Mardi 24 Avril 2018

La BAD finance un pont sur le Logone qui va relier le Cameroun et le Tchad

La BAD finance un pont sur le Logone qui va relier le Cameroun et le Tchad
(La Tribune 14/12/17)
Le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina

La Banque africaine de développement (BAD) vient de valider un financement de 66 millions euros pour la construction d’un pont sur le fleuve Logone et qui va relier le Cameroun et le Tchad. D’une longueur de 620 mètres, l’infrastructure d’un coût total estimé à 110 millions d’euros vise à promouvoir les échanges entre les deux pays à travers des voies sécurisées puisque se trouvant dans la zone où sévit Boko Haram.

Les localités de Bongor au Tchad et de Yagoua au Cameroun seront bientôt reliées par un pont qui sera édifié sur le fleuve Logone. Le financement du projet, dont les travaux devraient démarrer en juin 2018, est quasiment bouclé avec l'aval que vient de donner la BAD pour débloquer une enveloppe de 66 millions d'euros.

Long de 620 mètres, l'ouvrage, dont la construction va durer quatre ans, devrait simplifier la vie à quelque 2 200 personnes qui, chaque jour, traversent le fleuve. Il devrait ainsi éviter les cas de noyades entre les deux rives estimés aujourd'hui à 70 par an selon la BAD. L'institution financière précise qu'en plus de la construction du pont, il est prévu le bitumage d'une route de 14 km entre la ville camerounaise de Yagoua et le fleuve Logone, la réalisation d'un tronçon d'une distance équivalente du côté tchadien jusqu'à la ville de Bongor, ainsi que la réhabilitation de plusieurs infrastructures socio-économiques.

Par ailleurs, une attention particulière est portée sur les activités génératrices de revenus et la création d'emplois pour les jeunes et les femmes, la construction de marchés locaux, de centres de santé, de salles de classe et l'aménagement d'aires de production agricole. «En plus de ses retombées directes pour ses usagers et les habitants des villages environnants, le pont devrait libérer le potentiel économique dans les secteurs de l'agriculture, du bois et des minéraux dans le nord du Cameroun et dans le sud-ouest du Tchad» a mis en avant Ousmane Doré, directeur général de la banque panafricaine pour la région Afrique centrale.

Aujourd'hui, les populations riveraines de deux rives du Logone sont en effet obligées d'emprunter des embarcations de fortune trop étroites et peu nombreuses pour répondre à la demande. Les commerçants sont, pour leur part, obligés d'emprunter de très longs itinéraires de contournement qui finissent par renchérir les coûts des marchandises et pénaliser les consommateurs des deux pays.

«L'essentiel du commerce entre le Cameroun et le Tchad, qui utilise le port camerounais de Douala pour son commerce extérieur se fait voie terrestre. Le nouveau pont va fluidifier le trafic et booster les échanges entre les deux pays», détaille Ousmane Doré pour qui le pont va aussi permettre d'avoir des trajets sécurisés, alors que la région est sous la menace du groupe extrémiste Boko Haram.

Lire la suite sur: https://afrique.latribune.fr/finances/investissement/2017-12-13/la-bad-f...

Commentaires facebook