Vendredi 20 Octobre 2017

Dangote Cement bénéficie des bonnes grâces du gouvernement tanzanien

Dangote Cement bénéficie des bonnes grâces du gouvernement tanzanien
(Agence Ecofin 16/03/17)

Le géant du ciment Dangote Cement obtiendrait-il un «traitement de faveur» de la part du gouvernement tanzanien ? C’est l’inquiétude qu’a soulevée la compagnie Intra Energy, obligée de céder une partie de sa zone de charbon détenue dans le champ houiller Ngaka, au sud du pays, à la filiale locale de la société nigériane.

En effet, suite à un ultimatum de 7 jours posé par le président John Magufuli (photo), les autorités tanzaniennes ont accordé à Ngaka, un permis d’exploitation de charbon, couvrant une zone de 9,98 km2, à la filiale locale de Dangote Cement. Seul hic, les 9,98 km2 font partie d’une zone de 840 km2 détenue par Tancoal Energy, une filiale d’Intra Energy.

L’octroi du permis intervient, apprend-on, dans le cadre d’un plan visant à réduire les coûts de production à la cimenterie de Mtwara (qui fonctionne sur des générateurs diesel coûteux) et d’atténuer les perturbations occasionnées par les pénuries d’énergie.

Si aucun litige ne devrait en principe naître autour de cette affaire, Intra Energy ayant déclaré qu’elle collaborera avec les autorités pour la cession de la zone, il faut souligner que ce n’est pas la seule société «victime» du «traitement spécial» soulevé.

Le président Magufuli a également ordonné à la Tanzanian Petrolum Development Corp de fournir du gaz naturel à Dangote Cement avec effet immédiat, alors que les deux sociétés avaient un désaccord de prix.

Ce «traitement spécial» en faveur de Dangote Cement, se justifie sans doute par le poids du géant nigérian et l’importance de son objectif pour la Tanzanie. Il veut, en effet, doubler la production annuelle de ciment du pays à 6 millions de tonnes.

Dangote Cement est le plus grand producteur de ciment en Afrique avec une capacité annuelle de 43,6 millions de tonnes.

Louis-Nino Kansoun

Commentaires facebook