Mercredi 28 Juin 2017
(AFP 26/06/17)
Le gouvernement tanzanien a menacé d’arrêter tous les défenseurs des homosexuels et promis d'expulser les étrangers qui militeraient pour leurs droits, a rapporté lundi la presse locale. "Je voudrais rappeler et avertir toutes les organisations et institutions qui font campagne et prétendent défendre les intérêts des homosexuels (...) Nous allons arrêter et traduire en justice tous ceux qui sont impliqués", a affirmé dimanche le ministre de l’Intérieur, Mwigulu Nchemba dans un discours public rapporté lundi par le quotidien gouvernemental Daily News. "Ceux qui veulent l’homosexualité devraient partir vivre dans les pays qui acceptent ce genre de pratiques (...)
(AFP 23/06/17)
Le président tanzanien John Magufuli a soutenu que les écolières tombant enceintes ne pouvaient pas poursuivre leur scolarité après leur accouchement, condamnant l'action des organisations occidentales qui plaident pour que les adolescentes aient ce droit. "Moi, je donne de l'argent pour que l'élève étudie gratuitement. Et après, elle tombe enceinte, accouche et revient par la suite à l'école. Non, pas sous mon mandat!", s'est exclamé jeudi le chef de l'Etat lors d'un déplacement à Chalinze, à une...
(AFP 21/06/17)
Deux policiers tanzaniens ont été tués par balle mercredi par des inconnus dans un district de l'Est du pays frappé ces derniers mois par une série d'attaques contre des élus locaux et les forces de l'ordre, ont rapporté les médias locaux. L’attaque a eu lieu dans le district de Kibiti, à un peu plus de 100 km au sud de la capitale économique Dar es Salaam, où huit policiers avaient été tués à la mi-avril. "Deux policiers de la sécurité...
(Afrik.com 20/06/17)
L’interdiction de Mawio, un journal hebdomadaire en Tanzanie, a préoccupé les observateurs qui soupçonne le gouvernement du président John Magufuli de vouloir exercer des pressions sur les journalistes et étouffer la liberté d’expression. Mawio avait relayé des accusations liant deux anciens présidents à des contrats miniers controversés. Le journal privé de Mawio a été interdit pour deux ans le 15 juin, le gouvernement suspendant son édition imprimée et ses plateformes en ligne. Le ministre de l’information de la...
(AFP 20/06/17)
Deux magnats du secteur de l’énergie en Tanzanie, soupçonnés d’être les plus hauts principaux responsables d’un scandale de corruption de 120 millions de dollars révélé en 2014, ont été inculpés lundi pour crimes économiques devant un tribunal de Dar es Salaam. James Rugemalira est propriétaire de VIP Engineering et Harbinder Singh Seth est propriétaire de Pan African Power Solutions Tanzania (PAPA). Connu sous le nom «d'affaire IPTL », le scandale financier dans lequel ils sont poursuivis avait été révélé en...
(AFP 18/06/17)
Le rédacteur en chef de l'hebdomadaire tanzanien suspendu jeudi par les autorités pour avoir relayé des accusations liant deux anciens présidents à des contrats miniers controversés a dit avoir reçu, depuis, des menaces anonymes au téléphone. Le ministère de l'Information a suspendu Mawio pour une période de 24 mois, lui reprochant de mettre en cause les ex-présidents Benjamin Mkapa et Jakaya Kikwete alors que l’enquête ordonnée par l’actuel chef de l’État, John Magufuli, ne les cite nulle part dans ses conclusions. "Après la suspension du journal, j’ai déjà reçu trois appels téléphoniques...
(RFI 17/06/17)
Les autorités tanzaniennes ont suspendu ce vendredi un journal pour deux ans. Elles lui reprochent d'avoir relayé des accusations d'un député contre deux anciens présidents dans une affaire de contrats miniers. En cause, l'édition du jeudi 15 juin de l'hebdomadaire Mawio. A sa Une, quatre hommes impliqués, selon le journal, dans un dossier de fraudes dans le secteur minier tanzanien : deux anciens Premiers ministres et surtout, deux anciens présidents de Tanzanie, Benjamin Mkapa et Jakaya Kikwete. Ce sont les accusations...
(AFP 16/06/17)
Les autorités tanzaniennes ont suspendu pour deux ans un hebdomadaire ayant relayé des accusations liant deux anciens présidents à des contrats miniers ayant valu au pays des pertes de plusieurs milliards d'euros, a annoncé le ministère de l'Information du quatrième producteur d'or du continent africain. Une commission d'enquête réclamée par le président John Magufuli a estimé lundi à 75 milliards d'euros les pertes fiscales liées aux fraudes autour de l'exploitation minière depuis 1998, principalement en raison de la non déclaration de revenus...
(AFP 14/06/17)
Le responsable de la coalition des ONG tanzaniennes de défense des droits de l'homme a été inculpé pour "intrusion criminelle" dans un hôtel de Dar es Salaam, a annoncé mercredi son organisation, alors que d'autres activistes accusent les autorités de viser l'intéressé pour son militantisme. Coordinateur de la Coalition tanzanienne des défenseurs des droits de l'Homme (THRDC), Onesmo Olengurumwa a plaidé non coupable lors de son inculpation mardi...
(Xinhua 10/06/17)
Le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa a déclaré vendredi que l'organisme anti-corruption du pays a récupéré 26,9 millions de dollars suite aux efforts concertés pour lutter contre le cancer social. M. Majaliwa a précisé que l'argent a été récupéré par le Bureau de la prévention et de la lutte contre la corruption (PCCB) au cours de l'exercice 2016/17 par le biais de ses enquêtes et opérations. "Le montant récupéré est énorme comparativement à 3,5 millions de dollars récupérés en 2015/2016",...
(Xinhua 09/06/17)
La Tanzanie a intensifié sa guerre contre la pêche illégale dans le lac Victoria, la plus grande étendue d'eau douce d'Afrique, en fournissant aux agences de sécurité des outils de travail adaptés afin que toutes les personnes contribuant aux activités de pêche non durable soient appréhendées. La vice-présidente tanzanienne, Samia Suluhu Hassan, a dévoilé ces mesures jeudi dans le cadre d'un exercice consistant à incendier à Buhongwa, dans la ville de Mwanza, quelque 5 662 filets de pêche illégaux saisis...
(AFP 01/06/17)
La police de Zanzibar a arrêté un homme de 25 ans soupçonné d'être l'auteur d'une attaque au couteau ayant fait six blessés, dont quatre touristes étrangers, dans un restaurant de la capitale de cet archipel tanzanien de l'océan Indien, ont annoncé jeudi les autorités. "Nous l'avons arrêté la nuit passée dans une maison dans laquelle il se cachait à Stone Town", la capitale de Zanzibar, a déclaré à l'AFP Hassan Nassir Ali, un porte-parole de la police locale. "Il subira...
(Xinhua 31/05/17)
Les autorités tanzaniennes ont annoncé avoir acquis des matériels de dépistage, d'une valeur de 750.000 dollars, suite à déclaration d'une épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) voisine. Ummy Mwalimu, ministre de la Santé de la nation de l'Afrique de l'Est, a affirmé lundi que les installations serviront à dépister la maladie aux points d'entrée du pays. La mesure a été prise deux semaines après la déclaration par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) d'une épidémie d'Ebola en RDC...
(Agence Ecofin 31/05/17)
Les ministres ougandais de l’Energie et tanzanien des Affaires constitutionnelles ont paraphé, en fin de semaine dernière, un accord intergouvernemental pour matérialiser la volonté des deux pays de coopérer dans la construction et l’exploitation de l’oléoduc Hoima-Tanga. Ceci survient, quelques jours après la signature entre les chefs d’Etats des deux pays, d’un accord à cet effet. Commentant cette actualité, Adewale Fayemi, le patron de Total en Ouganda, a déclaré que l’engagement formalisé des deux parties à réaliser ce projet va...
(AFP 29/05/17)
Un homme soupçonné d'être sujet à des troubles mentaux a poignardé et légèrement blessé 6 personnes, dont 4 touristes, lors d'une attaque contre un restaurant de Stone Town, la capitale de Zanzibar, a annoncé lundi la police de cet archipel tanzanien de l'océan Indien. L'attaque a été menée dimanche soir. Le restaurant, fréquenté aussi bien par des touristes que par la population locale, était particulièrement rempli, de nombreux musulmans y étant venus rompre le jeûne en ce début de ramadan, a indiqué à l'AFP Hassan Nassir Ali, un porte-parole de la police locale. "L'assaillant, âgé de 20 à 25 ans...
(RFI 29/05/17)
Deux employés de la morgue d'un hôpital de Dar es-Salaam en Tanzanie ont avoué à la police avoir ouvert le ventre d'un citoyen ghanéen décédé pour lui voler la drogue dissimulée dans son estomac. Dans sa chambre d'hôtel, le jeune trafiquant ghanéen avait ingéré plusieurs dizaines de gélules contenant de la cocaïne. Malheureusement, l'une d'elles s'est ouverte et a entraîné la mort presque immédiatement. Les deux employés de la morgue où avait été transporté le corps ont échafaudé un plan...
(Xinhua 26/05/17)
Quatre mineurs ont été tués et trois autres blessés jeudi lorsqu'une mine d'or s'est effondrée dans la région septentrionale de Geita en Tanzanie. Mponjoli Mwabulambo, commandant de la police régionale de Geita, a confirmé l'accident, disant qu'il s'est produit dans une zone éloignée de la ville de Geita située sur les rives occidentales du lac Victoria, le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde. L'accident s'est produit vers 8 heures du matin à une profondeur de dix mètres, alors...
(AFP 08/05/17)
Un accident de bus, samedi dans le nord de la Tanzanie a tué 32 élèves, deux professeurs et le chauffeur, selon un nouveau bilan publié par la police qui estime que la vitesse est la cause probable du drame. Le bilan initial de 29 morts parmi les enfants s'est aggravé après le décès de trois élèves qui ont succombé à leurs blessures, a annoncé tard samedi à la télévision nationale TBC le chef régional de la police Charles Mkumbo. Trois...
(AFP 04/05/17)
Un baron de la drogue tanzanien, accusé par la justice américaine d'être à la tête d’un réseau mondial de trafic de cocaïne et d'héroïne, a été extradé vers les Etats-Unis, a annoncé mercredi l'ambassade américaine à Dar es Salaam. De nationalité tanzanienne, Ali Khatid Haji Hassan, surnommé "Shkuba", a été qualifié en 2016 par les États-Unis d'"important baron de la drogue à l'échelle internationale". Extradés lundi, "Shkuba" et deux de ses associés sont arrivés aux États-Unis le lendemain pour répondre des charges portées contre eux devant un tribunal de Houston...
(AFP 03/05/17)
Depuis l'élection en octobre 2015 du président John Magufuli, dont les opposants dénoncent les tendances autocratiques, la Tanzanie a réduit sérieusement l'espace d'expression des journalistes, de plus en plus réprimés dans l'exercice de leur métier. Dans son classement mondial de la liberté de la presse publié le 26 avril, à quelques jours de la journée mondiale de la liberté de la presse de mercredi, Reporters sans Frontières (RSF) fait reculer la Tanzanie de 12 places, de la 71e à la 83e. Il s'agit de la seconde baisse la plus importante dans le monde, après...

Pages