Vendredi 20 Avril 2018
(RFI 26/03/18)
La capitale du Tchad accueille à partir de ce lundi, et pendant une semaine, plusieurs réunions autour de la conférence des ministres de l'Organisation des pays producteurs de pétrole africains (OPPA). La réunion de Ndjamena a pour ambition de faire de la question énergétique un point important sur l'agenda de développement de l'Afrique. Pour le secrétaire exécutif de l’organisation, le Nigérien Mahamane Lawal Gaya, l’énergie est en bonne place sur la liste des besoins essentiels des Africains : « La consommation de l’Africain est aujourd’hui l’équivalent ...
(Agence Ecofin 26/03/18)
Début janvier 2018, le poisson congelé s’est fait bien rare sur les étals des marchés camerounais. A l’origine de cette situation, avait-on alors appris dans une correspondance adressée par le ministre du Commerce, Luc Magloire Mbarga Atangana, à son homologue des Finances de l’époque, Alamine Ousmane Mey, se trouvaient les difficultés d’approvisionnement du marché local. En effet, révélait le document sus-mentionné, les importateurs camerounais ne pouvaient plus «payer leurs fournisseurs, du fait des retards dans le transfert des fonds et du renchérissement des coûts des transferts». «Afin de prévenir les risques éventuels de dérapage, je vous serai (Sic) gré des mesures que vous pourriez être amené à faire prendre par les banques, pour diligenter les opérations de transfert visant ce...
(Agence Ecofin 22/03/18)
Après une année 2017 difficile, marquée par une croissance du PIB négative (-0,1%), les économies des six pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), que sont le Cameroun, le Congo, le Gabon, le Tchad, la RCA et la Guinée équatoriale, sortent peu à peu la tête des eaux troubles. « Nous sommes sortis de la zone de risque élevé. La situation est bien meilleure, mais les économies restent encore assez fragiles. C’est ce qui justifie d’ailleurs...
(AFP 21/03/18)
Quarante-quatre pays africains ont signé mercredi à Kigali l'accord créant une zone de libre-échange continentale (Zlec), perçue comme essentielle au développement économique de l'Afrique, a annoncé l'Union africaine (UA). "L'accord établissant la Zlec a été signé par 44 pays", a déclaré le président de la Commission de l'UA, Moussa Faki, en conclusion d'un sommet de l'organisation dans la capitale rwandaise. Le Nigeria, l'une des premières économies du continent, est le principal pays à s'être abstenu. Le président nigérian Muhammadu Buhari avait décidé de ne pas faire le déplacement à Kigali, après avoir accepté de "donner plus de temps aux consultations" dans son pays...
(APA 17/03/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - Le bureau du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) au Tchad, dans une note remise samedi à APA, évalue à 149 millions de dollars le coût des besoins urgents des milliers de réfugiés centrafricains qui se trouvent au sud du Tchad depuis fin 2017 et sont sous la menace d’un manque de nourriture, d'abris et d'accès aux soins médicaux. Le HCR et les organisations humanitaires se disent dépassés par l’afflux depuis 2014 des réfugiés...
(APA 13/03/18)
APA-Douala (Cameroun)- Les transactions financières via Mobile money au sein de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) et de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) en 2016 sont de l’ordre de 11 450 milliards de francs CFA. L’annonce a été faite par Boa Roger Johnson, Directeur général d’Axa Côte d’Ivoire dans le cadre des états généraux de la Conférence interafricaine des marchés d’assurances (CIMA) et de la Fédération des sociétés d'assurances de droit national Africaines (FANAF). Au...
(Jeune Afrique 10/03/18)
Facinet Sylla, économiste et ancien directeur de la banque centrale de Guinée, plaide pour une monnaie commune dépouillée des poids symboliques que sont son nom et la présence d'officiels français au sein de ses instances de gouvernance. Tribune. Jamais le débat sur le franc CFA, cette monnaie commune à huit pays d’Afrique de l’Ouest (UEMOA) et à six pays d’Afrique centrale (Cemac), n’aura atteint un tel niveau. Ses partisans font l’éloge de la stabilité macroéconomique qu’il sous-tend, tandis que ses...
(APA 09/03/18)
APA-N’Djaména (Tchad) - La baisse des prix de la bonbonne de gaz domestique décidée par les autorités est contestée par les opérateurs économiques, surtout les revendeurs qui menacent de fermer boutique si la mesure est maintenue. Lors de sa dernière sortie, le Premier ministre, Pahimi Padacké Albert, avant annoncé des baisses de 500 à 1000 FCFA sur les différentes bonbonnes de gaz bouteilles, au grand bonheur des populations qui, toutefois, n’ont pu en profiter à cause du niet des revendeurs...
(Xinhua 08/03/18)
Le Fonds africain de développement (FAD) a accordé 36 milliards francs CFA (environ 68 millions de dollars américains) pour la réalisation de trois projets d'intégration sous-régionale, selon trois conventions signées mercredi par le représentant du FAD, Ali Mahamat Lamine Zène, et le ministre tchadien de l'Economie, de la Planification du développement, Issa Doubragne. Il s'agit de l'étude de faisabilité pour le prolongement du chemin de fer du Cameroun au Tchad, du projet d'interconnexion des réseaux électriques du Cameroun et du...
(Jeune Afrique 06/03/18)
Chaque semaine, Jeune Afrique rouvre ses dossiers : un an, deux ans après, où en sont les différents sujets que nous avons traités dans nos colonnes ? Cette semaine, la cure d'austérité qui se poursuit, suite à la chute des réserves de change de ses pays membres. En 2016, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac) s’enfonçait dans une crise due à l’effondrement des cours du brut (JA n° 2929). De 15 milliards de dollars (12,3 milliards d’euros)...
(La Tribune 02/03/18)
La capitale fédérale nigériane accueille depuis le 28 février et jusqu'au 1er mars une conférence internationale de haut niveau sur le Lac Tchad. Au cœur de cette rencontre, la mobilisation de la communauté internationale et principalement les bailleurs de fonds pour sauver le lac de l’assèchement et lui donner une seconde vie, avec l'objectif de lever une enveloppe de 50 milliards de dollars. Pour les pays riverains, c’est un défi stratégique au regard des enjeux socioéconomiques et sécuritaires qui caractérisent...
(APA 28/02/18)
APA - NDjamena (Tchad) - Une trentaine d’agents des banques commerciales du Tchad sont conviés ce mardi, à une formation sur la bancarisation des recettes de l’Etat. La formation porte sur les nouvelles méthodes de perception des recettes des douanes, des impôts, des domaines et des recettes administratives. Les participants vont échanger avec les techniciens du ministère des finances et du budget sur des stratégies en vue d’éviter la déperdition et la dilapidation des recettes de l’Etat.
(Xinhua 26/02/18)
Pour sortir de la crise socio-économique résultant de la chute des prix du pétrole depuis 2014, le gouvernement tchadien a lancé une série d'actions économiques, visant à la rationalisation des dépenses et des recettes et à la diversification de l'économie nationale. Pour réduire le train de vie de l'Etat, le gouvernement a accru les efforts de prohibition des dépenses non prioritaires, en privilégiant l'affectation des ressources aux urgences identifiées comme incompressibles. Il a également procédé à une restructuration rationnelle des...
(Jeune Afrique 26/02/18)
Pour sortir du franc CFA, le fondateur de CGF Bourse et de CGF Gestion Gabriel Fal propose la création d'un Fonds monétaire africain, dont le rôle serait de garantir les parités des différentes monnaies membres, de mutualiser les réserves de change et de contrôler strictement l'inflation. Il me semble évident que les pourfendeurs et les défenseurs du franc CFA ne s’entendront jamais. Pourquoi ? Tout simplement parce que les premiers sont persuadés que la légitimité de leur démarche, vue comme une...
(APA 23/02/18)
APA Bamako (Mali) - Dès l’entame de la réunion de haut niveau sur le financement de la force conjointe du G5 sahel tenue ce vendredi à Bruxelles en Belgique, l’Union européenne (UE) a annoncé qu’elle doublait sa contribution au financement de la force conjointe du G5 sahel la portant de 50 à 100 millions de dollars ‘’ L'Union européenne va doubler son soutien financier à la force militaire conjointe du G5 Sahel,’’ a annoncé Federica Mogherini lors de la conférence...
(Jeune Afrique 23/02/18)
L'Etat tchadien a annoncé ce mercredi avoir signé un accord avec la société de négoce suisse Glencore qui exploite son pétrole depuis l'année 2013 pour le rééchelonnement de sa dette de 1,36 milliard de dollars vis-à-vis de la société. L'accord prévoit entre autres une «période de grâce de deux ans» et la réduction du taux d'intérêt du remboursement de 7,5 à 2%. Sur fond de crise financière et sociale, plongé dans un marasme économique par ses dettes, le Tchad tente...
(Agence Ecofin 23/02/18)
Le Tchad, un des pays membre de la CEMAC, est proche de remporter une victoire quasi historique sur un des géants du trading des matières premières, après la signature le 21 février 2018 d'un accord de principe sur la dette de 1,45 milliards $ qui l'oppose à Glencore et plusieurs banques internationales. « Un accord de principe a effectivement été trouvé et nous pensons qu'il faut désormais que les éléments retenus soient validés par le conseil d'administration pour Glencore, et...
(AFP 22/02/18)
Le Tchad et la société de négoce suisse Glencore, qui exploite le pétrole tchadien depuis 2013, ont trouvé mercredi un accord sur la restructuration de la dette étatique de 1,36 milliards de dollars vis-à-vis de la société, selon l'Etat tchadien. L'accord signé mercredi inclue une "période de grâce de deux ans" pour que N'Djamena rembourse sa dette, un allongement de la maturité de la dette à 12 ans, la réduction du taux d'intérêt du remboursement de 7,5 à 2%, ainsi...
(AFP 22/02/18)
Les deux parties ont conclu un accord en vue de la restructuration de la dette de Ndjamena vis-à-vis du leader mondial du négoce des matières premières. Cet accord est un soulagement pour le Tchad. Selon son ministre chargé des finances et du budget, cette dette devenait insupportable pour les finances du pays, qui est déjà affecté par une grave crise économique. Abdoulaye Sabré Fadoul explique dans un communiqué que l'arrangement conclu mercredi à Paris a été obtenu après d'âpres et...
(RFI 22/02/18)
Le Tchad va pouvoir souffler financièrement. Mercredi, la Société des hydrocarbures du Tchad a trouvé un accord avec son créancier Glencore pour étaler le remboursement de sa dette, qui était devenue insoutenable : un milliard de dollars payables en barils de pétrole à la société suisse de négoce. L’accord entre le Tchad et Glencore pourrait faire jurisprudence dans d’autres pays pétroliers d’Afrique. Glencore a fini par lâcher du lest : le Tchad et sa compagnie nationale de pétrole ont 12...

Pages