Lundi 11 Décembre 2017
(Agence Ecofin 09/12/17)
Le gouvernement tchadien a adopté, en conseil des ministres hier jeudi 08 décembre, le projet de budget de l’Etat pour l’année 2018. Celui prévoit des ressources s’élevant à 846 milliards FCFA (environ 1,5 milliard $) pour un niveau de dépenses arrêté à 1343 milliards FCFA (environ 2,4 milliards $). Le projet de budget 2018 de l’Etat tchadien dégage ainsi un important déficit prévisionnel de 496 milliards FCFA (environ 890 millions $). Ce qui constitue le double du déficit prévisionnel de l’exercice budgétaire en cours qui se situe, quant à lui, à 244,891 milliards FCFA (environ 439 millions $). Une série de mesures est prévue par le gouvernement tchadien afin de combler ce déficit rapporte l’agence...
(Agence Ecofin 06/12/17)
Grande nouvelle pour la force conjointe G5 Sahel. L’Arabie Saoudite va contribuer au déploiement de la force sahélienne à hauteur de 100 millions de dollars. La promesse a été faite, il y a quelques jours, durant le séjour à Ryad du ministre malien des Affaires étrangères Abdoulaye Diop. « Cela nous rapproche un peu de l’objectif de 423 millions d’euros. Nous espérons aussi que cela puisse constituer une incitation pour les autres donateurs, » a déclaré sur Rfi le patron de la diplomatie malienne. Cette promesse intervient à quelques jours du mini-sommet des donateurs que le G5 Sahel organise avec l’appui de la France, le 13 décembre prochain à Paris. Et c’est à cette table ronde que l’Arabie Saoudite annoncera...
(Agence Ecofin 04/12/17)
Après s’être contractée durant deux saisons consécutives, la surface mondiale ensemencée en coton connaîtra en 2017/2018, une hausse de 11% en s’établissant à 32,5 millions d’ha. D’après le Comité consultatif international sur le coton (ICAC), qui a publié ces prévisions le 1er décembre dernier, cette reprise sera portée par l’expansion de la surface emblavée dans les principaux pays fournisseurs. Ainsi, alors que l’Inde, premier producteur mondial consacrera 11,55 millions d’ha à la culture, en 2017/2018, les USA, premier exportateur mondial,...
(Agence Ecofin 02/12/17)
En marge du sommet Union européenne/Union africaine qui s’est achevé à Abidjan les 29 et 30 novembre, la Banque africaine de développement a convié les représentants des Commissions économiques régionales (CER) du continent, à la réunion de la consultation de la stratégie « High 5». Après avoir appelé les représentants des CER à examiner les acquis et les réussites de l’intégration régionale en Afrique et les améliorations qu’il convient d’apporter aux freins qui limitent la promotion de cet idéal, le...
(La Tribune 30/11/17)
Rien ne va plus entre l'un des pays les plus pauvres du monde et l'un de ses principaux créanciers, le suisse Glencore, leader mondial du négoce des matières premières. La négociation sur la restructuration d'une dette de 1 milliard de dollars a échoué faisant courir le risque d'un défaut de paiement. Après cinq mois, les négociations entre le Tchad et la société suisse Glencore sont dans l'impasse. Le pays, l'un des plus pauvres de la planète, a rejeté la dernière...
(La Tribune 29/11/17)
Fin juin dernier, le conseil d'administration du FMI avait approuvé un accord triennal de 312,1 millions de dollars pour le Tchad. Aussitôt, un premier décaissement de 48,8 millions de dollars avait été autorisé. Mais aujourd’hui, contre toute attente, le Fonds monétaire international a décidé de faire patienter le Tchad pour l’octroi de la deuxième tranche de ce prêt. Mais que s’est-il passé entre temps ? La promesse faite au Tchad par le FMI au mois de juin dernier était des...
(AFP 29/11/17)
Le président français Emmanuel Macron a annoncé mardi à Ouagadougou la création d'un fonds d'un milliard d'euros pour les PME en Afrique, financé par la Banque publique française d'investissement et l'Agence française de développement (AFD). Lors d'une allocution à la communauté française au Burkina Faso, il a expliqué avoir "l'objectif de multiplier ce fonds par dix, ce qui est tout à fait faisable si nous faisons appel à nos alliés européens ou à d'autres financeurs privés, européens ou non européens"...
(AFP 28/11/17)
Le président français Emmanuel Macron s'est dit mardi "favorable" à un changement du "nom" ou à un élargissement du "périmètre" du franc CFA si les Etats africains le souhaitent, lors de son intervention à l'université de Ouagadougou. "La France accompagnera la solution portée par les présidents africains", a déclaré M. Macron en réponse à un étudiant burkinabè qui l'interpellait sur le franc CFA, monnaie considérée comme un instrument d'influence post-coloniale par ses détracteurs. Le président français a cependant rappelé que le franc CFA apportait "une bonne chose, la stabilité monétaire", aux 14 pays d'Afrique subsaharienne qui l'utilisent. Le débat sur le franc CFA est récurrent en Afrique.
(Agence Ecofin 28/11/17)
La Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC) vient de publier un rapport sur « L’état des systèmes de paiements par monnaie électronique dans la Cemac 2011-2016 ». Selon ledit rapport, au moins 95% des transactions financières électroniques ont été faites par le Mobile Money pendant la période sous revue. A titre d’exemple, indique la Beac, les recharges des porte-monnaie électroniques, c’est-à-dire, les dépôts en espèces de la clientèle dans les points de vente, ont atteint 735 milliards FCFA en...
(APA 27/11/17)
APA-Douala (Cameroun) - Les pays d’Afrique centrale, écartelés entre trois regroupements communautaires, mènent une réflexion au sein du Comité de pilotage de rationalisation des communautés économiques régionales en Afrique centrale (Copil/Cer-Ac) pour une harmonisation des procédures devant permettre de mettre sur pied une seule Communauté économique régionale (CER), a-t-on appris samedi de sources concordantes. Cette démarche est de nature à renforcer la circulation des personnes et des biens et booster les échanges économiques et commerciaux dans cette partie du continent...
(Agence Ecofin 25/11/17)
Le FMI a repoussé l'octroi d'un crédit au Tchad, en raison du blocage des discussions sur la dette reclamée à ce pays par Glencore et un groupe de banques internationales. Le décaissement de cette deuxième tranche de financement au titre de la facilité élargie de crédit, dépendait effectivement de la résolution de ce problème. Parmi les engagements que le Tchad a pris dans le cadre de son programme de redressement avec le FMI, figue en effet la restructuration de cette...
(APA 24/11/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - Les paiements en monnaie électronique, au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont dépassé le seuil de 121 milliards FCFA en 2016 dont 95% avec le Mobile Money, selon un rapport publié vendredi par la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC). A la fin de l’année 2016, l’on dénombrait 32.551 points de services à travers la sous-région, contre 23.867 un an plus tôt, un chiffre d’ailleurs considéré par l’Institut d’émission comme...
(APA 22/11/17)
APA-N'Djamena (Tchad) - Le ministre tchadien des Finances et du budget, Christian George Diguimbaye, et la secrétaire d’Etat Mme Banata Tchalet Sow, ont été limogés ce mardi soir par le chef de l’Etat, Idriss Déby Itno. L’intérim sera assuré selon les termes de l’acte présidentiel, par le ministre secrétaire général du gouvernement, M. Abdoulaye Sabre Fadoul. Le motif de limogeage n’a pas été évoqué dans le décret mais selon des sources concordantes, les deux ministres auraient déposé, eux-mêmes, une lettre...
(AFP 21/11/17)
Le responsable d'une ONG basée à Hong-Kong et en Virginie, dans l'Est des Etats-Unis, ainsi qu'un ancien ministre sénégalais des Affaires étrangères ont été inculpés par la justice américaine dans une affaire de corruption de hauts responsables au Tchad et en Ouganda. Chi Ping Patrick Ho, 68 ans, et Cheikh Gadio, 61 ans, sont accusés d'avoir corrompu pendant plusieurs années des hauts responsables de ces pays afin d'obtenir des avantages pour une entreprise pétrolière chinoise. Les pots-de-vin représentent plusieurs millions de dollars, selon un communiqué du ministère américain de la Justice publié lundi.
(Le Point 20/11/17)
Le Tchad avait obtenu pour près de 17 milliards d'euros de promesses d'engagements auprès de ses partenaires en septembre. Le point deux mois après. « La mise en œuvre du plan national de développement (PND) est en marche », lance le ministre de l'Économie tchadien, Ngueto Tiraina Yambaye, contacté par Le Point Afrique. En septembre, le gouvernement avait alors annoncé avec enthousiasme avoir levé plus de 17 milliards d'euros d'engagements auprès des bailleurs de fonds venus assister à la table...
(Agence Ecofin 16/11/17)
Selon une information rapportée par Reuters qui cite une lettre officielle, le groupe suisse Glencore, leader mondial de la commercialisation des matières premières, aurait proposé au Tchad via son ministre des finances, un nouveau plan de restructuration de la somme de plus d'un milliard $ que lui doit ce pays d’Afrique centrale. La semaine dernière, une délégation tchadienne s'était rendue à Paris en France, pour discuter de cette restructuration, mais aucun accord n'avait été annoncé. Jusqu'à vendredi, le gouvernement tchadien...
(RFI 14/11/17)
Il est temps de penser le Tchad sans le pétrole. Le président Idriss Déby l'a répété ce week-end à Ndjamena, lors d'une conférence économique. La chute des cours de l'or noir qui représente 70% des recettes budgétaires du pays a propulsé l'année dernière le Tchad dans la récession. Alors que Ndjamena vient de renégocier un programme de prêt avec le Fonds monétaire internationale, le président montre patte blanche pour conserver le soutien des bailleurs internationaux. Coupes budgétaires, réduction du train de vie de l'Etat, fin des augmentations pour les fonctionnaires, retrait de certains privilèges de la fonction publique... le Tchad ne sait plus quel fond de tiroir racler pour grappiller quelques revenus.
(La Tribune 09/11/17)
Très loin de ses prévisions de 1,6% en début d'année, le taux de croissance économique dans la Communauté économique et monétaire de l'Afrique de centrale (CEMAC) ne devrait pas dépasser 0,2% cette année, a-t-on appris d'un communiqué du Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale. C'est presqu'un aveu d'échec pour la Banque centrale des Etats de l'Afrique centrale (BEAC) et les Etats de la zone de la Communauté économique et monétaire de l'Afrique...
(Jeune Afrique 09/11/17)
Réunis à N’Djamena, les chefs d’État de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale sont parvenus à régler nombre de dossiers épineux… À commencer par la suppression des visas. Une conjoncture économique défavorable peut avoir des vertus. En butte à des difficultés budgétaires et en quête de relance, l’Afrique centrale bouge enfin. Le 31 octobre, au cours d’un sommet convoqué à N’Djamena, au Tchad, les chefs d’État ont fait aboutir en quelques traits de plume une pile de dossiers...
(La Tribune 07/11/17)
Le Niger compte relancer les négociations sur l'acheminement de son pétrole brut via le pipeline Tchad-Cameroun en 2018, a-t-on appris du ministre nigérien des finances. D'après le responsable gouvernemental, cette option s'avère moins coûteuse pour le pays par rapport au pipeline Niger-Bénin. A partir de 2018, les autorités nigériennes voudraient acheminer leur pétrole brut via le pipeline Tchad-Cameroun lequel à leurs yeux est le plus court pour le convoi. Dans cette perspective, le Niger vient de révéler qu'il comptait relancer...

Pages