Vendredi 24 Novembre 2017

Tchad : inquiétudes grandissantes sur la situation des droits de l'homme

Tchad : inquiétudes grandissantes sur la situation des droits de l'homme
(AfricaNews 17/05/17)

Les observateurs internationaux et la société civile s’alarment après la condamnation avec suris du porte-parole du mouvement « Iyana » Nadjo Kaina Palmer et de Berterand Solloh Ngandjei le coordinateur de Tournons la page – Tchad et également membre d’Iyana. Ces condamnations interviennent alors que les pouvoirs de l’ANS, l’Agence nationale de sécurité ont été renforcés par décret.

« Cette liberté donnée à l’ANS fait que nous sommes en train de retomber une fois de plus dans la période sombre que nous avons vécu de 1982 à 1990, période marquée par le règne dictatoriale de Hissène Habré », commente Juda Allahodoum, le directeur de publication de l’hebdomadaire le Visionnaire.

Les principales représentations diplomatiques occidentales présentes à N’Djamena, réunies autour de l’Union européenne, ont demandé fin avril au gouvernement de mettre un terme aux arrestations arbitraires et aux détentions illégales. Face à ces accusations, le ministre de la Justice mobilise le contexte général de lutte contre le terrorisme.

« Il faut situer le Tchad dans un contexte sécuritaire et un environnement très sensible, indique Ahmat Mahamat Hassan. Cette sensibilité fait que toutes formes de manifestations mêmes pacifiques, nous devons la contrôler, la vérifier, nous devons l’autoriser et nous devons l’encadrer pour ne pas avoir à faire à un soulèvement incontrôlable et toutes formes pouvant permettre aux éléments de Boko Haram qui nous guettent et qui sont entrés en clandestinité et qui sont partout disséminé dans la sous-région, ne puissent remettre en cause la sécurité nationale et la stabilité des institutions ».

Le gouvernement tchadien est confronté à une fronde sociale depuis la réélection du président Idriss Déby en avril 2016. Le barreau a récemment appelé la justice internationale pour pousser le pouvoir à relâcher la pression sur les militants des droits de l’homme.

Commentaires facebook