Dimanche 22 Octobre 2017
(RFI 29/05/17)
Deux employés de la morgue d'un hôpital de Dar es-Salaam en Tanzanie ont avoué à la police avoir ouvert le ventre d'un citoyen ghanéen décédé pour lui voler la drogue dissimulée dans son estomac. Dans sa chambre d'hôtel, le jeune trafiquant ghanéen avait ingéré plusieurs dizaines de gélules contenant de la cocaïne. Malheureusement, l'une d'elles s'est ouverte et a entraîné la mort presque immédiatement. Les deux employés de la morgue où avait été transporté le corps ont échafaudé un plan macabre qu'ils pensaient rentable. Munis de scalpels, ils ont incisé le ventre du défunt, récupéré les 32 doses de cocaïne avant de les revendre à un intermédiaire. Ce dernier les aurait ensuite renégociées auprès d'un « gros bonnet » de...
(Jeune Afrique 27/05/17)
La Tanzanie et l'Ouganda ont signé un accord cadre pour la construction d'un pipeline d'exportation de pétrole brut à 3,55 milliards de dollars, qui devrait rentrer en service dans trois ans, rapporte Reuters. L’accord-cadre pour la construction d’un pipeline, qui vient d’être signé entre la Tanzanie et l’Ouganda, définit notamment les incitations fiscales afférentes au projet, les échéances de mise en œuvre, et les dimensions de l’ouvrage, qui s’étendra sur 1 445 km pour un diamètre de 60,9 cm.
(Xinhua 26/05/17)
Quatre mineurs ont été tués et trois autres blessés jeudi lorsqu'une mine d'or s'est effondrée dans la région septentrionale de Geita en Tanzanie. Mponjoli Mwabulambo, commandant de la police régionale de Geita, a confirmé l'accident, disant qu'il s'est produit dans une zone éloignée de la ville de Geita située sur les rives occidentales du lac Victoria, le deuxième plus grand lac d'eau douce au monde. L'accident s'est produit vers 8 heures du matin à une profondeur de dix mètres, alors qu'un groupe de sept mineurs travaillaient dans la mine d'or. M. Mwabulambo a affirmé que quatre mineurs ont été tués par des pierres et trois autres ont été emmenés au centre de santé de Katoro, bien que leurs blessures ne...
(AFP 24/05/17)
Le président tanzanien John Magufuli a limogé mercredi son ministre des Mines, Sospeter Muhongo, après avoir reçu un rapport montrant que des compagnies minières sous-évaluent leurs exportations en minerais, ce qui entraîne des pertes fiscales pour l'État. A la réception de ce rapport, le président tanzanien a d'abord demandé à M. Muhongo de lui remettre sa démission. "Le ministre est un ami, mais je l'exhorte à reconsidérer sa position. Je lui conseille de se retirer", a-t-il déclaré. Mais face à l'absence de réaction de ce dernier, la sanction n'a pas tardé à tomber. La présidence...
(Xinhua 22/05/17)
Le président tanzanien John Magufuli et son homologue ougandais Yoweri Museveni ont signé dimanche un accord pour commencer la construction du pipeline de pétrole brut de Hoima (Ouganda) vers le port de Tanga (Tanzanie). Selon un communiqué publié par la présidence de la Tanzanie, les deux dirigeants ont signé un communiqué acceptant de commencer la construction du projet de gazoduc de l'Afrique de l'Est (EACOP) de Hoima en Ouganda au port de Tanga en Tanzanie. "Les problèmes du pipeline Hoima...
(BBC 22/05/17)
L'ougandais,Yoweri Museveni et le tanzanien, John Magufuli ont appelé samedi à Dar es Salam en faveur de la levée des sanctions imposées par l'Union Européenne contre le Burundi. Cet appel a été lancé lors d'un sommet régional de la Communauté est-africaine (EAC) dans la capitale tanzanienne. En plus de l'Ouganda et de la Tanzanie, l'EAC comprend également le Burundi, le Kenya et le Soudan du Sud. Museveni qui est le principal médiateur dans la crise burundaise est aussi le président de l'AEC. Il estime que l'UE ne doit pas prendre des sanctions contre un Etat membre de leur organisation sans discussions préalables avec les autres Etats. ''L'europe devrait se concentrer sur ses propres problèmes, tel que le Brexit'', a déclaré...
(La Tribune 22/05/17)
La stabilité économique de l’Afrique de l’Est semble avoir convaincu Volvo Trucks de renforcer sa présence économique dans la région. La filiale camions du constructeur suédois vient en effet d’annoncer la mise en place d’une unité d’assemblage dans la ville kenyane de Mombasa. Une implantation qui rentre dans la cadre d’une association conclue entre la multinationale et NECST Motors, un concessionnaire kenyan qui prévoit également la mise en place de 20 ateliers dans la région. La filiale camions du constructeur automobile suédois Volvo, vient d'annoncer son intention de renforcer sa présence en Afrique de l'Est. Le premier objectif que s'est fixé le management de Volvo Trucks est d'augmenter sa part de marché au Kenya, en Ouganda et en Tanzanie de...
(AFP 21/05/17)
Les présidents de Tanzanie et d'Ouganda ont lancé un appel samedi à Dar es Salaam en faveur de la levée des sanctions de l'Union européenne contre le Burundi, au cours d'un sommet régional. L'appel, qui a été lancé par Yoweri Museveni (Ouganda) et John Magufuli (Tanzanie) devant la Communauté est-africaine (EAC), qui comprend aussi le Burundi, le Kenya et le Soudan du Sud, a aussitôt été rejeté par un diplomate de l'UE. "C'est notre problème. Nous ne voulons pas que l'Union européenne prenne des mesures contre un Etat membre sans discussions avec nous", a déclaré le président Museveni, qui est le président de l'EAC et le principal
(Agence Ecofin 19/05/17)
La compagnie minière Shanta Gold a conclu avec Sandvik Mining and Construction, un accord de financement de 2,1 millions d’euros pour acheter des équipements miniers dans le cadre de l’expansion souterraine de son projet aurifère New Luika, en Tanzanie. Lesdits équipements arriveront sur le site du projet à partir de mai 2017. Le financement sera remboursé trimestriellement, en deux tranches, la première à partir de juin 2017, et la seconde, d’octobre 2017. Le taux d’intérêt pour chaque tranche est de 6,5%. Shanta Gold Ltd possède des propriétés d’exploration couvrant au total 1 300 km² en Tanzanie, et détient à 100% le projet New Luika qui a un potentiel d’extraction de 1,57 million de tonnes de ressources titrant 6,5g/t d’or, sur...
(Africa Top sports 19/05/17)
Pour sa première participation à la CAN U17, la Tanzanie est en route pour les demi-finales. Après avoir accrochés le Mali en ouverture 0-0, les Seregenti Boys se sont imposés ce jeudi devant l’Angola 2-1. En face, les Palaquinhas vont devoir se reprendre. Tout va très vite dans cette partie. Dès la 7è minute, la Tanzanie ouvre le score par Kelvin Nashon Naftal. Mais dix minutes plus tard, l’Angola revient au score par Pedro. 1-1 à la pause. Au retour des vestiaires, la Tanzanie qui s’est procurée les meilleures occasions va ajouter un second but par Abdul Hamis Suleiman. Le adversaires ne reviendront plus au score. En seconde rencontre dans ce groupe B, le Mali sera face au Niger.
(Xinhua 09/05/17)
Un haut responsable du gouvernement tanzanien a rapporté lundi que le nombre de touristes étrangers visitant ce pays d'Afrique de l'Est avait augmenté de 12,9% en 2016. Ramo Makani, vice-ministre des Ressources naturelles et du Tourisme, a déclaré aux députés que cette progression faisait suite aux efforts pour renforcer les infrastructures du pays, les transports aériens et la diversification des produits touristiques. Le nombre de touristes qui ont visité la Tanzanie en 2016 s'est élevé à 1.284.279, contre 1.137.182 l'année précédente, a déclaré M. Makani. "Nous avons adopté des interventions clés pour améliorer notre secteur touristique.
(AFP 08/05/17)
Un accident de bus, samedi dans le nord de la Tanzanie a tué 32 élèves, deux professeurs et le chauffeur, selon un nouveau bilan publié par la police qui estime que la vitesse est la cause probable du drame. Le bilan initial de 29 morts parmi les enfants s'est aggravé après le décès de trois élèves qui ont succombé à leurs blessures, a annoncé tard samedi à la télévision nationale TBC le chef régional de la police Charles Mkumbo. Trois survivants sont toujours hospitalisés, a-t-il ajouté. "Les premières constatations montrent que l'accident est dû à la vitesse", a poursuivi le chef régional de la police. L'accident s'est produit samedi matin, dans le district de Karatu, situé à une centaine de...
(AFP 04/05/17)
Un baron de la drogue tanzanien, accusé par la justice américaine d'être à la tête d’un réseau mondial de trafic de cocaïne et d'héroïne, a été extradé vers les Etats-Unis, a annoncé mercredi l'ambassade américaine à Dar es Salaam. De nationalité tanzanienne, Ali Khatid Haji Hassan, surnommé "Shkuba", a été qualifié en 2016 par les États-Unis d'"important baron de la drogue à l'échelle internationale". Extradés lundi, "Shkuba" et deux de ses associés sont arrivés aux États-Unis le lendemain pour répondre des charges portées contre eux devant un tribunal de Houston...
(AFP 03/05/17)
Depuis l'élection en octobre 2015 du président John Magufuli, dont les opposants dénoncent les tendances autocratiques, la Tanzanie a réduit sérieusement l'espace d'expression des journalistes, de plus en plus réprimés dans l'exercice de leur métier. Dans son classement mondial de la liberté de la presse publié le 26 avril, à quelques jours de la journée mondiale de la liberté de la presse de mercredi, Reporters sans Frontières (RSF) fait reculer la Tanzanie de 12 places, de la 71e à la 83e. Il s'agit de la seconde baisse la plus importante dans le monde, après...
(Agence Ecofin 03/05/17)
(Agence Ecofin) - En janvier dernier, le président directeur général du groupe télécoms indien Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal, avait révélé que des fusions et des cessions d’actions étaient envisagées dans certaines de ses filiales africaines peu rentables, pour améliorer leurs performances et réduire la dette du groupe. Selon deux sources internes à l’entreprise, que cite le journal indien The Economic Times, six filiales ont été identifiées par Bharti Airtel. Il s’agit du Rwanda, du Niger, du Congo, de la Tanzanie, du Kenya et du Tchad. D’après Christian de Faria, le président d’Airtel Afrique, la branche du groupe télécoms indien a rencontré au cours de la dernière année financière « des vents contraires alimentés par les fluctuations monétaires, les problèmes...
(AFP 28/04/17)
Le président tanzanien John Magufuli a licencié vendredi près de 10.000 fonctionnaires après qu'un rapport gouvernemental eut révélé que leurs diplômes et qualifications étaient des faux. "Les 9.932 fonctionnaires recrutés sur la base de faux diplômes ne recevront pas leur salaire du mois d'avril et doivent démissionner immédiatement", a-t-il déclaré. Certains fonctionnaires sont accusés d'avoir falsifié des certificats d'examen alors que d'autres auraient présenté des certificats de proches comme étant les leurs. Une enquête gouvernementale, ouverte en octobre 2015, a révélé que 9.932 personnes auraient menti à propos de leurs diplômes d'études secondaires.
(Xinhua 28/04/17)
Près de 6.000 bovins sont morts dans la région de Shinyanga, dans le nord-ouest de la Tanzanie, entre septembre et février de cette année en raison de la sécheresse, a annoncé jeudi un responsable. Beda Chamadata, du Bureau de l'élevage de la région de Shinyanga, a déclaré que la région avait un total de 1.221.784 bovins, qui ne restent que 1.973.628. "Nous recueillons toujours des données sur les morts de bétail causés par le manque de nourriture", a-t-il fait savoir, tout en demandant aux éleveurs de commencer à pratiquer le zeste de pâturage pour éviter de perdre leurs animaux pendant la saison de sécheresse. En janvier, plus de 3.000 bovins sont morts dans la région de Morogoro, dans l'est de...
(Agence Ecofin 28/04/17)
Quasiment une année après sa défaite pour la ceinture mondiale WBC face à l'Anglais Tony Bellew, le Congolais Junior Ilunga Makabu remonte sur le ring, le 28 avril, à Johannesburg face au Tanzanien Amour Mzungu. Makabu retrouve le ring malgré le deuil, son entraîneur Nick Du Randt a tiré sa révérence une semaine avant le combat. C’est sans son entraîneur Nick Du Randt décédé le vendredi 21 avril à Johannesburg en Afrique du Sud dans un accident de route que le boxeur congolais Junior Ilunga Makabu affronte, ce 28 avril 2017 au Carnivall Casino de Johannesburg, le tanzanien Amour Mzungu de son vrai nom Amour Amran Umbaya. Ce combat de dix rounds de la catégorie des lourds-légers va marquer le...
(AFP 26/04/17)
Le gouvernement tanzanien a annoncé mardi avoir expulsé une responsable du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud) dans le pays, Awa Dabo, l'accusant de ralentir les activités de développement local en raison de mauvaises relations avec ses collègues. Cette version officielle est remise en cause par plusieurs sources qui indiquent que la Tanzanie lui reproche en réalité de se mêler de politique nationale et notamment des dernière élections sur l'archipel de Zanzibar. De nationalité gambienne, Awa Dabo était chargée des opérations du Pnud en Tanzanie et, en cette qualité, elle était la numéro deux cette institution dans le pays...
(BBC 26/04/17)
Les autorités tanzaniennes ont expulsé la Représentante résidente du Programme des Nations unies pour le développement (Pnud). Le ministre tanzanien des Affaires générales a déclaré qu'Awa Dabo, une Gambienne, a eu des relations tendues avec ses collègues de l'agence et donc devait partir de la Tanzanie. Mme Dabo, qui a déjà quitté le pays, avait un délai de 24 heures pour le faire. Un communiqué du ministère soutient que la gestion sévère de Mme Dabo a empêché le service de fonctionner correctement. "Sa présence constituait un blocage pour les efforts de développement du pays", indique le document.

Pages