Mercredi 22 Novembre 2017

Dans le monde

(AFP)

L'importante campagne de bombardements lancée contre les talibans, axe de la nouvelle stratégie des Etats-Unis en Afghanistan, pourrait être contre-productive et aliéner la population locale en cas de hausse des victimes civiles, selon les experts.

En août, le président Donald Trump a annoncé un changement de stratégie dans la mission de l'Otan commandée par le général John Nicholson. Elle prévoyait des renforts militaires --14.000 militaires désormais déployés--, l'intensification des bombardements et la lutte contre le narco-trafic qui finance les talibans.

(AFP)

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a annoncé mercredi qu'il suspendait sa démission surprise, en attendant des consultations sur des dossiers épineux dont l'implication dans des conflits régionaux du puissant Hezbollah pro-iranien, partenaire de son gouvernement.

Cette décision, faite au lendemain de son retour au pays, devrait décrisper l'atmosphère au Liban pris de court par la démission du Premier ministre annoncée le 4 novembre depuis Ryad, où son séjour prolongé avait alimenté les spéculations sur une interdiction de voyage.

(AFP)

Le sous-marin militaire argentin San Juan n'a pas donné signe de vie depuis le mercredi 15 novembre à 07h30 locales (10h30 GMT). Voici ce que l'on sait sur ce submersible dont la disparition reste inexpliquée.

- Multiples hypothèses -

. S'il est en immersion sans contact avec la surface pour renouveler l'air, la Marine estime que l'équipage peut survivre sept jours et sept nuits. Dans ce cas les 44 marins ont péri par manque d'oxygène. "S'il est au fond, il y a peu de chances de survie", selon un ancien sous-marinier sud-américain qui veut conserver l'anonymat.

(AFP)

Vladimir Poutine s'est assuré mercredi du soutien des présidents turc et iranien à l'idée de réunir en Russie des représentants du régime syrien et de l'opposition, voyant une "vraie chance" de régler ce conflit malgré les doutes qui continuent d'entourer cette initiative.

(AFP)

Le Venezuela a été de nouveau pointé du doigt mercredi pour ses difficultés à rembourser ses dettes: l'agence de notation S&P Global Ratings a constaté son incapacité à payer deux échéances et réaffirmé le statut de défaut de paiement partiel du pays pétrolier.

"Le Venezuela a raté des paiements de 237 millions de dollars sur ses emprunts obligataires à échéance 2025 et 2026", ne parvenant pas à rembourser même à l'issue de la période de grâce de 30 jours, a souligné l'agence dans un communiqué.

(AFP)

Emmanuel Macron a qualifié mercredi de "crime contre l'Humanité" la vente de migrants africains comme esclaves en Libye, révélée par la chaîne américaine CNN.

"La dénonciation par la France est sans appel" et il faut que "nous puissions aller beaucoup plus loin pour démanteler les réseaux" de trafiquants, a affirmé le président après une rencontre à l'Elysée avec le président de la Guinée, Alpha Condé.

"Ce qui s'est passé (en Libye) est scandaleux (...) inacceptable", a jugé ce dernier, qui est aussi président en exercice de l'Union africaine (UA).

(AFP)

Le pape François fera sa première visite dans les pays baltes - la Lituanie, la Lettonie et l'Estonie - l'année prochaine, qui est celle du 100e anniversaire de leur indépendance, ont annoncé mercredi leurs présidents.

"En principe, nous avons la décision, nous l'avons entendue, ce sera annoncé officiellement en décembre", a dit la présidente lituanienne Dalia Grybauskaité aux journalistes à Vilnius.

"L'occasion est magnifique, car les pays baltes célébreront leur centenaire", a-t-elle ajouté, précisant que la visite est attendue à l'automne.

(AFP)

La condamnation à la perpétuité pour génocide de l'ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, Ratko Mladic, a été globalement saluée comme une victoire de la justice par la communauté internationale.

Voici quelques-unes des principales réactions à la décision du Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY):

- 'Quintessence du mal' (ONU)

(AFP)

A son apparition, la foule surexcitée a explosé de joie: après trois semaines d'absence du Liban qui ont pris l'allure d'un feuilleton haletant, le Premier ministre démissionnaire Saad Hariri a été ovationné tel un fils prodigue par ses partisans mercredi.

Pleurs, bain de foule et selfies: rassemblés devant sa résidence de Beyrouth, des centaines de Libanais venus de différentes régions ont célébré le retour de leur dirigeant avec un mélange d'émotion et de soulagement, après un séjour énigmatique en Arabie saoudite qui a inquiété jusqu'à son propre camp.

(AFP)

Les présidents russe, turc et iranien se sont dits d'accord mercredi, à l'issue d'un sommet consacré à la crise syrienne, pour la tenue prochaine d'un "congrès" réunissant en Russie régime et opposition, a annoncé M. Poutine.

"Les présidents de l'Iran et de la Turquie ont soutenu l'initiative d'un congrès national syrien" à Sotchi (sud-ouest), a déclaré Vladimir Poutine après s'être entretenu avec ses homologues turc Recep Tayyip Erdogan et iranien Hassan Rohani.

(AFP)

La pression monte mercredi autour du patron des sociaux-démocrates allemands Martin Schulz pour qu'il renonce à son opposition à une alliance avec Angela Merkel au gouvernement afin de sortir l'Allemagne d'une grave crise politique.

Le patron du SPD, depuis son humiliante défaite aux législatives du 24 septembre, a signifié à maintes reprises son refus de reconduire la coalition sortante avec la CDU de Mme Merkel, préférant une cure d'opposition pour se reconstruire.

(AFP)

Trois personnes sont mortes de diphtérie au Yémen, ont déclaré mercredi des médecins, alors que des organisations internationales ont mis en garde contre une propagation de la maladie dans ce pays ravagé par la guerre.

"Il y a une augmentation des cas de diphtérie en raison de la faible couverture par vaccination des enfants de moins de cinq ans", a déclaré une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) à l'AFP.

(AFP)

Après les Nations unies, les Etats-Unis ont dénoncé mercredi à leur tour un "nettoyage ethnique contre les Rohingyas" en Birmanie, où plus de 600.000 membres de cette minorité musulmane ont été poussés à fuir les violences depuis fin août.

"Les responsables de ces atrocités doivent rendre des comptes", a déclaré le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson dans un communiqué, accusant "certains parmi l'armée et les forces de sécurité birmanes ainsi que les groupes locaux d'autodéfense".

(AFP)

Vladimir Poutine a assuré mercredi voir "une vraie chance" de mettre fin au conflit qui ravage la Syrie depuis 2011, à l'ouverture d'un sommet avec ses homologues turc et iranien, avertissant cependant qu'un règlement exigerait des "concessions" de toutes les parties.

Avec cette rencontre organisée dans la station balnéaire russe de Sotchi (sud-ouest), le maître du Kremlin, principal soutien de Bachar al-Assad, veut préparer l'après-conflit alors que le régime, soutenu par l'armée russe, a repris une grande partie du territoire syrien aux rebelles et jihadistes.

(AFP)

La justice pakistanaise a ordonné la libération de l'un des responsables présumés des attentats de Bombay en 2008, et dirigeant du groupe extrémiste Jamaat-ud-Dawa (JuD), a indiqué mercredi un porte-parole du JuD.

Hafiz Saeed, soupçonné d'être le cerveau des attentats de Bombay en 2008, et dirigeant du groupe extrémiste Jamaat-ud-Dawa (JuD), sera libéré jeudi, a déclaré Ahmed Nadeen, un porte-parole de ce parti. Il avait été assigné à résidence en janvier dernier.

(AFP)

Inéligible pour six ans en Italie après avoir été condamné pour fraude fiscale en 2013, Silvio Berlusconi a demandé mercredi à la Cour européenne de droits de l'homme (CEDH) de casser cette "sanction".

L'ancien chef du gouvernement italien espère ainsi pouvoir briguer un siège de député au printemps prochain mais les 17 juges de la Grande chambre de la Cour ne rendront probablement pas leur avis à temps.

(AFP)

Il y a cinquante ans, l'ONU adoptait la résolution 242 de l'ONU sur la recherche d'un règlement pacifique au Proche-Orient, un texte à la formulation ambigüe qui fait encore référence, mais n'est toujours pas mis en oeuvre.

La résolution a été adoptée par le Conseil de sécurité le 22 novembre 1967, cinq mois après l'écrasante victoire d'Israël, qui a occupé 70.000 km² de territoires arabes.

(AFP)

Elles ont écouté le verdict les mains parfois tournées vers le ciel, serrées les unes contre les autres: quand la perpétuité a été annoncée pour Ratko Mladic, les mères de Srebrenica ont applaudi, pleuré, se sont agrippées.

"Je rends grâce à Dieu, au nom de nos fils!", lâche Nedziba Salhovic une de celles qui s'étaient réunies mercredi devant une des télévisions installées au mémorial de Potocari. Si à La Haye des responsables des associations se sont dites "partiellement satisfaites", celles qui étaient restées à Srebrenica exprimaient leur soulagement.

(AFP)

Le Premier ministre libanais Saad Hariri a annoncé mercredi qu'il suspendait sa démission surprise, en attendant des consultations sur des dossiers épineux dont l'implication dans des conflits régionaux du puissant Hezbollah pro-iranien, partenaire de son gouvernement.

Cette décision, faite au lendemain de son retour au pays, devrait décrisper l'atmosphère au Liban pris de court par sa démission annoncée le 4 novembre depuis Ryad, où son séjour prolongé avait alimenté les spéculations sur une interdiction de voyage.

(AFP)

Une semaine s'est écoulée depuis la dernière communication avec le sous-marin militaire argentin San Juan, porté disparu dans l'Atlantique sud, une situation critique car les 44 marins du submersible pourraient manquer d'oxygène.

S'il est en immersion depuis la dernière communication, le mercredi 15 novembre à 07h30 locales (10h30 GMT), le San Juan a épuisé les réserves en oxygène pour ses 44 membres d'équipage.

"C'est une donnée théorique (...), petit à petit nous entrons dans une phase de plus en plus critique", estime le porte-parole de la marine Enrique Balbi.

(AFP)

Les Etats-Unis demandent qu'une partie de leur contribution au Programme de développement de l'ONU (PNUD) soit affectée aux chrétiens et Yazidis en Irak, a déclaré mardi l'ambassadrice américaine aux Nations unies, Nikki Haley.

"Nous devons nous assurer que nos financements soient affectés de la manière la plus efficace", a expliqué la diplomate dans un communiqué publié après un entretien avec le secrétaire général de l'ONU, Antonio Guterres.

(AFP)

Un chauffeur routier roumain de 40 ans, déjà soupçonné du meurtre et du viol d'une étudiante française en 2014 en Autriche, a reconnu mercredi à l'ouverture de son procès en Allemagne le meurtre d'une joggeuse, tuée en novembre 2016.

L'accusé, un père de famille présenté comme Catalin C., a avoué devant le tribunal de Fribourg (sud-ouest) avoir mortellement frappé une jeune joggeuse allemande de 27 ans avec "une bouteille de schnaps", sans reconnaître l'avoir violée.

(AFP)

Depuis son implantation en 1958 au Gabon, le groupe nucléaire français Areva est resté un acteur majeur des liens entre la France et son ancienne colonie, et a continué de susciter fantasmes et controverses après la fermeture de sa mine en 1999.

- Découverte du gisement gabonais en 1956

(AFP)

Les principales factions de l'opposition syrienne ont entamé des négociations mercredi à Ryad pour tenter d'unifier leurs positions sur fond d'initiatives pour mettre fin au conflit meurtrier qui ravage la Syrie depuis 2011.

(AFP)

Les recherches restaient infructueuses mardi soir dans l'Atlantique, au large des côtes argentines, pour retrouver le sous-marin San Juan qui entrait dans la "phase critique" de manque d'oxygène s'il ne peut remonter à la surface.

(AFP)

Un avion de transport militaire américain s'est abîmé mercredi en mer des Philippines, et 3 des 11 personnes qui étaient à son bord étaient toujours portées disparues, selon un nouveau bilan de l'US Navy.

Des recherches maritimes et aériennes menées par l'US Navy et les Forces japonaises d'autodéfense se poursuivaient mercredi soir pour tenter de retrouver les trois personnes manquant à l'appel, selon un communiqué de la marine américaine.

(AFP)

L'application de téléphonie par internet Skype n'est plus disponible au téléchargement sur smartphone en Chine, le géant américain Apple indiquant mercredi avoir été contraint par Pékin de retirer des produits de sa boutique de téléchargement.

Skype n'est plus téléchargeable depuis l'App Store chinois et les boutiques Android locales, a constaté l'AFP. Les utilisateurs qui disposent déjà de l'application sur leur téléphone peuvent cependant continuer à s'en servir normalement pour l'instant.

(AFP)

Le "Boucher des Balkans" Ratko Mladic, ancien chef militaire des Serbes de Bosnie, a été condamné mercredi à la perpétuité par la justice internationale pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre.

"Pour avoir commis ces crimes, la chambre condamne M. Ratko Mladic à la prison à vie", a déclaré le juge du tribunal pénal pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) Alphons Orie en l'absence de l'accusé, évacué de la salle peu avant pour avoir traité ses juges de "menteurs".

(AFP)

Le groupe pétrolier chinois CEFC China Energy a fermement démenti être impliqué dans une affaire de corruption de hauts responsables au Tchad et en Ouganda dans le viseur de la justice américaine, qui a inculpé un ex-ministre sénégalais dans ce dossier.

Le ministère américain de la Justice a annoncé lundi l'inculpation de Cheikh Gadio, ancien ministre des Affaires étrangères du Sénégal, et de l'ex-responsable politique hongkongais Chi Ping Patrick Ho.

(AFP)

Le militaire nord-coréen qui a été grièvement blessé lors de sa rare et spectaculaire défection au Sud se change les idées, depuis qu'il a repris conscience, en regardant des films d'action et des séries, a indiqué mercredi un de ses médecins.

Le soldat de 24 ans, simplement identifié sous le surnom de "Oh", regarde notamment des films d'action comme "Le Transporteur" et des séries comme "Les Experts", et semble apprécier tout particulièrement la K-Pop.

(AFP)

La société haïtienne appréhende avec fébrilité les conséquences de la fin du statut migratoire spécial accordé par Washington aux 58.000 ressortissants de ce pays, même si certains accueillent ce changement de politique comme un soulagement et y voient une "opportunité" pour Haïti.

Le ministère américain de la Sécurité intérieure a annoncé lundi l'abrogation du Statut de protection temporaire (TPS) pour les Haïtiens arrivés illégalement aux Etats-Unis depuis le tremblement de terre dévastateur de 2010, ouvrant la voie à leur expulsion à compter de juillet 2019.

(AFP)

Les Etats-Unis ont annoncé mardi de nouvelles sanctions ciblées contre des entreprises nord-coréennes, mais aussi chinoises, pour isoler encore davantage la Corée du Nord et, espèrent-ils, l'obliger à des négociations sur son programme nucléaire.

(AFP)

Le Canada se prépare à accueillir des dizaines de milliers de demandeurs d'asile fuyant les Etats-Unis où leur statut spécial va disparaitre d'ici mi-2019, après l'arrivée d'une première vague plus tôt cette année.

"Nous nous sommes préparés pour tous les scénarios imaginables", a assuré mardi Ralph Goodale, ministre canadien de la Sécurité publique, après la décision de l'administration américaine de résilier à compter du 22 juillet 2019, le statut de protection temporaire (TPS) octroyé après le tremblement de terre de 2010 à quelque 58.700 Haïtiens.

(AFP)

Des centaines d'hommes armés et munis au moins d'un blindé bloquaient mardi soir le centre de Lougansk, une "capitale" des séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ont constaté des journalistes de l'AFP sur place.

Armés de kalachnikov, ces hommes sans insignes mais portant un ruban blanc autour du bras et dont certains avaient des visages cagoulés ont bloqué toutes les rues autour des "parlement" et "gouvernement" de la République autoproclamée de Lougansk (LNR) pour les véhicules et les piétons.

(AFP)

Le Premier ministre libanais Saad Hariri, rentré à Beyrouth près de trois semaines après sa démission choc, doit s'expliquer mercredi sur sa décision annoncée de Ryad et répondre aux interrogations suscitées par son séjour énigmatique en Arabie saoudite.

Le visage tantôt grave, tantôt souriant, M. Hariri est apparu mercredi matin aux côtés du président Michel Aoun et du chef du Parlement Nabih Berri sur une tribune au coeur de la capitale libanaise pour assister à la parade militaire de la fête de l'Indépendance, 74 ans après la fin du mandat français au Liban.