| Africatime
Samedi 01 Novembre 2014
(AFP 31/10/14)
Le Tchad va juger 29 complices présumés de l'ex-président tchadien Hissène Habré, inculpé de crimes contre l'humanité et détenu à Dakar, à partir de la mi-novembre, a annoncé le procureur général de Ndjamena, Louapambé Mahouli Bruno. "Les dégâts causés par le régime de Hissène Habré sont incommensurables. Face à cette situation, les victimes, constituées en association, ont formulé et déposé une plainte avec constitution de partie civile contre leurs anciens tortionnaires" devant un juge d'instruction du Tribunal de Ndjamena, a déclaré jeudi soir le procureur au cours d’un point de presse Une session criminelle ...
(Xinhua 31/10/14)
N'DJAMENA (Xinhua) -- Le déficit du budget général de l'Etat tchadien pour l'exercice 2015 sera de plus de 240 milliards F CFA (480 millions USD), selon le projet de loi de finances adopté jeudi en conseil de ministres. Les prévisions de recettes sont estimées à plus de 1.703 milliards F CFA (un peu plus de 3,4 milliards USD), et les dépenses à 1.943 milliards F CFA (environ 3,8 milliards USD). "Le gap sera financé essentiellement par les facilités élargies de crédits, l'émission des bons et obligations du Trésor et d' autres appuis budgétaires", a expliqué le ministre tchadien de la...
(AFP 31/10/14)
Les ministres de l'Environnement et des Finances d'Afrique centrale ont adopté jeudi à Kinshasa un texte portant création du Fonds régional pour l’économie verte, qui sera axé en particulier sur le secteur du bois. Ce texte est "un premier pas vers la mise en route effective d’une restructuration globale de l’économie de l’Afrique Centrale, autour du système de l’économie verte et en particulier de l’économie du bois", indique un communiqué publié à l'issue de la réunion des ministres de la...
(RFI 31/10/14)
Au Tchad, 29 ex-membres de la police politique de l'ancien président Hissène Habré ont été renvoyés devant la Cour criminelle de Ndjamena. Hissène Habré est poursuivi pour actes de torture, crimes de guerre et crimes contre l'humanité, commis alors qu'il était au pouvoir entre 1982 et 1990. La session criminelle spéciale, publique, s’ouvrira le 14 novembre pour une durée d’un mois. Avec notre correspondant à Ndjamena Le procès de Hissène Habré aurait pu avoir lieu en ce mois d’octobre si...
(Jeune Afrique 31/10/14)
La Banque des États d’Afrique centrale a révisé à la baisse ses prévisions de croissance pour la région Cemac de 6,1 % à 5,7 % en 2014. Une décision qui reflète le recul des activités pétrolières. Le taux directeur de la BEAC reste lui inchangé à 2,95 %, après trois baisses successives en un an. La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) a revu à la baisse ses prévisions de croissance économique moyenne pour les six pays de la...
(Agence Ecofin 31/10/14)
(Agence Ecofin) - Le potentiel énergétique de l’Afrique subsaharienne, surtout celui sur le gaz, fait de cette région l’alternative de l’Union européenne pour ses besoins en gaz dans sa crise avec la Russie qui brandit une menace voilée de sevrage. C’est que laisse comprendre Dominique Ristori, directeur général en charge de l'Énergie au sein de la Commission européenne, qui a expliqué mercredi 29 octobre que la crise ukrainienne a fait entrer la coopération entre l'Union européenne et l'Afrique dans une...
(Agence Ecofin 30/10/14)
(Agence Ecofin) - Le gouvernement tchadien a annoncé, le 27 octobre, avoir décidé de renouveler les permis d'exploration qu’il avait retiré à la compagnie pétrolière publique chinoise CNPC suite à des pollutions répétées dans le cadre d’un accord prévoyant des compensations. «Le Tchad s'engage à renouveler à la CNPC les permis retirés et s'engage également à retirer sa plainte contre la CNPC et ses dirigeants», a déclaré le ministre du Pétrole, Djerassem Le Bemadjiel (photo). « En retour, la CNPC...
(Infos Plus Gabon 30/10/14)
Menacé par le désert qui avance d’1 kilomètre par an et qui se trouve aujourd’hui aux portes de la capitale, N’Djamena, le Tchad mène une politique de lutte contre le changement climatique et la désertification, grâce notamment au Fonds spécial en faveur de l’environnement (FSE), que dirige Yamita Hassane, un fonds alimenté par une fiscalité verte. Le directeur du FSE a répondu à Acteurs publics. Invité du World Forum Lille sur la responsabilité sociale et environnementale, organisé du 21 au...
(MondAfrique 30/10/14)
L’expérience centrafricaine a coûté cher au Président tchadien Idriss Deby Itno. Après s’être pris pour le marionnettiste de l’Afrique centrale pendant près d’une décennie, le retour de bâton avait été douloureux en début d’année avec une opinion nationale et internationale très critique de son rôle de pompier pyromane. Après quelques mois à faire profil bas, l’autocrate renoue des liens avec le pays par l’intermédiaire de la présidente par intérim, Catherine Samba-Panza. Cible de multiples critiques sur son implication dans les...
(Agence Ecofin 30/10/14)
(Agence Ecofin) - La Banque des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) a annoncé, le 29 octobre, avoir revu à la baisse les prévisions de croissance de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique centrale (CEMAC), à 5,7% en 2014. En juillet dernier, la Banque centrale régionale basée à Yaoundé, tablait sur une croissance de 6,1% pour les six pays de cette communauté, en l’occurrence le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad. «Nous étions...
(RFI 29/10/14)
Un déversement de brut a été constaté sur le site pétrolier de Bémangra près de Moundou, exploité par le suisse Glencore, dans le sud du Tchad. Un accident dû, selon les organisations de défense de l’environnement, à une erreur de communication. Une pollution qui suscite la colère. Ce sont des paysans qui rentraient des champs samedi soir, qui ont donné l’alerte. Ils ont découvert dans une carrière une importante quantité de brut déversé à l’air libre. La Commission permanente pétrole, une ONG chargée du suivi des activités pétrolières qui s’est rendue sur place, indique dans un rapport que...
(RFI 29/10/14)
Au Tchad, vingt-neuf ex-membres de la police politique de l'ancien président Hissène Habré ont été renvoyées la semaine dernière devant la Cour criminelle de Ndjamena. Cette décision a été prise par les autorités de Ndjamena après les critiques venues des chambres extraordinaires africaines qui ont accusé le Tchad de refus de collaborer. Chargées de juger Hissène Habré pour crimes de guerre, elles avaient réclamé en vain la venue à Dakar de deux coaccusés de l'ancien président tchadien. Comment l'association des...
(APA 29/10/14)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les prévisions révisées au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) laissent entrevoir une accélération de la croissance de l’ordre de 5,6% en 2014, contre les 6,7% initialement projetés, selon une note de conjoncture de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). Ces prévisions, rendues possibles par la reprise de l'activité pétrolière et de la bonne tenue du secteur non pétrolier, ont été publiées mardi à Yaoundé, la capitale camerounaise, au terme...
(Jeune Afrique 29/10/14)
Selon le rapport Doing Business 2015 de la Banque mondiale, deux tiers des économies africaines ont connu une amélioration du climat des affaires. Le Sénégal et la RD Congo, qui avaient contesté l'édition précédente de ce classement, figurent parmi les pays qui ont le plus progressé. La douzième édition du rapport Doing Business publiée ce 29 octobre par la Banque mondiale est formelle: les pays d'Afrique subsaharienne détiennent le record en matière de réformes réglementaires de l'environnement des affaires, alors...
(AFP 28/10/14)
Le Tchad, qui avait retiré ses permis d'exploration à la compagnie pétrolière publique chinoise CNPC en août après des pollutions répétées, a décidé de les renouveler après un accord prévoyant des compensations, a annoncé le gouvernement tchadien. "Le Tchad s'engage à renouveler à la CNPC les permis retirés et s'engage également à retirer sa plainte contre la CNPC et ses dirigeants", a déclaré le ministre du Pétrole Djerassem Le Bemadjiel, lors d'une conférence de presse à Ndjamena lundi soir. En...
(AFP 28/10/14)
De nombreux présidents africains ont tenté ou réussi à se maintenir au pouvoir par le biais de réformes constitutionnelles visant notamment à supprimer la limitation du nombre de mandats présidentiels. Mardi au Burkina, des centaines de milliers de personnes sont descendus dans la rue pour dénoncer un projet de révision constitutionnelle permettant le maintien au pouvoir du président Blaise Compaoré. Voici un rappel de précédents cas en Afrique depuis une quinzaine d'années: DJIBOUTI: En avril 2010, le Parlement, entièrement acquis à la cause du président Ismaël Omar Guelleh, adopte une révision constitutionnelle supprimant notamment toute limitation au nombre de mandats présidentiels.
(Le Monde 28/10/14)
Plusieurs chefs d’Etat africains travaillent actuellement à leur maintien au pouvoir à partir de 2015 bien que la Constitution de leur pays le leur interdise. Que ce soit au Burkina Faso, mais aussi au Burundi, en République du Congo (Congo-Brazzaville), en République démocratique du Congo (RDC) ou au Rwanda, aucun président n’a encore formellement déposé sa candidature pour la prochaine échéance électorale. Pourtant, les signes avant-coureurs ne manquent pas. Après le Cameroun, le Tchad, l’Angola ou l’Ouganda, une nouvelle vague...
(Jeune Afrique 28/10/14)
Le Tchad a conclu un accord de 400 millions de dollars avec la compagnie pétrolière chinoise CNPC mettant un terme aux poursuites engagées contre celle-ci pour non-respect des règles environnementales. Le gouvernement tchadien a annoncé ce lundi la conclusion d'un accord de 400 millions de dollars avec la compagnie China National Petroleum Corporation (CNPC) en échange de l'abandon des poursuites engagées suite au refus de l'entreprise pétrolière de payer une amende de 1,2 milliard de dollars. "En plus des 400...
(APS 28/10/14)
Le Sénégal a accepté de juger Hissène Habré »pour l’honneur de l’Afrique», a soutenu, lundi à Dakar, le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, soulignant que son procès à Dakar évite à l’ancien président du Tchad »une éventuelle peine de mort». ‘’La question qui se pose est de savoir l’Afrique est capable de juger ses enfants. Quand la question a été pose à Macky Sall, il a répondu que pour l’honneur de l’Afrique le Sénégal va juger’’, a-t-il dit, devant...
(Xinhua 28/10/14)
Le Tchad a abrité en septembre des pourparlers entre le gouvernement nigérian et la secte islamiste Boko Haram, qui ont débouché sur un cessez-le-feu. Le Tchad a abrité en septembre des pourparlers entre le gouvernement nigérian et la secte islamiste Boko Haram, qui ont débouché sur un cessez-le-feu, a révélé le ministère tchadien des Affaires étrangères et de l’ Intégration africaine dans un communiqué officiel publié vendredi soir. “C’est à la demande des deux parties que le Tchad a accepté...

Pages