| Africatime
Mardi 25 Avril 2017
(Xinhua 11/04/17)
Une nouvelle vague de 1.135 réfugiés centrafricains, dont plus de 80% sont femmes et enfants, sont arrivés entre mardi et mercredi dans le village tchadien de Sourou, à la frontière entre le Tchad, la République centrafricaine (RCA) et le Cameroun, selon un communiqué du bureau local du Haut commissariat des Nations unis pour les réfugiés (HCR). Parmi les nouveaux arrivants, il y a une dizaine d'enfants non accompagnés et/ou séparés, des personnes âgées et des femmes enceintes dont une a accouché d'un garçon mardi matin, sous les manguiers à la frontière, précise le communiqué. Ces personnes sont originaires des villages de Bang, Ngouandaye, Bilé et Bolélé, suite à l'occupation de ces villages par deux factions des ex-Séléka. Elles seront transférés...
(AFP 10/04/17)
Une dizaine de militants de la société civile tchadienne appartenant au mouvement Iyina ("on est fatigué" en arabe dialectal tchadien), ont été arrêtés lundi à N'Djamena en marge d'une manifestation contre le président Idriss Déby Itno, a-t-on appris de source policière. "Une dizaine (de militants) ont été arrêtés dans l'enceinte de la bourse de travail par la police anti-émeutes", a indiqué à l'AFP le porte-parole de la police Paul Manga, précisant qu'"ils étaient habillés en rouge, conformément à leur mot d'ordre pour manifester contre la gouvernance de Déby". Le mouvement citoyen Iyina avait appelé à manifester contre le pouvoir en place à l'occasion de l'anniversaire du premier tour de l'élection présidentielle d'avril 2016, qui avait abouti à la réelection à...
(AFP 10/04/17)
Un activiste de la société civile, membre de la campagne "Tournons la page" pour la démocratie en Afrique, a été arrêté jeudi soir au Tchad, a-t-on appris vendredi auprès d'un autre responsable de ce mouvement citoyen. Nadjo Kaina, coordonnateur de Tournons la page au Tchad et porte-parole du mouvement citoyen "Iyina" ("on est fatigué", en arabe local), "a été interpellé hier vers 18H00 par des agents de l'Agence nationale de la sécurité (ANS) près de chez lui à N'Djamena", a indiqué le rapporteur de Tournons la page Tchad, Layibe Tourdjoumane. "Un de ses amis l'aurait appelé pour (lui dire de) venir le voir et dès qu'il est arrivé sur les lieux, des agents de l'ANS l'ont interpellé", a ajouté M...
(APA 10/04/17)
Le gouvernement tchadien a accepté de faire une relecture de la loi relative à l’exercice de la grève dans les services publics, a-t-on appris aux termes d’un accord signé avec plusieurs centrales syndicales, lors d’une cérémonie en présence du Premier ministre, Pahimi Padacké Albert. Img : Tchad : le gouvernement va revoir la loi sur la grève dans les services publics Dans ce document signé samedi par le représentant de la plateforme syndicale (Union des syndicats du Tchad, Confédération indépendante des syndicats du Tchad, Syndicat national des enseignants chercheurs du supérieur, Comité national de dialogue social) et le ministre de l’Enseignement supérieur, le gouvernement prend bonne note de l’argumentaire des représentants syndicaux qui invoquent la non-conformité présumée de cette loi...
(RFI 10/04/17)
Au Tchad, plus de mille Centrafricains sont arrivés sur le territoire la semaine dernière. Un afflux qui complète la longue liste de réfugiés qui affluent vers le Tchad depuis plus de quinze ans. Ce sont plus de 1 100 Centrafricains qui ont traversé la frontière en direction du Tchad. Ils se sont arrêtés à Sourou, village tchadien situé aux confins de la Centrafrique, du Tchad et du Cameroun. Selon les témoignages, les nouveaux réfugiés ont quitté leur village pour échapper à d’éventuelles expéditions punitives des membres de l’ex-Seleka, le conglomérat de mouvements rebelles qui a brièvement gouverné la Centrafrique à partir de 2013. Des anciens Seleka sont venus s’installer dans les villages de Bang, Ngouandaye, Bilé et Bolele. « C’est...
(Agence Ecofin 10/04/17)
Les travaux de construction de la route de 205 Km reliant les localités de Mora, Dabanga et Kousseri, dans la région de l’Extrême-Nord du Cameroun, viennent d’être confiés au Génie-militaire, une unité spécialisée de l’armée camerounaise. C’est la teneur d’un accord qui vient d’être signé entre les ministres de la Défense et des Travaux publics du Cameroun, après approbation de la Banque mondiale, qui finance ce projet routier estimé à environ 70 milliards de francs Cfa. «On a collaboré pour s’assurer qu’on peut avoir un cadre de mise en œuvre par le Génie militaire, avec des dispositions qui assurent une bonne conduite sur le plan financier, sur le plan technique et même sur le plan des relations entre les communautés...
(Xinhua 10/04/17)
YAOUNDE, (Xinhua) -- Une production moyenne annuelle de 6,2 millions de tonnes d'huile de palme est envisagée par les pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC), qui déclarent vouloir faire évoluer leur statut pour cesser d'être des producteurs modestes et modifier les positions dans un marché largement dominé par la Malaisie et l'Indonésie. En 2016, un volume de 65 millions de tonnes de production a été enregistré dans le monde, fourni à environ 80% par la Malaisie et l'Indonésie, les deux géants de la filière, selon les statistiques du Worldwide Fund for Nature (WWF) ou Fonds mondial pour la nature, qui situe à un taux marginal de moins de 4% la part de l'Afrique dans...
(RFI 08/04/17)
Le directeur général de l'Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) était dans le bassin du lac Tchad vendredi 7 avril. Cette visite avait pour but d’attirer l'attention de la communauté internationale sur l'urgence à intervenir rapidement sur place. En effet, à cause des attaques de Boko Haram, le secteur agricole a subi des dégâts importants. Selon la FAO, 69 millions de personnes sont confrontées à une situation d'insécurité alimentaire grave dans cette région. Cette visite à Ndjamena, au Tchad, et à Maiduguri, au Nigeria, intervient quelques semaines avant le début de la campagne agricole.
(BBC 06/04/17)
Le premier ministre Tchadien, Albert Pahimi Padaket, a réuni mardi les responsables en charge de la sécurité pour évoquer la dégradation de la sécurité dans le pays. Le 23 mars, un Français a été enlevé dans l'Est du Tchad, depuis on est sans nouvelles de lui. Le 23 mars, un Français a été enlevé dans l'Est du Tchad, depuis on est sans nouvelles de lui. Il y a quelques jours trois personnes ont été retrouvées mortes et menottées, selon la police. Les corps des victimes en putréfaction porteraient des traces de balles a confié à la BBC ...
(Agence d'information d'afrique centrale 06/04/17)
Les six Etats de la Cémac (Cameroun, Congo, Gabon, Centrafrique, Guinée équatoriale et Tchad) et la BEAC viennent de surprendre. Ils ont décidé de fabriquer eux-mêmes le Franc CFA dans un appel d’offre. « La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) envisage d’acquérir, sur fond propres, le matériel destiné au traitement des signes monétaires. À cet effet, elle invite, les entreprises remplissant les conditions requises, à présenter une offre au plus tard le 1er juillet. L’appel à concurrence est subdivisé en deux lots indépendants. Le premier concerne 600 rouleaux de feuillards synthétiques siglés « BEAC » […] Le second lot concerne 54 machines à cercler les billets de banque, et le Dossier d’appel d’offres (DAO) doit être rédigé en...
(APA 06/04/17)
APA – Douala (Cameroun) - La Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), a réuni une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région en vue de la validation du Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme, a-t-on appris jeudi de sources concordantes. Cette initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit d’huile de palme, soit plus de 50 % de la production et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Les participants ont adopté des mesures pour remédier à...
(APA 05/04/17)
Le Premier ministre tchadien Pahimi Padacké Albert, a alerté les responsables des forces de défense et de sécurité, sur la recrudescence de l’insécurité à l’intérieur du pays et plus particulièrement dans la capitale, N’Djaména, regrettant le fait que bien souvent les auteurs de ces actes ne sont pas souvent retrouvés, et quand ils sont appréhendés, beaucoup d’entre eux arrivent à s’évader comme par enchantement. Img : Recrudescence de l’insécurité au Tchad : Le Premier ministre invite les forces de l’ordre à redoubler de vigilance Présidant mardi soir une réunion de crise à son cabinet, le chef du gouvernement a rappelé qu’en une semaine, la capitale tchadienne a enregistré une quinzaine de personnes tuées. Il a par ailleurs déclaré avoir constaté...
(AFP 05/04/17)
La ville de Ngaoundaye dans le nord-ouest de la Centrafrique à la frontière avec le Cameroun et le Tchad a été attaquée mardi par des hommes armés, une offensive qui a fait des morts, des blessés et des centaines de déplacés vers les deux pays voisins, a appris l'AFP de source militaire à Bangui. L'attaque est l'oeuvre de deux factions ex-Séléka, le Mouvement patriotique de Centrafrique (MPC) du +général+ Al Khatim et le mouvement "Révolution Justice" (RJ), précise cette source sous le couvert de l'anonymat, sans pouvoir préciser le nombre exact de victimes. La Centrafrique peine à se relever du conflit commencé en 2013 avec le renversement de l'ex-président François Bozizé par les groupes armés Séléka prétendant défendre la minorité...
(Jeune Afrique 05/04/17)
La diplomatie française n'a pas apprécié la rencontre entre la candidate FN à la présidentielle et le président tchadien. Réception dans sa résidence privée et dans son fief d’Amdjarass, sourires devant les objectifs… L’accueil que le président Idriss Déby Itno a réservé à Marine Le Pen, candidate à la présidentielle française, lors de sa visite au Tchad le 21 mars (voir JA no 2933) n’a pas – du tout – été apprécié à Paris, que ce soit à l’Élysée, au Quai d’Orsay ou au ministère de la Défense.
(APA 05/04/17)
APA NDjamena (Tchad) - Le Premier ministre tchadien Pahimi Padacké Albert, a alerté les responsables des forces de défense et de sécurité, sur la recrudescence de l’insécurité à l’intérieur du pays et plus particulièrement dans la capitale, N’Djaména, regrettant le fait que bien souvent les auteurs de ces actes ne sont pas souvent retrouvés, et quand ils sont appréhendés, beaucoup d’entre eux arrivent à s’évader comme par enchantement. Présidant mardi soir une réunion de crise à son cabinet, le chef du gouvernement a rappelé qu’en une semaine, la capitale tchadienne a enregistré une quinzaine de personnes tuées. Il a par ailleurs déclaré avoir constaté que des actes d’enlèvement de personne contre paiement de rançon, le phénomène de coupeurs de routes,...
(APA 05/04/17)
L’Assemblée nationale du Tchad a ouvert ce mercredi sa première session parlementaire 2017, sur fond de crise financière et économique, a constaté APA. Le président de l’assemblée nationale du Tchad, M. Haroun Kabadi, présidant l’ouverture de la première session, a déclaré que, face à la situation de crise économique et financière que traverse le pays, le gouvernement doit traduire dans les faits les mesures fiscales contenues dans la loi des finances pour l’exercice 2017 qui sont destinées dit-il à accroitre la mobilisation des recettes fiscales. «La question que l’opinion se pose aujourd’hui, est quels sont les impacts économiques et financiers des 16 mesures d’urgence prises par le gouvernement. L’assemblée nationale dans sa mission de contrôle de l’action gouvernementale va demander...
(Burkina24 05/04/17)
Le premier ministre tchadien, Albert Pahimi Padacké, a convoqué le mardi 04 avril 2017 les différents responsables de la sécurité de son pays pour évoquer la dégradation de la sécurité et trouver des solutions idoines. En plus de l’enlèvement, le 23 mars dernier, d’un Français dans l’Est du Tchad, resté introuvable jusqu’à ce jour, trois autres personnes ont été récemment retrouvées mortes et menottées, selon BBC Afrique évoquant une source policière. Les corps des victimes étaient en putréfaction et porteraient des traces de balles. Appelant les forces de défense et de sécurité de son pays à plus d’efficacité, le premier ministre Tchadien a promis la sanction maximale à l’encontre des responsables des services de sécurité qui seraient coupables de négligence...
(Sidwaya 05/04/17)
Le ministre de l’Agriculture, des Aménagements hydrauliques et de la Sécurité alimentaire, Jacob Ouédraogo a rétabli, le lundi 3 avril 2017, au siège du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le Sahel (CILSS) à Ouagadougou, le Dr Djimé Adoum dans ses fonctions de Secrétaire exécutif de l’organisation. Il y a eu plus de peur que de mal dans la tempête qui a soufflé sur l’organisation sous-régionale, le Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS) en novembre 2016. En effet, une crise de management au sein de la structure avait conduit le conseil des chefs d’Etat et de gouvernement des treize pays membres à demander un audit organisationnel, financier et comptable afin de...
(Libération 05/04/17)
Neuf Occidentaux, dont deux Français, sont actuellement otages dans différentes zones du Sahel où sévissent des groupes jihadistes. Pourtant, ni l’opinion publique ni la diplomatie ne semblent vraiment se préoccuper de leur sort. Qui connaît Sophie Pétronin ? Son nom, ou encore son visage ? Il ne s’affiche pas en vignette au journal de 20 heures ou sur une affiche déroulée devant la façade d’une mairie, comme ce fut un temps l’habitude pour manifester la solidarité de la France avec ses otages à l’étranger. Désormais, on les oublie plus facilement. Ils sont devenus invisibles, on pourrait les croire inexistants. Outre Sophie Pétronin, un autre Français est otage au Sahel - il a été enlevé fin mars au Tchad. Un Français...
(Agence Ecofin 05/04/17)
(Agence Ecofin) - Le secrétariat général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac) en partenariat avec le Fonds mondial pour la nature (WWF) a réuni les 30 et 31 mars à Yaoundé, une trentaine d’organisations et entreprises de la sous-région qui ont validé un Document de stratégie régionale de développement durable de la filière huile de palme. L’opportunité d’une telle initiative, a relevé Ludovic Miaro, représentant de WWF, tient au fait que, les Etats de l’Afrique centrale font face à un sérieux problème de déficit (>50%) d’huile de palme et ont recours à l’importation des pays d’Asie du Sud-est pour satisfaire les demandes nationales. Ainsi, le document validé à Yaoundé est une des solutions pour remédier à...

Pages