Mercredi 18 Octobre 2017

Tanzanie : des responsables et écologistes saluent l'interdiction du commerce de l'ivoire en Chine

Tanzanie : des responsables et écologistes saluent l'interdiction du commerce de l'ivoire en Chine
(Xinhua 10/01/17)

DAR ES SALAAM, (Xinhua) -- La Tanzanie s'est félicitée de la plus récente décision de la Chine d'interdire le commerce et les activités de transformation de l'ivoire, affirmant que ce geste marque une étape historique dans les efforts pour sauver les mammifères géants du braconnage.

"J'aimerais féliciter le gouvernement chinois. Ceci est un grand pas vers la protection des éléphants. Avec la décision d'interdiction, le prix de l'ivoire diminuerait et rendrait l'entreprise moins lucrative", a expliqué le ministre des Ressources naturelles et du Tourisme, Jumanne MaghembeM. Maghembe.

La Chine a annoncé le 30 décembre qu'elle arrêtera progressivement le traitement et la vente d'ivoires à des fins commerciales d'ici fin 2017.

Le braconnage a attiré beaucoup de gens parce qu'ils sont bien payés pour trouver des trophées, une situation qui augmente le braconnage des éléphants, a expliqué le ministre à Xinhua dans une interview téléphonique.

Le ministre a également réitéré la position de la Tanzanie dans la protection des éléphants, ajoutant que d'autres pays devraient imiter la décision de la Chine.

Les défenseurs de la faune de la Tanzanie se félicitent également de la décision de la Chine d'interdire le commerce de l'ivoire, affirmant que cette initiative est cruciale pour relancer les initiatives de protection de la faune en Tanzanie et en Afrique.

Le pasteur Clement Matwiga, directeur de Rafiki Wildlife Foundation, a affirmé que la Chine a montré sans aucun doute qu'elle est une véritable amie pour aider à régler les problèmes africains, y compris le braconnage des mammifères géants.

"J'aimerais également féliciter le gouvernement tanzanien d'être à l'avant-garde de la lutte contre le braconnage des éléphants, et j'aimerais profiter de cette occasion pour exprimer nos sincères remerciements au gouvernement chinois pour avoir annoncé l'interdiction du commerce de l'ivoire", a déclaré M. Matwiga.

"Cela montre à quel point la Chine est déterminée à protéger la faune africaine, ils démontrent encore une fois que les Chinois sont nos vrais amis", a-t-il noté.

Shubert Mwarabu, coordinateur de la campagne OKOA Tembo wa Tanzania ou Rescue Tanzania Elephant, a déclaré que l'interdiction de la Chine sur le commerce de l'ivoire est une étape importante dans la protection des générations d'éléphants en Tanzanie.

"La fermeture du marché va assurer une sécurité à long terme pour nos éléphants. C'est probablement la mesure la plus importante qui pourrait être prise pour réduire le braconnage des éléphants", a-t-il souligné.

La demande d'ivoire dans les pays asiatiques est souvent blâmée pour l'augmentation des fréquentations et des meurtres d'éléphants en Tanzanie.

Un recensement gouvernemental de 2015 en Tanzanie a révélé que 60% des éléphants avaient été perdus pendant une période de cinq ans.

La population d'éléphants en Tanzanie est l'une des plus importantes d'Afrique. Mais selon les données publiées par le gouvernement en juin 2015, entre 2009 et 2014, la population est passée de 109.051 à 43.521.

Commentaires facebook