Dimanche 10 Décembre 2017

Les Seychelles proposent une approche régionale contre le fléau de la drogue en Afrique australe

Les Seychelles proposent une approche régionale contre le fléau de la drogue en Afrique australe
(Seychelles News Agency 22/08/17)
Le président Faure a souligné aux dirigeants de la (SADC) que le pays insulaire a connu une augmentation des infections par VIH en raison de l'augmentation du nombre de consommateurs de drogues par voie intraveineuse.

La contribution et la proposition des Seychelles pour l'introduction d'une stratégie régionale complète pour aborder collectivement les problèmes de drogue ont été accueillis favorablement par la Communauté de développement de l'Afrique australe SADC, a annoncé, lundi, un communiqué de State House.

Les chefs d’État et les gouvernements de la SADC ont assisté au 37ème sommet qui s’est tenu ce week-end à Pretoria, en Afrique du Sud.

Quant au VIH / sida, le président des Seychelles, Danny Faure, a souligné aux dirigeants de la SADC que l’État insulaire a connu une augmentation des infections aux VIH en raison de l’augmentation du nombre de consommateurs de drogues par voie intraveineuse. En conséquence, Faure a proposé le besoin urgent d'aborder le problème de la drogue de façon régionale.

Les participants au sommet ont convenu qu'il est impératif pour la région d'adopter une stratégie concertée et robuste pour aborder les composantes multi-facettes du fléau des drogues. L'accord a été fait compte tenu des conséquences sévères sur la population des États membres, en particulier auprès des jeunes.

En ce qui concerne la drogue aux Seychelles, depuis qu'il a assumé la présidence en octobre dernier, D. Faure a introduit de nouvelles approches visant principalement à réduire la quantité de drogues entrant dans le pays et à réduire la demande de consommation de drogues dans le pays.

Le secrétariat de la SADC a accueilli favorablement la proposition du président Faure et a décidé de mettre en place le mécanisme nécessaire par l'intermédiaire d'un groupe de travail chargé d'élaborer cette question et de contribuer à une feuille de route stratégique. Cela devrait être soumis pour examen lors de la prochaine réunion du conseil en mars 2018.

En marge du sommet, Faure a rencontré le président de l'Afrique du Sud Jacob Zuma et David Mbangiseni Mahlobo, le ministre de la Sécurité de l'État.

Les deux dirigeants ont convenu de travailler sur un cadre de coopération dans les domaines de la sécurité policière et régionale.

Les principales activités à développer entre les forces de police des deux pays et les autorités chargées de la sécurité nationale comprendraient des exercices de renforcement des capacités tels que l'évaluation et la formation, l'échange d'expertise et la lutte contre la criminalité.

Le président des Seychelles, un archipel de l'Océan Indien occidental, a exprimé son appréciation pour le soutien que le gouvernement sud-africain a donné à l’État insulaire dans le domaine de la police et de la sécurité.

Des experts de la police de l'Afrique du Sud se trouvent déjà aux Seychelles et assistent les forces de police locales dans la recherche de Marvin Asba, porté disparu depuis plus d'un mois.

Tout en soulignant l'importance de cimenter ces collaborations entre les deux pays voisins, D. Faure a souligné comment cela renforcerait les capacités des deux gouvernements à mieux sécuriser leurs pays respectifs et, ce faisant, la région.

Le président Faure sera de retour dans le pays le 23 août.

Commentaires facebook