| Africatime
Mercredi 28 Janvier 2015
(RFI 28/01/15)
Le 16 janvier dernier, le Tchad envoyait un contingent au Cameroun pour combattre Boko Haram. Dans le même temps, le président Déby annonçait sa volonté de voir l'armée tchadienne reconquérir la ville de Baga au Nigeria occupée par les islamistes depuis le 3 janvier. Où en est-on du déploiement tchadien ? Ils sont pressés d'en découdre avec Boko Haram et n'ont pas l'intention de s'éterniser au Cameroun. Voilà ce que disent les diplomates occidentaux et les journalistes qui ont pris le pouls du contingent tchadien parti au Cameroun le 16 janvier. Ce contingent, équipé de chars, de blindés et d'armes lourdes est positionné à Maltam, non loin de la frontière avec le Nigeria. Parallèlement, un...
(RFI 28/01/15)
La manifestation des élèves de terminale, mardi 27 janvier, au lycée Pascal-Yoadimnadji de Doba, chef-lieu de la région du Logone oriental, aura fait au total deux morts, un élève et un passant, ainsi que six gendarmes et deux policiers blessés. La reprise des cours est prévue dès ce mercredi, une situation que dénonce l'avocat des victimes. Les élèves ont déclenché cette manifestation parce que leurs noms ne figuraient pas sur la liste des candidats officiels pour les épreuves du baccalauréat qui vont se dérouler dans quatre à cinq mois. Les autorités de Doba déplorent ces violences et assurent que les forces de défense et de sécurité n'avaient pas l'intention de tuer. Mais pour l'avocat des victimes, il n'y a aucun...
(Alwihda 28/01/15)
En effet, le lundi 26 janvier 2015, les lycéens étaient sortie en marche pacifique pour exprimer leurs mécontentements suite a leur omission sur la liste des candidats au Baccalauréat .Selon les informations, des individus des quartiers sont recrutés pour se faire de l’argent a la place des élèves candidats, chose inadmissible. Dans toutes les manifestations le risque de débordement est possible. Cependant, comment peuvent se justifier les autorités locales en tête des forces de l’ordre qui n’ont pas hésité une...
(AFP 27/01/15)
Cinq personnes ont été tuées lundi à Doba, dans le sud du Tchad, lorsqu'une manifestation de lycéens protestant contre une modification des règles d'inscription au baccalauréat a dégénéré, a-t-on appris mardi auprès de la mairie de la ville. "A cinq mois des examens, les différents chefs d'établissement ont affiché la liste des candidats au baccalauréat. Il se trouve que beaucoup n'ont pas vu leurs noms", a indiqué à l'AFP Evariste Nguaralbaye, responsable de la communication de la mairie, joint par...
(RFI 27/01/15)
Le Mouvement patriotique du Salut (MPS), le parti au pouvoir, a organisé hier un congrès extraordinaire qui marque la rentrée politique des militants d'Idriss Déby, mais aussi le début des manœuvres pour les élections à venir. Le congrès extraordinaire du parti au pouvoir n’a pas fait la moindre mention de la démission du parti, avec fracas, il y a quelques jours, de l’ancien Premier ministre Joseph Djimrangar Dadnadji . Les militants du MPS ont cependant adopté une résolution pour demander...
(Alwihda 27/01/15)
Le congrès extraordinaire du MPS convoqué ce matin en présence de son président fondateur Idriss Deby a vu la demission de son secrétaire général Malo Andrian. Les débats sont houleux et les participants évoluent de contestation en contestation. La démission du secrétaire général est applaudie pendant plusieurs minutes accompagnée de "youyous" des militants comme si Andrian est devenu l'indésirable du parti. Idriss Deby a assistée aux débats francs engagés par la base jusqu'à la suspension des travaux du congrès. Le...
(237online 27/01/15)
La coalition anti Boko Haram va se lancer à l’assaut de la secte islamiste cette semaine. Objectif de cet assaut, aller chercher les combattants Boko Haram dans leur fief, nous fait-on savoir. La décision prise par la coalition anti Boko Haram, de se lancer à l’assaut de la secte islamiste nigériane, a été prise après une visite sur le front de guerre par le commandant des troupes de la coalition, le général de corps d’armée René Claude Meka, chef d’Etat-major...
(Alwihda 27/01/15)
La conséquence subite de cette manifestation brusque des élèves régulièrement réinscrits du lycée Pascal Yadinadji, violemment dispersés par les forces de l'ordre, ce matin, a provoqué la mort de 4 personnes dont trois élèves et d'un badaud. Une partie du lycée Pascal Yadinadji a été saccagé ainsi qu'une partie du marché moderne brûlé. On dénombre 8 blessés dont 3 policiers, 2 gendarmes ainsi que 5 élèves, d'après de sources concordantes recueillies par Alwihda Info. Une force anti-émeute est arrivée cet...
(Alwihda 27/01/15)
Un décret serait entrain d'être préparé pour éjecter tous les responsables des régies financières nommés sur des considérations politiques ou ethniques sans aucune compétence requise. Le président Idriss Deby Itno aurait instruit ses conseillers de concert avec les ministères concernés de recenser ces responsables pour les remplacer par des techniciens en la matière, en vue de maitriser les dépenses conformément aux voeux du chef de l'État, afin de répondre au contexte économique difficile dû à la chute du prix du...
(Alwihda 27/01/15)
Lundi, les forces de l'ordre du Tchad ont fait usage de leurs armes pour disperser une manifestation spontanée des élèves qui protestent contre le nouveau système instauré par le ministère de l'enseignement secondaire interdisant les redoublants plusieurs fois de recomposer le baccalauréat cette année. Ces élèves de Doba en colère qui n'ont pas trouvé leurs noms sur la liste de candidats, ont fini par saccager les établissements scolaires. Un groupe se serait dirigé vers le gouvernorat et aurait été stoppé...
(Alwihda 27/01/15)
9 individus non identifiés armés à bord de 4 motos, ont fait irruption, vendredi 23 janvier 2015, aux environs de 20 heures, aux quartiers Angabo Château, Fandjoré et Amazené, dans le 8eme arrondissement de la capitale. Ils ont abbatu à l'aide d'une arme à feu Chaibo Saleh Gardja âgé, mécanicien de son état et blessé 3 personnes avant d'emporter 6 motos, d'après l'Alliance des Associations de Défenseurs des Droits Humains et de l'Environnement au Tchad. Le président de cette alliance...
(APA 26/01/15)
APA – Douala (Cameroun) - René Claude Meka, général de corps d’armée et Chef d’Etat major des armées au Cameroun (CEMA), a été porté à la tête de la coalition des armées camerounaises et tchadiennes pour combattre la secte terroriste nigériane Boko Haram qui menace de déstabiliser le Nigeria et ses voisins. Cette désignation intervient une dizaine de jours après l'arrivée d'un contingent tchadien de 2500 soldats en territoire camerounais pour prêter main forte à l'armée camerounaise dont la bravoure...
(Alwihda 26/01/15)
Le Tchad, le Nigeria, le Cameroun et le Niger ont décidé d'établir un plan stratégique commun pour mener une vaste opération militaire commune contre les positions de Boko Haram. Il s'agit de frapper en profondeur au cours des prochaines semaines la secte terroriste sur plusieurs fronts à la fois. Ne pas se laisser distraire par les actes terroristes de Boko Haram et agir en concertation pour aller jusqu'aux fiefs de la secte, telle est la stratégie des quatre pays qui veulent avoir l'initiative des attaques et éviter à la secte de se déplacer à travers les...
(Alwihda 26/01/15)
Tout a commencé à mal tourné au début même de la cérémonie où l'ambiance de la salle est devenue morose à l'entrée en salle du Secrétaire Général du Mouvement Patriotique du Salut Malo Andrian, du Premier Ministre Kalzébeuh Pahimi et du Président de l'Assemblée Nationale Haroun Kabadi. Les murmures s'installent dans tous les cotés. L'assistance n'est pas enthousiasmée par l'apparition en salle d'Andrian. Ce qui donne raison à croire que quelque chose cloche au sein du parti au pouvoir. Des...
(Jeune Afrique 26/01/15)
Le monstre grandit aux confins du Nigeria. Villes et villages tombent les uns après les autres, toujours dans le sang, et personne ne paraît en mesure d'arrêter les islamistes armés. Ni le Cameroun, ni le Tchad, ni le Niger ne sont plus à l'abri. Comme pléthore d'autres chefs d'État, il n'a pas fallu longtemps à Goodluck Jonathan pour dénoncer la tuerie de Charlie Hebdo en France (12 morts le 7 janvier). Dès le lendemain, le président nigérian s'est fendu d'un...
(Agence Ecofin 26/01/15)
(Agence Ecofin) - La Caisse Autonome d’Amortissement (CAA) qui assure au Cameroun les fonctions de Dépositaire central des valeurs mobilières (DCVM), a annoncé le 22 janvier 2015, l’arrivée à son terme le 17 décembre 2014, de la valeur IFC 4,25% 2009-2014. Une situation qui intervient « à la suite du remboursement de l’intégralité du principal et du paiement de la dernière échéance aux investisseurs par la Société Financière Internationale émettrice de cette valeur », a lu l’Agence Ecofin dans un...
(La Croix 24/01/15)
Le président tchadien Idriss Deby souhaite une « large coalition » pour lutter contre Boko Haram, qui menace l’ouest et le sud du Tchad. Dès à présent, il a envoyé un convoi de 400 véhicules au Cameroun, théâtre d’attentats récents par le groupe islamiste, pour renforcer un pays de plus en plus menacé par cette organisation. Idriss Deby, le président du Tchad, lance la contre-attaque contre Boko Haram. L’intense vague d’attentats menée au Nigeria et au Cameroun par le groupe islamiste depuis quelques semaines menace la stabilité des frontières occidentale et australe du Tchad, limitrophes...
(AFP 23/01/15)
Multiplication des patrouilles, contrôles d'identité, fouilles: alors que le Tchad a ouvertement déclaré la guerre au groupe islamiste nigérian Boko Haram, le dispositif de sécurité a été renforcé depuis quelques jours à N'Djamena, où l'on craint des infiltrations de combattants. Depuis quelques jours, les hommes en armes sont postés partout à N'Djamena, distante de seulement 50 km des fiefs nigérians de Boko Haram: sur les grandes artères, les ronds-points, les carrefours. Et la nuit venue, des dizaines de pick-up patrouillent la ville, bourrés de policiers et gendarmes portant kalachnikov en bandoulière. "Plus de 1.000 personnes de différentes nationalités" ont été...
(RFI 23/01/15)
Au Tchad, la police a interpellé depuis une dizaine de jours plus de 1 000 étrangers vivants à Ndjamena et autour de la ville. Même si l’opération est présentée comme un contrôle de routine, elle est motivée par la menace d’une attaque de la part de Boko Haram dont le chef a menacé le Tchad dans la dernière vidéo qu’il a publié. Contrôle de pièces d’identités dans la rue, aux gares routières, sur les marchés, fouilles inopinées dans les maisons...
(Le Monde 23/01/15)
Longtemps cantonnée à un réduit dans l’extrême nord du Nigeria, l’insurrection armée de Boko Haram a pris une dimension internationale avec l’entrée en jeu du Tchad, qui a commencé, le 15 janvier, à déployer plusieurs milliers de soldats dans le nord du Cameroun pour tenter de contenir l’avancée de la secte islamiste présente à ses frontières et qui menace aussi une partie du Niger voisin. Cela faisait quelque temps déjà que le Tchad étudiait la possibilité d’une intervention dans le...

Pages