| Africatime
Dimanche 26 Février 2017
(RFI 18/02/17)
Cette semaine se tenait à Nairobi le 11e Forum africain de la finance et de l’investissement (IFAF). Organisé par l’EMRC, l’évènement a rassemblé une cinquantaine de chef de PME du continent, et des investisseurs européens, américains et africains. Après une journée de formation pour les jeunes entrepreneurs, et des rencontre B2B (Business to business), s’est tenu le prix de l’entreprenariat 2017. Six finalistes, venant principalement d’Afrique de l’Est, ont « pitché » leurs projets. Et c’est Eco Act, une entreprise tanzanienne de transformation des déchets plastique en planches de construction qui a gagné.
(RFI 11/02/17)
En Tanzanie, le chef de l’opposition est dans le collimateur du gouverneur de Dar es-Salaam. Accusé de trafic de drogue, Freeman Mbowe était convoqué ce vendredi 10 février à la police pour être interrogé. Mais l’opposant a refusé d’obtempérer. Il n’est pas le seul à être soupçonné de trafic de stupéfiants. Au total, 65 personnes figurent sur la liste publiée mercredi 8 février par ce gouverneur. Le chef de l’opposition a refusé de se présenter ce vendredi 10 février au siège de la police où il était convoqué. Devant la presse, Freeman Mbowe a nié l’accusation de trafic de drogue portée contre sa personne par le gouverneur de Dar es-Salaam. Selon lui, Paul Makonda n’a aucune autorité pour lui ordonner...
(La Tribune 07/02/17)
De sources officielles du gouvernement, la Tanzanie a confié un contrat de réalisation des chemins de fer de 1,1 milliard de dollars aux groupes turc Yapi Merkezi et portugais Mota Engil. Le chantier devrait se faire grâce au financement du gouvernement turc. Le projet de chemin de fer à vocation régionale depuis la Tanzanie est entrain de se mettre petit à petit en place. D'après des sources proches du dossier qui se sont confiées à l'agence Bloomberg, les autorités tanzaniennes...
(Jeune Afrique 03/02/17)
Le groupe de BTP portugais Mota-Engil et le géant turc Yapi Merkezi ont été choisis pour la construction d'un tronçon de 400 kilomètres, selon l'agence Bloomberg. Accélération dans le projet d’une nouvelle voie ferrée entre la Tanzanie, le Burundi et le Rwanda. Jeudi, deux sources citées par Bloomberg ont indiqué qu’un contrat de construction de 1,1 milliard de dollars a été octroyé au groupe de BTP portugais Mota-Engil et à son homologue turc Yapi Merkezi.
(Le Monde 27/01/17)
En tournée en Tanzanie, au Mozambique et à Madagascar, le président turc a demandé que les réseaux d’éducation liés à l’imam soient fermés. Réponse mitigée. Il est allé droit au but. « Nous demandons cordialement votre soutien pour combattre les gülénistes partout dans le monde », a déclaré le président turc lors d’une tournée en Afrique de l’Est qui s’est achevée, mercredi 25 janvier, à Antananarivo. Poursuivant sa traque contre les réseaux du prédicateur Fethullah Gülen, qu’il accuse du putsch...
(BBC 14/01/17)
Le président tanzanien John Magufuli a déclaré vendredi que les ''jours étaient comptés'' pour des journaux incitant à la dissidence. Cette prise de position suscite des inquiétudes au sein de l'opposition qui dénonce une nouvelle restriction des libertés publiques. Magufuli a fait cette déclaration devant une foule à Shinyanga, une ville située dans le nord-est du pays. '' Nous ne permettrons pas que la Tanzanie soit une poubelle de journaux à contenu provocateur'' a déclaré le président Tanzanien. Il accuse...
(Le Point 07/01/17)
Pour conforter sa place de deuxième économie d'Afrique de l'Est, le pays veut accélérer son industrialisation en attirant les investisseurs.Début janvier, en plein cœur du State House, le palais présidentiel de Dar es Salaam, la capitale économique de la Tanzanie, située sur la côte bordant l'océan Indien, sur l'embouchure du fleuve Msimbazi – le calme des vagues ne semble pas atteindre l'effervescence du gouvernement. Il veut aller vite en ce début d'année 2017 pour ne rien perdre des acquis de 2016. C'est dire que depuis dix ans, la Tanzanie connaît une croissance...
(RFI 21/11/16)
En Tanzanie, les camps de réfugiés burundais débordent. Face à l'afflux massif de réfugiés en provenance du Burundi, les camps tanzaniens sont aujourd’hui saturés, affirme l’ONG Médecin sans frontières (MSF) qui dit craindre « l’une des plus importantes crises de réfugiés en Afrique ». Sur les 310 000 Burundais qui ont quitté le pays depuis le début de la crise en avril 2015, 250 000 se trouvent dans les camps tanzaniens où la surpopulation implique des risques sanitaires majeurs. Le...
(RFI 20/11/16)
En Tanzanie, les camps de réfugiés burundais débordent. Face à l'afflux massif de réfugiés en provenance du Burundi, les camps tanzaniens sont aujourd’hui saturés, affirme l’ONG Médecin sans frontières (MSF) qui dit craindre « l’une des plus importantes crises de réfugiés en Afrique ». Sur les 310 000 Burundais qui ont quitté le pays depuis le début de la crise en avril 2015, 250 000 se trouvent dans les camps tanzaniens où la surpopulation implique des risques sanitaires majeurs. Le chiffre pourrait même atteindre 280 000 personnes d'ici la fin de l'année, selon MSF.
(RFI 19/11/16)
Alors que l’Assemblée des Etats parties se déroule à la Cour pénale internationale (CPI), une réunion était dédiée vendredi 18 novembre à La Haye aux relations entre l’instance de justice internationale et l'Afrique suite aux annonces de retrait du Burundi, de l’Afrique du Sud et de la Gambie. Prévu pour être public, le débat s'est finalement tenu à huis clos. Alors, que faut-il retenir ? Lors de cette 15e Assemblée des Etats parties de la CPI, de nombreux pays africains...
(Jeune Afrique 02/11/16)
Historiquement pro-Polisario, le pays de Joseph Magufuli s'est aligné sur la position de l’ONU, prônant une solution équitable. Une petite victoire pour Mohammed VI, qui a pu l'amener à une forme de neutralité sur la question. Changement perceptible dans la position de la Tanzanie sur le Sahara occidental. Au terme de la visite de Mohammed VI à Dar Es-Salam et ensuite à Zanzibar, le président tanzanien, John Pombe Joseph Magufuli, a exprimé « le soutien de son pays aux efforts...
(Jeune Afrique 25/10/16)
Le gouvernement tanzanien a appuyé le Maroc dans son projet de réintégrer l'organisation panafricaine et lui a ouvert ses marchés. Ce lundi, 22 conventions et accords bilatéraux ont été signés entre les deux pays. Il était 16h55, heure locale en Tanzanie, lorsque le Boeing 747-400 de la RAM transportant Mohammed VI a atterri à l’aéroport de Julius Nyerere de Dar es Salaam. Après un séjour fructueux au Rwanda où il a pu obtenir le soutien de Paul Kagame pour son...
(Le Monde 22/10/16)
Le roi du Maroc mène une tournée inédite, au Rwanda, en Tanzanie et en Ethiopie. Avec la réintégration de l’Union africaine en ligne de mire. Le roi Kigeli V, dernier monarque du Rwanda renversé en 1961 s’est éteint dimanche 17 octobre en exil, aux Etats-Unis. C’est un autre roi qui a atterri deux jours plus tard, à l’aéroport de Kigali. Pour sa première visite au Rwanda, Mohammed VI a été accueilli au pied de son jumbo jet par le président...
(Jeune Afrique 21/10/16)
Une livraison d'engrais du japonais Toyota Tsusho, produits à partir d’intrants de l'Office chérifien des phosphates (OCP), s'est vu retoquée par les autorités de Dodoma, la capitale tanzanienne. En cause : une teneur trop élevée en cadmium, un métal lourd, potentiellement toxique pour des aliments qui proviennent de cultures fertilisées avec des engrais phosphatés. Selon les sources de Jeune Afrique, les autorités tanzaniennes ont bloqué la semaine dernière, en raison de la présence de teneurs élevées d’un métal lourd (cadmium),...
(Jeune Afrique 15/10/16)
Considéré comme le père fondateur de la Tanzanie, Julius Nyerere disparaissait le 14 octobre 1999 à l’âge de 77 ans. À l'occasion de l'anniversaire de sa mort, Jeune Afrique revient sur son héritage. Chaque 14 octobre est une commémoration pour les Tanzaniens. Ils fêtent aujourd’hui lors du Mwalimu Nyerere Day la disparition du père de la nation, Julius Nyerere, décédé il y a 17 ans. Diagnostiqué un an plus tôt d’une leucémie, Julius Nyerere avait été admis au St Thomas’s...
(France 24 08/10/16)
Une vidéo montrant un jeune se faire violemment frapper par des professeurs dans une école à Mbeya, dans le sud-ouest de la Tanzanie, a suscité l’indignation cette semaine dans le pays et sur les réseaux sociaux, sous le hashtag #ArrestMbeyaSecondaryTeachers ("Arrêtez les professeurs de Mbeya"). Ces images relancent le débat sur les châtiments corporels à l’école, où ils sont toujours autorisés, bien qu’encadrés par la loi. Dans cette vidéo de 38 secondes, l’élève est d’abord debout, avant d’être mis à terre par des professeurs tenant des baguettes. L’un d’eux le gifle alors violemment, tout en l’écrasant avec...
(BBC 05/10/16)
Des chercheurs dans le nord de la Tanzanie ont développé une application, Servical, que les infirmières et les médecins peuvent utiliser pour dépister le cancer du col de l'utérus chez les femmes. Les auteurs affirment que c'est la première application de ce type. Il suffit aux travailleurs de la santé de prendre des photos du col avec un smartphone et de les envoyer via l'application à un expert médical dans une clinique spécialisée. Les médecins de la clinique examinent l'image...
(Le Monde 27/09/16)
John Pombe Magufuli n’a pas peur de ses ambitions. Hier encore relativement obscur, élu président de la Tanzanie contre toute attente en octobre 2015, il avait commencé par sauver d’une défaite historique le Chama Cha Mapinduzi (CCM, « Parti de la révolution »), au pouvoir – quoi que sous un nom différent – depuis l’indépendance, en 1964. L’opposition, rejointe par des transfuges du CCM, avait cru son heure venue. Après une campagne placée sous le signe de la performance physique...
(Jeune Afrique 24/09/16)
On ne plaisante pas avec John Magufuli. En tout cas plus sur les réseaux sociaux. Depuis l'adoption d'une nouvelle loi contre la cybercriminalité les Tanzaniens doivent se tenir sur Twitter ou WhatsApp, au risque de se voir condamnés à de la prison ferme. Cette fois-ci il s’agit d’un professeur, arrêté pour « insulte au président » dans un message WhatsApp, selon la police tanzanienne citée par Reuters vendredi. La semaine dernière, ils étaient cinq à passer devant les juges après avoir critiqué le gouvernement dans des groupes de discussions...
(Le Parisien 16/09/16)
Les experts australiens ont rendu leurs premières conclusions. Le débris d'avion découvert le 20 juin dernier sur une côte de Tanzanie est bien celui du vol MH370, annonce le ministère des Transports malaisien ce jeudi. Le Boeing 777 de la compagnie aérienne malaisienne a disparu avec 239 personnes à bord, peu après son décollage de Kuala Lumpur à destination de Pékin, le 8 mars 2014. Selon le communiqué du ministère malaisien qui se base sur les expertises du Bureau australien de la sécurité et des transports (ATSB), la pièce retrouvée...

Pages