Dimanche 23 Juillet 2017
(Journal du Tchad 19/07/17)
Déby a déposé une gerbe de fleurs, observé une minute de silence, fait une prière à la mémoire aux morts, et signé le livre d'or en arabe Le Président tchadien Idriss Déby a rendu hommage à 196 soldats émiratis, lors ​de son déplacement aux Emirats Arabes Unis, samedi 15 juillet dernier. "A l’image des soldats de la paix et de la liberté partis du Tchad, pour prêter main forte à leurs frères d’armes, maliens, nigériens, nigérians et camerounais, les Emirats Arabes Unis en font autant pour rétablir la paix et la dignité de part le monde", a indiqué la Présidence de la République, faisant référence à l'engagement des Emirats Arabes Unis, en mars 2015, aux côtés de la coalition saoudienne...
(Xinhua 19/07/17)
Une Chambre de l'entrepreneuriat féminin vient de voir le jour, a déclaré mardi à Xinhua Amir Adoudou Artine, président de la Chambre de commerce, d'industrie, d'agriculture, des mines et d'artisanat du Tchad (CCIAMA). La nouvelle structure, qui n'est pas une Chambre à part entière, mais fait partie de la CCIAMA, va traiter les questions relatives aux difficultés en financement et au renforcement des capacités, fournir les informations pour doter les femmes des outils nécessaires leur permettant d'être à jour quant à la réalité de la vie économique du pays. Elle a pour ambition d'obtenir son autonomie à moyen terme pour devenir, dans les prochains jours, un organe à part entière, a promis M. Adoudou Artine. "À travers l'opérationnalisation de la...
(La Voix de l'Amérique 19/07/17)
Au Tchad, plus de 71.000 candidats toutes séries confondues dont plus de 1300 candidats réfugiés composent depuis lundi, le baccalauréat de l’enseignement du second degré session de juillet 2017. Cette année, deux nouveaux centres pour les réfugiés soudanais, installés à l’est du Tchad depuis 2003, ont été créés pour faire passer le baccalauréat. La sous-préfecture de Hadjer-Hadid, situé dans le département d’Assounga, à l’est du Tchad, abrite deux nouveaux centres. Grâce à l’intégration des curricula tchadiens dans les écoles des camps depuis 2014, 682 candidats réfugiés soudanais dont 446 filles passent cet examen national. C'est un soulagement pour ces candidats qui composent cette année, près de leurs familles respectives, évitant ainsi de parcourir 200 km environ pour arriver à Abéché,...
(APA 19/07/17)
Les 30 athlètes et artistes tchadiens retenus pour les 8è Jeux de la Francophonie quittent ce mercredi la capitale tchadienne, N’Djaména, pour Abidjan en Côte d’Ivoire. Le drapeau national a été remis ce mardi soir au porte-flambeau du Tchad, la plus jeune du groupe, Fatime Boukar, en présence du ministre des Sports et celui de la Culture qui ont apporté leur soutien à la délégation. Le Tchad sera représenté aux 8è jeux de la Francophonie dans les domaines de la musique, la peinture, la danse, la création, la littérature, la photographie et des disciplines d’athlétisme notamment le judo, la lutte traditionnelle et olympique ainsi que l’handisport. Le ministre du Développement touristique, de la Culture et de l’Artisanat, Mahamat Salah Haroun,...
(AFP 18/07/17)
Un candidat de l'opposition à la présidentielle de 2016 au Tchad a été mis en examen et écroué lundi après avoir été destitué en juin de la mairie de la capitale économique du pays pour "malversations financières" puis arrêté la semaine dernière, a-t-on appris auprès de proches. Laokein Médard, ancien maire de Moundou, a été présenté lundi au procureur de la République qui l'a inculpé de "détournement de biens" et "complicité". L'audience s'est déroulée sous haute surveillance des forces de sécurité et sans public, a-t-on ajouté de même source à l'AFP. M. Médard, président du parti d'opposition Convention Tchadienne pour la Paix et le Développement, avait été arrêté le 13 juillet sur convocation de la police judiciaire. Les forces de...
(APA 18/07/17)
Après 4 jours de détention en garde à vue au commissariat central de Moundou, capitale économique du Tchad, l’ex maire a été déféré, ce lundi après-midi à la maison d’Arrêt de la ville. L’ex maire a été auditionné par un juge du tribunal de grande instance de Moundou. Après une longue audition, Laoukein, le directeur administratif et financier de la mairie, Augustin Doumdé et l’administrateur délégué chef du premier arrondissement de la ville Baoudé Djenarem, sont tous conduits à la maison d’arrêt. En plus de 27 millions dont il est accusé, l’ex maire serait aussi impliqué dans une mauvaise gestion des fonds alloués à des travaux dans la ville de Moundou et dont le pilotage est à la charge de...
(RFI 18/07/17)
L'opposant Laoukein Médard, ex-candidat à la présidentielle de 2016, a été mis en examen ce lundi 17 juillet. Une information judiciaire a été ouverte pour «détournement de biens». Pour rappel, en juin, Laoukein Médard avait été destitué de son mandat de maire de Moundou, capitale économique du sud du pays L'audience s'est déroulée à huis clos, dans une atmosphère très tendue. Selon des témoins, tôt lundi matin, les alentours du tribunal ont été bouclés par des agents de police. « Personne ne pouvait assister à l'audience », indique un militant de la Convention tchadienne pour la paix et le développement (CTPD), le parti de Laoukein Médard. L'audience en tant que telle a duré près de trois heures. Le juge a...
(Alwihda 18/07/17)
Un point de presse a été organisé ce matin à la maison des medias du Tchad par le parti, Union National pour les Patriotes Tchadiens (UNPT-DARNA). L’objectif est d’annoncer à l’opinion nationale et internationale la création de ce parti politique, qui s’est retrouvé en Assemblée Générale constitutive le 10 janvier 2017, conformément aux articles 26 à 30 de la loi 019/PR/2009 portant charte des partis politiques au Tchad. Mais aussi de relater les réalités que vit le peuple tchadien. Selon le président dudit parti, Singa Massa, ce parti est composé de certains membres du MPS, le parti au pouvoir mais ils ont dû quitté ce dernier pour en créer un autre, car ils ont été indigné par le comportement de...
(Financial Afrik 18/07/17)
Au Tchad, les exonérations fiscales ont provoqué un manque à gagner estimé à 51 milliards de F CFA à fin juin 2017 (environ 77 millions d’euros), soit plus que les recettes collectées à la même date (50,080 milliards FCFA). Ainsi, pour éviter cette énorme perte, l’Etat tchadien a décidé de suspendre provisoirement les exonérations fiscales pour mieux restructurer ses recettes hors pétrole et combler son déficit budgétaire. L’arrêté officialisant cette suspension a été signée depuis le 23 juin dernier, en attendant les travaux d’audit en cours de finalisation. Selon le ministre des Finances et du Budget, Christian Georges Diguimbaye, les exonérations constituent un lourd handicap pour les performances de recettes hors pétrole.
(APA 18/07/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Le président du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina, a redit l’ambition de son institution à participer au financement du projet d’extension du chemin de fer camerounais jusqu’au Tchad. S’exprimant lundi, face à la presse du pays où il effectue une visite officielle, il n’a toutefois pas souhaité donner plus de détails sur la question, indiquant simplement que des pourparlers étaient en cours. Voici une année, les autorités camerounaises faisaient en effet état de discussions autour dudit projet non seulement avec la BAD, mais également avec la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC), toutes les deux «intéressées» par son financement. Les parties ont aussi annoncé le choix du groupe français...
(Agence Ecofin 18/07/17)
(Agence Ecofin) - A l’occasion de la session ordinaire du Comité de politique monétaire de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac), tenue le 11 juillet à Yaoundé, Abbas Mahamat Tolli, le gouverneur de cette institution, a réagi à la rumeur selon laquelle, le président français Emmanuel Macron aurait déclaré, quelques jours plus tôt au Mali : « Si on n’est pas heureux dans le FCFA, on le quitte, on crée sa monnaie[…]». « Ce n’est pas la France qui décide du maintien dans la zone FCFA. Ce sont les six pays [Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad] de la Cemac qui avaient souverainement décidé de se départir chacun de sa propre souveraineté de battre une monnaie. Et...
(Jeune Afrique 18/07/17)
Dans un communiqué conjoint, une coalition d'ONG congolaises et internationales, dont Global Witness, Rainforest Foundation et Greenpeace, ont appelé l'Agence française de développement (AFD) à rejeter l'un de ses projets, financé par un programme norvégien de lutte contre la déforestation dans les pays tropicaux, estimant qu'il va aggraver la déforestation au lieu de la combattre. Ce que conteste l'AFD. « Les gouvernements français et norvégien se trompent gravement s’ils pensent qu’ils peuvent sauver une forêt en coupant des arbres », a déclaré Jo Blackman, de Global Witness, dans un communiqué signé par une coalition d’ONG qui dénoncent un projet porté par le fonds CAFI (Initiative pour la Forêt de l’Afrique centrale) et mis en oeuvre par l’AFD. L’initiative CAFI vise...
(Jeune Afrique 17/07/17)
Pas d’annonce sur son agenda officiel, pas de micros ni de caméras sur le perron… Pour recevoir une première fois Idriss Déby Itno (IDI) à l’Élysée, ce 11 juillet à 19 heures, Emmanuel Macron a choisi la discrétion. Mais Brigitte Macron, la première dame, est descendue de ses appartements pour saluer l’hôte tchadien en visite privée en France. L’entretien s’est ouvert en présence de Philippe Étienne et de Franck Paris, conseillers du président français, de Brahim Hissein Taha, ministre tchadien des Affaires étrangères, et d’Amine Abba Sidick, nouvel ambassadeur du Tchad en France. Après avoir évoqué la mise en place de l’état-major de la force conjointe du G5 Sahel, prévue en août à Sévaré (centre du Mali), les deux délégations...
(Le Point 17/07/17)
Déterminisme ou vengeance ? Après des années de silence, Abakar Tollimi a donné une conférence publique à Paris pour annoncer la création d'une association politique : la Concorde nationale de la résistance pour la démocratie (CNRD). « Nous demandons le départ d'Idriss Déby [le président du Tchad en fonction depuis 1990, NDLR], puis l'organisation d'un forum pour établir les grandes lignes politiques à adopter », se targue l'homme jusque-là très discret au sein de la diaspora tchadienne. À 52 ans, il se donne une dernière chance d'atteindre son objectif : la magistrature suprême. En effet, toute sa carrière a été une succession d'occasions manquées au nom de convictions politiques plus fortes que la raison. « J'ai souvent été traité d'utopiste...
(MondAfrique 17/07/17)
Non seulement le président centrafricain Touadera, aux abois, a été d’une rare déférence envers Idriss Deby Itno, qui n’a même pas daigné l’accueillir à l’aéroport ce qu’il venait pourtant de faire pour le président guinéen Alpha Condé, mais il a aussi implicitement remis en cause le récent rapport de la Commission des droits de l’homme de l’Onu listant les 620 cas d’exactions dont beaucoup provienennt des Tchadiens, entre 2003 et 2017, passibles de la Cour Pénale Spéciale de Bangui. On devine le courroux d’Idriss Deby Itno devant ces accusations pourtant bien documentées. Dans sa stratégie de défense et de déni, il fallait une dénonciation forte de ce rapport onusien par le président Touadera. Le terrain avait été préparé, le 24...
(RFI 17/07/17)
Laoukein Kourayo Médard est toujours en garde à vue au commissariat de Moundou. Il a été interpellé jeudi soir à soir domicile, de manière musclée. Candidat à l'élection présidentielle en 2016, cet opposant résolu au président Déby, qui s'était hissé en troisième position en 2016, était le maire de Moundou. Il a été destitué le mois dernier. Selon le substitut du procureur de la ville de Moundou, capitale économique du Tchad située dans le sud du pays, une enquête préliminaire est ouverte contre Laoukein Kourayo Médard sur des soupçons...
(APA 17/07/17)
Un salon national du coton sera organisé le 22 juillet prochain à N’Djaména a l’initiative de la Coton Tchad Société Nouvelle, a appris APA samedi, auprès du président directeur général de cette société. L’objectif de cet événement est, selon Ibni Oumar Mouhamed Saleh, de faire connaître et aimer les gammes de produits de la Coton Tchad société nouvelle, étendre sa visibilité, développer le réseau de distribution, informer les revendeurs locaux et montrer la disponibilité et l’intérêt des produits locaux. Le Tchad est un pays producteur de coton mais le secteur étant en crise, il cherche à mener un ensemble d’actions stratégiques dans la perspective globale du développement du secteur rural et celui de la filière coton. «Ce rendez-vous est un...
(APA 17/07/17)
Les autorités académiques du Tchad ont décidé cette année de punir sévèrement les candidats fraudeurs au baccalauréat, n’excluant pas de les exclure pour les trois prochaines éditions de cet examen de l’enseignement du second degré, a-t-on appris de sources sures. Les présidents des 71 centres d’examen de l’examen du baccalauréat ouverts sur l’ensemble du territoire national ont été sensibilisés sur ces nouvelles mesures, au cours d’une réunion d’informations tenue durant le week end. «Le contrôle sera renforcé dès l’entrée du grand portail de l’établissement scolaire. Les forces de l’ordre sont appelées à la rescousse», souligne un membre du jury du baccalauréat. L’enseignant surveillant dans la salle où la fraude a été commise, sera aussi tenu pour responsable et devrait rédiger...
(APA 17/07/17)
Au total 1 338 jeunes réfugiés dont 770 filles soit 58% de l’effectif des 70 000 candidats, passent le baccalauréat tchadien dont les épreuves écrites de la première session ont débutées ce lundi et se dérouleront pendant une semaine dans les 91 centres de composition du pays, dont 23 dans la capitale, N’Djaména. Les candidats refugiés qui passent le baccalauréat au Tchad sont, pour l’essentiel, des soudanais installés depuis 2003 à l’Est du pays. Selon le bureau du Haut-commissariat des nations unies pour les réfugiés (UNHCR), à N’Djaména, deux centres d’examen sont ouverts dans la sous-préfecture d’Hadjer Hadid et qui accueillent 682 réfugiés soudanais de la ville d’Adré, chef-lieu du département qui couvre Hadjer Hadid. Tous les candidats réfugiés devraient...
(Agence Ecofin 17/07/17)
Réuni le 11 juillet dernier, à la faveur de sa session ordinaire, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) a relevé une reprise progressive de la croissance, consécutive au dynamisme du secteur non pétrolier au niveau de la sous-région. Le communiqué publié au terme de cette rencontre relève une légère remontée de la croissance économique (+0,8%) en termes réels, une atténuation des tensions inflationnistes avec un taux de +1,6% à fin décembre dernier. A la lumière des données économiques, monétaires et financières actualisées de l'année 2017, le CPM note également un recul du déficit du solde budgétaire, base engagements, hors dons, à -3,5% du produit intérieur brut (PIB), une amélioration des comptes...

Pages