Vendredi 18 Août 2017
(AFP 18/08/17)
Un célèbre défenseur sud-africain de l'environnement, qui s'était consacré à la lutte contre le braconnage des éléphants en Tanzanie, a été tué par balles par des inconnus à Dar es Salaam, a annoncé jeudi soir sa fondation. Wayne Lotter, co-fondateur de la branche tanzanienne de la fondation de protection de la nature PAMS (Protected Area Management Solutions), a été tué dans la nuit de mercredi à jeudi à Masaki, un quartier huppé de Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, a annoncé PAMS dans un communiqué.
(AFP 14/08/17)
La police tanzanienne a annoncé vendredi avoir tué 13 "criminels" impliqués, selon elle, dans une série d'attaques meurtrières contre des élus locaux et des éléments des forces de l'ordre dans l'est du pays. "Les 13 criminels ont été tués lors d'échanges de feu avec des éléments de la police (dans la nuit de mercredi à jeudi) à Tangibovu, dans le district de Kibiti", déclare la police tanzanienne dans un tweet en swahili. La police ajoute avoir saisi lors de cette opération huit pistolets mitrailleurs SMG, 158 cartouches, deux motocyclettes et des sacs de vêtements qui étaient utilisés par ces "criminels". Lors d'une conférence de presse jeudi après-midi à Dar es Salaam, la capitale économique, le chef de la police tanzanienne,...
(Xinhua 10/08/17)
Les autorités zambiennes ont arrêté 30 Tanzaniens pour manque de permis de travail, a déclaré mercredi le service de l'immigration du pays. Les Tanzaniens ont été arrêtés jeudi dernier dans le district oriental zambien de Petauke, où ils menaient des activités minières illégales, selon Namati Nshinka, porte-parole du Département de l'immigration. Les Tanzaniens, qui sont actuellement en garde à vue, comparaîtront bientôt devant le tribunal, a-t-il ajouté. En juin, les autorités zambiennes ont arrêté 19 autres Tanzaniens dans le même district pour extraction illégale d'or. La partie orientale de la Zambie a enregistré une augmentation du nombre d'étrangers, surtout des Tanzaniens, menant...
(RFI 03/08/17)
La FIDH, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, dénonce le traitement fait aux journalistes et aux réseaux sociaux en Tanzanie. Une alerte qui intervient dans un contexte tendu à quelques jours de l’ouverture du procès de «Jamii Medias» le 7 août. «Jamii Medias» est un forum utilisé par près de 2,4 millions d’utilisateurs en Tanzanie et qui permet de s’exprimer librement et anonymement. Maxence Mélo, son fondateur, est dans le viseur des autorités, pour n'avoir pas donné les adresses IP d'utilisateurs ayant critiqué le régime. Un procès symptomatique du traitement de la presse...
(APA 07/07/17)
APA-Kinshasa (RD Congo) - Vingt-quatre (24) chauffeurs de camions dont 21 de nationalité tanzanienne et 3 Kenyans ont été enlevés depuis le 29 juin à Lulimba, dans la province du Sud-Kivu (Est de la RD Congo), par des miliciens Maï Maï, a annoncé radio Okapi citant la porte-parole du ministère tanzanien des Affaires étrangères, Mindi Kasiga. Ces 24 routiers qui conduisaient des camions appartenant à deux compagnies enregistrées en Tanzanie faisaient route vers la mine d’or de Namoya, dans la...
(AFP 06/07/17)
Une vingtaine d’ONG nationales et internationales ont appelé jeudi le gouvernement tanzanien à cesser de menacer les groupes de défense des droits des homosexuels et des adolescentes enceintes. "Le gouvernement tanzanien devrait mettre fin à sa rhétorique hostile envers les groupes de la société civile et à ses menaces d’entraver leur travail", ont plaidé dans un communiqué commun 18 organisations, parmi lesquelles Amnesty International et Human Rights Watch (HRW). Les autorités tanzaniennes ont durci le ton ces derniers jours contre...
(AFP 06/07/17)
Le gouvernement tanzanien a annoncé mercredi que 24 chauffeurs de camions enregistrés en Tanzanie avaient été enlevés la semaine dernière par des combattants Maï-Maï, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Il s’agit de 21 routiers de nationalité tanzanienne et de trois de nationalité kényane, a indiqué mercredi soir à la télévision gouvernementale TBC one la porte-parole du ministère tanzanien des Affaires étrangères, Mindi Kasiga. Elle a précisé que les 24 routiers conduisaient des camions appartenant à deux compagnies enregistrées en Tanzanie. "Ils ont été enlevés par des combattants Maï-Maï, le 29 juin à Lulimba, dans la province du Sud-Kivu, alors qu’ils faisaient route vers la mine d’or de Namoya...
(Xinhua 06/07/17)
DAR ES SALAAM, (Xinhua) -- Les autorités tanzaniennes ont appelé mercredi les autorités de la République Démocratique du Congo (RDC) à aider à sauver ses 21 ressortissants enlevés le mois dernier par les rebelles Mai Mai dans les jungles du vaste pays d'Afrique centrale. Les chauffeurs de camions tanzaniens ont été enlevés le 29 juin en même temps que des chauffeurs kényans, à Lulimba, à 100 km de la ville de Baraka, dans le Sud-Kivu, alors qu'ils se rendaient à...
(AFP 28/06/17)
Le président tanzanien John Magufuli a annoncé son intention d'accélérer la construction d'un barrage hydroélectrique dans l'une des plus grandes réserves d'Afrique, classée au Patrimoine mondial de l'Unesco. M. Magufuli a demandé à ce que "le barrage soit construit le plus rapidement possible (...) pour que nous puissions produire l'électricité vitale à notre industrialisation", selon un communiqué de la présidence daté de mardi. La construction de ce barrage dans la réserve du Selous (sud), déjà listée comme un site "en danger" du Patrimoine mondial de l'Unesco, est censée...
(AFP 26/06/17)
Le gouvernement tanzanien a menacé d’arrêter tous les défenseurs des homosexuels et promis d'expulser les étrangers qui militeraient pour leurs droits, a rapporté lundi la presse locale. "Je voudrais rappeler et avertir toutes les organisations et institutions qui font campagne et prétendent défendre les intérêts des homosexuels (...) Nous allons arrêter et traduire en justice tous ceux qui sont impliqués", a affirmé dimanche le ministre de l’Intérieur, Mwigulu Nchemba dans un discours public rapporté lundi par le quotidien gouvernemental Daily News. "Ceux qui veulent l’homosexualité devraient partir vivre dans les pays qui acceptent ce genre de pratiques (...)
(AFP 23/06/17)
Le président tanzanien John Magufuli a soutenu que les écolières tombant enceintes ne pouvaient pas poursuivre leur scolarité après leur accouchement, condamnant l'action des organisations occidentales qui plaident pour que les adolescentes aient ce droit. "Moi, je donne de l'argent pour que l'élève étudie gratuitement. Et après, elle tombe enceinte, accouche et revient par la suite à l'école. Non, pas sous mon mandat!", s'est exclamé jeudi le chef de l'Etat lors d'un déplacement à Chalinze, à une...
(AFP 21/06/17)
Deux policiers tanzaniens ont été tués par balle mercredi par des inconnus dans un district de l'Est du pays frappé ces derniers mois par une série d'attaques contre des élus locaux et les forces de l'ordre, ont rapporté les médias locaux. L’attaque a eu lieu dans le district de Kibiti, à un peu plus de 100 km au sud de la capitale économique Dar es Salaam, où huit policiers avaient été tués à la mi-avril. "Deux policiers de la sécurité...
(Afrik.com 20/06/17)
L’interdiction de Mawio, un journal hebdomadaire en Tanzanie, a préoccupé les observateurs qui soupçonne le gouvernement du président John Magufuli de vouloir exercer des pressions sur les journalistes et étouffer la liberté d’expression. Mawio avait relayé des accusations liant deux anciens présidents à des contrats miniers controversés. Le journal privé de Mawio a été interdit pour deux ans le 15 juin, le gouvernement suspendant son édition imprimée et ses plateformes en ligne. Le ministre de l’information de la...
(AFP 20/06/17)
Deux magnats du secteur de l’énergie en Tanzanie, soupçonnés d’être les plus hauts principaux responsables d’un scandale de corruption de 120 millions de dollars révélé en 2014, ont été inculpés lundi pour crimes économiques devant un tribunal de Dar es Salaam. James Rugemalira est propriétaire de VIP Engineering et Harbinder Singh Seth est propriétaire de Pan African Power Solutions Tanzania (PAPA). Connu sous le nom «d'affaire IPTL », le scandale financier dans lequel ils sont poursuivis avait été révélé en...
(AFP 18/06/17)
Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire tanzanien suspendu jeudi par les autorités pour avoir relayé des accusations liant deux anciens présidents à des contrats miniers controversés a dit avoir reçu, depuis, des menaces anonymes au téléphone. Le ministère de l'Information a suspendu Mawio pour une période de 24 mois, lui reprochant de mettre en cause les ex-présidents Benjamin Mkapa et Jakaya Kikwete alors que l’enquête ordonnée par l’actuel chef de l’État, John Magufuli, ne les cite nulle part dans ses conclusions. "Après la suspension du journal, j’ai déjà reçu trois appels téléphoniques...
(RFI 17/06/17)
Les autorités tanzaniennes ont suspendu ce vendredi un journal pour deux ans. Elles lui reprochent d'avoir relayé des accusations d'un député contre deux anciens présidents dans une affaire de contrats miniers. En cause, l'édition du jeudi 15 juin de l'hebdomadaire Mawio. A sa Une, quatre hommes impliqués, selon le journal, dans un dossier de fraudes dans le secteur minier tanzanien : deux anciens Premiers ministres et surtout, deux anciens présidents de Tanzanie, Benjamin Mkapa et Jakaya Kikwete. Ce sont les accusations...
(AFP 16/06/17)
Les autorités tanzaniennes ont suspendu pour deux ans un hebdomadaire ayant relayé des accusations liant deux anciens présidents à des contrats miniers ayant valu au pays des pertes de plusieurs milliards d'euros, a annoncé le ministère de l'Information du quatrième producteur d'or du continent africain. Une commission d'enquête réclamée par le président John Magufuli a estimé lundi à 75 milliards d'euros les pertes fiscales liées aux fraudes autour de l'exploitation minière depuis 1998, principalement en raison de la non déclaration de revenus...
(AFP 14/06/17)
Le responsable de la coalition des ONG tanzaniennes de défense des droits de l'homme a été inculpé pour "intrusion criminelle" dans un hôtel de Dar es Salaam, a annoncé mercredi son organisation, alors que d'autres activistes accusent les autorités de viser l'intéressé pour son militantisme. Coordinateur de la Coalition tanzanienne des défenseurs des droits de l'Homme (THRDC), Onesmo Olengurumwa a plaidé non coupable lors de son inculpation mardi...
(Xinhua 10/06/17)
Le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa a déclaré vendredi que l'organisme anti-corruption du pays a récupéré 26,9 millions de dollars suite aux efforts concertés pour lutter contre le cancer social. M. Majaliwa a précisé que l'argent a été récupéré par le Bureau de la prévention et de la lutte contre la corruption (PCCB) au cours de l'exercice 2016/17 par le biais de ses enquêtes et opérations. "Le montant récupéré est énorme comparativement à 3,5 millions de dollars récupérés en 2015/2016",...
(Xinhua 09/06/17)
La Tanzanie a intensifié sa guerre contre la pêche illégale dans le lac Victoria, la plus grande étendue d'eau douce d'Afrique, en fournissant aux agences de sécurité des outils de travail adaptés afin que toutes les personnes contribuant aux activités de pêche non durable soient appréhendées. La vice-présidente tanzanienne, Samia Suluhu Hassan, a dévoilé ces mesures jeudi dans le cadre d'un exercice consistant à incendier à Buhongwa, dans la ville de Mwanza, quelque 5 662 filets de pêche illégaux saisis...

Pages