Samedi 24 Février 2018
(AFP 22/12/17)
Le gouvernement tanzanien vient de réclamer la propriété de la filiale de l’Indien Bharti Airtel. Une revendication portée par le président John Magufuli et qui vient après le retard pris par l’opérateur pour introduire sa filiale sur la place de Dar es Salam, conformément à une directive gouvernementale de 2016. Après avoir « mis au pied » les compagnies minières internationales opérant dans son pays, le gouvernement tanzanien s'attaque au secteur des télécoms. Dans le collimateur de l'administration de John Magufuli, la filiale locale de l'opérateur indien Bharti Airtel dont la propriété est revendiquée par l'entreprise publique Tanzania Telecommunications Co. Le président Magufuli monte au créneau Cette revendication crée au passage un conflit de propriété entre le gouvernement tanzanien et...
(Agence Ecofin 22/12/17)
Une bataille sur la propriété d’Airtel Tanzania Limited oppose actuellement le gouvernement tanzanien et le groupe télécoms Bharti Airtel. Le 20 décembre 2017, sur les ondes de la télévision publique, John Magufuli, le président de la République, a déclaré que l’opérateur de téléphonie mobile appartient au gouvernement via la Tanzania Telecommunications Company Limited (TTCL), selon les conclusions d’un rapport qui lui a été présenté. Le chef de l’Etat a demandé au ministre des Finances d’enquêter sur l’affaire. De son côté, Bharti Airtel estime que la filiale locale lui appartient au contraire. Dans un communiqué, l’entreprise explique que l’acquisition de l’opérateur mobile à « 60% en Juin 2010, s’était fait en conformité selon les règles et après toutes les approbations du...
(La Tribune 22/12/17)
Le nouveau deal entre Acacia Mining et le gouvernement tanzanien vient de pousser l’opérateur minier à initier la cession de ses participations minoritaires pour financer les 300 millions de dollars que l’entreprise doit verser à Dodoma. Pour l’heure, Acacia devrait engranger 45 millions de dollars lors du premier trimestre de 2018 suite à la vente de sa participation dans la mine burkinabé de Houndé. Acacia Mining vient de décider de se séparer de sa participation de 2% dans le capital de la mine de Houndé au Burkina Faso. Cette cession devrait rapporter à la filiale de Barrick Gold quelque 45 millions de dollars qui seront déboursés par le canadien Sandstorm Gold. L'opération devrait être conclue au début du premier trimestre...
(APA 20/12/17)
APA-Arusha (Tanzanie) _ Les autorités tanzaniennes ont décidé de limiter à 100 par année, le nombre de permis de chasse des éléphants afin de protéger les pachydermes, une espèce menacée d’extinction, a annoncé mardi la Directrice générale des Eaux et Forêts en Tanzanie (TAWA) Violet Musika. Selon un rapport sur la faune publié récemment, il ne reste que 43.521 éléphants en Tanzanie alors que 70.000 d’entre eux ont été abattus au cours des six dernières années, une situation qui a poussé la TAWA à prendre des mesures de préservation de cette espèce. « Normalement, la saison de chasse s’étale chaque année de juillet à décembre. Nous avons toutefois prévu des mesures d’accompagnement pour assurer la survie des pachydermes » a-t-elle...
(APA 19/12/17)
APA-Brazzaville(Congo) - Le représentant du secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies(ONU) pour la région des grands Lacs, Saïd Djinnit, a, au sortir d’une audience avec le président congolais, lundi à Brazzaville, s’est dit préoccupé par la ‘’paix et la sécurité dans les grands Lacs et principalement en République démocratique du Congo(RDC). Le diplomate onusien a rencontré le chef de l’Etat congolais Sassou N’Guesso en sa double qualité de président en exercice le de la CIRGL (Conférence internationale de la Région des grands Lacs et du Mécanisme régional de suivi de l’Accord-cadre pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la région. Ils ont saisi l’occasion de cette retrouvaille pour faire le point...
(La Tribune 18/12/17)
La Tanzanie doit faire face à un ralentissement de sa croissance, alors que le gouvernement multiplie les projets d’infrastructure. Là où le président John Magufuli préconise un renforcement des mesures de contrôles monétaires et bancaires, le FMI appelle à retarder une partie des projets d’infrastructures, renforcer la collecte de taxes ou encore à injecter plus de fonds dans le secteur bancaire. Le président tanzanien John Magufuli vient de donner ses instructions à la Banque centrale de démarrer le renforcement des contrôles ciblant les gros mouvements de devises et de rapidement prendre des mesures à l'égard les banques « défaillantes ». Ces directives présidentielles visent à lutter contre les délits financiers et à protéger le shilling tanzanien. Magufuli appelle à plus...
(AFP 15/12/17)
Hommages aux nombreux blessés et promesses d'opérations "de grande envergure": les Nations unies tentent de reprendre la main dans l'est de la République démocratique du Congo, une semaine après la pire attaque contre une force onusienne depuis 24 ans. Le secrétaire général adjoint des Nations unies, Jean-Pierre Lacroix, a rendu visite vendredi matin à des Casques bleus tanzaniens qui ont survécu à l'assaut contre la base de Semuliki, dans la province du Nord-Kivu, en proie à des violences depuis 20 ans. "Je reviens juste de Tanzanie où j'ai pu mesurer que tout le pays était derrière vous", a déclaré M. Lacroix aux soldats blessés, soignés dans un hôpital de la Mission des Nations unies au Congo (Monusco) à Goma. Il...
(AFP 14/12/17)
Le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa a appelé jeudi à une enquête de l'ONU sur la mort de 14 Casques bleus tanzaniens, tués une semaine plus tôt dans une attaque attribuée à des rebelles ougandais dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC). Cette attaque est la pire subie par une mission des Nations unies depuis la mort de 24 Casques bleus pakistanais dans la capitale somalienne Mogadiscio en juin 1993. "Le gouvernement tanzanien demande aux Nations unies de mener une vraie enquête, fouillée, transparente", a déclaré M. Majaliwa lors d'une cérémonie à Dar es Salaam...
(Agence Ecofin 14/12/17)
La Banque mondiale suggère à la Tanzanie de suspendre son projet de construction de la centrale hydroélectrique de Stiegler’s Gorge, d’une capacité de 2 100 MW. L’institution craint, en effet, que l’infrastructure n’induise une pénurie en eau. Dans une publication intitulée : « Gestion éclairée de l’eau : le besoin urgent d’améliorer la gestion des ressources hydrauliques en Tanzanie», la Banque mondiale affirme que bien que le pays pourrait s’engager dans l’augmentation de ses centrales hydroélectriques, il peine déjà à faire fonctionner les barrages existants, à cause du manque d’eau. « A moins qu’un système viable de gestion de l’eau ne soit précautionneusement mis en place, l’exploitation optimale de ces centrales hydroélectriques pourrait être compromise, selon qu’elles soient en amont...
(Agence Ecofin 14/12/17)
Durcir les contrôles sur les mouvements de devises fortes et prendre rapidement des mesures contre les banques défaillantes. Voilà la substance de la série de réformes que la Banque centrale de Tanzanie devra désormais mettre en œuvre, conformément à l’ordre donné mercredi par le président John Magufuli (photo). L’objectif d’une telle orientation ? Lutter contre les délits financiers et protéger le shilling tanzanien. « Nous avons maintenant 58 banques en Tanzanie, la Banque de Tanzanie doit surveiller de près ces banques et prendre des mesures rapides contre les établissements défaillants. Il vaut mieux avoir quelques banques viables que de nombreuses banques défaillantes.», a-t-il déclaré dans un communiqué publié par son cabinet et relayé par l’agence Reuters. « Je veux aussi...
(Agence Ecofin 13/12/17)
La Fondation américaine Bill & Melinda Gates, allouera entre 2018 et 2020, une enveloppe de 300 millions $ au profit de la recherche agricole dans les pays d’Afrique et d’Asie de l’Est, fragilisés par les effets du changement climatique. C’est ce qu’a annoncé l’institution hier, en marge du « One Planet Summit » qui s’est tenu à Paris à l’initiative du président français Emmanuel Macron. Concrètement, il s’agira pour l’organisation de soutenir l’adoption d’outils et de technologies permettant aux agriculteurs les plus pauvres d’adapter leurs activités à la hausse des températures, aux phénomènes climatiques extrêmes (sécheresse et inondation), et à la baisse de la fertilité des sols. Dans le cadre de cette stratégie, le montant sera consacré au développement d’actions...
(AFP 12/12/17)
Les corps de 14 Casques bleus tanzaniens tués jeudi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) dans une attaque attribuée à des rebelles ougandais ont été rapatriés lundi dans leur pays, où ils ont été accueillis en "héros" par le ministre de la Défense. En plus de cet hommage, les Nations unies ont annoncé la visite du secrétaire général adjoint chargé des opérations de maintien de la paix, Jean-Pierre Lacroix, jeudi à Goma (RDC) et vendredi à Dar es Salaam. M. Lacroix assistera à Goma à une "cérémonie du souvenir" et rendra visite aux nombreux Casques bleus blessés dans l'attaque du poste tenu par le contingent. A Dar es Salaam, il "transmettra personnellement au peuple et au gouvernement...
(Agence Ecofin 12/12/17)
L'Autorité de régulation des communications de Tanzanie (TCRA) et les différents acteurs de l’industrie des télécommunications vont se réunir le 12 décembre 2017 pour définir le nouveau tarif d’interconnexion d’appel pour l’année 2018. Les échanges se tiendront au cours d’une audition publique organisée à cet effet par le régulateur télécoms. Pour cette année qui s’achève le 31 décembre 2017, le tarif d’interconnexion d’appel entre opérateurs est de 26,96 Shillings tanzaniens (0,01 dollar US). La TCRA propose un tarif de 15,60 Shillings pour 2018 ; soit une baisse de près de 40% qui aura un impact sur le coût des communications entre opérateurs. Les opérateurs télécoms auront l‘opportunité d’exprimer leurs avis sur la nouvelle tarification. Cette tendance baissière, le régulateur télécoms...
(Agence Ecofin 12/12/17)
Dans une analyse de marché, Goldman Sachs recommande à Bharti Airtel de sortir des marchés du Kenya, du Rwanda et de la Tanzanie et de vendre ses tours télécoms dans cinq marchés non-rentables pour réduire ses charges et augmenter ses marges en Afrique. La banque d’investissement insiste sur une évidence à laquelle s’était déjà rendu Sunil Bharti Mittal, le président du groupe télécoms indien, en janvier 2017. Prenant part au World Economic Forum de Davos en Suisse, l’homme d’affaires avait dévoilé l’intention de la société de fusionner et de céder certains de ses actifs Goldman Sachs insiste sur la sortie de Bharti Artel du Kenya, du Rwanda et de Tanzanie parce que ces trois marchés enregistrent les marges financières les...
(AFP 11/12/17)
Une cérémonie d'hommage aux Casques bleus tanzaniens victimes de l'attaque la plus meurtrière contre une force des Nations unies depuis 1993 s'est tenue lundi dans l'est de la République démocratique du Congo, a constaté un correspondant de l'AFP. Quatorze cercueils couverts du drapeau tanzanien étaient installés près de Beni, dans la province du Nord Kivu, pour y recevoir des honneurs militaires. Les Nations unies parlaient depuis vendredi de 15 victimes. Des sources reprises par la presse tanzanienne évoquaient également deux soldats portés disparus. Des Casques bleus tanzaniens et népalais ont rendu des honneurs à leurs collègues morts en présence du chef adjoint de la Mission de l'ONU en RDC (Monusco), David Gressly, et de l'ambassadeur de la Tanzanie en RDC,...
(AFP 11/12/17)
Les corps des 15 Casques bleus tanzaniens tués jeudi dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC) dans une attaque attribuée à des rebelles ougandais seront rapatriés "entre mardi et mercredi", a annoncé dimanche l'armée tanzanienne. "Nous sommes en train d'y travailler avec les Nations unies. Les corps seront rapatriés entre le mardi 12 décembre et le mercredi 13 décembre", a indiqué à la presse le lieutenant-général James Mwakibolwa, numéro deux de l'armée tanzanienne. Le bilan établi par l'ONU de cette attaque survenue jeudi à la tombée de la nuit à Semuliki, dans la province du Nord-Kivu, est d'au moins 15 morts - tous Tanzaniens - et 53 blessés. Le gouvernement tanzanien continue à parler de 14 morts, chiffre...
(Le Monde 11/12/17)
L’attaque d’une base de la Mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo est l’une des pires dans l’histoire récente des Nations unies. « Outragé » : c’est ainsi qu’Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations unies, a réagi à l’attaque qui a visé, jeudi 7 décembre, une base de la Monusco, la Mission de maintien de la paix en République démocratique du Congo (RDC). Le porte-parole de l’ONU, Stéphane Dujarric, a reconnu « une attaque massive, certainement la pire de l’histoire récente ». Au moins 15 casques bleus tanzaniens ont été tués et 53 autres blessés par des hommes armés à Semuliki, dans la province du Nord-Kivu, dans le nord-est du pays. Les FARDC, l’armée congolaise,...
(RFI 11/12/17)
L'armée tanzanienne se dit prête à poursuivre ses opérations dans l'est de la République démocratique du Congo, a déclaré le général James Mwakibolwa, qui avait entre 2013 et 2014 lui-même commandé la brigade d'intervention rapide de la Monusco. C'était à l'époque du M23. Le général tanzanien a tenu ces propos lors d'une conférence de presse dimanche 10 décembre à Dar es-Salaam, dans l’enceinte du quartier général de l'armée. L’attaque du 7 au 8 décembre 2017 est la pire attaque que nous avons enregistrée depuis que nos forces participent aux opérations de maintien de paix, depuis 2011, et nous avons enregistré une lourde perte. Malgré tout cela, nos forces qui sont sur place ont encore plus la volonté de combattre l’ennemi...
(AFP 09/12/17)
Le président tanzanien John Magufuli s'est dit "choqué" et "attristé" par l'attaque en République démocratique du Congo contre une base de Casques bleus tanzaniens qui a fait au moins 15 morts et 53 blessés, dans un communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi. Le président "a reçu avec un grand choc et une profonde tristesse la nouvelle de la mort de 14 membres des Forces de défense du peuple tanzanien qui participaient à une opération de maintien de la paix en République démocratique du Congo", a indiqué ce communiqué en swahili. "En plus de ceux qui ont sont morts, 44 autres ont été blessés tandis qu’on est sans nouvelles de 2 autres", a ajouté ce communiqué. L'ONU avait...
(AFP 08/12/17)
Deux hommes reconnus coupables de "sabotage économique" pour avoir été appréhendés en possession de 16 œufs d’autruche ont été condamnés vendredi à 25 ans de prison par un tribunal du nord de la Tanzanie, un pays où cette espèce est menacée de disparition. La vente des œufs d’autruche, utilisés en médecine traditionnelle dans certains pays africains, est interdite en Tanzanie. Matiko Marwa (32 ans) et Julius Marwa (42 ans) "viennent d’être condamnés chacun à 25 ans de prison pour sabotage économique", a indiqué à l’AFP une source au greffe du tribunal du district de Serengeti. Toujours selon cette source, qui a requis l’anonymat parce que n’étant pas porte-parole officiel du tribunal, le juge Ismael Ngaila a ordonné que le véhicule...

Pages