| Africatime
(RFI 23/03/15)
Inquiétude des professionnels des médias en Tanzanie. Ces derniers demandent aux autorités de renoncer à utiliser la procédure d'urgence pour faire adopter deux nouvelles lois sur la presse. L'examen des textes est prévu le 27 mars. Selon le Conseil des médias, instance qui regroupe les professionnels du secteur, les deux projets de loi n'ont pas été rendus publics et ne le seront avant la date du 27 mars. Cela fait presque 10 ans que les journalises réclament une amélioration de la loi actuelle jugée obsolète, en vain jusqu'à présent. Alors cette soudaine précipitation de la part des autorités fait craindre une nouvelle législation liberticide. Kajubi Mukajanga, secrétaire général...
(Burundi– AGnews 23/03/15)
Le Président de la Tanzanie,S.E. Jakaya Mrisho Kikwete, a appelé, poliment et diplomatiquement, les Européens, les Américains (ONU) et le Vatican, ainsi qu’aux acteurs civiles et politiques, surtout de l’opposition burundaise ( les enfants de la Dictature des Bahima burundais – Micombero, Bagaza, et Buyoya), à respecter l’Etat de Droit de – l’Etat africain du Burundi – et ses institutions démocratiques. Arrivé ce mercredi 18 mars 2015, à Bujumbura, S.E. Jakaya Mrisho Kikwete, Président de la Tanzanie et Président en exercice de l’ EAC (EAST AFRICAN COMMUNITY), était en visite de travail au Burundi. Il s’est entretenu avec S.E. Nkurunziza Pierre, le très populaire Président africain du Burundi. Concernant cette période pré-électorale au Burundi, S.E. Jakaya Mrisho Kikwete a recommandé...
(BBC 20/03/15)
Bien que le nouveau projet de loi ait été approuvé à l'unanimité par le Parlement, d'autres députés l'ont critiqué. Certains députés estiment qu’il ne prend pas en compte les accords régionaux de libre circulation des travailleurs dans la Communauté est africaine. Le projet de loi qui vise à réglementer le recrutement des étrangers, arrive à un moment où le gouvernement est sous pression concernant ses difficultés a créer plus d'emplois pour les citoyens. Au cours du débat à l’hémicycle, les députés ont exigé que le gouvernement décrive les types de tâches qui doivent revenir automatiquement aux Tanzaniens. Le ministre du travail, Gaudensia Kabaka a reconnu que le taux de chômage est élevé en Tanzanie, mais elle a indiqué qu’il était...
(Gabon Actu 20/03/15)
Le projet de construction du chemin de fer Dar-es-Salam-Isaka-Kigali/Keza-Gitega Musongati, pourrait démarrer d’ici à 2016, grâce à un financement de la Banque africaine de développement (BAD), selon le vice-président du Burundi, Térence Sinunguruza. Selon ce dernier, le projet a pour objectifs de relier les pays enclavés que sont le Burundi et le Rwanda à la voie ferrée de la Tanzanie au niveau de la gare Isaka et leur fournir un accès durable au port de Dar-es-Salaam par le biais d’une liaison ferroviaire sur le corridor central. Il vise aussi à contribuer à la réalisation d’un programme communautaire de transport efficace et économique qui favorise l’intégration économique régionale. Le projet...
(Le Monde 18/03/15)
Assis sur une banquette aux coussins rebondis d’un grand hôtel de Dar es-Salaam, Josephat Torner est dérangé à intervalle régulier par la sonnerie de son téléphone portable. Ces derniers mois, l’agenda de cet albinos d’une trentaine d’années s’est brutalement accéléré. La découverte mi-février du corps mutilé d’un bébé albinos et la disparition d’une fillette de 4 ans en décembre 2014 ont relancé le débat sur la protection des albinos en Tanzanie. De réunions officielles en conférences de presse, Josephat Torner qui lutte depuis dix ans pour l’arrêt des meurtres d’albinos, participe activement aux négociations engagées entre le gouvernement et la Société tanzanienne des albinos, une...
(Xinhua 18/03/15)
Le poste frontière entre la Zambie et la Tanzanie a été fermé suite à des affrontements du côté tanzanien de la frontière, a rapporté mercredi le journal Times of Zambia. La frontière de Nakonde, située au nord de la Zambie, a été fermée mardi suite à des affrontements entre des partisans de partis politiques dans la ville frontalière tanzanienne de Tunduma pour une parcelle de terre disputée. Le secrétaire permanent de la province de Muchinga, Bright Nunbwe, a déclaré que les autorités ont fermé la frontière alors que la situation s'est envenimée du côté tanzanien, affectant des centaines de commerçants et de transporteurs proches de la frontière. La police zambienne a depuis été mise en alerte à la frontière pour...
(Agence Ecofin 16/03/15)
Aminex Plc, pétro-gazier britannique, a obtenu une prorogation pour cinq ans de son engagement pour le forage devant s’achever vers fin octobre 2015 de deux puits sur la zone de contrat de partage de production Nyuni. L’engagement en question est reporté sur la première période d’extension s’achevant en octobre 2019 et est approuvé par les autorités tanzaniennes, en étant assujetti à l’évaluation d’impact environnemental, qui est déjà en cours, et à l’acquisition des données 3D en eau profonde, a-t-il annoncé le 16 mars. La zone de licence Nyuni comprend une partie onshore et une partie offshore de plateau continental et d’eau profonde. Les opérations d’exploration qui y ont été conduites à ce jour ont été focalisées sur le plateau continental...
(Agence Ecofin 13/03/15)
Kibaran Resources Ltd, grand acteur du secteur du graphite en Tanzanie et détenant à 100% l’important projet Epanko, a achevé les six derniers mois de l’année 2014 avec une perte après impôt de 2,338 millions $, en hausse par rapport à 445213 $ pour la même période en 2013. La compagnie listée sur ASX a révélé cette situation dans ses résultats intérimaires du semestre s’achevant au 31 décembre 2014, rendu publics le 13 mars. Les résultats sont assortis, souligne-t-elle, des décaissements opérationnels et des d’investissement pour un montant de 2,662 millions $, contre 659 963 $ pour la même période en 2013. Kibaran Resources se prévaut d’une trésorerie et d’équivalents de trésorerie de 1,91 millions $ et 1,074 millions $...
(AFP 12/03/15)
Plus de 200 sorciers ont été arrêtés depuis la mi-janvier en Tanzanie, dans le cadre d'une opération visant à mettre fin aux mutilations et meurtres d'albinos, victimes de croyances leur attribuant des pouvoirs magiques, a annoncé jeudi la police. Advera Bulimba, porte-parole de la police, a indiqué à l'AFP que 225 guérisseurs non homologués et prétendus devins avaient été appréhendés lors de cette opération lancée dans plusieurs régions du nord du pays, qui doit être étendue à l'ensemble du territoire. Parmi eux, 97 ont d'ores et déjà été déférés devant la justice, a-t-il ajouté. "Certaines personnes arrêtées étaient en possession d'articles tels que des peaux de lézard ou de lion, des dents de phacochère, des œufs d'autruche, des queues de...
(La Croix 12/03/15)
Plusieurs personnes atteintes d’albinisme ont été sauvagement attaquées en Tanzanie. Le pays essaie de combattre ces crimes liés à la sorcellerie et au trafic d’organes.Début mars en Tanzanie, un enfant de six ans atteint d’albinisme a été attaqué et amputé de sa main par ses agresseurs. Un mois plus tôt, en février, un bébé albinos de 18 mois, enlevé par des hommes armés a été retrouvé mort. Et on est toujours sans nouvelles d’une petite fille albinos enlevée dans les mêmes conditions à la fin 2014. Ces crimes sont-ils nombreux ? Il n’existe pas de chiffres fiables sur le nombre de personnes atteintes d’albinisme assassinées ou blessées en Tanzanie. Mais le phénomène est répandu dans ce pays d’Afrique de l’Est. L’ONU...
(AFP 11/03/15)
Plus de 40 personnes ont péri mercredi dans le centre de la Tanzanie dans la collision entre un bus et un camion tractant un conteneur, a annoncé la présidence tanzanienne. "Lors de la collision, un conteneur chargé sur le camion s'est écrasé sur le bus", coûtant la vie "à plus de 40 passagers à bord du bus tandis que de nombreux autres ont été blessés", selon un communiqué de la présidence. Le bus, parti de Mbeya (ouest) en direction de Dar es Salaam, à quelque 800 km à l'est, a percuté un camion venant en sens inverse, à hauteur de la localité de Changarawe (centre), à environ 550 km à l'ouest de la capitale économique. "C'est un grand deuil, c'est...
(20minutes 11/03/15)
En Tanzanie, les membres et organes des Albinos sont censés être détenteurs de pouvoirs magiques. White Shadow de Noaz Deshe suit le calvaire d'un gamin à la peau claire dont les bras et jambes convoités pourraient être vendus fort cher au marché noir. Une réalité en Tanzainie où, entre 2008 et 2010, deux cents assassinats liés à ces pratiques ont été commis. Un jeune acteur qui sait que quoi il parle Hamsi Bazili, qui incarne le héros, a lui aussi été persécuté parce qu'il est albinos. «Son histoire est proche de celle que nous racontons, explique le réalisateur. Il a déménagé en ville après avoir été abandonné par son père et s'est consacré corps et âme au tournage car le...
(Xinhua 11/03/15)
La Zambie et la Tanzanie ont accepté de construire un autre oléoduc qui sera utilisé pour transporter le pétrole brut raffiné entre les deux pays, a rapporté lundi le Times of Zambia. Actuellement, les deux pays utilisent le Tanzania Zambia Mafuta (TAZAMA) pour transporter le pétrole brut de Tanzanie à la raffinerie de pétrole Indeni en Zambie qui connaît actuellement des difficultés et doit être modernisée. Le ministre zambien des Mines, de l'Energie et du Développement hydraulique, Christopher Yaluma, a déclaré qu'une étude de faisabilité du projet sera bientôt menée qui comprendra des modalités telles que la structure des coûts et le calendrier de mise en place du projet. La décision, selon lui, a été prise lors d'une réunion organisée...
(AFP 10/03/15)
La police tanzanienne a annoncé mardi avoir arrêté sept suspects dans le cadre de son enquête sur l'agression d’un enfant albinos de six ans dont une main a été coupée à la machette le week-end dernier. Le petit garçon attaqué samedi soir, Baraka Cosmas, dormait avec sa mère dans le village de Kipenda, dans la région de Rukwa, dans le sud-ouest du pays, quand les assaillants ont surgi chez eux. "Nous avons déjà arrêté sept suspects dans le cadre de l’enquête. Les investigations se poursuivent", a indiqué mardi sur la télévision gouvernementale (TBC1) le chef–adjoint de la police régionale, Leons Rwegasira. L'enfant et sa mère sont actuellement hospitalisés. En Tanzanie, les albinos sont la cible de régulières attaques, victimes de...
(AFP 10/03/15)
Le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad Al Hussein, a appelé à lutter contre l'impunité après la hausse récente d'attaques "vicieuses" contre les albinos en Afrique de l'Est. Au cours des six derniers mois, au moins 15 albinos ont été enlevés, blessés, tués ou victimes d'une tentative d'enlèvement dans cette région d'Afrique, avec trois incidents au cours de la seule semaine dernière, a déploré un porte-parole de M. Zeid, Rupert Colville, lors d'un point presse. Selon l'ONU, la situation s'est détériorée en Tanzanie et au Malawi. "Ces attaques sont souvent extraordinairement vicieuses, les enfants étant plus particulièrement...
(Jeune Afrique 10/03/15)
L'opérateur de télécoms Vodafone a lancé le premier service de transfert de fonds frontalier entre la Tanzanie et le Kenya via la plateforme de paiement mobile M-Pesa. Les usagers de M-Pesa au Kenya et en Tanzanie peuvent désormais envoyer et recevoir des fonds des deux côtés de la frontière à travers cette plateforme de paiement mobile.
(AFP 09/03/15)
Des agresseurs ont attaqué un enfant albinos de six ans et lui ont coupé la main, dernier acte de violence en date contre les albinos de Tanzanie, a annoncé dimanche la police. Dans ce pays d'Afrique de l'Est, les albinos sont victimes de croyances attribuant des vertus magiques à des parties de leur corps utilisées par des sorciers et des guérisseurs. Selon ces superstitions, les organes d'albinos portent bonheur aux hommes politiques, aux pécheurs ou aux chercheurs de minerais. L'enfant, Baraka Cosmas, dormait avec sa mère dans le village de Kipenda, dans la région de Rukwa, dans le sud-ouest du pays, quand les assaillants ont surgi chez eux tard samedi soir, a raconté le chef de la police régionale, Jacob...
(Reuters 07/03/15)
Le mouvement de défense des albinos tanzaniens, persécutés et assassinés en raison de croyances ancestrales, a réclamé vendredi l'exécution des prisonniers condamnés pour ce genre de crimes. Depuis l'an 2000, estime la Société tanzanienne d'albinisme (TAS), 75 personnes atteintes de cette particularité génétique ont été tuées dans ce pays d'Afrique de l'Est à des fins de rites censés garantir succès en amour, en affaires ou dans la vie. Au total, 17 personnes ont été condamnées à mort pour ces crimes rituels, dont quatre jeudi. Mais la Tanzanie observe de fait depuis vingt ans un moratoire sur les exécutions. "Nous voulons que tous les condamnés pour meurtre de personnes atteintes d'albinisme soient pendus sans...
(Le Monde 06/03/15)
Les meurtres d’albinos soulèvent une préoccupation croissante en Tanzanie à l’approche des élections générales prévues en octobre. Jeudi 5 mars, le président Jakaya Kikwete a reçu une délégation de la Société tanzanienne des albinos (STA) en compagnie du procureur général et des ministres de l’intérieur et de la justice et a réaffirmé sa volonté de modifier la loi de 1928 concernant la médecine traditionnelle et la sorcellerie. En Tanzanie, où la sorcellerie est toujours largement pratiquée, les albinos sont au cœur de croyances qui prêtent à leurs membres et à leurs organes des vertus magiques. Ils porteraient chance et réussite dans les affaires et en politique. Le même jour, un tribunal du nord du pays a condamné à la peine...
(AFP 06/03/15)
Un tribunal du nord de la Tanzanie a condamné jeudi à la peine de mort quatre personnes reconnues coupables du meurtre d’une albinos, a-t-on appris vendredi de source judiciaire. "La Haute Cour de Mwanza (au bord du lac Victoria) a condamné les quatre personnes pour le meurtre d’une femme albinos en 2008", a confirmé à l’AFP une source au greffe du tribunal sous couvert d'anonymat. Ces condamnations interviennent quelques jours après que le président tanzanien, Jakaya Kikwete, a promis de tout mettre en oeuvre pour mettre fin à ces attaques. Selon l'ONU, plus de 70 albinos sont morts depuis 2000 en Tanzanie, victimes de croyances attribuant des vertus magiques à leurs organes, recherchés pour des rituels de sorcellerie et vendus...

Pages