| Africatime
Mercredi 29 Mars 2017
(Agence Ecofin 08/03/17)
Le président tanzanien John Magufuli (photo) a instruit la Tanesco, la société en charge de la fourniture électrique, de déconnecter tous ses clients lui devant des sommes importantes, y compris le gouvernement de Zanzibar. « J’ai appris que le Gouvernement révolutionnaire de Zanzibar vous doit toujours 121 milliards de shillings tanzaniens (plus de 54 millions $). Vous n’êtes pas des politiciens, vous devriez vous en tenir à vos obligations professionnelles. Arrêtez juste la fourniture de l’énergie.», a affirmé le président, lors de la pose de la première pierre de la sous-station de Mtwara. Avant de poursuivre : « Ceci est valable pour toutes les institutions, y compris pour la présidence. Si je dors dans le noir, ce n’est pas vous,...
(APA 08/03/17)
APA - Dar es Salaam (Tanzanie) - Un programme national de vaccination ciblant les filles âgées entre 9 et 12 ans sera lancé prochainement en Tanzanie, sous l’égide de l’Institut de cancer d’ocean road (ORCI). Selon le directeur de l’ORCI, Crispin Kahesa, qui s’exprimait mardi lors d’une conférence de presse à Dar-es-Salaam, environ 21.000 nouveaux patients atteints du cancer ont été découverts en Tanzanie en 2002. Parlant sur la foi de résultats fournis par l’OMS, il a indiqué qu’environ 32,5% de tous les décès dus au cancer ont été détectés chez les personnes âgées de moins de 60 ans. Selon lui, le public doit changer de mode de vie en menant des physiques activités régulières, de bonnes habitudes alimentaires et...
(Agence Ecofin 08/03/17)
C’est demain, 09 mars 2017, que l’opérateur de téléphonie mobile Vodacom Tanzanie lancera son Offre Publique Initiale (IPO) pour l’ouverture de 25% de son capital sur le Dar Es Salaam Stock Exchange (DSE). D’après le prospectus produit par la société télécoms, l’Offre court du 9 mars au 19 avril 2017 et la commercialisation publique des actions sur la Bourse nationale démarrera le 16 mai 2017. 560 millions de nouvelles actions ordinaires de Vodacom Tanzanie seront mises en vente à raison de 850 Shilling (0,38505 dollars) l’unité. La société télécoms voudrait obtenir la somme de 476 milliards de Shillings (215,5 millions de dollars) de cette opération boursière. Avec le lancement de son IPO demain, Vodacom Tanzanie prend une longueur d’avance certaine...
(Agence Ecofin 07/03/17)
La Banque centrale tanzanienne a réduit son taux d’escompte de 16 % à 12 % pour aider à stimuler les prêts et la croissance économique. Cette réduction du taux d’escompte, l’un des principaux outils de sa politique monétaire, devrait aider à débloquer des financements pour les secteurs clés du pays. Il s’agit de la première baisse depuis 2013. La décision qui entre en vigueur dès ce lundi, fait suite à une forte baisse de l'accroissement du crédit au secteur privé. Selon les données de la Banque centrale, les prêts au secteur privé ont augmenté de 2,5 % en 2016, après une hausse...
(Agence Ecofin 07/03/17)
La Tanzanie ambitionne de tripler sa production électrique et de doubler son taux d’électrification d’ici à 2020. Elle produira donc à cette échéance 4 915 MW en lieu et place des 1 501 MW actuels et 60% de ses 51 millions d’habitants auront accès à l’électricité contre 36% actuellement. L’atteinte de ce but nécessitera un investissement de 11,6 milliards de dollars que le pays compte mobiliser à 70% en s’appuyant sur la dette. Le solde sera mobilisé par le budget de l’Etat. «Les coûts incluent la mise en place de nouvelles capacités, qui comptent pour 80% de l’investissement total, ainsi que l’implantation d’infrastructures de transmission et de sous-stations », a déclaré le ministère de l’Energie. 40% des nouvelles centrales électriques...
(Agence Ecofin 07/03/17)
Dimanche, Salama Aboud Talib, la ministre zanzibarie de l’Energie a annoncé que l’archipel accueillera, avant la fin de l’année, une campagne d’exploration qui débouchera sur l’extraction du pétrole et du gaz. Plus précisément, c’est le bloc Pemba composé de terres sèches, qui accueillera les travaux. « Bientôt, des travaux sur l'exploration et l'extraction du pétrole et du gaz naturel débuteront dans le bloc de Pemba à Zanzibar », a déclaré la responsable, selon des propos rapportés par La Tribune Afrique. Les travaux seront exécutés par le britannique Bell Geospace Enterprises ltd qui effectuera une série d’études prospectives géophysiques aéroportées sur le périmètre. Mme Salama Aboud Talib a également dit attendre impatiemment les retombées de ces travaux sur l’économie nationale. «Zanzibar...
(Agence Ecofin 07/03/17)
L’Etat tanzanien a interdit, vendredi, les exportations de minerais non traités d’or, de cuivre, de nickel et d’argent. Cette décision a été prise dans le but de développer le secteur de la minéralurgie, créer de nouveaux emplois locaux et augmenter les revenus miniers. «Les compagnies et personnes qui exportaient les minerais en vue du traitement, de la fonte ou du raffinage à l’étranger doivent arrêter immédiatement et commencer à faire ce travail dans le pays. Le gouvernement apportera l’appui nécessaire aux opérateurs impliqués dans le traitement des minerais à l'intérieur du pays, en particulier dans la fonte et le raffinage», a déclaré le ministère de l’Energie et des mines. Après l’annonce de l’interdiction, Acacia Mining, compagnie britannique opérant dans le...
(La Tribune 06/03/17)
Il y a cinq ans, les présidents de Tanzanie et de Zanzibar concluaient un accord pour l’exploitation par l’archipel de sa propre industrie pétrolière. Les choses vont se concrétiser cette année avec le lancement des travaux d’exploration pétrolière et gazière. Ce n'est plus qu'une question de temps ! Zanzibar va démarrer l'exploration pétrolière et gazière cette année, a annoncé hier, dimanche 5 mars, le ministre des Terres, de l'Eau et de l'Energie de Zanzibar, Salama Aboud Talib. « Bientôt des travaux sur l'exploration et l'extraction du pétrole et du gaz naturel commenceront dans le bloc de Pemba à Zanzibar. Le bloc se compose de terre sèche dans toutes les îles et l'océan entourant les îles », a-t-il précisé. Les autorités...
(Xinhua 06/03/17)
La pratique destructrice de la pêche à l'explosif, la pêche à la canne et à la lance sont encore largement pratiquées par des pêcheurs peu scrupuleux dans l'archipel semi-autonome de Zanzibar en Tanzanie, a averti dimanche un haut responsable local. Le stock de poissons a diminué dans les eaux de mer de Zanzibar en raison de l'utilisation d'engins de pêche hostiles, selon des reportages. Hamad Rashid Mohamed, Ministre de l'Agriculture, de l'Elevage, de la Pêche et des Ressources Naturelles de Zanzibar, a déclaré: "Je suis conscient du défi et nous avons lancé une enquête sur le sujet et le rapport sera disponible dès que possible. "La pêche illégale menace le secteur de la pêche à Zanzibar, qui emploie un grand...
(Xinhua 06/03/17)
Les villageois de la région de Simiyu, au nord de la Tanzanie, se sont inquiétés des hyènes maraudeuses qui tuent leur bétail depuis trois mois, ont rapporté samedi les autorités. Les animaux sauvages de la Réserve de gibier de Maswa, située à proximité du Parc national de Serengeti et de la zone de conservation Ngorongoro, visent les bovins et les chèvres. Sylas Ngeleja, l'un des villageois de Mwabuli, dans le district de Kishapu, a déclaré que leur économie et source de revenus dépendent des produits d'élevage, qui sont maintenant menacés par les hyènes. L'homme de 65 ans a déclaré que dans la nuit de vendredi à samedi, un groupe de hyènes a pris d'assaut sa maison dans le but d'arracher...
(RFI 06/03/17)
Le spectre de la famine plane sur l’Afrique de l’Est. L'état de famine a été déclaré au Soudan du Sud il y a deux semaines et l’état de « catastrophe nationale » en Somalie. La situation est mauvaise également en Ethiopie, en Ouganda, au Kenya et dans une moindre mesure, en Tanzanie. La faute à la sécheresse qui frappe depuis trois ans tout l’est du continent mais aussi, en Somalie et au Soudan du Sud, aux crises politico-sécuritaires majeures qui secouent ces deux derniers pays. Dossier réalisé avec nos correspondants, Douze millions de personnes sont concernées par cette crise alimentaire qui sévit principalement dans six pays de l’Afrique de l’Est : la Somalie, le Soudan du Sud, l'Ethiopie, l'Ouganda, Djibouti,...
(Xinhua 04/03/17)
Les autorités tanzaniennes ont fermé jeudi quatre usines de fabrication d'alcool, le premier jour de la répression contre les boissons alcoolisées vendus en sachets. La répression a été menée par des responsables du Bureau du Vice-président, du Conseil national de gestion de l'environnement (NEMC), de la Tanzania Food and Drugs Authority (TFDA), du Bureau des normes de la Tanzanie (TBS), de la Tanzania Revenue Authority et de la police. Heche Suguta, juriste principal du NEMC, a déclaré dans un communiqué que la plupart des usines fermées fonctionnaient illégalement et que la plupart d'entre elles étaient situées à Dar es-Salaam, la capitale commerciale de la Tanzanie. Selon lui, certaines usines produisaient des produits qui ne figuraient dans leurs permis. Par exemple,...
(AFP 03/03/17)
La Tanzanie a interdit vendredi l’exportation de minerais bruts, non traités, afin de développer le secteur de la minéralurgie, dans le but de créer de nouveaux emplois locaux et d'augmenter les revenus tirés de ses mines. Les compagnies et personnes qui exportaient les minerais en vue "du traitement, de la fonte ou du raffinage" à l’étranger, "doivent arrêter immédiatement et commencer à faire ce travail dans le pays", a indiqué dans un communiqué le ministère de l’Énergie et des mines. Cette interdiction concerne notamment les minerais d’or, de cuivre, de nickel et d’argent. La Tanzanie espère ainsi que le traitement...
(AFP 03/03/17)
Le plus célèbre trafiquant d’ivoire tanzanien, Boniface Matthew Maliango, surnommé “le Diable”, a été condamné vendredi à 12 ans de prison par un tribunal de Dodoma, dans le centre de la Tanzanie, a annoncé une ONG qui suivait le procès. “Il a été condamné à une peine de 12 ans d'emprisonnement. Ce jugement est le premier rendu parmi plusieurs procédures intentées contre lui. Bon travail”, s’est réjouie, sur sa page Facebook, la section tanzanienne de l’ONG internationale de protection de la nature PAMS Foundation. Considéré comme le plus grand trafiquant d’ivoire en Afrique de l’Est, Maliango, 47 ans, avait été arrêté fin septembre 2015 à Dar es Salaam, après plus d’une année de traque. Selon les organisations de défense de...
(AFP 02/03/17)
Des organisations de la société civile tanzanienne ont lancé une campagne appelant les forces de l’ordre et les autorités à garantir le respect des libertés d’expression et de réunion que le gouvernement est accusé de restreindre. "La campagne conjointe que nous lançons aujourd’hui vise à sauvegarder les libertés de réunion et d’expression. Sans liberté d’expression et de réunion, il ne peut y avoir de développement", indiquent ces huit organisations dans un communiqué daté de mercredi. Ces organisations sont conduites par le Centre juridique et des droits de l’homme (LHRC), principale ONG tanzanienne de défense des droits de l'homme. La campagne est censée durer un an et consistera notamment en des séminaires, tables rondes et débats sur les différents médias du...
(AFP 01/03/17)
Le gouvernement tanzanien a interdit à compter de mercredi toute importation, fabrication, vente et consommation d'alcool contenue dans des sachets en plastique, dans le double objectif de protéger la jeunesse et l'environnement. Cette décision, annoncée depuis plusieurs mois, “entre en vigueur ce mercredi 1er mars dans toutes les provinces”, a annoncé dans un communiqué le ministre de l’Environnement, January Makamba. Ces petits sachets contenant toutes sortes de boissons alcoolisées polluent l'environnement, car ils sont jetés partout après...
(APA 28/02/17)
APA Dar es Salaam (Tanzanie) - L'Agence française de développement (AFD) a accordé au gouvernement tanzanien un prêt de 12 millions de dollars, destiné à soutenir les petites et moyennes entreprises engagées dans la voie de la production de l’énergie renouvelable, a appris APA lundi à Dar es Salam. Le premier vice-président de la Confédération tanzanienne des entreprises (CTI), Jayesh Shah, a précisé que le prêt de l'AFD est destiné aux entreprises engagées dans des projets d’efficience énergétique. Il a ajouté que le geste de l’AFD s’explique par le fait que la Tanzanie, est actuellement confrontée à de nombreux défis liés au changement climatique et à la déficience énergétique. «La Tanzanie produit actuellement seulement 1400 MW d'énergie renouvelable provenant notamment...
(Xinhua 28/02/17)
Un sommet régional prévu lundi à Arusha dans le nord de la Tanzanie a été reporté. Le Sommet des chefs d'État d'Afrique de l'Est devait discuter entre autres questions des Accords de partenariat économique (APE) avec l'Union européenne, et il est désormais prévu au 6 avril, selon un communiqué publié par la Communauté d'Afrique de l'Est. Ce communiqué indique que le 18ème Sommet de la CAE sera précédé par d'autres réunions techniques à partir du 30 mars. Le report de ce sommet est dû au fait que deux pays de la région avaient d'autres activités prévues à cette date, et ont demandé en conséquence le report du sommet au 30 mars (date d'ouverture du sommet) et au 6 avril (date...
(RFI 28/02/17)
A Ouagadougou, le 25e Fespaco, le Festival panafricain de cinéma et de production audiovisuelle, a débuté dimanche 26 février avec les premiers films projetés en compétition. Vingt longs métrages sont en lice pour le prix le plus prestigieux, l’Etalon d’or de Yenenga. Dimanche, c’est un film tanzanien engagé en faveur des femmes qui est entré en compétition : Aïsha, de Chandé Omar. L’industrie cinématographique tanzanienne se résume le plus souvent à la production de vidéos bon marché, des films de genre en swahili produits et tournés en un temps record, suivant le modèle du Nollywood nigérian. Avec Aïsha, le réalisateur Chandé Omar, surprend à plus d’un titre. Ce directeur de la télévision de Zanzibar réalise un film sélectionné dans plusieurs...
(AFP 27/02/17)
Le gouvernement tanzanien a renoncé lundi à son projet de publier les noms d'homosexuels faisant commerce de leur corps, justifiant cette volte-face par "des raisons techniques" et le souci de préserver les preuves à charge. "Nous avons annulé la conférence de presse. Nous n’allons pas annoncer les noms de LGBTs (Lesbiennes, gays, bi et trans) qui vendent publiquement leur corps, pour des raisons techniques", a annoncé sur Twitter le vice-ministre de la Santé, Hamisi Kigwangalla. "Pour des raisons stratégiques et pour éviter de détruire les éléments de preuve, nous traiterons cette question autrement et nous vous tiendrons informés à chaque étape", a-t-il poursuivi. M. Kigwangalla avait annoncé le 18 février son intention de "publier une liste de gays qui vendent...

Pages