Samedi 21 Octobre 2017

Sahel-Sahara, la discrète guerre des Etats-Unis

Sahel-Sahara, la discrète guerre des Etats-Unis
(RFI 06/10/17)
Des soldats américains

La mort de trois soldats américains tués dans une embuscade au Niger a révélé au grand jour la présence de forces armées américaines dans une région en proie à d'innombrables attaques jihadistes et qui bénéficie d'une forte coopération militaire avec les Occidentaux.

C'est la première fois qu'une présence opérationnelle de soldats américains est reconnue dans la zone sahélo-saharienne. Les activités américaines y sont pourtant nombreuses depuis le début des années 2000 : l'initiative Pan Sahel Initiative (PSI) de lutte contre le terrorisme lancée en 2002, renommée en 2004 Trans-Sahara Counter Terrorism Initiative (TSCTI). Des programmes de formations, d'entraînement et d'équipement... Et, chaque année, le très conséquent et médiatisé exercice Flintock qui s'est d'ailleurs déroulé à plusieurs reprises au Niger.

Voilà pour la partie visible. A ces opérations connues s'ajoutent celles des forces spéciales, le SOC-Africa, (Special Operations Command for Africa) qui lui opère dans les zones grise entre « la paix et la guerre ». Un récent rapport officiel évoquait 1 700 opérateurs sur le tout le continent.

Leur mission : contrer le terrorisme régional selon la méthode consistant à traquer, débusquer, et l'éliminer (« find, fix, finish »). Largement employée dans la lutte contre le mouvement terroriste d'Oussama ben Laden, elle est désormais appliquée aux disciples de Mokhtar Belmokhtar, éliminé par la France avec l'aide des Etats-Unis fin 2016.

Lire la suite sur: http://www.rfi.fr/afrique/20171005-sahel-sahara-discrete-guerre-etats-un...

Commentaires facebook