Vendredi 20 Avril 2018

Dans le monde

(AFP)

L'organisation basque ETA a pour la première fois vendredi demandé "pardon" à ses victimes, préambule à la dissolution unilatérale du groupe séparatiste, l'un des plus anciens à mener une lutte armée en Europe.

"Nous sommes conscients d'avoir provoqué durant cette longue période de lutte armée beaucoup de douleur et des dommages irréparables", écrit l'ETA (Euskadi Ta Askatasuna ou Patrie et Liberté en français) dans un communiqué historique pour l'Espagne.

(AFP)

Après les pierres et les cocktails Molotov, les Palestiniens protestant massivement dans la bande de Gaza ont trouvé avec les cerfs-volants un nouveau moyen de fortune pour tenter d'atteindre les soldats israéliens de l'autre côté de l'hermétique frontière.

Sous un olivier, à quelques centaines de mètres de la barrière de sécurité lourdement gardée par les soldats israéliens, des adolescents gazaouis s'affairent autour de papiers de couleur et de bouteilles en plastique vides.

(AFP)

De retour vendredi de Floride où il a rencontré Donald Trump, le Premier ministre japonais peut se féliciter de modestes avancées diplomatiques mais en revanche, il n'a pas échappé aux foudres du président américain sur la délicate question commerciale.

(AFP)

Un influent imam salafiste marseillais, accusé par le ministre de l'Intérieur de prêches haineux et extrémistes, a été expulsé vendredi matin vers son pays, l'Algérie.

L'arrêté d'expulsion d'El Hadi Doudi, placé en centre de rétention administrative mardi, a été exécuté vendredi, au lendemain du rejet d'un recours qu'il avait déposé devant la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH).

(AFP)

La directrice générale du FMI, Christine Lagarde, a annoncé jeudi la conclusion "positive" d'un accord avec les autorités du Congo Brazzaville sur un programme pour relancer l'économie du pays, mais qui sera soumis à des "exigences de gouvernance" pour rompre avec "les pratiques du passé".

(AFP)

Raul Castro vient de céder la présidence de Cuba à Miguel Diaz-Canel, mais le révolutionnaire de 86 ans et son héritier de 58 ans veilleront à ce que l'héritage castriste survive à cette transition, même si des réformes sont aussi urgentes qu'indispensables.

La sortie de Raul Castro, de grande portée symbolique puisqu'elle vient tourner la page de six décennies de pouvoir de la fratrie Castro, n'annonce pas de grands bouleversement sur l'île, du moins à court terme.

(AFP)

Au pouvoir au Paraguay quasiment sans relâche depuis 1947, le parti conservateur Colorado semble s'acheminer dimanche vers une nouvelle victoire, son candidat Mario Abdo Benitez étant le grand favori du scrutin présidentiel malgré les liens de son père avec la dictature (1954-1989).

Dans ce pays - un des plus pauvres d'Amérique latine - gangrené par la corruption et le trafic de drogue, 4,2 millions d'électeurs sont appelés à élire leur nouveau président lors d'un vote à un tour et renouveler leur Parlement pour cinq ans.

(AFP)

L'organisation clandestine basque ETA a reconnu le "mal" qu'elle a causé pendant sa lutte armée pour l'indépendance du Pays basque et demandé pardon aux victimes, dans un communiqué publié vendredi par le journal basque Gara.

L'ETA affirme cependant qu'elle n'est pas seule responsable des souffrances au Pays basque espagnol. "La souffrance existait avant la naissance de l'ETA et a continué après qu'elle a cessé la lutte armée", affirme le texte que publie Gara, son canal habituel de communcation.

(AFP)

Un célèbre chanteur pakistanais a été accusé par une actrice renommée de harcèlement sexuel, déclenchant un scandale relevant de la campagne #Metoo, qui n'avait fait que peu de vagues jusqu'ici au très conservateur Pakistan.

(AFP)

Au moins un manifestant et un policier ont été tués dans la nuit de jeudi à vendredi lors de heurts à Managua et sa banlieue durant des manifestations contre une réforme des retraites, a annoncé la police.

Des manifestants ont évoqué la mort d'une troisième personne.

Les manifestations d'opposants comme de partisans de cette réforme, augmentant les contributions des employeurs comme des salariés et réduisant de 5% le montant des retraites, se déroulaient pour la deuxième journée consécutive dans la capitale.

(AFP)

Après 88 années d'une vie dans les montagnes du sud du Mexique, Maria Guadalupe Castro a choisi de quitter la seule maison qu'elle ait jamais connue.

Tous les habitants du village ont fait comme elle après des attaques répétées de la Familia Michoacana, un groupe criminel opérant dans cette région de l'Etat du Guerrero, l'un des plus violents du Mexique.

(AFP)

L'aéroport de Katmandou était fermé vendredi après la sortie de piste d'un avion malaisien qui s'est embourbé avec 139 personnes à bord, ont annoncé les autorités.

Personne n'a été blessé dans l'incident survenu jeudi soir.

Mais les vols à destination de la capitale népalaise étaient détournés alors que les autorités tentaient de libérer le Boeing 737 de la compagnie malaisienne Malindo Airlines coincé dans la boue.

(AFP)

En Allemagne, pour un enfant sur cinq, le "pays où il fait bon vivre" vanté par la chancelière Angela Merkel pendant sa campagne électorale est une illusion. Il grandit dans la pauvreté, avec peu de chance d'en sortir.

Il est 15 heures passées, les enfants commencent à disposer sur la table des assiettes de tomates cerises et de concombres coupés avec soin. Comme presque tous les après-midis en semaine, ils vont partager un repas qu'ils ont cuisiné dans un centre social de Lichtenberg, dans l'est de Berlin.

(AFP)

Un imam salafiste de Marseille connu pour ses prêches radicaux a été expulsé vers l'Algérie vendredi matin, a appris l'AFP auprès du ministère de l'Intérieur.

L'imam El Hadi Doudi s'était vu notifier mardi un arrêté d'expulsion, pris par le ministère de l'Intérieur en raison de la teneur de ses prêches. Mais l'application de cette expulsion avait été suspendue par la Cour européenne des droits de l'Homme (CEDH), qui a finalement dans un second temps donné son feu vert jeudi.

(AFP)

Un ancien chef de guerre libérien, immigré aux Etats-Unis après avoir caché son passé meurtrier, a été condamné jeudi à 30 ans de prison à Philadelphie, un jugement inédit lié à la guerre civile dans ce pays d'Afrique de l'Ouest de 1989 à 2003.

Surnommé "Jungle Jabbah", Mohammed Jabateh, 51 ans, père de famille et chef d'entreprise à Philadelphie (Pennsylvanie, est), a été reconnu coupable après un procès en octobre d'avoir menti aux autorités américaines dans le cadre de sa demande d'asile en 1998, puis pour sa demande de résidence permanente.

(AFP)

Transports en commun interrompus, habitants évacués, ministères fermés: le centre de Berlin doit vivre un vendredi chaotique pour permettre le désamorçage d'une bombe britannique de 500 kilos datant de la Deuxième guerre mondiale.

Trouvé par des ouvriers sur un chantier au cœur de la capitale allemande, l'engin est qualifié de "sûr" par la police. Les autorités ont néanmoins décidé d'une évacuation de "tous les bâtiments dans un périmètre de 800 mètres" autour du lieu de la découverte dès 09H00 du matin (07H00 GMT).

(AFP)

Donald Trump présente une "menace significative pour l'Etat de droit", a estimé jeudi l'ancien directeur du FBI James Comey, qui a laissé entendre que les élus du parti républicain se rendaient complice de ses agissements.

Pour l'ex-responsable de la police fédérale, limogé le 9 mai 2017, l'Etat de droit n'est "pas encore en danger, parce qu'il est solide et résistant, mais il réclame une attention de tous les instants", a-t-il expliqué lors de l'enregistrement, en public, du podcast "The New Yorker Radio Hour", produit par la radio publique WNYC et le magazine The New Yorker.

(AFP)

Des milliers d'Arabes israéliens ont manifesté jeudi dans le nord d'Israël pour exprimer leur colère à l'occasion du 70e anniversaire de la création de l'Etat hébreu.

"Votre jour d'indépendance est notre jour de Nakba" (catastrophe, en arabe), ont scandé les manifestants regroupés à Atlit, à environ 12 km au sud de Haifa.

Selon les Palestiniens, les 174 habitants de ce village ont été chassés par Israël lors de la guerre qui a accompagné sa création en 1948.

Une ville israélienne porte aujourd'hui le même nom.

(AFP)

La présidence syrienne a annoncé jeudi avoir rendu la Légion d'honneur attribuée par la France en 2001 au président Bachar al-Assad qui ne portera pas une décoration remise par "l'esclave" des Etats-Unis.

L'entourage du président français Emmanuel Macron avait indiqué lundi que la France avait engagé une procédure de retrait de la Légion d'honneur au président Assad, deux jours après la participation de Paris à des frappes contre des sites du régime syrien.

(AFP)

Une enquête a été ouverte jeudi pour établir les circonstances du suicide présumé en prison d'un entrepreneur de génie surnommé par la presse l'"Elon Musk russe", que son avocate soupçonne d'avoir été torturé et tué.

"Il y a des raisons de croire qu'il ne s'agit pas d'un suicide", a déclaré à l'AFP Larissa von Arev, l'avocate de l'homme d'affaires et informaticien Valeri Pchenitchnyï, loué par les médias pour ses idées ambitieuses et novatrices à l'exemple de celles du médiatique milliardaire américain.

(AFP)

Le jihadiste français Mehdi Nemmouche, accusé d'avoir tué quatre personnes en 2014 au Musée juif de Bruxelles, comparaîtra devant la cour d'assises de la capitale belge fin 2018 ou début 2019 avec un complice présumé, Nacer Bendrer.

La justice belge a décidé jeudi que ces deux hommes répondraient dans le box du même chef "d'assassinat terroriste".

(AFP)

Le Pentagone s'est officiellement lancé dans la course hypersonique en chargeant le groupe de défense américain Lockheed Martin de développer le premier missile américain capable de voler à une vitesse cinq fois supérieure à celle du son.

Le Pentagone a annoncé mercredi soir qu'il accordait à Lockheed Martin un contrat d'un montant pouvant aller jusqu'à 928 millions de dollars sur une durée indéterminée pour la conception, le développement, les tests d'un missile air-sol hypersonique.

(AFP)

Quelques milliers de personnes ont manifesté jeudi à Erevan contre l'ex-président arménien Serge Sarkissian, devenu Premier ministre aux pouvoirs renforcés, pour la septième journée consécutive de protestation.

Descendus dans la rue à l'appel du député et leader de l'opposition Nikol Pachinian, les protestataires s'étaient rassemblés près du siège du gouvernement où le nouveau cabinet de ministres se réunissait pour la première fois. Certains brandissaient des portraits de Serge Sarkissian sur lesquels était écrit "Dictateur!".

(AFP)

Une ballerine vedette du théâtre russe du Bolchoï s'est vu refuser l'octroi d'un visa américain, la privant d'un gala auquel elle devait participer à New York, ont rapporté jeudi les agences russes, sur fond de réduction drastique du personnel diplomatique.

Olga Smirnova, ainsi qu'un autre danseur du Bolchoï, Jacopo Tissi, devaient se produire lundi au centre Lincoln de New York mais se sont vu refuser leur visa de travail par le Département américain de l'immigration, a indiqué une organisatrice du gala à l'agence publique russe Ria Novosti.

(AFP)

Ils savent que, contrairement aux frères Castro, il n'a pas fait la révolution, et certains ne le connaissent même pas, mais cela n'empêche pas les Cubains d'accueillir leur nouveau président, Miguel Diaz-Canel, avec l'espoir qu'il accélère les réformes sur l'île.

"Nous espérons plus de changements. Le pouvoir passe à une personne beaucoup plus jeune, avec de nouvelles idées, de nouvelles perspectives, donc nous espérons que les réformes aillent plus vite", témoigne Yani Pulido, 27 ans, serveuse dans un bar de La Havane.

(AFP)

Frôlée par des camions roulant à tombeau ouvert, une colonne de vaches et de chevaux progresse sur l'autoroute vers les pâturages du Cachemire indien. C'est ébranlés par un viol collectif, dirigé contre leur tribu, que les nomades musulmans Bakarwals empruntent cette année les sentiers de la transhumance.

La migration vers le nord des Bakarwals coïncide avec une tempête politique et médiatique qui agite l'Inde depuis huit jours et a provoqué nombre de manifestations dans les villes de ce géant d'Asie du Sud.

(AFP)

Edouard Philippe a présenté jeudi les grands axes d'un "plan pour l'avenir" de Mayotte, destiné à "restaurer la confiance en la parole de l’Etat", "en l'avenir et en la jeunesse" de l'île, paralysée pendant deux mois par un mouvement social.

Alors que l'archipel a été secoué par une "crise" qui a été "l'expression d'une profonde détresse" de sa population, selon le Premier ministre, les élus mahorais et le gouvernement se sont retrouvés à Matignon pour essayer de bâtir "un pacte de confiance".

(AFP)

Miguel Diaz-Canel, un civil qui fêtera ses 58 ans vendredi, a pris la relève de Raul Castro comme président de Cuba, engageant ce pays dans une transition historique qui s'inscrit toutefois dans la droite ligne du régime.

Washington a réagi sans tarder en se déclarant "déçu" et en appelant La Havane à "permettre à son peuple d'avoir un choix véritable à travers des élections libres, justes et disputées".

(AFP)

L'un des agresseurs d'une attaque antisémite présumée à coups de ceinture et filmée à Berlin s'est rendu jeudi à la police, alors que l'affaire a suscité une vive émotion en Allemagne.

Le suspect, un jeune homme de 19 ans, "s'est rendu accompagné de son avocate", a indiqué la police locale dans un communiqué, précisant qu'il allait encore être présenté à un juge d'instruction en vue d'une possible incarcération.

Mardi soir, deux jeunes portant une kippa, ont été agressés alors qu'ils marchaient dans un quartier huppé de Berlin.

(AFP)

Emmanuel Macron est venu jeudi à Berlin réclamer davantage de "solidarité" financière en zone euro dans le cadre de son projet de refondation de l'Europe mais n'a pu obtenir qu'une réponse très réservée d'Angela Merkel.

"Sur le plan économique et monétaire, nous devons mieux réarticuler responsabilité et solidarité" entre Etats, a déclaré à la presse le chef de l'Etat français aux côtés de la chancelière allemande.

(AFP)

Face à l'escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Chine, la directrice générale du FMI a proposé "une plateforme pour dialoguer" et éviter ainsi une guerre commerciale qui serait préjudiciable à l'économie mondiale toute entière.

"Les pays devraient travailler ensemble pour résoudre leurs différends sans avoir recours à des mesures exceptionnelles", en d'autres termes à des mesures unilatérales, a déclaré jeudi Christine Lagarde alors que le Fonds monétaire international, la Banque mondiale et le G20 entamaient leurs réunions de printemps.

(AFP)

Six mois après l'assassinat de la journaliste et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, 45 journalistes du monde entier ayant repris son travail d'enquête sur la corruption dans le plus petit pays de l'Union européenne publient cette semaine leurs conclusions accablantes.

"Vous pouvez tuer le messager, mais pas le message", résume Laurent Richard, un journaliste français qui a lancé il y a trois ans le projet "Forbidden stories" (histoires interdites), pour poursuivre les enquêtes de journalistes assassinés ou emprisonnés.

(AFP)

L'État néerlandais a appelé jeudi le tribunal d'Amsterdam à annuler sa décision de renvoyer à la Cour de justice de l'Union européenne l'épineuse et fondamentale question du statut des expatriés britanniques après le Brexit.

Dans ce qui semble être le premier cas de ce genre à l'aube de la sortie du Royaume-Uni de l'UE, cinq Britanniques vivant aux Pays-Bas et deux associations d'expatriés inquiets de perdre leurs droits ont poursuivi le gouvernement néerlandais en justice en janvier.

(AFP)

Le pape François a invité à Rome le cardinal catholique allemand Reinhard Marx pour discuter d'une décision controversée d'autoriser l'eucharistie à des non catholiques, a annoncé jeudi la conférence épiscopale allemande.

Le cardinal Marx "salue le souhait du pape François, qui a proposé une discussion à Rome sur le sujet", a-t-elle souligné dans un communiqué.

(AFP)

Chassée de ses terres par des exploitants de soja, Nilsa, indigène guarani de 20 ans, fait désormais la manche à Asuncion, capitale d'un Paraguay à la croissance économique insolente, mais au taux de pauvreté toujours préoccupant.