Samedi 24 Février 2018

Tchad: des militants des droits humains dénoncent des arrestations arbitraires

Tchad: des militants des droits humains dénoncent des arrestations arbitraires
(RFI 14/02/18)

Le Tchad fait face depuis le 25 janvier à une grogne sociale sans précédent. Grève générale illimitée à l'appel des syndicats, opérations tintamarres de protestation des élèves et étudiants... Tous sont vent debout contre les mesures d'austérités et la mauvaise gouvernance dans ce pays, et accusent aujourd'hui le pouvoir du président Idriss Deby d'user de plus en plus de la répression.
Partout à travers le pays, syndicalistes, étudiants, opposants ou activistes de la société civile dénoncent une répression accrue.

Dernier cas en date, Doba. Une dizaine de personnes auraient été arrêtées lundi après une « opération tintamarre » lundi matin. Des bruits de casseroles, des cris et des coups de sifflets avaient réveillé cette ville du sud du pays.

Depuis, de nombreux leaders de la contestation au Tchad sont passés à la clandestinité. « Nous nous retrouvons avec 102 personnes arrêtées. Quelque 29 ont été libérées. Il y a eu des enlèvements, des intimidations, et certains de nos militants ne peuvent plus passer la nuit chez eux, parce que leur domicile est pratiquement surveillé nuit et jour et ils craignent d'être arrêtés », dit Mahamat Nour Idedou, secrétaire général de la Convention tchadienne pour la défense des droits de l'homme.

Lire sur: http://www.rfi.fr/afrique/20180214-tchad-militants-droits-humains-arrest...

Commentaires facebook