Samedi 22 Juillet 2017

Pétrole : le Tchad va de nouveau renégocier son contrat avec Glencore

Pétrole : le Tchad va de nouveau renégocier son contrat avec Glencore
(La Tribune 13/07/17)

Le gouvernement du Tchad a engagé la banque Rothschild et le cabinet Cleary Gottlieb pour renégocier les termes du contrat relatif au prêt de 1,3 milliard de dollars qu’il a contracté en 2014 auprès de la multinationale anglo-suisse Glencore. Confronté à une conjoncture économique des plus difficiles, le Tchad entend ainsi glaner quelques recettes en vue de combler son déficit budgétaire. Le remboursement du prêt dans un contexte de chute des cours de l’or noir a plongé le pays dans une spirale infernale au point que le président Déby a lui-même reconnu que c’était une erreur de son gouvernement.
Le gouvernement tchadien a annoncé avoir engagé depuis le mois de mai dernier, deux cabinets internationaux afin de renégocier des termes du contrat de prêt et de commercialisation du pétrole brut que produit le pays par la multinationale anglo-suisse Glencore. Il s'agit de la banque Rothschild en qualité de conseil financier et le cabinet Cleary Gottlieb comme conseil juridique et selon le ministre des Finances et du budget Christian George Diguimbaye qui en a fait l'annonce lundi dernier au Parlement, ils ont déjà « défini les objectifs et arrêté les options de renégociation ».

Le gouvernement entend à travers cette décision glaner 108 milliards Fcfa au terme de la procédure de renégociation du contrat. Le ministre Diguimbaye a de nouveau reconnu que la première négociation avec son ancien partenaire stratégique a été «une erreur du gouvernement et qu'une renégociation est devenue impérative ».

Cette décision qui fait suite déjà à la demande de restructuration, formulée par le gouvernement et acceptée par Glencore sur une échéance allant jusqu'en 2022, était attendue au regard des critiques sans cesse ressassées ces derniers temps par le président tchadien Idriss Déby. Ce dernier était le premier à reconnaître, « l'erreur stratégique » et est allé même jusqu'à évoquer dans des médias internationaux, des soupçons de « délit d'initié » dans cette affaire aux multiples rebondissements.

Lire sur: http://afrique.latribune.fr/economie/conjoncture/2017-07-12/petrole-le-t...

Commentaires facebook