Dimanche 18 Février 2018
(Xinhua 07/11/13)
BANGUI, (Xinhua) -- Trois personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées dans des heurts survenus dans la nuit de mardi à mercredi à Bangui entre les ex-rebelles de la Séléka de l'ethnie Goula à laquelle appartient le chef de l'Etat de la Transition Michel Djotodia et des ressortissants tchadiens, rapportent des sources concordantes contactées par Xinhua. L'incident déclaré à PK12, un quartier de Bangui, aurait été provoqué par le vol d'une arme d'un ex-rebelle de la Séléka par un ressortissant tchadien, d'après les témoignages "Les Goula très mécontents de ce comportement ont tué deux Tchadiens la nuit vers 23h00 (22h GMT). Des échanges de tirs ont eu lieu toute la nuit", a expliqué à Xinhua un habitant du quartier...
(Journal du Tchad 07/11/13)
Ce nouvel engagement financier portera sur la coopération au développement, l’aide humanitaire et le soutien à la paix et à la sécurité. Selon un communiqué rendu public par la Commission européenne à Bruxelles, il profitera au Burkina Faso, au Mali, à la Mauritanie, au Niger, au Sénégal et au Tchad. Les principaux secteurs ont été définis conjointement avec les pays bénéficiaires. L’UE a engagé 500 millions d’euros d’aide humanitaire en faveur de la région du Sahel de 2008 à 2013. Cette année, 5,5 millions de personnes touchées par l’insécurité alimentaire ont bénéficié d’une aide. La Commission européenne a précisé à cette occasion que dans la prochaine assistance, un montant de 3,9 milliards d’euros serait destiné à l’octroi d’une aide bilatérale...
(Journal du Tchad 07/11/13)
C’est à travers son programme «la rentrée Machallah» qu’elle intervient en mettant des kits scolaires à la disposition des élèves. Les élèves des régions du Lac, du Kanem et du Moyen Chari sont les premiers bénéficiaires de ce programme dont le but est d’aider tous les élèves à aller à l’école et d’étudier sans trop de difficultés. C’est dans ce sens que des kits scolaires ont été distribués à quelques écoles à Sarh, au Lac et au Kanem il y a quelques jours. Dans ces différentes régions, les parents et élèves, enseignants et responsables de ces écoles ont répondu présents aux différentes cérémonies de distributions de ces kits. C’est non seulement un bien pour eux mais une grande surprise pour...
(Xinhua 07/11/13)
NEW YORK (Nations Unies), (Xinhua) -- Le Secrétaire général Ban Ki-moon et le Président du Groupe de la Banque mondiale Jim Yong Kim se sont engagés mercredi à soutenir une initiative visant à améliorer la santé reproductive des femmes et l'éducation des filles au Sahel en Afrique et à investir 200 millions de dollars dans un nouveau projet régional à l'appui de ces objectifs. M. Ban a annoncé le lancement du Projet d'autonomisation des femmes du Sahel, doté d'une enveloppe de 200 millions de dollars à Niamey, capitale du Niger, lors d'un déplacement historique dans la région des dirigeants de cinq organisations internationales - les Nations Unies, la Banque mondiale, l'Union africaine, la Banque africaine de développement et l'Union européenne...
(Xinhua 07/11/13)
YAOUNDE, (Xinhua) -- L'Organisation de coordination pour la lutte contre les endémies en Afrique centrale (OCEAC) dont le siège se trouve à Yaoundé au Cameroun et l'Allemagne ont signé mercredi un accord pour un nouveau financement de 23 millions d'euros, soit 15 milliards de francs CFA, après deux autres auparavant pour la lutte contre le VIH-SIDA dans la région. Ces fonds portent notamment sur un appui allemand à la mise en oeuvre du "Projet prévention VIH-SIDA en Afrique centrale" ( PPSAC) mené par l'OCEAC auprès de ses pays membres qui sont également ceux de la CEMAC, organisation régionale composée du Cameroun, du Congo, du Gabon, de la Guinée équatoriale, de la République centrafricaine (RCA) et du Tchad. D'une population totale...
(Journal du Tchad 07/11/13)
500 pages de contributions de différents auteurs de tous les continents, parmi lesquels beaucoup d’Africaines, sous la direction du Pr. Ndri Assie-Lumumba. Une idée du résumé de l'ouvrage. Ces contributions traitent d’un certain nombre de questions complexes qui sont centrales à l’analyse pertinentes et à la compréhension de l’interface du genre, de l’enseignement supérieur et de la production de connaissances, comme moyens d’actions, de revendication des droits humains et comme source d’une participation éclairée aux processus sociaux. Les contributeurs ont exploré les questions qui tournent autour du droit fondamental des femmes à l’enseignement supérieur et ont plaidé en faveur de l’importance que revêt l’accès des femmes à l’enseignement supérieur pour rompre le cycle de la pauvreté et de la misère...
(AFP 07/11/13)
PARIS, 7 novembre 2013 (AFP) - Une quarantaine de dirigeants africains ont annoncé leur présence au Sommet sur la paix et la sécurité en Afrique organisé par la France les 6 et 7 décembre à Paris, six autres ont été jugés persona non grata, selon la présidence française. Seront également présents le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, les dirigeants européens Herman Van Rompuy et José Manuel Barroso, ainsi que la présidente de la Commission de l'Union Africaine (UA), Nkosazana Dlamini-Zuma. Les chefs d'Etat qui ont maille à partir avec la justice internationale et ceux qui ont été exclus de l'UA, n'ont pas été conviés. Les premiers sont le président soudanais, Omar el-Béchir, qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt de...
(Xinhua 07/11/13)
Le président sud-africain Jacob Zuma a réaffirmé mercredi que les chefs d'État africains en exercice ne devraient pas avoir à comparaître devant un tribunal."Ce que nous cherchons à éviter c'est une situation dans laquelle des pays qui avaient progressé vers un semblant de stabilité rechuteraient brusquement en raison du vide qui serait laissé si leur dirigeant devait partir pour comparaître", a déclaré M. Zuma au Parlement en répondant à une question sur la tentative de la Cour pénale internationale (CPI) de juger certains dirigeants africains.La CPI veut convoquer le président kenyan Uhuru Kenyatta et son adjoint William Ruto pour répondre d'accusations d'incitation à la violence lors des élections générales de 2007 dans ce pays, des violences qui avaient fait plus...
(Le Pays 07/11/13)
La Cour de justice de la CEDEAO, basée à Abuja au Nigéria, a rejeté, dans une décision rendue le mardi 5 novembre 2013, la demande de suspension des poursuites contre Hissène Habré. Cette requête avait été introduite le 23 Avril 2013, par les avocats de l’ex-dictateur tchadien qui contestent la légitimité des Chambres africaines extraordinaires, tribunal spécial créé par accord entre le Sénégal et l’Union africaine, pour le juger. En introduisant cette requête, les avocats d’Hissène Habré espéraient par la même occasion, clôturer les procédures engagées contre leur client devant cette juridiction. En clair, ils voulaient tout simplement que de procès, il n’y en ait point contre leur client. Quelle ignominie ! Que dire de ces milliers de victimes qui...
(Cameroon-Info.Net 06/11/13)
La soixantaine de refugiés vivant encore dans le camp refuse de le libérer malgré les multiples appels de l’administration. Le bras de fer continue dans le camp des refugiés de Langui entre les refugiés tchadiens, qui refusent carrément de le libérer, et les autorités administratives locales. Le préfet de la Bénoué, Haman Mamoudou, vient d’effectuer une énième descente dans ce camp. La délégation que conduisait le préfet de la Bénoué avait pour mission de donner un dernier délai d’une semaine à ces refugiés pour quitter le camp et entamer leur insertion dans les quartiers de la ville de Garoua. Officiellement fermé en décembre 2012 par le Haut Commissariat pour les Refugiés (HCR), le camp de Langui a été retrocédé aux...
(Alwihda 06/11/13)
PRETORIA (Afrique du Sud) - La CARIC se veut une force intérimaire qui sera mise en place, en attendant la création de la Force africaine en attente (FAA). Aussi, aura-t-elle une capacité exclusivement militaire, pourvue d’une grande réactivité pour intervenir rapidement, sur décision politique, en cas de conflit sur tout le continent. Le chef de l'Etat tchadien Idriss Déby est arrivé à Pretoria en fin d'après-midi où il prendra part ce soir à une réunion de haut niveau sur la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises en Afrique (CARIC). "La CARIC se veut une force intérimaire qui sera mise en place, en attendant la création de la Force africaine en attente (FAA). Aussi, aura-t-elle une capacité exclusivement militaire, pourvue...
(Journal du Tchad 06/11/13)
Il participe avec d’autres chefs d’Etats africains à une réunion sur la gestion des crises en Afrique. Des dirigeants africains ont entamé hier mardi en Afrique du Sud des pourparlers pour la formation d’ici la fin de l’année d’une force d’intervention rapide pour régler les crises sur le continent. A cet effet, le Président de la République tchadienne a quitté, le 4 novembre au matin, Amdjarass pour Pretoria, en Afrique du sud. Idriss Déby y prend part, à une réunion de haut niveau sur la Capacité africaine de réponse immédiate aux crises en Afrique (CARIC). Cette force devrait «permettre à l’Afrique d’agir rapidement et de manière indépendante pour répondre aux défis sécuritaires urgent auxquels le continent fait face», a déclaré...
(Journal du Tchad 06/11/13)
Les chambres africaines ont elles une existence légale et organisent-elles un procès juste et équitable? La CEDEAO refuse de leur donner ce label. La Cour dans son arrêt rendu le 5 novembre 2013 s’est déclarée incompétente pour apprécier la légalité de l’accord entre l’UA et le Sénégal portant création des Chambres Africaines parce que c’est un accord international entre un pays et une organisation. De ce fait, elle se trouve dépassée par l’appréciation des violations commises du fait de cet accord. A cet effet, précisons que la Défense n’a jamais demandé à la Cour de la CEDEAO de se prononcer sur la légalité de cet accord car celle-ci n’est pas une cour constitutionnelle. En effet, saisie par les avocats du...
(Centrafrique Libre 06/11/13)
Suite aux différentes pressions exercées de parts et d’autres sur le Président de transition au sujet du désarmement des policiers, des gendarmes,et des autorités civiles et militaires de la ville de Berbérati , Djotodia l’ a reporté à son tour sur les épaules de Nourridine Adam. Notons que ce désarmement a été suivi des exactions dans la nuit du samedi 02 au dimanche 03 Novembre par les hommes du Colonel SAAD(au lieu d’AZAD comme précédemment écrit). Ce dernier, est l’ ex numéro2 du Chef Rebelle tchadien BABALADE converti en commerçant après le déportage de ce dernier au Tchad. le Président de la transition a obligé le général NOURRIDINE à aller en vol spécial le dimanche 03 Novembre à Berberati accompagné...
(Groupe Futurs Médias 06/11/13)
Sauf extraordinaire, le procès de Hissène Habré se tiendra au Sénégal. Mais en attendant d’y arriver, la commission d’instruction des Chambres africaines est sur le point de lancer trois mandats d’arrêt internationaux contre trois supposés complices de l’ex-Président du Tchad accusé de crimes contre l’humanité, crimes de guerre et torture.Dans le milieu du foot, la rengaine court les prés. «On est à l’heure de jeu», ces six petits mots, si grands de sens, sont souvent trop employés par les commentateurs… cathodiques. Mais, pour le match qui oppose l’ancien président de la République du Tchad, Hissène Habré, aux Chambres africaines extraordinaires, son utilisation ne serait pas cette fois de trop. Même si ses avocats crient toujours à la forfaiture, le sort...
Article(s) relatif(s): 
(Alwihda 06/11/13)
Les objectifs d’échec d’établissement d’appel vont croissant entre les usagers du réseau intérieur que ceux de l’extérieur du pays. Le taux de réussite d’appel est complètement aléatoire. On ne peut à coup sur tomber sur son correspondant. Il n’est un secret pour personne, les opérateurs de téléphonie mobile au Tchad proposent des services ne répondant pas aux exigences et aux normes. Appeler de l’extérieur notamment de l’Amérique du nord relève d’un véritable parcours du combat pour avoir son contact. Et là aussi, la communication n’est qu’éphémère, en réponse à votre appel, vous aurez la désagréable surprise de recevoir en écho et en rafale les dernières paroles de votre correspondant. Le 8 août 2012 par le directeur général de l'OTRT avait...
(Midi Libre 06/11/13)
La 1ère réunion ministérielle pour l’établissement d’une plateforme de coordination, relative à la mise en œuvre de la Stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel, a entamé ses travaux, hier, à Bamako.Cette rencontre, à laquelle participe Ramtane Lamamra, ministre algérien des Affaires étrangères, réunira 32 délégations des pays du Sahel, de la Cedeao et d’autres entités sous- régionales africaines ainsi que des partenaires et institutions financières internationales impliqués dans la mise en œuvre de la stratégie.La réunion vise à "tracer les priorités régionales dans les domaines du développement des infrastructures, de la gouvernance, de la sécurité et de la résilience et à établir un mécanisme pour renforcer la coordination et mobiliser les ressources pour financer les grands projets d’infrastructure...
(Reporters 06/11/13)
Le développement et la sécurité au Sahel commence à bénéficier de l’intérêt des acteurs de la communauté internationale, grandes puissances et organisations internationales. En effet, depuis hier, se tient à Bamako une réunion ministérielle sur la mise en œuvre de la stratégie intégrée des Nations unies pour le Sahel, qui englobe la sécurité, la gouvernance, le développement et la dimension humaine.L’Algérie est représentée à cette rencontre par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, qui se trouve depuis hier à Bamako. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Amar Belani, la réunion qui se tient du 4 au 7 novembre au Mali, vise à « tracer les priorités régionales dans les domaines du développement des infrastructures, de la gouvernance,...
(RFI 06/11/13)
Une Force africaine d’intervention rapide pour régler les conflits sur le continent pourrait voir le jour d’ici la fin de l’année 2013. Une déclaration faite par le président sud-africain Jacob Zuma lors d’une réunion de chefs d’Etat à Pretoria, le 5 novembre. Les représentants de onze pays étaient réunis en Afrique du Sud pour discuter des avancées de cette force dont la création avait été annoncée en mai dernier. Le président sud-africain Jacob Zuma, fervent partisan d’une solution africaine à des problèmes africains, souhaiterait que cette force soit mise en place avant la fin de l’année. Il s’agit d’une force composée de soldats africains qui pourrait intervenir rapidement sur différentes crises du continent. Sa création avait été annoncée en mai...
(Le Mag 06/11/13)
Le Maroc accueillera le 14 novembre "une conférence régionale pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb", a affirmé mardi une ministre marocaine à l'occasion d'une réunion internationale au Mali. Le Maroc "accueillera le 14 de ce mois une conférence régionale pour le renforcement de la sécurité des frontières entre les pays du Sahel et du Maghreb", avant d'accueillir en 2014 le sommet de la Communauté des Etats sahélo-sahariens (CEN-SAD), a dit la ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères et de la Coopération, Mbarka Bouaida, citée par l'agence MAP. Rabat "insiste sur l'importance que revêt aussi bien la mise en place d'un mécanisme réunissant les pays de la région sahélo-saharienne...

Pages