Vendredi 15 Décembre 2017

Tanzanie : la Banque mondiale apportera 345 millions $ à l'extension du port de Dar es Salaam

Tanzanie : la Banque mondiale apportera 345 millions $ à l'extension du port de Dar es Salaam
(Agence Ecofin 04/07/17)
Le port de Dar es Salaam.

Dimanche, le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé un prêt de 345 millions $ au profit de la Tanzanie pour l’extension du port de Dar es Salaam.

Ce prêt est le deuxième accordé au pays de l’Afrique de l’Est pour l’extension de son port principal, cette année. En janvier dernier, la Tanzanie avait déjà reçu de la Banque, 305 millions $, dans ce cadre.

En concurrence avec le port kényan de Mombasa, pour devenir le pôle le plus important pour les échanges commerciaux dans la sous-région, desservant les pays enclavés comme la Zambie, le Rwanda, le Malawi, le Burundi, l’Ouganda et la RD Congo, ce package de financements pourrait résoudre les problèmes d’encombrement que rencontre le port.

Le fret qui transite par le port de Dar es Salaam augmente de 9% chaque année, passant de 10,4 millions de tonnes en 2011 à 13,8 millions l’an dernier. Mais, les problèmes de gestion optimale des cargaisons restent un souci majeur pour les autorités tanzaniennes qui prévoient un relèvement de la capacité du port à 28 millions de tonnes, d’ici 2020.

Dans un rapport de 2014, l’institution financière avait déclaré que les problèmes d’inefficacité du port coûtaient à la Tanzanie et ses voisins près de 2,6 milliards $ par an. Le projet fortement soutenu par la Banque mondiale devrait donc permettre l’amélioration de la productivité globale et la réduction du temps d'attente qui pourrait passer de 80 heures à 30 heures.

« Le projet constitue le début d’un processus visant à augmenter progressivement la capacité du port de Dar es Salaam et renforcer son rôle économique dans la région », a déclaré Richard Martin Humphreys, économiste principal chargé des transports au sein de la Banque mondiale.

Le mois dernier, le pays a également signé un contrat de 154 millions de dollars avec la China Harbour Engineering Company (CHEC) pour construire un terminal roll-on, roll-off (ro-ro) en guise d’approfondir et de renforcer sept postes d’amarrage du port.

Fiacre E. Kakpo

Commentaires facebook