Mardi 24 Avril 2018

Tanzanie: Airtel et l’Etat entament des discussions sur la réelle propriété de l’opérateur

Tanzanie: Airtel et l’Etat entament des discussions sur la réelle propriété de l’opérateur
(Agence Ecofin 15/03/18)

L’opérateur de téléphonie mobile Airtel et le gouvernement tanzanien ont entamé des discussions pour résoudre la question sur le réel propriétaire de la société télécoms. La rencontre a été organisée, le 12 mars 2018, à l’initiative du groupe télécoms indien, Bharti Airtel.

Au cours des échanges qui ont réuni Palamagamba Kabud, le ministre de la Constitution et des questions juridiques, représentant le gouvernement tanzanien, et Mukesh Bhavnani, le directeur du département juridique d’Airtel, chaque partie a, une fois de plus, fait valoir ses convictions. Il a finalement été convenu de poursuivre les échanges afin de trouver une solution de sortie définitive de cette crise qui bloque l’introduction d’une partie de l’opérateur télécoms sur la bourse locale.

Le gouvernement tanzanien et Airtel se disputent ouvertement la propriété de la société télécoms, depuis le 20 décembre 2017. C’est l’Etat qui a engagé les hostilités. Sur les ondes de la télévision publique, le président de la République, John Magufuli, avait clamé qu’Airtel appartient à l’Etat via la Tanzania Telecommunications Company Limited (TTCL). Le chef de l’Etat se référait alors aux conclusions d’un rapport d’enquête sur les procédures réglementaires qui ont entouré la prise de contrôle d’Airtel par Bharti Airtel. Au regard de ces conclusions, le ministre des Finances, Philip Mpango, avait d’ailleurs déclaré que le « pays a été escroqué ».

Pour Airtel, ces déclarations sont erronées, car l’acquisition par Bharti Airtel de « 60% de l’opérateur mobile en juin 2010 s’est faite en conformité avec les règles et après toutes les approbations du gouvernement de Tanzanie ».

Commentaires facebook