Mardi 24 Octobre 2017

Tanzanie : touchant 4 fois moins que son prédécesseur, le président Magufuli dévoile son salaire

Tanzanie : touchant 4 fois moins que son prédécesseur, le président Magufuli dévoile son salaire
(La Tribune 05/10/17)
John Magufuli, président de la Tanzanie

Depuis l’accession au pouvoir de John Magufuli, la Tanzanie vibre au rythme d’une profonde réforme dans la gestion de la chose publique. En imposant une coupe sur la paie de la fonction publique, le locataire de la State House de Dar es-Salam y avait soumis son salaire de président dont il a révélé le montant à la télévision mardi : 4 000 dollars par mois, soit quatre fois moins que son prédécesseur.

« Mon salaire est de neuf millions de shillings tanzaniens (environ 4 000 dollars). Je n'ai pas augmenté mon salaire et je ne l'augmenterai pas, parce que mon obligation est de servir les Tanzaniens d'abord. Les citoyens sont fatigués du vol d'argent », a déclaré John Magufuli lors d'une sortie médiatique mardi 3 octobre devant des responsables gouvernementaux et retransmise à la télévision nationale.

¼ du salaire de Kikwete

L'info fait la Une en Tanzanie et dans les sous-régions Est et Australe du Continent. Et pour cause, le salaire de l'actuel président tanzanien est quatre fois moins élevé que son prédécesseur Jakaya Kikwete. Ce dernier a dirigé pays pendant près de 10 ans et était connu comme l'un des présidents africains au salaire élevé avec, selon les estimations réalisées en juillet 2015 du journal kenyan Africa Review, 192 000 dollars par an, soit un peu plus de 15 000 dollars par mois.

Rappelant que son objectif d'assainir la gestion de la chose publique en passant notamment par la réduction des dépenses de l'Etat et la lutte contre la corruption, le locataire de la State House de Dar es Salam a lancé une pique à ses détracteurs :

« Certains membres du conseil d'administration des organismes publics avaient l'habitude de se rendre à Dubaï pour tenir leurs réunions, afin de pouvoir se payer d'importantes indemnités journalières. Ils n'aiment certainement pas ce que mon gouvernement fait actuellement »

Lire la suite sur: http://afrique.latribune.fr/politique/2017-10-04/tanzanie-touchant-4-foi...

Commentaires facebook