Vendredi 24 Novembre 2017
( 13/07/13)
Selon le service de presse de l’ancien président Tchadien, ce portail livrera toutes les informationq relatives à son dossier. Ce site offre également assez d’éléments pour mieux connaitre, le président Hissène Habré , son parcours, ses idéaux, son combat pour la libération du Tchad et contre les envahisseurs En avant première, le communiqué de presse de la défense de Hissène Habré, à savoir Mes François Serres, El Hadji Moustapha Diouf, et Ibrahima Diawara. « Faisant suite à la Conférence de presse tenue par les avocats du Président Habré en réponse à celle tenue par le Procureur Général des Chambres africaines en violation du principe du secret de l’enquête, les Chambres africaines ont cru devoir publier un nouveau communiqué par l’intermédiaire...
(RFI 12/07/13)
Jeudi 11 juillet 2013, devant la 11e chambre du tribunal correctionnel de Paris, s’est tenue une audience particulière dans laquelle deux anciens pilotes de chasse français étaient poursuivis pour trafic d’armes au Tchad. Une affaire où se mêlent vente d’armes, diplomatie parallèle et pressions au plus haut sommet de l’Etat. Le mimétisme entre les deux hommes assis côte à côte sur le banc des prévenus est frappant. Habbib Boukharouba et Henri de Waubert de Genlis ont la même allure martiale, la même posture. Entre les deux hommes, anciens frères d’armes, il n’y a assurément pas l’épaisseur d’une feuille de papier à cigarette, preuve en est ces sourires et clins d’œil complices qu’ils s’échangent lorsque le président Dominique Pauthe ouvre l’audience...
(Journal du Tchad 12/07/13)
En 20 ans de règne, Déby Itno n’a jamais franchi les perrons de la Maison blanche. Et aucun des quatre présidents des USA qu’il a connus sous son règne n’a mis les pieds au Tchad Et ce n’est pas Barack Obama qui dérogera à la règle. Bémol quand même, en 2006 il était venu au Tchad en tant que Sénateur officiellement pour la cause du Darfour. C’est de cette époque que date la poignée de main entre les deux hommes qui figure dans l’agenda officiel de la République. Mais, en réalité c’était pour calmer les ardeurs de Déby Itno qui voulait fermer les vannes de Doba et expulser Exxon Mobil. Au moment où ses lignes sont écrites, Obama est en...
(RFI 12/07/13)
Dix-huit mois de prison avec sursis et 350 000 euros d'amende ont été requis ce jeudi 11 juillet contre Habib Boukharouba. Cet ancien pilote de chasse était poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir vendu des armes au Tchad en 2006 sans autorisation. Habib Boukharouba, ancien pilote de chasse français reconverti dans les affaires, était persuadé d’une chose : il n’y avait rien d’illégal à aider le Tchad à reconstituer ses forces aériennes. De 2005 à 2007, il travaille, main dans la main, avec les Tchadiens et les militaires français de l’opération Epervier, sans se douter un instant, qu’aux yeux de la loi française, il se livre à un trafic d’armes en bande organisée. « On a travaillé...
(La Croix 12/07/13)
Le 14 juillet, l’armée tchadienne défilera sur les Champs-Élysées. Le régime du président Déby, qui accuse l’opposition d’avoir fomenté un coup d’État, a emprisonné plusieurs hommes politiques, chefs militaires, et journalistes. Au côté des troupes françaises de retour du Mali, un détachement des armées malienne et tchadienne (ainsi que des unités des dix pays africains engagés au Mali) défilera sur les Champs-Élysées, dimanche 14 juillet. Une consécration pour le Tchad, qui a envoyé au Mali 2 000 soldats combattre auprès des Français dès le mois de janvier. Cependant, l’heure n’est pas aux réjouissances dans ce pays. La peur d’être arrêté, emprisonné, éliminé par les agents du président Idriss Déby domine les esprits depuis des semaines. Arrestations d’opposants, villes quadrillées par l’armée,...
(Afrik.com 12/07/13)
Les troupes tchadiennes et togolaises, qui ont participé à l’intervention militaire au Mali, défileront ce 14 juillet sur les champs Elysées, à l’occasion de la fête nationale de la France. Un défilé qui fait polémique. L’association "Survie" dénonce un moyen pour Paris de célébrer "les couleurs de la Françafrique" et légitimer le chef d’Etat tchadien, Idriss Deby, qui a déployé 2.000 hommes qui ont combattu aux côtés des soldats français, sur le sol malien. Ce 14 juillet aura un goût particulier. Pour célébrer l’opération militaire « Serval » au Mali, l’Elysée a décidé de convier les troupes tchadiennes et togolaises à défiler aux champs Elysées, à l’occasion de la fête nationale de la France. Un moyen pour Paris de rendre...
(Afrik.com 12/07/13)
Les troupes tchadiennes et togolaises, qui ont participé à l’intervention militaire au Mali, défileront ce 14 juillet sur les champs Elysées, à l’occasion de la fête nationale de la France. Un défilé qui fait polémique. L’association "Survie" dénonce un moyen pour Paris de célébrer "les couleurs de la Françafrique" et légitimer le chef d’Etat tchadien, Idriss Deby, qui a déployé 2.000 hommes qui ont combattu aux côtés des soldats français, sur le sol malien. Ce 14 juillet aura un goût particulier. Pour célébrer l’opération militaire « Serval » au Mali, l’Elysée a décidé de convier les troupes tchadiennes et togolaises à défiler aux champs Elysées, à l’occasion de la fête nationale de la France. Un moyen pour Paris de rendre...
(Afriquinfos 12/07/13)
Au Tchad, les grossesses d'adolescentes, au même titre que la mortalité maternelle et infantile qu'elles peuvent causer, restent un problème de santé publique que les autorités peinent à résoudre, en dépit des efforts et moyens déployés. "Sur l'ensemble des filles de 15 à 19 ans, un peu plus de 36% des cas ont eu une naissance vivante, 44% ont commencé leur vie féconde et 7% ont eu une naissance vivante à 15 ans", a déclaré à Xinhua M. Gassi Sabari, chargé de Programme Population et développement du Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (Fnuap) au Tchad. Selon Dr Babatunde Osotimehin, directeur exécutif du Fnuap, environ 16 millions de filles dans le monde, âgées de 15 à 19, ans donnent naissance...
(AFP 12/07/13)
PARIS, 12 juillet 2013 (AFP) - Dix-huit mois de prison avec sursis et 350.000 euros d'amende ont été requis jeudi contre un homme poursuivi devant le tribunal correctionnel de Paris pour avoir vendu des armes au Tchad en 2006 sans autorisation. A la tête de la société de services militaires Griffon Aérospace, Habib Boukharouba, avait pour une douzaine de millions d'euros vendu des bombes air sol et rénové et militarisé des avions Pilatus pour l'armée tchadienne en lutte contre une rébellion Selon lui, il avait reçu des autorisations tacites de la part de la France et sa société opérait sur la base française à N'Djamena, l'armée française apportant une "assistance quotidienne", a-t-il expliqué. Les munitions étaient "livrées sur la base...
( 12/07/13)
NETTALI.NET - Le communiqué supposé provenir de la présidence du Tchadienne qui informait que 8 des 18 Sénégalais arrêtés puis placés en détention provisoire au Commissariat central de Ndjiaména (Tchad), ont été retrouvés morts et deux portés disparu est de l’intox. Les 14 sénégalais qui avait été arrêtés au Tchad pour défaut de permis de séjour, ont été relâchés. Un communiqué supposé provenir de la présidence du Tchadienne était balancé dans les rédactions. Il informait que des ressortissants des pays Ouest africains vivant au Ndjiaména (Tchad) ont été arrêtés par les services de Sécurité Publique et qu’au cours de ces opérations, 18 Sénégalais ont été arrêtés puis placés en détention provisoire au Commissariat central de Ndjiaména (Tchad) et que «...
(Tchadanthropus 12/07/13)
Pour éviter de subir les mêmes déboires qu'Oryx Petroleum, dont la levée de fonds s'était transformée en fiasco en mai, le canadien Caracal Energy(ex-Griffiths Energy) est revenu sur ses projets de vendre ses actions à la bourse de Toronto et de Londres. Le 20 juin, le groupe s'est contenté de déposer une demande d'introduction en bourse auprès des autorités financières canadienne et britannique, en précisant bien qu'aucune nouvelle action ne serait vendue à cette occasion. Dans un précédent document, déposé auprès de ces mêmes autorités le 7 mai, Caracal, dont tous les actifs sont au Tchad et qui dispose d'un partenariat stratégique avec le trader Glencore, prévoyait d'émettre pour près de 150 millions de dollars d'actions. Ces projets sont désormais...
(SeneNews 12/07/13)
C'est un ouf de soulagement pour Makaila Nguebla. Le Journaliste blogueur Tchadien expulsé du Sénégal depuis quelques mois et qui s'est retrouvé en Guinée sera finalement accueilli par la France qui a accepté de le recevoir sur son territoire. En effet, aprés tant de semaines, de concertation, de négociations et de diplomatie non gouvernementale, le journaliste blogueur a finalement reçu son titre de séjour ce matin selon la coalition Dale qui s'est longtemps battue avec les associations de défense des droits de l'homme. Makaila anime un blog très influent relatant souvent l'actualité de son pays. Son engagement et sa capacité à dévoiler des scandales sur la corruption et la répression au Tchad lui ont valu une expulsion depuis des années...
(Xinhua 12/07/13)
LIBREVILLE -- Les directeurs régionaux des centres nationaux de transfusion sanguine (CNTS) de 21 pays d'Afrique participent jeudi à Libreville aux travaux de renforcement des capacités organisés par l'Organisaiton mondiale de la Santé (OMS). Ces travaux organisés par l'OMS vise à contribuer à l'amélioration de la couverture et de la qualité du sang et des produits sanguins en vue de réduire la mortalité maternelle et infantile liée aux pénuries de sang, et de lutter contre la transmission du VIH et des autres infections transmissibles par la transfusion sanguine de 2014 à 2018. "Les pénuries de sang dans les hôpitaux ont un retentissement particulier sur l'augmentation de la morbidité et la mortalité notamment chez les femmes et les enfants qui constituent...
(Afrik.com 12/07/13)
Peut-on raisonnablement espérer qu’après l’échec des despotismes et des Etats mobilisateurs à réaliser l’émancipation socio-économique des populations, la démocratie électorale-représentative puisse réussir à relever la gageure du développement en Afrique ? N’assiste-t-on pas de nouveau, à un artificialisme porteur de désillusions qui consiste à confondre le libéralisme politique avec l’affirmation de l’économie de marché et à considérer la démocratie comme l’accompagnement politique du développement économique lui-même assimilé à la croissance ? Il faut en effet se souvenir que l’économie de marché n’est pas en Afrique une nouveauté qui naît aujourd’hui avec la démocratie. Les Etats dirigistes africains proclamaient leur libéralisme économique sans toutefois pouvoir transformer leur économie de marché en développement. A contrario, récemment, certains régimes démocratiques africains, oubliant les...
( 11/07/13)
NETTALI.NET - Au lendemain de l’incarcération de Hissène Habré par la justice sénégalaise, le gouvernement tchadien a organisé des rafles pour retrouver les présumés complices de l’ancien président tchadien visés par le réquisitoire introductif du Procureur général près les chambres africaines. Certains ont été retrouvés et écroués. Malheureusement, selon un communiqué attribué à la Présidence tchadienne, 18 sénégalais ont également été interpellés au cours des rafles. Huit ont été retrouvés morts au Commissariat central de Ndjiaména et deux portés disparus. Un communiqué supposé provenir de la présidence du Tchadienne informe que des ressortissants des pays Ouest africains vivant au Ndjiaména (Tchad) ont été arrêtés par les services de Sécurité Publique. Au cours de ces opérations, 18 Sénégalais ont été arrêtés...
(Jeune Afrique 11/07/13)
Accusé de crimes contre l'humanité, de crimes de guerre et de torture, Hissène Habré, l'ancien président tchadien se dit victime d'une conspiration. Une stratégie de défense qui n'a pas empêché son inculpation... Depuis les premières plaintes déposées contre lui à Dakar en janvier 2000, il avait fait voeu de silence. En treize ans et demi, Hissène Habré ne s'est exprimé qu'une seule fois sur la procédure judiciaire dont il fait l'objet. C'était en juillet 2011, alors que le président Abdoulaye Wade menaçait de l'extrader vers le Tchad - il se ravisa ensuite. Face à trois journalistes sénégalais de La Gazette, l'ancien dirigeant tchadien, parlant de lui à la troisième personne, avait donné un parfait exemple de ce qui est depuis...
( 11/07/13)
Depuis le 24 mars dernier, les exactions en tout genre de "Seleka" se sont concentrées sur des pratiques de grand banditisme dignes des plus grands méchants de western américains. Qu'on aie assisté à une ou deux semaines de pillages aurait été explicable, sans être bien sûr justifiable. Mais au-delà d'un temps de battement pour permettre aux différents éléments de retrouver leur place, cela devenait franchement très suspect. Rappelons-nous que Seleka était dès le début un mouvement composé d'éléments très hétéroclites et munis d'objectifs tout aussi divers. Déja pour commencer, si Bozizé avait été un bon président, qui aurait au moins essayé de développer un tant soit peu la Nation centrafricaine, il n'aurait pas eu en face de lui une rébellion...
(Journal du Tchad 11/07/13)
Le premier ministre a tenu une réunion le mardi 9 juillet dernier avec les différents ministres et services générateurs de recettes. Au cours de cet entretien qui a réuni le chef du gouvernement et les un tiers des membres du gouvernement, il n’a été question que du recouvrement des recettes de l’Etat. En effet, se sont ces recettes qui permettent au gouvernement de pouvoir assurer le service public. Ainsi pour le premier ministre c’est aux ministères en charge du domaine qu’il revient de trouver des moyens pour que les choses se fassent comme elles devraient. Après analyse, il a été constaté que les recettes n’entrent pas dans le trésor public comme il se le doit a révélé Joseph Djimrangar Dadnadji...
( 11/07/13)
Idriss Deby est entrain de faire de la communication autour de l’affaire Habré pour noyer une affaire dans laquelle il est doigté. Le sieur a réagi à l’arrestation de l’ancien président Hissène Habre. Tel un magistrat, il a fait d’innombrables commentaires dans une affaire qui ne lui est pas étrangères. Tout en se lançant dans des conclusions de des recommandations avant même la tenue du procès. Ne soyons pas dupes, tout cela c’est pour occulter son implication au plus haut niveau et surtout éluder l’affaire Ibni qui risque de l’atteindre très rapidement. Cinq années de faux-semblant, de manœuvres et de manipulations visant à empêcher, différer, saboter une enquête dont Deby et son pouvoir comptaient bien qu’elle finira par définitivement s’enliser...
(Le Quotidien (Sn) 11/07/13)
Des Sénégalais sont déclarés morts à N’Djamena, dans un communiqué signé (?) de la présidence de la République tchadienne. Mais il est ressorti des différentes déclarations surtout du ministre des Sénégalais de l’Extérieur, qu’il s’agit d’une fausse information. Ce qui est assez troublant dans ce contexte marqué par l’arrestation au Sénégal, de Hissène Habré, dont le jugement est prévu dans les mois à venir. «Huit Sénégalais parmi 18 arrêtés à N’Djamena (sont) retrouvés morts dans des circonstances non élucidées au Commissariat central de N’Djamena.» Ce passage d’un communiqué, diffusé hier à grande échelle dans la toile et signé (?) de la présidence de la République tchadienne, a fait sursauter le ministre chargé des Sénégalais de l’extérieur. «C’est vous qui me...

Pages