| Africatime
Samedi 25 Mars 2017
(AFP 23/03/17)
La récente intrusion musclée du gouverneur de Dar es Salaam dans les studios d'une télévision privée suscite une avalanche de condamnations en Tanzanie, où la société civile s'inquiète d'une restriction croissante des libertés individuelles. L'indignation a atteint son paroxysme lorsque le président John Magufuli, faisant fi du tollé général qui a gagné jusqu'à son propre camp, a apporté publiquement son soutien lundi à ce jeune gouverneur, Paul Makonda, nommé à son poste par l'actuel gouvernement. "Depuis l'entrée en fonctions du président Magufuli (en novembre 2015), les atteintes à la liberté de la presse se sont multipliées de façon inquiétantes. Valider ce type de comportement envers les médias, c'est porter atteinte aux libertés...
(La Tribune 16/03/17)
D'après une déclaration rendue publique, la banque indienne d'import et d'export vient d'octroyer au gouvernement tanzanien un prêt de 92,18 millions de dollars. Cet appui financier devrait servir à réhabiliter et améliorer le système d'approvisionnement en eau à Zanzibar. La banque indienne d'import et export, Exim India vient de se manifester aux côtés de la population du Zanzibar. Selon une déclaration rendue publique de l'institution bancaire, elle a octroyé à l'archipel un prêt de 92,18 millions de dollars en fin de semaine dernière. Cette aide financière servira à prendre en charge l'aménagement, la réhabilitation et l'amélioration du système d'approvisionnement en eau à Zanzibar, la ville la plus importante...
(AFP 10/03/17)
Douze pays africains ont lancé jeudi au Congo, à Oyo (400 km au nord de Brazzaville), un "Fonds bleu pour le Bassin du Congo" visant à subventionner des projets au profit des riverains, selon un journaliste de l’AFP. "L’initiative a deux grandes ambitions : la préservation des forêts et des eaux du Bassin du Congo, mais aussi aider les populations à accéder à une meilleure qualité de vie", a expliqué à l’AFP Benazir Hilali. Madame Hilali est la coordonnatrice des...
(Xinhua 09/03/17)
Selon Nkosazana Dlamini Zuma, présidente sortante de la Commission de l'Union africaine (CUA), l'autonomisation des femmes est essentielle au développement des générations futures en Afrique. La présidente de la CUA a fait ces remarques en commémorant la Journée internationale de la femme lors d'une cérémonie mercredi au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba, capitale de l'Éthiopie. La présidente sortante a souligné l'importance de célébrer la détermination des femmes dans le monde entier pour l'égalité des droits et de faire entendre...
(APA 08/03/17)
APA - Dar es Salaam (Tanzanie) - Un programme national de vaccination ciblant les filles âgées entre 9 et 12 ans sera lancé prochainement en Tanzanie, sous l’égide de l’Institut de cancer d’ocean road (ORCI). Selon le directeur de l’ORCI, Crispin Kahesa, qui s’exprimait mardi lors d’une conférence de presse à Dar-es-Salaam, environ 21.000 nouveaux patients atteints du cancer ont été découverts en Tanzanie en 2002. Parlant sur la foi de résultats fournis par l’OMS, il a indiqué qu’environ 32,5%...
(Xinhua 06/03/17)
La pratique destructrice de la pêche à l'explosif, la pêche à la canne et à la lance sont encore largement pratiquées par des pêcheurs peu scrupuleux dans l'archipel semi-autonome de Zanzibar en Tanzanie, a averti dimanche un haut responsable local. Le stock de poissons a diminué dans les eaux de mer de Zanzibar en raison de l'utilisation d'engins de pêche hostiles, selon des reportages. Hamad Rashid Mohamed, Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage, de la Pêche et des Ressources Naturelles de...
(Xinhua 06/03/17)
Les villageois de la région de Simiyu, au nord de la Tanzanie, se sont inquiétés des hyènes maraudeuses qui tuent leur bétail depuis trois mois, ont rapporté samedi les autorités. Les animaux sauvages de la Réserve de gibier de Maswa, située à proximité du Parc national de Serengeti et de la zone de conservation Ngorongoro, visent les bovins et les chèvres. Sylas Ngeleja, l'un des villageois de Mwabuli, dans le district de Kishapu, a déclaré que leur économie et source...
(RFI 06/03/17)
Le spectre de la famine plane sur l’Afrique de l’Est. L'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud il y a deux semaines et l’état de « catastrophe nationale » en Somalie. La situation est mauvaise également en Ethiopie, en Ouganda, au Kenya et dans une moindre mesure, en Tanzanie. La faute à la sécheresse qui frappe depuis trois ans tout l’est du continent mais aussi, en Somalie et au Soudan du Sud, aux crises politico-sécuritaires majeures qui...
(Xinhua 04/03/17)
Les autorités tanzaniennes ont fermé jeudi quatre usines de fabrication d'alcool, le premier jour de la répression contre les boissons alcoolisées vendus en sachets. La répression a été menée par des responsables du Bureau du Vice-président, du Conseil national de gestion de l'environnement (NEMC), de la Tanzania Food and Drugs Authority (TFDA), du Bureau des normes de la Tanzanie (TBS), de la Tanzania Revenue Authority et de la police. Heche Suguta, juriste principal du NEMC, a déclaré dans un communiqué...
(AFP 03/03/17)
Le plus célèbre trafiquant d’ivoire tanzanien, Boniface Matthew Maliango, surnommé “le Diable”, a été condamné vendredi à 12 ans de prison par un tribunal de Dodoma, dans le centre de la Tanzanie, a annoncé une ONG qui suivait le procès. “Il a été condamné à une peine de 12 ans d'emprisonnement. Ce jugement est le premier rendu parmi plusieurs procédures intentées contre lui. Bon travail”, s’est réjouie, sur sa page Facebook, la section tanzanienne de l’ONG internationale de protection de la nature PAMS Foundation. Considéré comme le plus grand trafiquant d’ivoire en Afrique de l’Est, Maliango, 47 ans, avait été arrêté fin septembre 2015 à Dar es Salaam, après plus d’une année de traque. Selon les organisations de défense de la faune, il était à la tête d'un réseau de braconniers et de trafiquants actif en Tanzanie, au Burundi, en Zambie, au Mozambique et au Kenya. Son réseau aurait tué des milliers d’éléphants au cours des dernières années dans cette partie de l’Afrique. Selon l’accusation, il fournissait armes, munitions et véhicules aux membres de son vaste réseau. Environ 30.000 éléphants d'Afrique sont abattus chaque année pour alimenter un trafic illégal d'ivoire porté par la demande asiatique. La Tanzanie, l'un des pays qui comptent la plus importante population d'éléphants sur le continent africain, est aussi l'un des plus touchés par ce problème. Un recensement récent notait que la population de pachydermes y a diminué de 60% entre 2009 et 2014. Dans les immenses et nombreuses réserves naturelles tanzaniennes, qui attirent des touristes venus de toute la planète, d'autres espèces animales sont visées par les braconniers, comme les rhinocéros, aujourd'hui au bord de l'extinction dans ce pays d'Afrique de l'Est. Fin octobre 2016, le président tanzanien John Magufuli avait appelé les services compétents à arrêter, sans aucune exception, toutes les personnes impliquées, d’une façon ou d’une autre, dans le braconnage.
(AFP 01/03/17)
Le gouvernement tanzanien a interdit à compter de mercredi toute importation, fabrication, vente et consommation d'alcool contenue dans des sachets en plastique, dans le double objectif de protéger la jeunesse et l'environnement. Cette décision, annoncée depuis plusieurs mois, “entre en vigueur ce mercredi 1er mars dans toutes les provinces”, a annoncé dans un communiqué le ministre de l’Environnement, January Makamba. Ces petits sachets contenant toutes sortes de boissons alcoolisées polluent l'environnement, car ils sont jetés partout après...
(AFP 27/02/17)
Le gouvernement tanzanien a renoncé lundi à son projet de publier les noms d'homosexuels faisant commerce de leur corps, justifiant cette volte-face par "des raisons techniques" et le souci de préserver les preuves à charge. "Nous avons annulé la conférence de presse. Nous n’allons pas annoncer les noms de LGBTs (Lesbiennes, gays, bi et trans) qui vendent publiquement leur corps, pour des raisons techniques", a annoncé sur Twitter le vice-ministre de la Santé, Hamisi Kigwangalla. "Pour des raisons stratégiques et...
(Le Monde 27/02/17)
Vingt millions de personnes ont besoin d’assistance en raison de la sécheresse mais aussi des guerres. Les Nations unies lancent un cri d’alarme pour éviter « une catastrophe ». Triste constat et sombres souvenirs : la famine est bel et bien de retour en Afrique de l’Est. La sécheresse frappe depuis fin 2016 plusieurs pays de la région (Somalie, Kenya, Ethiopie, Djibouti, Ouganda, Soudan du Sud, et dans une moindre mesure Tanzanie), où 20 millions de personnes auraient aujourd’hui besoin d’une assistance humanitaire d’urgence, selon les chiffres rendus publics par l’ONU. Les plus affectés demeurent la Somalie – 2,9 millions...
(Xinhua 25/02/17)
Les Etats membres de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE) sont en train d'accélérer un examen complet des Barrières tarifaires communes (CET) afin de protéger les industries naissantes, ont rapporté vendredi des officiels. La secrétaire permanente du ministère kenyan chargé des Affaires liées à la CAE, du Travail et de la Protection sociale, Betty Maina, a déclaré que la CAE étudiera les critères utilisés dans la classification des marchandises qui entrent dans la CAE. "L'intention de cette étude est d'établir...
(RFI 18/02/17)
Cette semaine se tenait à Nairobi le 11e Forum africain de la finance et de l’investissement (IFAF). Organisé par l’EMRC, l’évènement a rassemblé une cinquantaine de chef de PME du continent, et des investisseurs européens, américains et africains. Après une journée de formation pour les jeunes entrepreneurs, et des rencontre B2B (Business to business), s’est tenu le prix de l’entreprenariat 2017. Six finalistes, venant principalement d’Afrique de l’Est, ont « pitché » leurs projets. Et c’est Eco Act, une entreprise...
(AFP 17/02/17)
Deux mineurs ont été tués et au moins trois sont portés disparus après l’effondrement de leur puits dans une mine d’or du nord de la Tanzanie, a-t-on appris vendredi de source officielle. L’accident s’est produit lundi à Buhemba, près de la ville de Musoma (nord), au bord du lac Victoria, selon un communiqué du ministère de l’Energie et des mines. Au moins 18 mineurs artisanaux creusaient illégalement à la recherche d’or, dans une mine dont le permis d'exploitation est détenu...
(AFP 09/02/17)
Le chef de l'opposition tanzanienne, le député Freeman Mbowe, a vigoureusement rejeté les allégations portées contre lui par le gouverneur de la province de Dar es Salaam, l'accusant d'implication dans un réseau de trafic de drogue, ont rapporté jeudi les médias locaux. Mercredi, lors d'une conférence de presse, le gouverneur Paul Makonda a présenté aux journalistes une liste manuscrite de 65 personnes qu'il soupçonne d'être impliquées dans ce réseau. Sur la liste, figure notamment M. Mbowe, député et président du...
(RFI 30/01/17)
Le gouvernement annonce qu’il n’autorise plus le statut de réfugié pour les groupes de réfugiés venant des pays voisins. Raison invoquée : l’entrée en parallèle d’un nombre important d’armes à feu de manière illégale. Désormais, seuls les réfugiés pourront faire une demande de protection, à titre individuel. Le gouvernement tanzanien, par la voix de son ministre de l’Intérieur a également estimé que les réfugiés de la région des Grands Lacs viennent pour des raisons économiques et non pour des...
(AFP 29/01/17)
Au moins 14 mineurs tanzaniens sont coincés à environ 35 mètres de profondeur depuis au moins deux jours suite à l'effondrement d'un puits d'une mine d'or artisanale de la province de Geita, dans le nord-ouest de la Tanzanie, a rapporté dimanche la presse locale. "Les opérations de sauvetage sont en cours, nous avons l'espoir de les retrouver encore en vie", a déclaré le gouverneur de la province de Geita, Ezekiel Kyunga, cité par le journal gouvernemental Habari Leo. "Les opérations sont menées avec une extrême prudence pour éviter de provoquer d'autres éboulements qui pourraient compliquer les choses".
(Agence Ecofin 28/01/17)
Le Conseil des administrateurs du Groupe de la Banque mondiale a approuvé une enveloppe de prêt de 225 millions $ en faveur de l’amélioration de l’approvisionnement en eau de Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie. C’est ce qu’a annoncé l’institution financière dans un communiqué publié hier. Ce financement est prévu pour bénéficier à environ 2 millions d'habitants. Il est destiné à renforcer les capacités de gestion et de planification intégrées des ressources...

Pages