Dimanche 22 Octobre 2017

Le Swaziland invité à revoir sa loi sur le terrorisme pour réintégrer l’AGOA

Le Swaziland invité à revoir sa loi sur le terrorisme pour réintégrer l’AGOA
(APA 06/07/17)

Les États-Unis ont demandé au Swaziland de redéfinir sa « Loi sur le terrorisme » avant qu’elle ne puisse être réexaminée dans le cadre de Loi sur la Croissance et les Opportunités de Développement en Afrique (AGOA).

Le Premier ministre Banarbas Dlamini a évoqué cette demande mercredi dans une allocution devant le Comité sénatorial du Parlement lors d’un débat sur le projet de loi anti-terrorisme n°10 de 2010.

Banarbas Dlamini a affirmé lors de la discussion du projet de loi avec les Américains et l’Organisation internationale du Travail (OIT), qu’il est apparu que la définition initiale devait être examinée.

« Nous avons demandé au procureur général de proposer une nouvelle définition après que les Américains ont exprimé leur mécontentement à l’égard de la précédente. Alors que nous étions préoccupés par l’intérêt national, les Américains ont estimé que ‘l’intérêt national’ était très vaste », a-t-il déclaré.

Le chef du gouvernement a publié un document qui propose une nouvelle définition d’une « loi sur le terrorisme » où il est dit que celle-ci permettrait d’assurer que la disposition ne soit pas trop étendue pour couvrir des activités qui ne sont autre que des actes terroristes.

Le président du Sénat, Ngoma Gamedze, a averti les sénateurs qu’il était normal de s’entendre sur certaines choses mais qu'il ne fallait pas créer l’impression que c’était que de l’estampille de ce que les Américains avaient déjà décidé.

Commentaires facebook