Mardi 24 Octobre 2017

La Tanzanie exhorte les partenaires de la CAE à contrôler les produits médicaux contrefaits

La Tanzanie exhorte les partenaires de la CAE à contrôler les produits médicaux contrefaits
(Xinhua 09/10/17)
Mpoki Ulisubisya, secrétaire permanent au ministère de la Santé, du Développement communautaire.

Le gouvernement de la Tanzanie a exhorté les États membres de la Communauté de l'Afrique de l'Est (CAE) à contrôler la fabrication et la contrebande de produits médicaux contrefaits, a annoncé le service de l'Information du gouverement dans un communiqué publié dimanche.

Mpoki Ulisubisya, secrétaire permanent au ministère de la Santé, du Développement communautaire, du Genre, des Personnes âgées et des Enfants, a exhorté les États membres de la CAE à adopter des lois harmonisées dans la région pour permettre le contrôle transfrontalier des produits médicaux contrefaits, car les auteurs ne distinguent pas les frontières.

"Des efforts concertés sont nécessaires pour freiner la fabrication clandestine et la contrebande de produits médicaux falsifiés qui finissent par arriver dans la main des utilisateurs", a déclaré M. Ulisubisya.

Il a noté que si les produits médicaux non conformes et contrefaits se trouvaient sur le marché régional, les gens pourraient en être victimes et risqueraient de se retrouver à l'hôpital avec des problèmes de santé dévastateurs.

M. Ulisubisya a déclaré à la 10ème réunion du Comité directeur du programme d'harmonisation de la réglementation médicale de la CAE à Dar es-Salaam, que des efforts collectifs étaient nécessaires pour que la région soit exempte de produits médicaux inférieurs aux normes et contrefaits.

Il a déclaré que les États membres de la CAE, à saoivr la Tanzanie, le Kenya, l'Ouganda, le Rwanda, le Burundi et le Sud-Soudan, ont fixé un objectif pour qu'à la fin de cette année, tous les médicaments et équipements médicaux entrant dans un Etat membre doivent être de la même qualité suivant les règlements convenus par la région.

M. Ulisubisya a ajouté que le programme d'harmonisation des médicaments CAE en cours d'examen, qui a débuté en 2012, a enregistré de bons résultats, car il a réussi à mettre en place des systèmes d'harmonisation, en établissant des lignes directrices et des procédures.

Commentaires facebook