Lundi 18 Décembre 2017

Tanzanie: dissolution du Conseil des sports, accusé de corruption

Tanzanie: dissolution du Conseil des sports, accusé de corruption
(AFP 10/07/17)
Le ministre de l'Information, de la Culture et des Sports, Harrison Mwakyembe.

Le gouvernement tanzanien a dissous lundi le Conseil national des sports, l'organe de supervision de toutes les activités sportives dans le pays, l'accusant notamment de corruption, a-t-on appris de source officielle.

Le Conseil national des sports de Tanzanie est un organe public chargé de la coordination, du contrôle et de la supervision des activités des différentes fédérations et associations sportives reconnues dans le pays. Le président et ses membres sont nommés par le ministre ayant les sports dans ses attributions.

Lors d'une conférence de presse lundi à Dar es Salaam, le ministre de l'Information, de la Culture et des Sports, Harrison Mwakyembe, a expliqué que le Conseil sortant était miné par "la corruption, le favoritisme, le laisser-aller et l'irresponsabilité" et que cela entravait le développement du sport dans le pays.

Il a par ailleurs affirmé que les élections des organes de certaines fédérations étaient entachées de corruption, de conflits et de népotisme.

Le ministre a par ailleurs relevé que certaines personnes occupaient plus d'un poste de responsabilité au sein d'une même association sportive sans que le Conseil prenne les mesures nécessaires pour corriger ces irrégularités.

"J'ai donc décidé de mettre fin au mandat du président et de tous les membres du Conseil. Il nous faut de nouvelles stratégies et du sang nouveau", a indiqué Mwakyembe.

Cette dissolution du Conseil national des sports intervient alors que le président et le secrétaire général de la Fédération tanzanienne de football, Jamil Malinzi et Celestine Mwesigwa, sont écroués depuis fin juin pour des malversations présumées.

Pour leur part, le président et le vice-président de Simba, l'un des plus anciens et des meilleurs clubs de football du pays, sont poursuivis pour blanchiment d'argent.

Commentaires facebook