Jeudi 18 Janvier 2018
(Agence Ecofin 17/10/17)
Le fournisseur international de services de forage, Ocean Rig a indiqué avoir scellé avec le norvégien Statoil, un accord de fourniture de plateforme et de services de forage dans le cadre d’un programme de forage d’un puits en offshore. Les travaux démarreront au premier trimestre de 2018 et seront exécutés par la plateforme, l'Ocean Rig Poseidon, précise Ports News. Le périmètre qui accueillera les travaux n’a pas été mentionné mais tout porte à croire qu’il s’agit du bloc 2 situé au large, où des travaux de développement ont permis la découverte, entre 2012 et 2015, d’une dizaine de gisements gaziers. En avril 2015, après une vaste campagne de forages, un responsable de l’entreprise avait déclaré que Statoil observera une pause...
(Xinhua 16/10/17)
L'unité tanzanienne de lutte contre le braconnage a arrêté 128 braconniers dans le centre de la nation d'Afrique de l'Est au cours de la dernière année, a annoncé samedi un responsable. Keneth Sanga, chef de l'unité anti-braconnage du centre de la Tanzanie, a déclaré dans une interview accordée à Xinhua que les braconniers présumés ont été arrêtés dans différentes parties des régions centrales de Singida et Dodoma entre 2016 et cette année. Il a révélé que la plupart des suspects ont été trouvés en possession d'armes, trophées du gouvernement. Certains braconniers ont été trouvés dans les réserves de chasse de Rungwa-Kizigo et de Muhesi. "Mais nous sommes optimistes qu'au cours de la période, les incidents de braconnage ont diminué par...
(APA 13/10/17)
APA - Brazzaville (Congo) - La croissance économique en Afrique subsaharienne devrait ressortir à 2,4 % en 2017, contre 1,3 % en 2016, selon la dernière édition d’Africa’s Pulse, un rapport semestriel de la Banque mondiale qui analyse l’état des économies africaines parvenu ce jeudi à APA à Brazzaville. Les anticipations d’avril dernier, tablaient sur une progression de 2,6 %, rappelle le rapport. Au deuxième trimestre de cette année , les deux principales locomotives du continent — l’Afrique du Sud et le Nigéria — ont renoué avec la croissance après respectivement deux et cinq mois de performances négatives, entraînant dans leur sillage la croissance régionale. Par ailleurs, l’amélioration de la conjoncture internationale, à la faveur notamment de la hausse des...
(Xinhua 12/10/17)
Swahili International Tourism Expo, une exposition internationale sur le tourisme, aura lieu ce week-end dans la capitale économique de la Tanzanie, Dar es-Salaam. L'exposition touristique de trois jours attirera des exposants venus du Nigeria, du Maroc, du Kenya, de l'Ouganda, du Rwanda, de Maurice, de l'Afrique du Sud, du Malawi, de l'Ethiopie, de la Namibie, du Zimbabwe et de l'Inde, a déclaré mardi Devota Mdachi, directrice générale du Bureau de tourisme de la Tanzanie (TTB). L'exposition se tiendra au Centre de congrès international Julius Nyerere (JNICC), construit par la Chine, a-t-elle affirmé lors d'une conférence de presse. Mme Mdachi a précisé que 150 institutions et entreprises touristiques de 13 pays africains et 186 agents touristiques du monde entier rencontreraient leurs...
(La Tribune 11/10/17)
La Tanzanie s'attend à une augmentation considérable des revenus générés par le secteur horticole sur les prochaines années. Mieux encore, le chiffre d'activités et les recettes générés devraient doubler d'ici 2020, faisant de ce secteur la future première source de revenus en devises du pays. L'Etat tanzanien annonce de belles perspectives pour son secteur horticole. Pour les trois prochaines années, comptant pour la période 2016-2020, les autorités du pays s'attendent à de meilleurs crus de secteur. D'après Godfrey Simbeye, directeur exécutif de la Tanzania private sector foundation, les recettes horticoles doubleront même, passant de 640 millions de dollars en 2016 à 1,3 milliard de dollars en 2020. Le responsable a confié qu'à ce rythme, le secteur horticole pourrait très vite...
(Agence Ecofin 11/10/17)
Edenville Energy a annoncé mardi avoir conclu avec le négociant Riftcot un accord de prélèvement de 5 ans sur la production de charbon du projet Rukwa, en Tanzanie. Selon les termes énoncés, Riftcot achètera jusqu’à 75% de la production annuelle de Rukwa selon les prix du marché commercial. «Nous voyons en cet accord une opportunité de tirer parti de la plateforme de trading et de l'expérience de Riftcot avec le nouveau projet d'Edenville qui produira du charbon lavé pour le marché de l'Afrique de l'Est», a commenté le PDG, Rufus Short. Il a également indiqué que la compagnie aura des produits en réserve pour approvisionner d’autres clients. Edenville a annoncé lundi l’entrée en production de la mine Rukwa où elle...
(Agence Ecofin 11/10/17)
En 2016, la valeur des exportations tanzaniennes de produits horticoles s’est chiffrée à 642 millions $, soit une hausse de 17,8% par rapport à l’année antérieure (545 millions $), rapporte thecitizen. Parallèlement, l’horticulture a contribué pour 43% du total des devises d’exportation, confirmant ainsi sa place de sous-secteur à taux de croissance le plus rapide du secteur agricole. En effet, alors que ce dernier enregistrait une croissance globale de 4,8% au cours des cinq dernières années, la filière horticole progressait pour sa part de 11%, indique Jacqueline Mkindi (photo), directrice générale de l’Association horticole tanzanienne (TAHA). Malgré ces indicateurs positifs, la dirigeante indique que de nombreux défis jouent contre le développement du sous-secteur. Il s’agit entre autres des pertes post-récoltes...
(AFP 10/10/17)
Un minibus s’est renversé lundi dans les eaux tanzaniennes du lac Victoria, faisant 12 morts et seuls trois passagers ont pu être sauvés, a annoncé la présidence dans un communiqué. Le président tanzanien John Magufuli est "très choqué et profondément attristé d’apprendre la nouvelle de la mort de 12 personnes lorsque le véhicule qui les transportait s’est renversé dans le lac Victoria, dans la province de Mwanza", ajoute le texte. Le véhicule est sorti de route alors qu’il allait déposer ses passagers au pont transbordeur de Kigonga, dans le district de Misungwi.
(La Tribune 10/10/17)
Les autorités tanzaniennes viennent de lancer un appel à leurs homologues de l'Afrique de l'Est à intensifier leur lutte contre la fabrication et la contrebande de produits médicamenteux contrefaits. L'objectif de cette initiative est d'harmoniser les législations pour renforcer la lutte contre ce fléau. La Tanzanie veut s'assurer d'une lutte efficace contre les médicaments contrefaits dans la sous-région est-africaine. Dans un communiqué du gouvernement tanzanien datant du 8 octobre, les autorités du pays ont appelé leurs homologues de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) a renforcer le contrôle de la fabrication et de la contrebande de produits médicamenteux contrefaits. Dar es-Salaam a exhorté les Etats membres de la CAE à adopter des lois harmonisées dans la région pour permettre...
(Xinhua 10/10/17)
Les revenus de la Tanzanie générés par le secteur horticole devraient doubler au cours des trois prochaines années, a indiqué lundi un haut responsable du secteur privé du pays. Godfrey Simbeye, directeur exécutif de la Tanzania Private Sector Foundation, a déclaré que le chiffre d'affaires passera à 1,3 milliard de dollars d'ici 2020, contre 640 millions enregistrés l'an dernier. Si ces projections sont réalisées, a-t-il dit, l'horticulture dépassera le tourisme et l'hôtellerie pour devenir la principale source de revenu en devises du pays. "Le pays va récolter beaucoup de fruits dans le secteur de l'horticulture et ce n'est qu'une question de temps avant qu'il ne remplace l'industrie du tourisme", a déclaré M. Simbeye en marge d'une conférence internationale de deux...
(Xinhua 09/10/17)
Le gouvernement de la Tanzanie a exhorté les États membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) à contrôler la fabrication et la contrebande de produits médicaux contrefaits, a annoncé le service de l'Information du gouverement dans un communiqué publié dimanche. Mpoki Ulisubisya, secrétaire permanent au ministère de la Santé, du Développement communautaire, du Genre, des Personnes âgées et des Enfants, a exhorté les États membres de la CAE à adopter des lois harmonisées dans la région pour permettre le contrôle transfrontalier des produits médicaux contrefaits, car les auteurs ne distinguent pas les frontières. "Des efforts concertés sont nécessaires pour freiner la fabrication clandestine et la contrebande de produits médicaux falsifiés qui finissent par arriver dans la main des...
(Xinhua 09/10/17)
Les autorités du nord de la Tanzanie ont lancé une campagne contre le commerce de viande de brousse, dans le but de lutter contre le braconnage dans les sanctuaires de la nation de l'Afrique de l'Est. Joel Bendera, commissaire régional de Manyara, a déclaré dimanche que la campagne impliquait toutes les personnes, y compris celles vivant à proximité des réserves et parcs nationaux. "Nous voulons que les ressources naturelles de la Tanzanie soient protégées à tout prix. Nous voulons empêcher les gens d'acheter et de manger de la viande de brousse parce que, dans la lutte contre le braconnage, nous nous sommes rendus compte que ce commerce contribue beaucoup aux tueries imprudentes de grands mammifères", a-t-il dit. "C'est une autre...
(Le Monde 06/10/17)
Une anthropologue a filmé la rencontre improbable d’un groupe de Hollandais en visite dans un village de Tanzanie. Fossé culturel, clichés, tout y est. Que se passe-t-il quand visiteurs et visités se rencontrent ? Comment les gens se comprennent-ils malgré les barrières linguistiques et culturelles ? Comment se perçoivent-ils ? Et comment se maintiennent les stéréotypes qui caractérisent bien souvent la rencontre avec l’autre ? J’ai travaillé de longue date sur les interactions entre des personnes que tout sépare, notamment lors de mes recherches au sein d’une communauté masai, en participant à un projet écotouristique dans la savane en Tanzanie. Rencontres fortuites Les Européens et Américains qui visitent ce sanctuaire se rendent aussi parfois dans un village masai, composé de...
(APA 06/10/17)
APA-Dar es Salaam (Tanzania) - At least ten people have died in Tanzania after drinking locally brewed alcohol believed to be contaminated, according to police in the capital Dar es Salaam. Police commander Razalo Mambosasa told journalists in the city on Thursday that nine of the drinkers had died on the spot. The other died several hours later. Commander Mambosasa said the police had received a report from a 38-year-old man around 4:00am on Wednesday that his relative identified as Maleo Ramadhani (45) died after drinking the local brew. He said the alcohol has since been taken to a chemistry laboratory for analysis.
(La Tribune 05/10/17)
Depuis l’accession au pouvoir de John Magufuli, la Tanzanie vibre au rythme d’une profonde réforme dans la gestion de la chose publique. En imposant une coupe sur la paie de la fonction publique, le locataire de la State House de Dar es-Salam y avait soumis son salaire de président dont il a révélé le montant à la télévision mardi : 4 000 dollars par mois, soit quatre fois moins que son prédécesseur. « Mon salaire est de neuf millions de shillings tanzaniens (environ 4 000 dollars). Je n'ai pas augmenté mon salaire et je ne l'augmenterai pas, parce que mon obligation est de servir les Tanzaniens d'abord. Les citoyens sont fatigués du vol d'argent », a déclaré John Magufuli lors...
(AfricaNews 05/10/17)
Le chef de l’Etat tanzanien John Magufuli a décidé de briser le tabou sur sa rémunération. Lors d’une émission télévisée diffusée en direct ce mardi, l’homme fort de la Tanzanie a révélé qu’il était payé à 9 millions de shillings tanzaniens, environ 4 000 dollars. Le faisant, le président John Magufuli en remet une couche sur la lutte contre la corruption dans le pays dont il s’est fait le chantre. “Certains membres du conseil d’administration des entreprises publiques se rendaient à Dubaï pour tenir leurs réunions afin de se payer une quantité considérable de per diems. Ils n’aiment certainement pas ce que mon gouvernement fait maintenant”...
(Xinhua 05/10/17)
Neuf personnes ont trouvé la mort à Dar es-Salaam, centre économique de la Tanzanie, après avoir bu de la bière produite localement, soupçonnée d'avoir été empoisonnée, a affirmé mercredi une responsable locale. Margret Mugyabuso, une leader de la communauté locale de Kimara Stopover, dans la banlieue de Dar es-Salaam, où a eu lieu l'accident, a annoncé à la presse que plusieurs personnes ayant bu de la bière suspecte ont été hospitalisées. Mme Mugyabuso a indiqué que deux personnes ont trouvé la mort mardi soir, et sept autres ont succombé mercredi alors qu'elles étaient sous traitement médical. Il est soupçonné que les victimes avaient bu de la bière locale "mélangéé avec un produit chimique industriel", a-t-elle expliqué. Elle a ajouté avoir...
(Agence Ecofin 03/10/17)
Le gouvernement tanzanien a attribué, ce vendredi, la deuxième phase de la construction de son réseau ferroviaire à moyenne vitesse au géant turc des BTP, Yapi Merkezi, a annoncé la compagnie, ce lundi. D’un coût global évalué à 1,9 milliard $, la ligne s'étendra sur 422 km entre les villes de Morogoro et Makutupora, situées dans le centre de la Tanzanie. En février dernier, le gouvernement avait sélectionné la firme basée à Istanbul et le Portugais Mota-Engil, pour la première étape de la ligne à écartement normal (Standard gauge) de 207 km entre le port de Dar es-Salaam et la ville de Morogoro. L'accord a été évalué à 1,2 milliard $. Le contrat, signé ce vendredi, qui se décline en...
(Jeune Afrique 02/10/17)
Pour la quatrième année consécutive, l'Institut Choiseul, think tank français, a établi un classement des futurs grands décideurs économiques africains. Jeune Afrique vous livre en exclusivité le palmarès 2017, à retrouver intégralement dans notre édition datée du 1er octobre. Depuis 2014, l’Institut Choiseul établit un classement des 100 premiers décideurs économiques africains de moins de 41 ans. Jeune Afrique s’est associé au think tank français et livre en exclusivité le palmarès à ses lecteurs. Déjà présent dans cette sélection en 2015 et 2016, Basil El-Baz occupe la tête du classement. Après des études à Harvard, ce fils de la bourgeoisie égyptienne a conçu la première usine d’ammoniac de son pays au milieu des années 2000. Aujourd’hui, il travaille au financement...
(Jeune Afrique 29/09/17)
Le géant mondial de l’or souhaite se désengager du pays et de l’Afrique. Mais il peine à trouver un repreneur pour sa filiale Acacia Mining, visée par un redressement fiscal record et un embargo. Acacia Mining, filiale du géant canadien Barrick Gold, numéro un mondial du secteur aurifère, se trouve dans une impasse en Tanzanie. Depuis fin juillet, le groupe ne parvient pas à trouver un terrain d’entente avec le gouvernement de ce pays, qui lui a infligé le plus grand redressement fiscal de tous les temps : pas moins de 190 milliards de dollars (159 milliards d’euros), dont 40 milliards de dollars d’impôts impayés sur des exportations dissimulées, et 150 milliards de pénalités de retard. Une somme qui représente quatre...

Pages