Lundi 23 Octobre 2017

Tchad: multiplication des efforts pour l'éradication totale de la polio

Tchad: multiplication des efforts pour l'éradication totale de la polio
(Xinhua 12/10/17)

Aucun cas de poliomyélite n'a été enregistré au Tchad depuis près de cinq ans. Toutefois, face aux risques persistants de réintroduction et de propagation de la maladie, le gouvernement tchadien et ses partenaires multiplient les campagnes de vaccination dans l'objectif de son éradication totale.

Depuis 2012, aucun cas de poliomyélite n'est apparu au Tchad mais la découverte des cas en juillet 2016 dans

l'Etat de Borno au Nigeria, à proximité de la région du Lac, ont prouvé que les risques de contamination à travers les flux de populations dans cette région restent en effet importants; la proximité du Tchad avec son voisin de l'Est constitue un risque non négligeable de propagation transfrontalière de la maladie.

"Bien qu' aucun cas de polio n'ait été récemment enregistré sur le territoire tchadien, les risques de réintroduction et de propagation de la maladie dans le pays persistent, d'où l'importance de renforcer les activités de vaccination de routine avec des activités de vaccination supplémentaires et intensifiées afin d' assurer une protection complète des enfants tchadiens contre cette maladie incurable", a déclaré Ngarmbatina Carmel Soukate, ministre tchadienne de la Santé publique.

Du 8 au 10 octobre, le ministère de la Santé publique, conjointement avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'UNICEF, a mené une campagne de vaccination nationale contre la poliomyélite. Cette campagne qui a ciblé 4.325.322 enfants de moins de cinq ans, a pour objectif l'éradication totale et le renforcement de la vaccination de routine dans toutes les régions du Tchad.

Des stratégies de lutte contre la poliomyélite sont mises en œuvre pour le renforcement de l'immunité des enfants dans les vingt-trois régions du pays. Parmi elles s'inscrivent les activités de vaccination supplémentaires (AVS) et les activités de vaccination intensifiées (AVI).

"Dans le cadre de la seconde phase de réponse à l' épidémie de la poliomyélite dans le Bassin du Lac Tchad, des activités de vaccination intensifiées ciblant les enfants de 0 à 59 mois dans les îles, les camps de déplacés et de retournés, les marchés hebdomadaires et au sein des populations nomades, l' UNICEF, l' OMS et d' autres partenaires interviennent dans onze districts sanitaires prioritaires pour renforcer l'immunité des enfants", a déclaré Philippe Barragne-Bigot, Représentant de l'UNICEF au Tchad.

Au Tchad, la récente enquête de couverture vaccinale a montré que, malgré tous les efforts consentis, les couvertures vaccinales restent très basses et ne permettent pas de protéger les enfants contre des épidémies, des maladies évitables par la vaccination comme la rougeole, la diphtérie, la coqueluche, la poliomyélite.

"L' on oublie souvent qu' un enfant non vacciné contre la poliomyélite, court le risque d'être contaminé et constitue à son tour un danger de contamination pour 200 enfants dans son entourage. Alors qu' un enfant complètement vacciné est protégé. En nous assurant que tous les enfants du pays sont vaccinés à travers toutes les activités de vaccination menées régulièrement, nous avons la ferme assurance que tout le pays est protégé de toute affection de maladies telles que la poliomyélite. C' est bien pour cela que nous continuons de déployer tous les efforts possibles en organisant des activités de sensibilisation continue et de vaccination de masse", a rappelé Jean-Bosco Ndihokubwayo, représentant de l' OMS au Tchad.

"Nous avons aussi le devoir de renforcer la surveillance épidémiologique et la vaccination de routine, car elles sont les véritables piliers de l' éradication de la poliomyélite", a-t-il ajouté.

A l'occasion de la dernière campagne nationale de vaccination contre la polio, douze des vingt-trois régions que compte le Tchad ont donné un supplément en vitamine A à près de 1.340.000 enfants de 6 à 59 mois, ainsi qu' un comprimé d' albendazole contre les vers intestinaux à près de 1.403.000 enfants de 9 à 59 mois. Les enfants de onze autres régions du pays recevront de la vitamine A et de l'albendazole lors des journées locales de vaccination, prévues au mois de novembre 2017.

Au total, cinq campagnes de vaccination synchronisées ont été menées dans le pays entre août et décembre 2016 et quatre autres ont été organisées au premier semestre 2017. La campagne d' octobre est parmi les deux campagnes prévues pour le second semestre 2017. La prochaine aura lieu du 3 au 5 novembre 2017 dans onze régions du pays.

Depuis 2010, plus de cinquante campagnes de vaccination contre la poliomyélite ont été organisées au Tchad touchant une moyenne d'environ 4 millions d'enfants de moins de 5 ans par campagne nationale engageant près de 25.000 vaccinateurs et 5.000 mobilisateurs sociaux.

Avec tous ces efforts conjugués par tous, "l' éradication totale de la poliomyélite au Tchad en Afrique est pourtant, à portée de main au cours des prochaines années", a conclu Jean-Bosco Ndihokubwayo.

Commentaires facebook