Samedi 21 Avril 2018
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au cours de cette rencontre qui s’est tenue à Abidjan, la capitale économique de la côte d’Ivoire du 6 au 9 mars 2018, il ressort que les transactions gagnent du terrain dans les deux unions monétaires. En 2016, pour ce qui...
(Le Monde 13/03/18)
Au Sahel, l’engagement militaire de la France et l’aide au développement serviront désormais le même objectif : la lutte contre les groupes djihadistes et la radicalisation de la jeunesse. Cette convergence souhaitée par Emmanuel Macron doit se traduire par une concentration des projets financés par la coopération française dans les zones les plus fragiles susceptibles de basculer et de voir s’enraciner de nouveaux foyers terroristes. Les experts du ministère de la défense et de l’Agence française de développement (AFD) ont travaillé pendant six mois pour parvenir à une cartographie commune de cette géographie des risques. Elle coïncide en grande partie avec celle sur laquelle se déploient déjà les forces françaises de l’opération « Barkhane » dans le centre et le...
(AFP 12/03/18)
Le Tchad est un "partenaire important" dans la lutte contre le jihadisme, a déclaré lundi le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson à N'Djamena où il a exprimé sa volonté de normaliser les relations avec le pays placé sur liste noire américaine en septembre. Le secrétaire d'Etat s'est dit inquiet de la présence d'"éléments de Daech" dans le Sahel, au cours d'une conférence de presse en présence des autorités tchadiennes. "Nous avons réussi à vaincre Daech en Irak et en Syrie, nous savions qu'ils allaient fuir cette région et nous savions que ses combattants se rendraient en Afrique. Ils se sont établis dans plusieurs régions", a-t-il déclaré tout en rappelant le soutien américain à la force multinationale du G5 Sahel, pour...
(AFP 12/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, en visite dans plusieurs pays d'Afrique, va retourner à Washington un jour plus tôt pour des "exigences de travail", selon les autorités américaines, alors que M. Tillerson avait annulé son programme de samedi au Kenya pour des raisons de santé. Le secrétaire d'Etat "revient un jour plus tôt en raison des exigences du travail", a indiqué lundi à la presse le sous-secrétaire d'Etat à la diplomatie publiques et affaires publiques au Département d'Etat Steve Goldstein, ajoutant que M. Tillerson arrivera mardi matin tôt à Washington pour des "réunion". "Il se sent bien", a voulu rassurer M. Goldstein alors que M. Tillerson achevait une visite au Tchad lundi à la mi-journée, avant d'embarquer pour le...
(La Tribune 12/03/18)
Dans l’agenda de sa tournée entamée ce 7 mars, Rex Tillerson fait escale ce lundi à N’Djamena. Dans un silence bavard de la rue et des organisations de la société civile, le secrétaire d’Etat américain vient solder les dossiers explosifs entre le Tchad et les Etats-Unis qui ont conduit à un sourd haussement de ton entre Idriss Déby Itno et Donald Tump. Enfin la paix ? Rien n’est moins sûr. Le gouvernement tchadien ne va sans doute pas tarir d'éloges sur son rôle de premier plan dans la lutte contre le terrorisme. Mieux encore, il mettra peut-être en avant sa coopération militaire avec les Etats-Unis qui lui fournissent de l'aide et du matériel militaire. Mais est-ce suffisant aux oreilles de...
(RFI 12/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain poursuit sa tournée africaine ce lundi 12 mars. Il est attendu ce matin à N'Djamena, la capitale du Tchad. Une étape dominée par les questions de sécurité et de lutte contre le terrorisme. Il arrive dans un pays en pleine crise social, alors que les relations entre les deux pays se sont tendues dernièrement à cause de deux différends : l'inscription du Tchad sur la liste des pays dont les ressortissants ne peuvent plus entrer aux Etats-Unis, mais aussi l'implication du président Idriss Déby dans une affaire de corruption. Mais à N'Djamena, on explique que les relations sont au beau fixe entre les deux pays.
(AFP 12/03/18)
APA-N’Djamena (Tchad)- La « journée ville morte » décidée par plusieurs regroupements des partis politiques de l’opposition tchadienne est diversement suivie dans la capitale tchadienne et dans les grandes villes du pays, a constaté APA. En début de journée, les choses semblent tourner normalement dans certains quartiers, et au ralenti dans d’autres. Très tôt le matin, les trois grands marchés de N’NDjaména sont restés fermés avant d’ouvrir en début de matinée. Les commerçants, malgré l’appel insistant des organisateurs de la « journée ville morte », ont hésité dans la matinée, avant de finir par ouvrir leurs boutiques.
(RFI 12/03/18)
Au Tchad, à Ndjamena, un appel à l'organisation d'une journée ville morte a été lancé, ce lundi, par plusieurs partis politiques, syndicats et associations de la société civile. Cette mobilisation vient en soutien des fonctionnaires en grève depuis six semaines parce que leurs salaires ont été réduits. Un tour rapide sur les principales avenues et marchés de Ndjamena permet de constater que les échoppes et boutiques commençaient à ouvrir en ces premières heures de la matinée. Certains commerçants étaient, en effet, en train de préparer leurs étals. Les banques, les stations-service, les alimentations ont aussi ouvert. Sur les principales avenues, des véhicules et des motocyclettes circulent, mais il n’y a pas de bouchons comme cela est le cas habituellement aux...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses détracteurs y voient un moyen d’asservissement de l’ex-puissance coloniale. Sans verser dans une polémique passionnelle, et parfois stérile, nous plaidons pour un franc CFA débarrassé de ses poids symboliques, à commencer par la dénomination « Franc de la communauté financière...
(APA 09/03/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - La baisse des prix de la bonbonne de gaz domestique décidée par les autorités est contestée par les opérateurs économiques, surtout les revendeurs qui menacent de fermer boutique si la mesure est maintenue. Lors de sa dernière sortie, le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert, avant annoncé des baisses de 500 à 1000 FCFA sur les différentes bonbonnes de gaz bouteilles, au grand bonheur des populations qui, toutefois, n’ont pu en profiter à cause du niet des revendeurs. Pour ajouter au quiproquo, l’Autorité de régulation du secteur pétrolier aval au Tchad (ARSAT) a publié un tableau des prix contraire à celui du Premier ministre. En effet, les baisses de l’ARSAT vont de 250 à 500 FCFA. Contacté par...
(RFI 09/03/18)
Au Tchad, la célébration de la Journée internationale des droits des femmes a connu plusieurs facettes jeudi 8 mars. D'un côté les travailleuses en grève depuis plus d'un mois ont célébré la Journée de la femme sous le signe du deuil en raison de la crise que traverse le pays, et de l'autre, les non-grévistes ont pour leur part défilé et salué les efforts du gouvernement. Il y a eu deux célébrations de la Journée internationale de la femme. D’abord une partie des travailleuses qui ont décidé de ne pas suivre le mot d’ordre des syndicats, lesquels ont appelé à observer une journée de deuil pour protester contre les mesures d’austérité décidées par le gouvernement. Pour ces femmes, cette journée...
(APA 08/03/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) – Plus de 31.000 fonctionnaires en grève au Tchad depuis six semaines n’ont pas reçu leurs salaires du mois de février, a-t-on appris auprès de plusieurs concernés qui s’étant rendus mercredi dans les banques ont constaté le non approvisionnement de leurs comptes. La mesure concerne surtout les agents des ministères de l’Education, de l’Enseignement supérieur et de la Santé publique. En retenant leurs salaires, le gouvernement tchadien a mis en application la loi 32 qui n'autorise aux fonctionnaires que trois jours de grève dans le mois. Ainsi, au ministère de l’Education, seuls les agents contractuels composés des sentinelles, des secrétaires de bureaux, des plantons, jardiniers et autres agents d’appui ont reçu leur salaire. Au ministère de la Santé,...
(APA 08/03/18)
APA-N’Djamèna (Tchad) – Les Tchadiennes, à travers leurs différents regroupements sociaux et politiques, ont organisé ce jeudi à N’Djaména, des marches, regroupements et forums de discussions au cours desquels elles ont notamment demandé au gouvernement de renouer le dialogue avec les centrales syndicales en vue de déboucher sur une sortie définitive de la crise qui mine le Tchad. Les femmes qui mettaient à profit la célébration de la Journée internationale de la femme, ont également appelé à la création de conditions favorables à leur autonomisation et à l’adoption par l’assemblée nationale de textes concourant à leur protection. Concernant les manifestations, l’une des plus en vue a été celle des femmes travailleuses, membres de la plateforme revendicative. En robe noire pour...
(RFI 08/03/18)
Au Tchad, cela fait six semaines que les travailleurs du secteur public sont en grève pour protester contre les mesures d'austérité décidées par le gouvernement pour faire face à la crise financière que traverse le pays. Des mesures qui se sont traduites notamment par des coupes sur les salaires. Il y a une semaine, le chef de l'Etat Idriss Déby a rencontré les syndicats pour les exhorter à reprendre le travail sans succès. Depuis deux jours, ce sont les membres de son cabinet qui ont pris la relève. Les représentants des centrales syndicales ont eu rendez-vous mardi 6 et mercredi 7 mars avec le directeur de cabinet du président de la République, Issa Ali Taher, et le secrétaire général de...
(Xinhua 08/03/18)
Le Fonds africain de développement (FAD) a accordé 36 milliards francs CFA (environ 68 millions de dollars américains) pour la réalisation de trois projets d'intégration sous-régionale, selon trois conventions signées mercredi par le représentant du FAD, Ali Mahamat Lamine Zène, et le ministre tchadien de l'Economie, de la Planification du développement, Issa Doubragne. Il s'agit de l'étude de faisabilité pour le prolongement du chemin de fer du Cameroun au Tchad, du projet d'interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du Tchad, et du projet régional intégrateur du réseau routier dans le bassin du Lac Tchad par la construction d'un pont sur le Logone entre les villes de Yagoua (Cameroun) et de Bongor (Tchad). Le ministre tchadien de l'Economie s'est réjoui...
(AFP 07/03/18)
Rex Tillerson s'envole mardi pour sa première tournée africaine à la tête de la diplomatie américaine, afin de tenter de dissiper les craintes du continent échaudé par le dédain prêté à Donald Trump. Il est attendu, de mercredi au 13 mars, en Ethiopie, en pleine crise politique depuis la démission surprise du Premier ministre Hailemariam Desalegn, et où il rencontrera aussi les dirigeants de la Commission de l'Union africaine (UA), mais aussi à Djibouti, où se trouve la seule base militaire américaine de la région, au Kenya, qui sort d'une période électorale tourmentée, au Tchad -- une première pour un secrétaire d'Etat américain...
(RFI 07/03/18)
Le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson entame ce mardi 6 mars sa première tournée en Afrique. Il doit se rendre dans cinq pays : l'Ethiopie, Djibouti, le Kenya, le Tchad et le Nigeria. Il s'agit pour le secrétaire d'Etat de renforcer les liens des Etats-Unis avec le continent. La visite de Rex Tillerson intervient quelques semaines après que le président Donald Trump a traité plusieurs nations africaines de « pays de merde ». Le secrétaire d'Etat américain a donc pour mission de recoller les morceaux. Dans un point presse lundi 5 mars, Don Yamamoto, son adjoint aux Affaires africaines, a d'ailleurs fait part de toute sa bienveillance. « Nous disons de l'Afrique qu'elle est la dernière frontière pour la liberté...
(APA 07/03/18)
APA-Libreville (Gabon)- La Communauté Economique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) a annoncé, mardi, la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme en Afrique centrale. Le communiqué final des travaux du Conseil des ministres qui s’est achevés dimanche dernier, mais rendu public mardi, informe que la création d’un centre régional de lutte contre le terrorisme a été débattue dans le cadre de la stratégie de sécurisation des intérêts vitaux dans le Golfe de Guinée, ainsi que la mise en œuvre de la convention de Kinshasa sur les armes légères et de petit calibre. Mais avant d’aboutir à la mise en œuvre de la stratégie régionale, les ministres de la CEEAC veulent d’abord procéder à l’activation, à la reconfiguration et...
(La Tribune 06/03/18)
La grogne sociale se poursuit au Tchad avec la poursuite de la grève des fonctionnaires qui en sont à leur sixième semaine de débrayage. Malgré la rencontre qu’ils ont eu en fin de semaine dernière avec le président Déby, les principaux syndicats des fonctionnaires ont décidé de poursuivre leur grève dès ce lundi, paralysant ainsi les services publics du pays. C'est une fin de non-recevoir que les syndicats du secteur public ont opposé au président Idriss Déby Itno qui leur avait demandé de surseoir à leur mouvement de grève afin de permettre au gouvernement de sortir le pays d'une conjoncture économique délicate.
(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros) en 2014, les réserves de change avaient fondu à 4,9 milliards de dollars, représentant 2,2 mois d’importations. Suffisant pour que le FMI tire la sonnette d’alarme, provoquant les sommets de Yaoundé, en décembre 2016, et de Djibloho (Guinée équatoriale) deux...

Pages