Mardi 27 Juin 2017
(AFP 27/06/17)
Le président tchadien Idriss Deby a estimé dimanche que le contrat passé en 2013 avec la société de négoce suisse Glencore pour les ventes de pétrole était "un marché de dupes". "Nous pensions que c'était une opportunité, c'était un marché de dupes", a déclaré M. Deby à l'émission Internationales (RFI, Le Monde, TV5 Monde), estimant avoir fait à l'époque "une démarche irresponsable". "Je m'en rends compte aujourd'hui. Il y a un délit d'initiés, et il y a une enquête en cours", a-t-il ajouté. Glencore a acquis en 2013 au Tchad 100% de la part étatique du pétrole pour une valeur correspondant à 16% du budget national de ce pays, un des plus pauvres de la...
(Xinhua 27/06/17)
Le gouvernement tchadien a décidé de réorganiser le secteur de la distribution des hydrocarbures en le confiant à une poignée d'entreprises. Ce qui n'est pas du goût d'une centaine d'autres qui crient à l'injustice et menacent une paralysie. Fin mai, le ministre tchadien du Pétrole et de l'énergie, Me Béchir Madet, a pris un arrêté désignant, à titre provisoire, douze marketers chargés de distribuer les hydrocarbures produits à la raffinerie locale. Vingt-un autres marketers pour la distribution du polypropylène et neuf autres encore pour le gaz butane. Parmi ces marketers, il y a des géants étrangers tels que le français Total, le libyen Oil Libya ou le camerounais Tradex, ainsi que quelques entreprises locales. Selon l'arrêté ministériel, les sociétés retenues...
(Agence Ecofin 27/06/17)
N’djaména met la pression sur la communauté internationale concernant l’envoi de ses troupes dans la lutte contre le terrorisme au Sahel. Dans une interview conjointe accordée hier dimanche à des organes de presse occidentaux, le Président Idriss Deby laisse entendre que « nous n’avons pas du tout été soutenus sur le plan financier, économique. Si rien n’est fait, si ça continue, le Tchad sera dans l’obligation de se retirer.» « Nous sommes arrivés au bout de nos limites. L’année 2018...
(APA 27/06/17)
APA-Yaoundé (Cameroun) - La Banque des États de l’Afrique centrale (BEAC) vient de sommer les opérateurs de téléphonie mobile de cesser les opérations de transfert d’argent hors de la sous-région. Dans une correspondance adressée aux banques exerçant au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et dont APA a pu obtenir copie, le gouverneur de l’institution, Abbas Mahamat Tolli, demande de «cesser toute opération de transfert de fonds à l’international dans le cadre des activités de...
(La Tribune 24/06/17)
Le Maroc et la BDEAC viennent de signer une convention relative à la prise de participation du Royaume dans le tour de table de la banque de devéloppement des pays de la CEMAC. Pour une mise de 4millions de dollars, le Maroc s’adjuge 3% du capital de la BDEAC, ce qui lui permettra d’intégrer le conseil d’administration de l’institution monétaire communautaire des Etats de l’Afrique centrale. Les détails. Le Maroc est désormais actionnaire de la Banque de développement des Etats...
(Jeune Afrique 23/06/17)
Dans une lettre datant du 19 juin, le gouverneur de la Banque des États de l’Afrique centrale, Abbas Mahamat Tolli, invite les dirigeants des banques de la zone Cemac à cesser les opérations de cette nature. La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) met un coup d’arrêt à la sortie des fonds hors de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) via le mobile money. Dans une lettre en date du 19 juin, le gouverneur de la...
(APA 21/06/17)
Le gouvernement tchadien compte réaliser une économie de 43 000 milliards FCFA sur la masse salariale réelle d’ici la fin de l’année, a annoncé la ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, dans une synthèse à la presse du dernier conseil extraordinaire des ministres. Selon Madeleine Alingué, le projet du collectif budgétaire 2017 qui porte la marque de la crise économique et sécuritaire persistante, est caractérisé par le maintien du cours du pétrole relativement bas et l’obligation de soutenir la...
(Journal du Tchad 21/06/17)
Cet accompagnement se fait à travers un consortium de filiales africaines (Société Générale Tchad, Société Générale Cameroun et Société Générale Congo) mené par Société Générale Maroc e Groupe Société Générale accompagne le développement de Ciments de l’Afrique (CIMAF) et son implantation au Tchad. Cet accompagnement se fait à travers un consortium de filiales africaines (Société Générale Tchad, Société Générale Cameroun et Société Générale Congo) mené par Société Générale Maroc. Fruit de cet accompagnement, la nouvelle cimenterie a nécessité un investissement...
(La Tribune 21/06/17)
Depuis trois ans, le cours du baril de Brent a été divisé par trois. Cette chute représente un défi considérable pour de nombreux pays producteurs de pétrole de la Communauté économique et monétaire des États de l'Afrique centrale (CEMAC). La République du Congo ne fait pas exception. La baisse des revenus de l'or noir a entraîné le ralentissement des activités dans tous les autres secteurs tant la dépendance aux activités pétrolières est grande. Tensions de trésorerie, accroissement du chômage, baisse...
(Jeune Afrique 21/06/17)
Les incertitudes de la situation économique mondiale, les difficultés de l’Afrique centrale dues à la baisse du prix du pétrole et les progrès de l’intégration commerciale en Afrique de l’Ouest suscitent à nouveau une réflexion sur l’avenir de la Zone franc. Celle-ci a plus de cinquante années d’existence et a connu de nombreuses réformes qui, tout en laissant subsister les principes de base — fixité du taux de change des francs CFA et garantie de disponibilité des devises grâce aux...
(Journal du Tchad 17/06/17)
Coton Tchad, Société Nouvelle a en effet payé tous les producteurs de la partie méridionale du pays sauf quelques-uns de Kyabé dont le paiement est en cours Les arriérés des cotonculteurs qui s’élevaient à 9 milliards de FCFA ont été quasiment épongés par la Coton Tchad, Société Nouvelle. La société a payé tous les producteurs de la partie méridionale du pays sauf quelques-uns de Kyabé dont le paiement est en cours. C’est depuis avril 2017 que la Coton Tchad-Société Nouvelle...
(La Tribune 16/06/17)
Le groupe marocain Cimaf a investi au Tchad 23 milliards de Fcfa pour sortir de terre une cimenterie pouvant produire jusqu’à un million de tonnes de ciment par an. La nouvelle usine a été inaugurée ce lundi par le président tchadien Idriss Déby Itno qui voit à travers l’installation de cette industrie par des investisseurs marocains dans son pays, un modèle de coopération sud-sud à encourager. C'est une aubaine pour les consommateurs tchadiens et l'économie du pays qui traverse une...
(Agence Ecofin 14/06/17)
Le Trésor public camerounais repart sur le marché des titres de la BEAC ce 14 juin 2017, pour tenter de lever une enveloppe de 5 milliards de francs Cfa, au moyen d’une émission de bons du Trésor assimilables à 26 semaines. Contrairement aux années antérieures, au cours desquelles les opérations de mobilisation de fonds par l’Etat du Cameroun faisaient toujours courir les investisseurs opérant sur ce marché, cette nouvelle émission de titres publics camerounais n’est pas gagnée d’avance. En effet,...
(Agence Ecofin 14/06/17)
Le rapport consacré au dialogue avec la place financière de l’Afrique centrale lors de la 16ème session de l’Institut francophone de la régulation financière (Ifrefi) à Libreville en mai dernier, vient d'être rendu public. D'après ce rapport, la directrice générale de Bgfi Participations, Ngoyi Mvida, a souligné aux cours de ces assises la difficulté de mettre en place un écosystème vertueux pour l’accompagnement des entreprises sur le marché financier. Ceci dans un environnement entrepreneurial sous régional marqué par une réticence...
(Le Temps.ch 13/06/17)
La multinationale zougoise est devenue le client exclusif du gouvernement d’Idriss Déby. Depuis la découverte de pétrole sur son sol, la population s’est appauvrie, dénonce un rapport de Swissaid Partager Tweeter Partager Dix ans. C’est le temps qui s’est écoulé entre le premier flux de pétrole tchadien et l’obtention par Glencore d’un quasi-monopole sur les droits d’exportation du pétrole d’Etat. Dans l’intervalle, ce pays d’Afrique centrale, qui dépend désormais de l’or noir pour deux tiers de son budget, a renoncé...
(Yabiladi 13/06/17)
Le président tchadien, Idriss Déby Itno a présidé, lundi à N’Djamena, la cérémonie d’inauguration officielle d’une cimenterie construite par le Groupe marocain "Ciment d’Afrique" (CIMAF), filiale d’Addoha, avec une capacité de production qui s’élève à 500.000 tonnes par an, extensible à 1 million de tonnes. Fruit de la coopération entre le Tchad et le Maroc, l’usine CIMAF-Tchad, située à la sortie nord de la capitale, a nécessité un investissement de l'ordre de 23 milliards de francs CFA (environ 39 millions...
(Le Courrier 13/06/17)
Le poids de Glencore dans le négoce du pétrole tchadien illustre la nécessité d'imposer une obligation légale de transparence aux transnationales suisses, affirme Swissaid. «Le manque de transparence dans le négoce du pétrole entre Glencore et le gouvernement corrompu [du Tchad] empêche la population de bénéficier des richesses des ressources naturelles de son pays.» Le constat est signé de l'ONG Swissaid. Active de longue date dans ce pays parmi les plus pauvres de la planète, cette association de solidarité internationale,...
(Jeune Afrique 13/06/17)
Le gouvernement tchadien et le consortium conduit par ExxonMobil, qui exploite du pétrole dans le bassin de Doba, dans le sud du pays, ont conclu, la semaine dernière, un accord mettant fin au conflit né d’une amende record, de plus de 4 000 milliards de F CFA, infligée à la major par la justice tchadienne. La major pétrolière ExxonMobil est parvenue à un accord avec le Tchad au sujet d’impayés de redevances dues à la douanes tchadienne, évitant ainsi une...
(APA 12/06/17)
Le Conseil national des pétroliers (CNP) du Tchad a décidé d'aller en grève jeudi prochain pour protester contre la désignation des opérateurs devant commercialiser les produits de la raffinerie de Djermaya (30 kilomètres de Ndjamena). La décision d'aller en grève a été prise ce lundi à l’issue d’une assemblée générale tenue à la Maison de la femme de N’Djaména. Les pétroliers tchadiens ne précisent cependant pas la durée de leur mouvement mais avertissent que cela sera une série de grèves...
(APA 12/06/17)
Le consortium pétrolier Esso-Petronas a obtenu auprès autorités du Tchad la prolongation jusqu’en 2050 de son permis d’exploitation du brut tchadien dans la région de Doba au Sud du pays,. Selon un accord signé vendredi soir entre les deux parties, Esso va extraire le pétrole tchadien via une nouvelle technologie basée sur l’injection du polymère, une technique adaptée à la géologie des bassins de Doba. Le directeur général de la Société des Hydrocarbures du Tchad (SHT), Tahir Hamid Nguilin, a...

Pages