Dimanche 17 Décembre 2017
(Le Monde 11/12/17)
L’attaque d’une base de la Mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo est l’une des pires dans l’histoire récente des Nations unies. « Outragé » : c’est ainsi qu’Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, a réagi à l’attaque qui a visé, jeudi 7 décembre, une base de la Monusco, la Mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo (RDC). Le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a reconnu « une attaque massive, certainement la pire de l’histoire récente ». Au moins 15 casques bleus tanzaniens ont été tués et 53 autres blessés par des hommes armés à Semuliki, dans la province du Nord-Kivu, dans le nord-est du...
(RFI 11/12/17)
L'armée tanzanienne se dit prête à poursuivre ses opérations dans l'est de la République démocratique du Congo, a déclaré le général James Mwakibolwa, qui avait entre 2013 et 2014 lui-même commandé la brigade d'intervention rapide de la Monusco. C'était à l'époque du M23. Le général tanzanien a tenu ces propos lors d'une conférence de presse dimanche 10 décembre à Dar es-Salaam, dans l’enceinte du quartier général de l'armée. L’attaque du 7 au 8 décembre 2017 est la pire attaque que nous avons enregistrée depuis que nos forces participent aux opérations de maintien de paix, depuis 2011, et nous avons enregistré une lourde perte. Malgré tout cela, nos forces qui sont sur place ont encore plus la volonté de combattre l’ennemi...
(Le Monde 14/11/17)
Yoweri Museveni a officiellement ouvert le chantier de l’oléoduc qui doit être livré en 2020, un an avant la présidentielle. Mais les défis techniques sont légion. C’est au milieu de nulle part, un peu à l’extérieur du petit village de Kabaale, dans la région de Hoima, au centre de l’Ouganda, qu’a été organisée la cérémonie. Samedi 11 novembre a été posée la première pierre du pipeline qui devra transporter le pétrole brut ougandais jusqu’au port tanzanien de Tanga à partir...
(Le Monde 10/11/17)
Les deux pays connaissent des tensions après la saisie par les autorités tanzaniennes de 1 300 vaches kényanes venues paître de l’autre côté de la frontière. Le Kenya proteste, la Tanzanie s’entête. Au cœur de la brouille diplomatique qui agite depuis plusieurs jours l’Afrique de l’Est : du bétail. Fin octobre, environ 1 300 vaches kényanes qui avaient passé la frontière tanzanienne dans la région Masai ont été confisquées par les autorités tanzaniennes et emmenées à Moshi, près d’Arusha. Les éleveurs, des habitants de Loitokitok, une bourgade des contreforts du Kilimanjaro, n’ont pu s’acquitter de l’amende exigée, à la suite de quoi une juridiction tanzanienne a ordonné la mise aux enchères de leurs vaches.
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(La Tribune 30/10/17)
L'onde de choc de la crise en Tanzanie entre le gouvernement et Acacia Mining vient de toucher de plein front le géant aurifère canadien Barrick Gold, la maison-mère de cette dernière. Le géant mondial de l’extraction d’or a enregistré une perte nette de 11 millions de dollars lors du troisième trimestre 2017, contre un bénéfice de 175 millions de dollars lors de la même période en 2016. Barrick Gold est finalement sorti perdant dans le bars de fer qui l'oppose...
(Jeune Afrique 21/10/17)
Un accord se dessine entre le gouvernement tanzanien et Barrick Gold au sujet du méga-redressement fiscal de Acacia Mining, la filiale locale du premier producteur d'or mondial. Le plus grand producteur mondial d’or Barrick Gold a annoncé lors d’une conférence de presse qu’Acacia Mining Plc, sa filiale en Tanzanie, acceptait de payer 300 millions d’euros au gouvernement, et de partager avec lui les futurs bénéfices de ses opérations minières dans le pays, rapporte Bloomberg. Cet accord est censé clore le...
(Jeune Afrique 20/10/17)
Réunis à Brazzaville sous la houlette du nouveau président en exercice, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, les chefs d’État de la région des Grands lacs (CIRGL) ont adopté une série de recommandations ce 19 octobre pour accélérer le règlement des conflits dans cette zone qui réunit douze États du continent. Ils ont par ailleurs apporté leur soutien à l'accord électoral en RDC. La situation politique et sécuritaire de la région se retrouvait au cœur des résolutions adoptées au terme de cette 7ème session de la CIRGL, notamment la question cruciale des groupes armés actifs en République démocratique du Congo (RDC) face auxquels Kinshasa accuse certains de ses voisins de ne pas suffisamment agir.
(La Tribune 11/10/17)
La Tanzanie s'attend à une augmentation considérable des revenus générés par le secteur horticole sur les prochaines années. Mieux encore, le chiffre d'activités et les recettes générés devraient doubler d'ici 2020, faisant de ce secteur la future première source de revenus en devises du pays. L'Etat tanzanien annonce de belles perspectives pour son secteur horticole. Pour les trois prochaines années, comptant pour la période 2016-2020, les autorités du pays s'attendent à de meilleurs crus de secteur. D'après Godfrey Simbeye, directeur...
(La Tribune 10/10/17)
Les autorités tanzaniennes viennent de lancer un appel à leurs homologues de l'Afrique de l'Est à intensifier leur lutte contre la fabrication et la contrebande de produits médicamenteux contrefaits. L'objectif de cette initiative est d'harmoniser les législations pour renforcer la lutte contre ce fléau. La Tanzanie veut s'assurer d'une lutte efficace contre les médicaments contrefaits dans la sous-région est-africaine. Dans un communiqué du gouvernement tanzanien datant du 8 octobre, les autorités du pays ont appelé leurs homologues de la Communauté...
(Le Monde 06/10/17)
Une anthropologue a filmé la rencontre improbable d’un groupe de Hollandais en visite dans un village de Tanzanie. Fossé culturel, clichés, tout y est. Que se passe-t-il quand visiteurs et visités se rencontrent ? Comment les gens se comprennent-ils malgré les barrières linguistiques et culturelles ? Comment se perçoivent-ils ? Et comment se maintiennent les stéréotypes qui caractérisent bien souvent la rencontre avec l’autre ? J’ai travaillé de longue date sur les interactions entre des personnes que tout sépare, notamment...
(La Tribune 05/10/17)
Depuis l’accession au pouvoir de John Magufuli, la Tanzanie vibre au rythme d’une profonde réforme dans la gestion de la chose publique. En imposant une coupe sur la paie de la fonction publique, le locataire de la State House de Dar es-Salam y avait soumis son salaire de président dont il a révélé le montant à la télévision mardi : 4 000 dollars par mois, soit quatre fois moins que son prédécesseur. « Mon salaire est de neuf millions de...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Pour la quatrième année consécutive, l'Institut Choiseul, think tank français, a établi un classement des futurs grands décideurs économiques africains. Jeune Afrique vous livre en exclusivité le palmarès 2017, à retrouver intégralement dans notre édition datée du 1er octobre. Depuis 2014, l’Institut Choiseul établit un classement des 100 premiers décideurs économiques africains de moins de 41 ans. Jeune Afrique s’est associé au think tank français et livre en exclusivité le palmarès à ses lecteurs. Déjà présent dans cette sélection en...
(Jeune Afrique 29/09/17)
Le géant mondial de l’or souhaite se désengager du pays et de l’Afrique. Mais il peine à trouver un repreneur pour sa filiale Acacia Mining, visée par un redressement fiscal record et un embargo. Acacia Mining, filiale du géant canadien Barrick Gold, numéro un mondial du secteur aurifère, se trouve dans une impasse en Tanzanie. Depuis fin juillet, le groupe ne parvient pas à trouver un terrain d’entente avec le gouvernement de ce pays, qui lui a infligé le plus...
(La Tribune 12/09/17)
Le gouvernement tanzanien poursuit toujours sa politique « d’appropriation » des ressources minières du pays. Après avoir interdit, au mois de mars, l’exportation de minerais bruts non traités, Dodoma vient d’annoncer avoir mis la main sur une importante quantité de diamants sur le point d’être exportée en Belgique. La Tanzanie estime que la valeur marchande de ces pierres était très sous-évaluée par la société britannique, Petra Diamonds, à l’origine de cette opération. Le gouvernement tanzanien a annoncé dimanche avoir mis...
(RFI 11/09/17)
Le ministre des Finances tanzanien a affirmé dimanche 10 septembre à la télévision, la « nationalisation » de diamants d'une valeur estimée à 29,5 millions de dollars après avoir accusé la compagnie britannique qui exploite la mine d'en avoir sous-évalué la valeur. Williamson Diamonds est détenue 75% par la société Petra Diamonds et pour un quart par le gouvernement tanzanien. Le gouvernement accuse la compagnie britannique d'avoir sous-évalué la valeur de ces pierres rares, au moment de leur exportation. Les diamants ont été saisis le 31 août à l'aéroport de Dar-es-Salaam alors qu'ils étaient...
(RFI 25/08/17)
En Tanzanie, la principale organisation de défense des droits de l'Homme - le Centre pour les droits juridiques et les droits de l'Homme (LHRC) - a publié un communiqué ce jeudi 24 août dénonçant le harcèlement par les autorités des députés de l'opposition. Selon l’organisation, des arrestations d'hommes politiques se multiplient. Le Centre pour les droits juridiques et les droits de l'Homme dénonce « le harcèlement des députés de l'opposition ». Cette semaine, Tundu Lissu, numéro 2 de l'opposition au...
(RFI 03/08/17)
La FIDH, la Fédération internationale des ligues des droits de l'homme, dénonce le traitement fait aux journalistes et aux réseaux sociaux en Tanzanie. Une alerte qui intervient dans un contexte tendu à quelques jours de l’ouverture du procès de «Jamii Medias» le 7 août. «Jamii Medias» est un forum utilisé par près de 2,4 millions d’utilisateurs en Tanzanie et qui permet de s’exprimer librement et anonymement. Maxence Mélo, son fondateur, est dans le viseur des autorités, pour n'avoir pas donné les adresses IP d'utilisateurs ayant critiqué le régime. Un procès symptomatique du traitement de la presse...
(RFI 27/07/17)
La semaine dernière, le président burundais Pierre Nkurunziza s’est rendu en Tanzanie. Depuis 2015 et la tentative de de putsch du mois de mai, c’était la première fois que le chef de l’Etat quittait son pays. Une visite à l’étranger devenue indispensable pour la diplomatie burundaise. Le Burundi traverse une grave crise politique depuis 2015, née de la volonté du président Nkurunziza de briguer un troisième mandat, qu'il a d’ailleurs obtenu. Le problème, c'est que le dialogue de sortie de...
(BBC 01/07/17)
Le président de la Fédération de football de Tanzanie (TFF), Jamal Malinzi, a été mis en détention jeudi dans le cadre d'une enquête pour corruption. M. Malinzi a été arrêté par le Bureau de prévention et de lutte contre la corruption du pays. La secrétaire générale de la FFT Selestine Mwesigwa a été également mise aux arrêts pour les mêmes faits. Le duo a été mis en détention au sortir d'une deuxième audition. Leur interpellation survient après une longue enquête...

Pages