, chef d’Etat Major de l’ANT (Armée Nationale...
(Alwihda 17/08/13)
Dans sa volonté d’asseoir la démocratie dans toutes les structures de gestion de notre pays, le gouvernement avait lancé des consultations pour l’élection des élus dans les différents arrondissements de nos villes. Au vu du fonctionnement erratique et du manque de sérieux de certains élus qui affichent une complaisance malsaine et une cupidité déplorable, nos représentants dans nos communes sont avides de gain facile et gagnent dans des combines qui ont pour seul objectif la protection de leur poste. Des alliances et des magouilles dignes des républiques bananières s’érigent ça et là, pour protéger leurs assises au détriment de la mission qui leur est dévolue, celle de se mettre au service des citoyens et de protéger leurs intérêts. La volonté...

Pages