| Africatime
Lundi 20 Octobre 2014
(RFI 20/10/14)
Les Chambres africaines extraordinaires ont dénoncé, samedi 18 octobre, le manque de coopération du Tchad dans l’enquête préliminaire au procès d’Hissène Habré, l’ancien président du pays, poursuivi pour acte de torture, crime de guerre et crime contre l'humanité, des actes commis alors qu'il était au pouvoir entre 1982 et 1990. Ce tribunal spécial, mandaté par l’Union africaine et basé à Dakar, avait lancé des mandats d’arrêt contre deux complices présumés d’Hissène Habré. Mais Dakar a annoncé que Ndjamena refusait officiellement de mettre à sa disposition les co-accusés de l’ancien président tchadien. Depuis quelques mois, Dakar et Ndjamena se livrent un véritable bras de fer...
(RFI 20/10/14)
Le président du conseil national de transition libyen est en visite de travail au Tchad. Alors que les affrontements entre les partisans du pouvoir élu et les milices font rage dans l’ouest de la Libye, Aguila Salah Issa, qui dirige le Parlement de transition qui fait office d’exécutif, s’est rendu à N’Djaména pour demander un soutien politique. Arrivé à Ndjamena samedi midi, Aguila Salah Issa a été reçu pendant plus d’une heure par le président tchadien avec qui il a fait le tour de la situation dans son pays où s’affrontent des milices sous le regard de deux autorités politiques...
(RFI 20/10/14)
Dans l’affaire Hissène Habré, les Chambres africaines extraordinaires dénonçaient, samedi 18 octobre, le manque de coopération du Tchad. Le tribunal spécial, mandaté par l’Union africaine, se plaignait du fait que Ndjamena refuse officiellement de mettre à sa disposition deux coaccusés. Mais selon les autorités tchadiennes, l'accord de coopération judiciaire signé avec le Sénégal nécessite que les coaccusés donnent leur accord avant leur transfèrement, ce qu’ils ont refusé. Lire la suite: http://www.rfi.fr/afrique/20141020-proces-hissene-habre-tchad-defend-man...
(Alwihda 20/10/14)
Aggreko, leader mondial de la fourniture de services temporaires d'alimentation électrique et de contrôle de la température, a annoncé l'extension de son programme de formation technique « Summer University » au-delà des frontières de la Côte d'Ivoire, en vue d'attirer des étudiants issus des pays d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest. Ce programme est largement considéré par les étudiants, les universités et l'industrie comme l'un des meilleurs cursus privé de formation à l'emploi dans le secteur de l'énergies en Afrique...
(Alwihda 20/10/14)
Le Conseiller Agilah Saleh Issa, Président du Parlement Libyen, Chef de l’Etat et Chef Suprême des armées a réservé son tout premier voyage au Tchad, un pays frère et ami avec qui son pays partage le même espace CEN-SAD. Le Conseiller Agilah Saleh Issa est arrivé cet après midi du 18 octobre 2014 à l’Aéroport International Hassan Djamous de N’Djamena. Accompagné d’une délégation, le Chef de l’Etat libyen est accueilli chaleureusement par le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Son Excellence...
(Dakaractu 20/10/14)
Par lettre datée du mardi 14 octobre 2014, les autorités judiciaires du Tchad ont fait parvenir à la Chambre d’instruction des Chambres africaines extraordinaires, la notification du rejet de la demande d’entraide judiciaire formulée par celle-ci. Selon le chargé de communication desdites chambres en effet, ladite Chambre d’instruction avait, le 03 octobre 2014, adressé une Commission Rogatoire Internationale (CRI), aux autorités tchadiennes, aux fins de procéder à l’inculpation et à l’interrogatoire de MM Saleh YOUNOUS et Mahamat DJIBRINE dit El...
(Grazia 20/10/14)
Alors que des informations contradictoires étaient parvenues vendredi de la présidence et des services de sécurité nigérian, le Tchad a confirmé samedi l'existence d'un accord avec le groupe islamiste Boko Haram sur la libération des 219 lycéennes enlevées. Le cessez-le-feu annoncé par les autorités nigérianes "prévoit bien la libération" des jeunes filles enlevées en avril dernier alors qu'elles passaient un examen, "en échange de la libération de certains partisans de ce groupe détenus dans les prisons nigérianes", explique ainsi Le...
(RFI 20/10/14)
L'incertitude demeure sur la libération de plus de 200 lycéennes dont l'enlèvement mi-avril avait suscité un émoi international, au lendemain de l'annonce par le Nigeria d'un accord de cessez-le-feu avec le groupe islamiste armé Boko Haram. La présidence du Nigéria a-t-elle crié victoire trop rapidement, alors que les détails et les sous-titres de l'accord avec Boko Haram sont loin d'être tous définis ? Le chef de l'Etat, Goodluck Jonathan, est pourtant très bien informé car c'est son directeur de cabinet...
(Alwihda 20/10/14)
La commission mixte de contrôle de forces de l'ordre a présentée, hier, vendredi 17 octobre, au quartier Goudje de la capitale, à la presse nationale, la saisie d'une citerne de gazoil, de 80 fûts contenant du carburant, plusieurs bidons remplis d'essence ou de gazoil dissimulés par des commerçants véreux dans des domiciles pour tenter de créer une spéculation artificielle sur le marché. Les forces de l'ordre ont saisis ces produits pétroliers lors d'une fouille inopinée opérée au quartier Goudje. Ces...
(RFI 20/10/14)
Alors que les affrontements entre les partisans du pouvoir élu et les milices font rage dans l’ouest de la Libye, le président du Parlement de transition, qui fait office d’exécutif, est en visite de travail au Tchad. Aguila Salah Issa s’est rendu à Ndjamena pour demander un soutien politique. Mais si le ministre des Affaires étrangères tchadien, Moussa Faki Mahamat, a assuré, dimanche 19 octobre, reconnaître la légitimité des instances libyennes élues, il estime que le retour de la paix...
(Survie 20/10/14)
La société civile tchadienne a lancé un appel à une « journée ville morte » dénonçant une "origine de la pénurie de pétrole artificiellement créée par des proches du chef de l’Etat qui détournent les citernes destinée à alimenter les stations services agréées ». Dans ce pays pétrolier, alors que la révision de la raffinerie est prévue entre le 15 octobre et le 30 novembre, « le litre d’essence se négocie aux tarifs faramineux de 1500 à 2000 Francs CFA...
(Reuters 20/10/14)
Le cessez-le-feu entre le Nigeria et Boko Haram prévoit bien la libération des quelque 200 lycéennes enlevées il y a six mois par le groupe islamiste armé. Samedi 18 octobre, le ministère des Affaires étrangères tchadien, dont le pays a joué le rôle de médiateur, l'a confirmé, alors que la confusion règne sur le sort des jeunes filles. La veille, l'armée et la présidence nigérianes avaient annoncé la conclusion de cet accord, mais ces déclarations avaient été démenties par les...
(L'Express 20/10/14)
Armée et précidence nigérianes ont annoncé vendredi un accord en vue de la libération de plus de 200 lycéennes enlevées en avril dernier, avant d'être démenties. Au tour du Tchad de s'exprimer ce samedi, dans une situation toujours aussi confuse. Le Nigeria a conclu un accord de de cessez-le-feu avec Boko Haram, mais l'incertitude demeure sur la libération des 219 lycéennes toujours aux mains du groupe armé. L'information a d'abord été annoncée vendredi par le chef d'Etat-major Alex Badeh. "Un...
(France TV Info 20/10/14)
Le cessez-le-feu entre le Nigeria et Boko Haram prévoit bien la libération des quelque 200 lycéennes enlevées il y a six mois par le groupe islamiste armé. Samedi 18 octobre, le ministère des Affaires étrangères tchadien, dont le pays a joué le rôle de médiateur, l'a confirmé, alors que la confusion règne sur le sort des jeunes filles. La veille, l'armée et la présidence nigérianes avaient annoncé la conclusion de cet accord, mais ces déclarations avaient été démenties par les...
(Le Parisien 20/10/14)
Difficile de s'y retrouver ce vendredi soir au milieu des annonces contradictoires des autorités nigérianes sur la libération des 219 lycéennes enlevées mi-avril par le groupe islamiste Boko Haram. Alors que la présidence du Nigeria avait annoncé un peu plus tôt dans la journée qu'un accord avec l'organisation terroriste avait été trouvé sur la libération des jeunes filles et un cessez-le-feu, le porte-parole des services de sécurité nigérians a fait marche arrière dans la soirée. Boko Haram : une bourde...
(APA 20/10/14)
Les ministres de l’Energie de la Communauté économique des Etats d’Afrique centrale (CEEAC) et de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) viennent d’élaborer un ‘’Livre blanc » prévoyant des investissements de l’ordre de 7400 milliards de FCFA dans le secteur de l’énergie électrique des deux espaces entre 2014 et 2040. Ce document, élaboré dans la capitale camerounaise, Yaoundé, prévoit également une enveloppe de 61 000 milliards FCFA destinée à la mise sur pied de nouvelles infrastructures hydroélectriques. Pour la CEEAC et la CEMAC, il s’agit d’assurer, à l’horizon 2030, l’accès universel aux services énergétiques modernes pour les populations...
(RFI 18/10/14)
Au Tchad, plusieurs sources des services de sécurité confirment l'implication du Tchad dans la conclusion d'un accord de cessez-le-feu entre le gouvernement nigérian et Boko Haram. Cet accord aurait favorisé les dernières libérations d'otages camerounais et chinois par la secte islamiste. Les premiers contacts, selon les Tchadiens, ont eu lieu les 14 et 30 septembre dernier. Les deux parties ont accepté le principe d'un règlement de leur différend par le dialogue et convenu de poser des actes de bonne volonté. Selon Ndjamena, « la récente libération des otages chinois et camerounais et l'annonce d'un cessez-le-feu constituent la concrétisation de ces engagements ».
(Alwihda 18/10/14)
Tout porte à croire que les agents de la moralisation ne voudraient pas rendre public les conclusions de leur rapport sur le ministère des Finances. D'après des sources concordantes, de nombreux manquements graves et de détournements à grande échelle auraient été constatés au trésor public, à la direction de l'impôt et à la solde. La proclamation de ce rapport épinglerait sérieusement certains responsables impliqués dans des détournements de deniers public qui auraient usé de leur influence pour empêcher la publication...
(Xinhua 18/10/14)
Les participants au 9ème Forum pour le développement de l'Afrique ont recommandé, jeudi à Marrakech, l'élaboration de politiques innovantes qui encouragent les partenariats entre les secteurs public et privé, au niveau national, afin de combler le déficit en matière d'infrastructure, selon la presse locale. Ces politiques, censées libérer le potentiel des ressources nationales, doivent améliorer l'allocation des ressources privées vers des objectifs du développement durable et de libérer le capital pour des investissements productifs, ont...
(Afrik.com 18/10/14)
La 7ème édition du Forum social africain, qui réunit la société civile des quatre coins du continent, a ouvert ses portes le 15 octobre à Dakar, jusqu’au 19. L’objectif mettre sur la table les différents fléaux de l’Afrique tels que que l’accaparement des terre, la concurrence déloyale, la violence contre les femmes, la dette des Etats africains, les effets néfastes du Franc CFA ... Tant de défis qui se présentent au continent, dont les mouvements sociaux africains discuteront tout au long du Forum et proposeront des solutions. Au Forum, à Dakar...

Pages