Vendredi 18 Août 2017

Ministre tanzanien: le Maroc va apporter une contribution ''qualitative'' à l'action de l'UA

Ministre tanzanien: le Maroc va apporter une contribution ''qualitative'' à l'action de l'UA
(MAP 03/07/17)
Le ministre tanzanien des Affaires étrangères, Augustine Philip, et son homologue marocain, Nasser Bourita.

Le ministre tanzanien des Affaires étrangères, Augustine Philip Mahiga, a déclaré, dimanche 2 juillet à Addis-Abeba, que le Maroc apportera une contribution "qualitative" à l’action et au travail de l’Union africaine (UA).

Le retour du Maroc à l’UA est de nature à donner "un élan qualitatif" à l’organisation panafricaine et l’expérience confirmée du Maroc va contribuer, à n’en point douter, à "l’amélioration de l’action et du travail de cette organisation, notamment en matière de promotion de la paix sur le continent", a déclaré Augustine Philip Mahiga à la presse, à l’issue de ses entretiens avec le ministre marocain des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Nasser Bourita, en marge du 29e Sommet de l’UA qui ouvrira ses travaux lundi 3 juillet dans la capitale éthiopienne.

Il a, par ailleurs, rappelé la contribution des forces marocaines à la défense de l’intégrité territoriale des pays africains, citant à titre d’exemple l’intervention, durant les années 60, des troupes marocaines dans la République du Congo, ex-Zaïre.

"Le Maroc a depuis longtemps prêté aide aux pays africains en matière de paix. Dans les années 60, les troupes marocaines avaient combattu avec bravoure et héroïsme pour l’intégrité territoriale du Congo", s’est-il réjoui, mettant en valeur "la réputation" des troupes marocaines dans les opérations de paix et de sécurité de l’ONU, et qui ont consenti des sacrifices "exceptionnels".

Revenant sur ses entretiens avec M. Bourita, le chef de la diplomatie tanzanienne a fait savoir que ceux-ci avaient porté sur la manière de faire bénéficier le continent africain du retour du Maroc et sur les moyens d'utiliser cette opportunité "pour créer une bonne entente sur la question du Sahara".

Lors de cette entrevue, les deux parties ont discuté des derniers développements de la question du Sahara marocain et du processus en cours au niveau des Nations unies pour un règlement définitif de ce différend monté de toute pièce par l’Algérie et son protégé le Polisario.

Commentaires facebook