Jeudi 19 Octobre 2017

La Tanzanie récupère 26 millions de dollars dans les efforts de lutte contre la corruption

La Tanzanie récupère 26 millions de dollars dans les efforts de lutte contre la corruption
(Xinhua 10/06/17)

Le Premier ministre tanzanien Kassim Majaliwa a déclaré vendredi que l'organisme anti-corruption du pays a récupéré 26,9 millions de dollars suite aux efforts concertés pour lutter contre le cancer social.
M. Majaliwa a précisé que l'argent a été récupéré par le Bureau de la prévention et de la lutte contre la corruption (PCCB) au cours de l'exercice 2016/17 par le biais de ses enquêtes et opérations.
"Le montant récupéré est énorme comparativement à 3,5 millions de dollars récupérés en 2015/2016", a affirmé M. Majaliwa lors d'un atelier sur le chapitre tanzanien du Réseau des parlementaires africains sur la lutte contre la corruption (APNAC), dans la capitale Dodoma.
Il a souligné les différentes actions entreprises par le gouvernement dans la lutte contre la corruption.
Il a déclaré que le gouvernement a réussi à montrer à quel point il était sérieux et, par conséquent, la majorité des travailleurs observaient les principes de la bonne gouvernance et, en fin de compte, cela a réduit les tendances de la corruption.
"Parmi les stratégies prises par le gouvernement, on peut citer le renforcement de nos bureaux de PCCB à travers l'utilisation de machines électroniques qui ont joué un rôle important dans la réduction des failles de la corruption", a noté M. Majaliwa.
"Nous avons également créé un tribunal anti-corruption qui a joué un rôle important dans le maintien de la discipline dans le secteur public", a-t-il affirmé.
M. Majaliwa a appelé les députés à continuer de soutenir le gouvernement, en disant qu'il n'arrêterait jamais sa croisade contre la corruption dans le pays.
Angellah Kairuki, ministre d'État au bureau du président en charge de la gestion de la fonction publique et de la bonne gouvernance, a expliqué que le PCCB travaillait avec d'autres institutions pour lancer un programme sur la corruption dans les écoles primaires et secondaires afin d'instaurer l'idée de la bonne gouvernance à un niveau très précoce.

Commentaires facebook