Dimanche 23 Juillet 2017
(AFP 14/07/17)
La société Acacia Mining accepte, à titre intérimaire, de se conformer au nouveau taux de redevance imposé par la Tanzanie en attendant le règlement du différend fiscal qui l’oppose au gouvernement, a-t-elle annoncé vendredi dans un communiqué. Un rapport d’experts nationaux mandatés par le président tanzanien John Magufuli a conclu le mois dernier qu'Acacia Mining avait sous-évalué sa production pendant des années, s'exonérant ainsi de payer des milliards de dollars de redevances et impôts. Après avoir publiquement accusé Acacia Mining de "vol", M. Magufuli a fait réviser par l’Assemblée nationale les textes de loi régissant l'exploitation des ressources naturelles.
(Agence Ecofin 04/07/17)
Dimanche, le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 345 millions $ au profit de la Tanzanie pour l’extension du port de Dar es Salaam. Ce prêt est le deuxième accordé au pays de l’Afrique de l’Est pour l’extension de son port principal, cette année. En janvier dernier, la Tanzanie avait déjà reçu de la Banque, 305 millions $, dans ce cadre. En concurrence avec le port kényan de Mombasa, pour devenir le pôle le plus important pour les échanges commerciaux dans la sous-région, desservant les pays enclavés comme la Zambie, le Rwanda, le Malawi, le Burundi, l’Ouganda et la RD Congo, ce package de financements pourrait résoudre les problèmes d’encombrement que rencontre le port. Le...
(La Tribune 29/06/17)
Pour parer à toute éventuelle pénurie alimentaire, le gouvernement tanzanien a pris la décision d’interdire l’exportation des produits agricoles non transformés. Le pays qui veut se doter d’une vraie industrie agroalimentaire, mise sur la production et la consommation locale. Des sanctions sont prévues pour ceux qui ne respecteraient pas la mesure. En Tanzanie, l'exportation de produits non transformés est désormais interdite. Le gouvernement veut parer à toute éventuelle pénurie alimentaire. Si le pays n'est pas...
(Agence Ecofin 21/06/17)
(Agence Ecofin) - Le Bureau du représentant américain au commerce (USTR) a annoncé sur son site web, l'ouverture d'un réexamen extraordinaire des conditions d’éligibilité du Rwanda, de la Tanzanie et de l’Ouganda à l’Africa Growth and Opportunity Act (AGOA). Dans le cadre de cette procédure, l’institution indique qu’elle collaborera avec certaines agences américaines de commerce et précise qu’une audience publique sera organisée, le 13 juillet prochain, dans la capitale américaine, Washington. Cette révision intervient en réponse à la pétition soumise...
(Agence Ecofin 17/06/17)
Le Malawi et la Tanzanie ont signé un accord pour le développement d’une centrale hydroélectrique de 180 MW sur le fleuve Songwe, qui unit les deux pays. La construction de l’infrastructure entre dans le cadre du Programme de développement du bassin de Songwe (SRBDP) mené par les deux pays. L’initiative implique, outre la construction de la centrale, l’irrigation de 3 000 ha de terres arables dans chacun des pays ainsi que la maitrise du débit de l’eau dans les régions...
(AFP 12/06/17)
Une commission d'enquête tanzanienne a évalué lundi à 188 mille milliards de shillings tanzaniens (75 milliards d'euros) les pertes fiscales liées aux fraudes autour de l'exploitation minière depuis 1998, dont la non déclaration de revenus par des sociétés étrangères. Les conclusions du rapport, rédigé par des économistes et juristes tanzaniens et dont l'AFP a obtenu une copie, ont été approuvées dans leur intégralité par le président John Magufuli, qui avait lui-même demandé cette enquête. Le rapport attribue l'essentiel des pertes à des sociétés...
(Agence Ecofin 12/06/17)
Une commission d'enquête tanzanienne a évalué lundi à 188 mille milliards de shillings tanzaniens (75 milliards d'euros) les pertes fiscales liées aux fraudes autour de l'exploitation minière depuis 1998, dont la non déclaration de revenus par des sociétés étrangères. Les conclusions du rapport, rédigé par des économistes et juristes tanzaniens et dont l'AFP a obtenu une copie, ont été approuvées dans leur intégralité par le président John Magufuli, qui avait lui-même demandé cette enquête. Le rapport attribue l'essentiel des pertes à des sociétés...
(Agence Ecofin 07/06/17)
L’exécutif tanzanien a rétrocédé hier à la Banque de développement agricole (TADB), un prêt de 209,5 milliards de shillings (94 millions $) obtenu auprès de la Banque africaine de développement (BAD), rapporte the citizen. Ce montant devrait permettre à la Banque tanzanienne d’accroître le volume de ses prêts aux acteurs agricoles à travers la réduction de leurs taux d’intérêt (compris entre 8-12% actuellement) et d’étendre ses facilités à des prêts à moyen et long terme, contre ceux à court terme...
(Agence Ecofin 06/06/17)
En Tanzanie, la compagnie minière Acacia Mining envisage de mettre sa mine d’or de Bulyanhulu en régime de maintenance et entretien, alors que l’embargo du gouvernement sur les exportations lui pose des difficultés financières. La société indique qu’elle perd 15 millions $ chaque mois depuis l’interdiction imposée en mars dernier, ce qui l’oblige à établir des plans d’urgence au cas où une solution n’est pas trouvée avec l’Etat. Pour fermer la mine Bulyanhulu, Brad Gordon (photo), le DG de la...
(Agence Ecofin 01/06/17)
En Tanzanie, la compagnie minière Katoro Gold a commencé les premiers travaux de développement de son projet aurifère Imweru. « Nous sommes extrêmement satisfaits du démarrage rapide des travaux de développement du projet Imweru […]. Les équipes opérationnelles ont été déployées sur le site la semaine passée et le premier appareil de forage devrait arriver le 1er juin. La préparation du site étant déjà terminée, le forage commencera juste après l’arrivée de l’appareil de forage», a déclaré le président exécutif,...
(Agence Ecofin 30/05/17)
Le Premier ministre tanzanien, Kassim Majaliwa (photo), a instruit la Tanesco, la compagnie en charge de la fourniture électrique, à accélérer et à finaliser ses négociations avec Kamal Group. L’entreprise locale ambitionne d’investir 300 millions $ (environ 670 milliards de shillings tanzaniens) dans le secteur énergétique. Ce projet d’investissement connait, en effet, un retard à cause des négociations qui s’éternisent entre les deux entités. « Le gouvernement est très rigoureux en ce qui concerne son agenda d’industrialisation, et nous ne...
(Jeune Afrique 27/05/17)
La Tanzanie et l'Ouganda ont signé un accord cadre pour la construction d'un pipeline d'exportation de pétrole brut à 3,55 milliards de dollars, qui devrait rentrer en service dans trois ans, rapporte Reuters. L’accord-cadre pour la construction d’un pipeline, qui vient d’être signé entre la Tanzanie et l’Ouganda, définit notamment les incitations fiscales afférentes au projet, les échéances de mise en œuvre, et les dimensions de l’ouvrage, qui s’étendra sur 1 445 km pour un diamètre de 60,9 cm.
(Xinhua 22/05/17)
Le président tanzanien John Magufuli et son homologue ougandais Yoweri Museveni ont signé dimanche un accord pour commencer la construction du pipeline de pétrole brut de Hoima (Ouganda) vers le port de Tanga (Tanzanie). Selon un communiqué publié par la présidence de la Tanzanie, les deux dirigeants ont signé un communiqué acceptant de commencer la construction du projet de gazoduc de l'Afrique de l'Est (EACOP) de Hoima en Ouganda au port de Tanga en Tanzanie. "Les problèmes du pipeline Hoima...
(La Tribune 22/05/17)
La stabilité économique de l’Afrique de l’Est semble avoir convaincu Volvo Trucks de renforcer sa présence économique dans la région. La filiale camions du constructeur suédois vient en effet d’annoncer la mise en place d’une unité d’assemblage dans la ville kenyane de Mombasa. Une implantation qui rentre dans la cadre d’une association conclue entre la multinationale et NECST Motors, un concessionnaire kenyan qui prévoit également la mise en place de 20 ateliers dans la région. La filiale camions du constructeur...
(Agence Ecofin 19/05/17)
La compagnie minière Shanta Gold a conclu avec Sandvik Mining and Construction, un accord de financement de 2,1 millions d’euros pour acheter des équipements miniers dans le cadre de l’expansion souterraine de son projet aurifère New Luika, en Tanzanie. Lesdits équipements arriveront sur le site du projet à partir de mai 2017. Le financement sera remboursé trimestriellement, en deux tranches, la première à partir de juin 2017, et la seconde, d’octobre 2017. Le taux d’intérêt pour chaque tranche est de...
(Xinhua 09/05/17)
Un haut responsable du gouvernement tanzanien a rapporté lundi que le nombre de touristes étrangers visitant ce pays d'Afrique de l'Est avait augmenté de 12,9% en 2016. Ramo Makani, vice-ministre des Ressources naturelles et du Tourisme, a déclaré aux députés que cette progression faisait suite aux efforts pour renforcer les infrastructures du pays, les transports aériens et la diversification des produits touristiques. Le nombre de touristes qui ont visité la Tanzanie en 2016 s'est élevé à 1.284.279, contre 1.137.182 l'année précédente, a déclaré M. Makani. "Nous avons adopté des interventions clés pour améliorer notre secteur touristique.
(Agence Ecofin 03/05/17)
(Agence Ecofin) - En janvier dernier, le président directeur général du groupe télécoms indien Bharti Airtel, Sunil Bharti Mittal, avait révélé que des fusions et des cessions d’actions étaient envisagées dans certaines de ses filiales africaines peu rentables, pour améliorer leurs performances et réduire la dette du groupe. Selon deux sources internes à l’entreprise, que cite le journal indien The Economic Times, six filiales ont été identifiées par Bharti Airtel. Il s’agit du Rwanda, du Niger, du Congo, de la...
(APA 20/04/17)
Selon le dernier rapport ‘’Africa’s Pulse’’ de la Banque mondiale, publié, mercredi, la Côte d’Ivoire fait partie des 7 pays qui continuent de montrer une résilience économique et ayant affiché des taux de croissance annuels supérieurs à 5,4 % entre 2015 et 2017. L’Éthiopie, le Kenya, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Rwanda, le Sénégal et la Tanzanie qui, à en croire cette institution, '‘continuent de montrer une résilience économique, aidés en cela par la demande intérieure’’. La Banque mondiale...
(Agence Ecofin 18/04/17)
Les opérateurs télécoms Zantel, Smart, Tigo, Vodacom, TTCL, Airtel et Halotel ont été sanctionnés par l'Autorité de réglementation de la communication de Tanzanie (TCRA) pour non-respect des normes de qualité des services télécoms. Ils ont écopé d’une amende globale de 695 millions de shilling (313 064 dollars). Individuellement, Zantel a été puni d’un montant de 140 millions de Shilling ; Smart s’est vu frappé d’un montant de 120 millions de Shilling, même montant pour Tigo. Vodacom devra régler 115 millions...
(Afrique Expansion 14/04/17)
L'incertitude liée aux politiques gouvernementales et le ralentissement du secteur privé sont les raisons évoquées par la Banque mondiale pour expliquer la régression de la croissance tanzanienne de 30 points de base, à 6,9% en 2016 contre 7,2% l'année précédente. Si ce niveau d’activité reste encore soutenu par des investissements du gouvernement dans les grands projets, notamment le projet de chemin de fer Standard Gauge Railway, les incertitudes liées aux réformes lancées par le gouvernement du président John Magufuli (photo), surnommé «The Bulldozer»

Pages