Mercredi 25 Avril 2018

Tchad: les syndicats suspendent la grève du secteur public

Tchad: les syndicats suspendent la grève du secteur public
(AFP 15/03/18)
Michel Barka, président de l'Union des syndicats tchadiens

Les principaux syndicats à l'origine de la grève du secteur public au Tchad ont appelé jeudi à la suspension de ce mouvement qui paralyse le secteur public depuis fin janvier, au lendemain d'un accord avec le gouvernement, a annoncé leur porte-parole.

"La grève est suspendue et le travail reprendra immédiatement dès qu'on aura constaté le paiement des salaires des agents", a déclaré Michel Barka, président de l'Union des syndicats tchadiens, jeudi devant la presse, au lendemain dr l'accord entre les syndicats et le gouvernement.

Cet accord, signé après deux semaines de négociations, inclut notamment que les salaires de 31.000 fonctionnaires, non payés en février en raison de la grève, leur seront finalement versés.

"On va respecter cet accord-là", a déclaré Michel Barka. "Mais attention, il faut payer les gens qu'on n'a pas payé. C'est à cette petite condition seulement que tous les travailleurs reprendront le chemin du travail", a-t-il ajouté.

L'accord indique par ailleurs que des alternatives à la réduction des primes et/ou indemnités des fonctionnaires, principal facteur de la grogne sociale du secteur public, "seront à l'étude".

Depuis janvier, le climat social s'est tendu dans le pays. La grève du secteur public contre les mesures d'austérité a été accompagnée d'appels à marcher ou de manifestations interdites par les autorités.

N'Djamena, en profonde crise économique car subissant les conséquences de la chute des prix du baril de pétrole depuis 2015, doit maîtriser sa masse salariale pour continuer à percevoir l'aide financière du Fonds monétaire international (FMI).

Près de 40% des Tchadiens, pays de plus de 14 millions d'habitants, vit sous le seuil de pauvreté.

Commentaires facebook