Promotion du développement en Afrique: la Béac octroie 400 milliards FCFA à la Bdéac | Africatime
Mercredi 22 Février 2017

Promotion du développement en Afrique: la Béac octroie 400 milliards FCFA à la Bdéac

Promotion du développement en Afrique: la Béac octroie 400 milliards FCFA à la Bdéac
(Agence d'information d'afrique centrale 26/01/16)

Afin de renforcer les stratégies liées à la promotion des projets de développement dans les pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cémac), notamment le Congo, le Cameroun, le Gabon, la Guinée équatoriale, la RCA et le Tchad, la Banque des Etats de l’Afrique centrale ( Béac) mettra à la disposition de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdéac), un financement d’environ quatre cents milliards FCFA.

Cette décision prise, le week-end dernier à Yaoundé au Cameroun, a permis la signature d’un ensemble d’actes juridiques par le gouverneur de la Béac, Lucas Abaga Nchama et le président de la Bdéac, Abbas Mahamat Toli.

En effet, ces ressources sont de trois ordres, à savoir : l’ouverture d’un compte courant d’associés de deux cent quarante milliards FCFA décaissable en trois ans, notamment pour renforcer les fonds propres de la Bdéac; le décaissement de treize milliards FCFA au titre de la libération anticipée du capital et du relèvement du plafond de refinancement des crédits octroyés par la Bdéac à sa clientèle allant de cinquante à cent cinquante milliards FCFA.

Selon le responsable de la Bdéac, ce plafond de refinancement de la Bdéac est successivement passé de dix à cent cinquante milliards FCFA depuis 2010. « C’est pour la première fois que l’institut d’émission communautaire s’engage sérieusement pour le refinancement des projets de développement dans les Etats membres. La mise en place de ces instruments financiers permettra à la Bdéac de rattraper l’important gap constaté entre les ressources et les engagements de la banque et aussi, de disposer de ressources additionnelles substantielles pour le financement de nouveaux projets et programmes », a reconnu le président de la Bdéac.

Faisant une rétrospection sur l’ensemble des engagements pris par sa structure, Abbas Mahamat Toli a précisé qu’au sortir de leur dernier conseil d’administration, tenu en décembre 2015 à Douala au Cameroun, la Bdéac avait approuvé de nouveaux financements pour un montant total de cent cinq milliards FCFA. Cette somme était destinée au financement de la route Mintom-frontière du Congo pour un montant de vingt milliards FCFA et qui faisait partie des projets transnationaux, notamment la construction de la route Sangmélima (Cameroun)-Ouesso (Congo) ; du port minéralier d’Owendo au Gabon pour une somme de trente et trois milliards FCFA; de la route Pala-Léré-Kelo (au Tchad)-frontière du Cameroun (Figuil) pour un montant de vingt-cinq milliards FCFA ; de trois aéroports au Tchad pour vingt et cinq milliards de FCFA et du Projet de relance économique et social en milieu urbain en RCA pour deux milliards FCFA.

Rock Ngassakys

Commentaires facebook