Mardi 22 Août 2017

La Tanzanie renforce ses installations de dépistage contre Ebola

La Tanzanie renforce ses installations de dépistage contre Ebola
(Xinhua 31/05/17)

Les autorités tanzaniennes ont annoncé avoir acquis des matériels de dépistage, d'une valeur de 750.000 dollars, suite à déclaration d'une épidémie d'Ebola en République démocratique du Congo (RDC) voisine.

Ummy Mwalimu, ministre de la Santé de la nation de l'Afrique de l'Est, a affirmé lundi que les installations serviront à dépister la maladie aux points d'entrée du pays.

La mesure a été prise deux semaines après la déclaration par l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) d'une épidémie d'Ebola en RDC.

Il y a deux semaines, le gouvernement tanzanien a envoyé une équipe d'experts médicaux dans six régions frontalières afin d'améliorer les systèmes de détection et d'information contre un risque d'épidémie.

"Le gouvernement a obtenu des appareils pour le dépistage contre Ebola, y compris quatre machines de dépistage nouvelles et modernes à distribuer aux points d'entrée du pays", a confirmé Mme Mwalimu lors d'une conférence de presse dans la capitale commerciale Dar es-Salaam.

Elle a mentionné d'autres équipements comme des gants, des lunettes et des robes spéciales qui seront utilisées par des experts qui effectueront le dépistage aux points d'entrée, y compris les aéroports, les ports et les postes frontaliers afin de s'assurer que les personnes touchées n'entrent pas inaperçues dans le pays.

"Le gouvernement a également préparé des formulaires spéciales pour l'enregistrement des Congolais entrant dans le pays", a confirmé Mme Mwalimu.

La ministre a déclaré que le gouvernement continuerait de collaborer avec l'OMS pour surveiller et assurer que la maladie ne se propage pas dans le pays.

Selon les rapports de l'OMS, le risque d'une propagation de la maladie dans d'autres pays voisins, y compris la Tanzanie, était très minime parce que l'agence de la santé des Nations Unies, en collaboration avec le ministère de la Santé de la République démocratique du Congo, a mis en place des mesures de contrôle strictes pour éviter la propagation de l'épidemie.

Le 12 mai, l'OMS a déclaré une épidémie d'Ebola en RDC, où parmi neuf personnes soupçonnées d'avoir été infectées, trois sont décédées, un cas d'Ebola a été confirmé par des tests au laboratoire national dans la capitale Kinshasa, a expliqué le représentant de l'OMS au Congo, Allarangar Yokouide dans un communiqué.

Commentaires facebook