Mercredi 21 Février 2018

La Tanzanie se retire du "cadre d'action global pour les réfugiés"

La Tanzanie se retire du "cadre d'action global pour les réfugiés"
(AFP 10/02/18)
Le président tanzanien John Magufuli.

Le président tanzanien John Magufuli a annoncé vendredi le retrait de son pays du "cadre d’action global pour les réfugiés", qui prévoit des solutions durables pour les réfugiés, dont l’intégration au sein des communautés d’accueil.

"La Tanzanie a décidé de se retirer pour des raisons de sécurité et de manque de fonds", a indiqué la présidence dans un communiqué publié tard dans la soirée.

Le président Magufuli a annoncé cette décision à l’occasion vendredi de la cérémonie des vœux aux chefs de missions diplomatiques en poste à Dar es Salaam.

En janvier, la Tanzanie avait informé le Haut-Commissariat de l’ONU aux Réfugiés (HCR) qu’elle arrêtait d’octroyer la nationalité à certains réfugiés burundais et qu’elle allait décourager de nouvelles demandes d’asile.

La Tanzanie a longtemps été considérée comme une terre d’asile pour les réfugiés en provenance notamment du Burundi et de la RDCongo.

Selon le quotidien gouvernemental tanzanien, Daily News, M. Magufuli reproche à la communauté internationale de ne pas avoir débloqué les fonds promis pour aider la Tanzanie à assurer l’intégration des réfugiés.

Selon le HCR, l’approche du "cadre d'action global pour les réfugiés" repose sur l’idée que les réfugiés doivent être inclus d'entrée dans les communautés qui les accueillent.

Lorsque les réfugiés ont accès à l'éducation et ont le droit de travailler légalement, ils peuvent développer leurs compétences et être plus autonomes, contribuant ainsi à l'économie locale.

Commentaires facebook