Mercredi 21 Février 2018

La CEEAC cumule 35 milliards de francs CFA d'arriérés de cotisations

La CEEAC cumule 35 milliards de francs CFA d'arriérés de cotisations
(Xinhua 14/02/18)

Les arriérés de cotisations des pays membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC) s'élèvent à 35 milliards de francs CFA, a déclaré mardi dans la capitale tchadienne, Mangaral Banté, conseiller des réformes institutionnelles de l'organisation.

"L'institution fait face à un problème de sous-financements chronique qui s'aggrave au fil des temps. Le taux de recouvrement des contributions des Etats membres est en baisse régulière. Il est passé de 73% en 2013 à 11% en 2017", a fait remarquer M. Banté qui s'exprimait à l'ouverture d'un atelier régional sur le rapport provisoire de l'étude d'évaluation du mécanisme de financement autonome de la CEEAC en cours depuis mardi à N'djamena.

"En même temps, le stock des arriérés des contributions augmente à raison de 5 milliards de francs CFA par année; il atteignait au 31 décembre 2017 un montant de 35 milliards de francs CFA, soit près de trois années de contributions des Etats membres", a-t-il ajouté.

La CEEAC a créé une contribution d'intégration communautaire (CCI), un préalable stratégique pour atteindre les objectifs fixés par son traité fondateur, mais la plupart de ses pays n'appliquent pas le dispositif de cet organisme spécialisé.

A cette occasion, le secrétaire général adjoint du ministère tchadien du Développement industriel, commercial et de la promotion du secteur privé, Mbaïkonbé Guétimbaye Abel a exhorté les pays membres "à l'implication de l'ensemble des administrations nationales compétentes en vue d'une plus grande appropriation de ce mécanisme de financement, mais surtout organiser les bases d'une amélioration de la situation financière de notre communauté dans une double dimension d'apurement des arriérés de contributions et d'amélioration des procédures de recouvrement".

Le rapport provisoire en cours d'examen sera soumis au conseil des ministres en charge des Finances et du Commerce prévu les 13 et 14 mars prochain à N'Djaména.

Créée en 1983, la CEEAC a pour mission de conduire le processus de coopération et d'intégration en Afrique centrale. Elle compte onze pays : Angola, Burundi, Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Congo-Kinshasa, Gabon, Guinée équatoriale, Rwanda, Sao Tomé-et-Principe, et Tchad.

Commentaires facebook