Mardi 19 Septembre 2017

Tchad : la délivrance de la carte de presse suspendue pour trois mois

Tchad : la délivrance de la carte de presse suspendue pour trois mois
(APA 12/05/17)
Le président du HCC, Dieudonné Djonabaye.

Le Haut conseil de la communication (HCC), organe de régulation des médias au Tchad, annonce la suspension de la délivrance de la carte de presse à compter de ce jeudi et ce pendant une période de trois mois.

Selon un communiqué signé du président du HCC, Dieudonné Djonabaye, la mesure s’explique par le fait que beaucoup des personnes étrangères au métier, donc qui ne sont pas des journalistes, sont détentrices d’une carte de presse.

M. Djonabaye rassure que la période de trois mois de suspension permettra au HCC d’éditer une nouvelle carte de presse.

Délivrée par le HCC, la carte de presse qui porte la signature du directeur de l’Intérieur du ministère de la Sécurité publique, a une validité d’une année.

Un directeur de publication contacté par APA estime que la suspension n’est pas une solution. «Même si, souligne-t-il, une nouvelle carte est éditée, cela ne change rien. Il faut que les textes permettant l’obtention de la carte soient appliqués. Donc, la faute revient au HCC qui ne contrôle pas à qui il faut délivrer une carte de presse».

L’Union des journalistes tchadiens (UJT) a déjà attiré l’attention du HCC sur le fait que la carte de presse est détenue même par des chauffeurs qui travaillent dans les organes de presse, appelant, ainsi, à la rigueur quant à sa la délivrance.

Pour le moment, ceux qui veulent la carte doivent attendre jusqu’à trois mois. Ceux dont la carte est en cours de validité peuvent l’utiliser jusqu’à la mise en circulation de la nouvelle carte, explique à APA, une source proche du HCC.

Commentaires facebook