Jeudi 19 Octobre 2017

Guinée : la réforme de l'UA au centre des échanges entre trois chefs d'Etat africains

Guinée : la réforme de l'UA au centre des échanges entre trois chefs d'Etat africains
(Xinhua 27/04/17)

CONAKRY, (Xinhua) -- La réforme institutionnelle et financière de l'Union africaine (UA) est au centre des échanges entre trois chefs d'Etat africains, réunis à Conakry au cours d'un rencontre de consultation ordinaire, a-t-on constaté sur place.

Le président guinéen Alpha Condé, président en exercice de l'UA, a invité son homologue du Tchad Idriss Déby Itno, le président rwandais Paul Kagamé ainsi que le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat à discuter d'un rapport proposant des pistes de réforme pour améliorer le fonctionnement et le financement de l'institution africaine.

M. Déby a réaffirmé l'engagement des présidents africains à insuffler une nouvelle dynamique à l'Union africaine, dont les origines remontent à plus de 50 ans.

Selon lui, cette réunion est d'autant plus importante qu'elle matérialise la volonté de suivi du processus de réformes.

"Le changement que nous voulons insuffler à notre organisation est une question vitale, car désormais, la quête de résultats et d'impératifs s'impose comme une obligation", a affirmé le président tchadien.

Présentant ce rapport de réforme, le président rwandais Paul Kagamé a pour sa part évoqué certains paramètres qui permettraient d'aboutir à une véritable réforme interne de l'organisation africaine.

"Il en va de la crédibilité de l'Union africaine sur la scène internationale en ce qui concerne sa capacité à s'autofinancer", a affirmé M. Kagamé, avant d'ajouter que cela ne serait possible qu'avec l'engagement et la volonté manifestes de chacun des chefs d'Etat africains.

Pour sa part, le président de la Commission de l'Union africaine Moussa Faki Mahamat a souligné qu'il était temps pour l'organisation de jeter un regard sur ses 15 années de parcours et d'en tirer des enseignements.

Il a appelé le président en exercice de l'UA, le président guinéen Alpha Condé, à mobiliser davantage les chefs d'Etat africains dans la réforme du fonctionnement de l'Union.

Quant à M. Condé, il compte placer le processus de réforme au centre de son mandat de président de l'UA pour 2017 et fonder l'organisation sur des règles de fonctionnement solides.

La rencontre de Conakry fait suite à la 27e session de l'UA tenue récemment dans la capitale rwandaise Kigali, au cours de laquelle l'UA, par sa résolution 606, a confié au président Paul Kagamé la mission de formuler des propositions de réformes institutionnelles et financières pour l'institution.

"Je vous invite tous à travailler pour l'avenir de notre organisation", a déclaré le président rwandais.

Commentaires facebook