Jeudi 19 Octobre 2017

Tanzanie : l’Etat va forcer les entreprises énergétiques à renégocier avec lui leurs contrats

Tanzanie : l’Etat va forcer les entreprises énergétiques à renégocier avec lui leurs contrats
(Agence Ecofin 01/07/17)

Jeudi, le gouvernement tanzanien a soumis trois projets de lois au parlement qui oblige les compagnies pétrolières et gazières présentes dans le pays à renégocier leurs contrats.

C’est, comme le souligne Reuters, la dernière d’une série de manœuvres gouvernementales visant à tirer un meilleur parti de l’exploitation des ressources dont regorge le pays.

Un état de choses qui a alarmé les investisseurs qui craignent de nouvelles politiques fiscales désavantageuses. De son côté, le président tanzanien, John Magufuli (photo), a affirmé, il y a peu, que les réformes en cours permettront d’instaurer plus de transparence et de meilleurs revenus pour les caisses publiques.

Il a, par ailleurs, révélé que plusieurs compagnies présentes dans le pays ne s’acquittent pas normalement de leurs taxes et que d’autres ne s’exécutent quasiment pas.

Les trois projets de lois permettront entre autres au gouvernement de modifier les lois existantes, de renégocier ou de dissoudre certains contrats. Ils prendront également en compte le secteur minier.

Dodoma a notamment en ligne de mire, le projet d’installation de l’usine de liquéfaction de gaz naturel de Lindi dont la renégociation des termes offrira la possibilité à la société d’Etat du pétrole (TPDC) d’acquérir des parts plus importantes.

Le projet dont les autres parties prenantes sont Shell, Exxon Mobil, Statoil et Ophir Energy, nécessite un investissement d’environ 30 milliards de dollars et devrait avoir une durée de vie économique de 40 ans.

Olivier de Souza

Commentaires facebook