Dimanche 18 Février 2018
(AFP 15/02/18)
e chanteur sénégalais Baaba Maal a annoncé sur la BBC sa démission de son rôle d'ambassadeur de l'ONG Oxfam, éclaboussée par un scandale sexuel, devenant la deuxième célébrité à claquer la porte après l'actrice britannique Minnie Driver. "Ce qui s'est passé, sur le plan humain, est répugnant et déchirant", a-t-il déclaré mardi soir dans l'émission BBC Newsnight. "C'est très triste. Les personnes vulnérables, particulièrement les enfants, devraient toujours être protégées", a-t-il ajouté. "De ce fait, je me dissocie immédiatement d'Oxfam". L'ONG basée en Grande-Bretagne Oxfam est au centre d'un scandale après des révélations sur le recours...
(RFI 15/02/18)
Après Haïti et le Tchad, le scandale entourant l'ONG Oxfam s'est étendu avec de nouvelles accusations, de viol contre certains de ses employés au Soudan du Sud ou d'abus sexuels au Liberia. Un ancien militaire converti dans l’humanitaire, le Belge Roland van Hauwermeiren est au cœur du scandale au Tchad et en Haïti. On apprend maintenant qu’il a également sévi pour l’ONG Merlin – aujourd’hui Save the children – au Liberia en 2004. Licencié par Oxfam en raison de son comportement, il avait été embauché par Action contre la faim Comment cela est-il possible ? Une ancienne directrice de la prévention interne à Oxfam pointe le manque de moyens de contrôle. Elle a dénoncé sur Channel 4 l'existence d'une «...
(AFP 15/02/18)
En plein scandale des accusations de viols et de recours à des prostituées au sein de l'ONG Oxfam qui éclabousse tout le secteur de l'humanitaire, l'ONG Médecins sans frontières a dévoilé mercredi avoir recensé 24 cas de harcèlement ou abus sexuels en son sein en 2017. L'ONG internationale, créée en France mais qui compte 40.000 employés permanents dans le monde, a indiqué dans un communiqué avoir été saisie de 146 plaintes ou alertes reçues par sa direction. Ce recensement n'est...
(Agence Ecofin 15/02/18)
L’Organisation Internationale des Migrations (IOM), agence des Nations Unies, a lancé ce 15 février 2018 une application mobile destinée à sécuriser les déplacements des migrants d’Afrique de l’Est et de la corne de l’Afrique. L’innovation baptisée « MigApp », a été déployée au Burundi, au Kenya, en Ouganda, en Tanzanie, en Ethiopie, au Rwanda, à Djibouti, au Soudan du Sud et en Somalie. D’après IOM, le choix de ces pays découle de leur fort taux d’utilisation du mobile. « MigApp...
(AFP 13/02/18)
Le scandale entourant l'ONG Oxfam s'étend avec de nouvelles accusations, cette fois de viol contre certains de ses employés au Soudan du Sud, mettant en cause le fonctionnement de ce type d'organisation. Helen Evans, directrice de la prévention interne à Oxfam entre 2012 et 2015, a dénoncé sur Channel 4 l'existence d'une "culture d'abus sexuels au sein de certains bureaux", faisant état de viols ou tentatives de viols au Soudan du Sud ou d'agressions sur des mineurs bénévoles dans des...
(AFP 07/02/18)
La mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss) a annoncé la libération mercredi de plus de 300 enfants soldats dans le sud de ce pays ravagé par une guerre civile depuis décembre 2013. La libération de ces 311 enfants est la première phase d'un programme qui doit au total permettre la démobilisation de 700 enfants soldats dans la région de Yambio, soit 563 au sein des forces fidèles au président Salva Kiir et 137 au sein des forces rebelles...
(AFP 07/02/18)
APA-Juba (Sud-Soudan) - Une journaliste américaine a été malmenée par une foule en colère alors qu’elle couvrait une manifestation mardi contre un nouvel embargo américain sur les armes au Soudan du Sud. L’identité de la journaliste n’a pas été révélée mais selon des témoins elle était dans un état de choc mais « allait bien » après l’incident. La manifestation a été organisée par divers groupes de jeunes, notamment la Ligue de la jeunesse du Mouvement populaire de libération du...
(RFI 01/02/18)
Le haut-commissaire des Nations unies aux réfugiés, Filippo Grandi, est ce jeudi à Nairobi pour lancer un plan régional d'aide aux réfugiés sud-soudanais. Il a d'abord fait une étape en Ouganda où il s'est rendu dans le camp de réfugiés de Imvepi pour évaluer la situation sur le terrain. L'Ouganda accueille plus d'un million de réfugiés sud-soudanais et depuis décembre dernier fait face à un nouveau flux de réfugiés en provenance de l'est de la RDC. Au Soudan du Sud,...
(Le Monde 29/01/18)
Ce sont trois salles de classe en bambou, poussiéreuses et cramées par le soleil pendant la saison sèche, battues par des pluies diluviennes le reste de l’année. Elles abritent un centre d’éducation supérieure et ne dépareillent pas d’avec les autres structures érigées alentour : nous sommes sur un site de protection des civils de l’ONU, le PoC3, en lisière de Juba, la capitale du Soudan du Sud. Pas de bâtiment en dur dans ce camp où vivent, si l’on additionne...
(APA 29/01/18)
APA-Juba (S/Sud) - La Commission de secours et de gestion des catastrophes au Soudan du Sud (RRC) a déclaré qu'elle suspendait temporairement les frais d'enregistrement des Organisations non gouvernementales internationales et nationales. Rendue publique vendredi pour être appliqué dès mercredi, cette mesure fait suite aux instructions du gouvernement qui s’est montré sensible aux difficultés financières auxquelles font face les organisations humanitaires à travers le monde. Les frais d’enregistrement se chiffraient à 3.500 dollars par an pour les ONG internationales et...
(AFP 25/01/18)
Les Etats-Unis ont appelé mercredi aux Nations unies à l'imposition d'un embargo international sur les armes au Soudan du Sud, pays né en 2011 sous les auspices de Washington et où un énième cessez-le-feu a volé en éclats le mois dernier. L'ambassadrice américaine auprès des Nations unies, Nikki Haley, a déclaré devant le Conseil de sécurité que le gouvernement du président Salva Kiir "prouve de plus en plus qu'il est un partenaire inapte" à mener les efforts de paix pour la plus jeune nation du monde, embourbée depuis quatre ans dans une guerre intestine. "Le moment est venu d'accepter la dure réalité, celle que les leaders du Soudan du Sud...
(AFP 24/01/18)
Deux pilotes kényans sont actuellement retenus en otage par des rebelles sud-soudanais suite à un incident ayant coûté la vie à un homme lors d'un atterrissage d'urgence, a-t-on appris mercredi auprès de la mission de l'ONU au Soudan du Sud et des rebelles. "Des négociations sont en cours principalement entre la société (kényane) à laquelle appartient l'avion et la SPLA-IO" (les forces rebelles), a déclaré David Shearer, le chef de la mission de l'ONU au Soudan du Sud (Minuss), lors...
(AFP 09/01/18)
Déjà un an qu'ils ont débarqué sur cette terre inconnue du sud-ouest de la France, après leur odyssée d'Afrique jusqu'au camp de migrants de Calais (nord). Dans un village isolé, des réfugiés soudanais et sud-soudanais ont pansé leurs plaies et démarré une nouvelle vie. Sur les 24 jeunes exilés débarqués dans le village de Bruniquel (Tarn et Garonne, sud-ouest), onze ont décroché le précieux sésame du statut de réfugié. "Je suis heureux maintenant, on m'a donné le droit de vivre...
(RFI 03/01/18)
Le nouveau cessez-le-feu au Soudan du Sud conclu le 21 décembre dernier ne cesse d'être violé depuis sa signature. Une situation inacceptable pour tous ceux qui l'ont parrainé et soutenu. Ces derniers jours, les réactions diplomatiques se sont multipliées. Après l'IGAD l'organisation régionale qui a supervisé les pourparlers à Addis Abeba, c'est au tour des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Norvège et de l'Union européenne de dénoncer ces violations de l'accord. La dernière réaction en date est celle de la troïka qui avait soutenu l'accord de 2005 qui a conduit le Soudan du Sud à l'indépendance en 2011.
(Le Monde 26/12/17)
Quelques heures après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, le gouvernement du Soudan du Sud et le principal groupe rebelle se sont mutuellement accusés dimanche 24 décembre de l’avoir violé. Le groupe rebelle de l’ex-vice-président Riek Machar, la SPLA-IO, a accusé les forces gouvernementales d’avoir lancé une « attaque agressive » contre leurs positions dans la ville de Bieh Payam (nord) ainsi que dans le comté de Yei (sud-ouest). « Toutes ces actions sont dirigées contre le processus de paix :...
(RFI 26/12/17)
L’accord obtenu jeudi 21 décembre, à l'issue de quatre jours de négociations placées sous l'égide de l'organisation régionale Igad, est entrée en vigueur dimanche 24 décembre, mais il n'a tenu que quelques heures. L'échec de ce nouvel accord et la situation humanitaire au Soudan du Sud oblige la communauté internationale à chercher rapidement d'autres solutions pour ce pays déchiré par la guerre civile depuis fin 2013. Ce cessez-le-feu était, en quelque sorte, une revitalisation de celui d'août 2015. Un accord qui n'a ...
(RFI 23/12/17)
Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud ont signé jeudi 21 décembre un accord de cessez-le-feu. Les tractations ont eu lieu à Addis Abeba, sous l'égide de l'IGAD, l'autorité sous-régionale. Cet accord tiendra-t-il plus longtemps que les précédents ? Le Soudan du Sud n'arrive pas à sortir d'une guerre civile entamée en 2013. Cela fait quatre ans déjà que le Soudan du Sud est dévasté par la guerre. Quatre ans au cours desquels près d'une dizaine de cessez-le-feu ont été signés. Et jamais aucun n'a été respecté.
(RFI 22/12/17)
Les belligérants de la guerre civile qui frappe le Soudan du Sud ont réussi à se mettre d'accord, jeudi : les armes cesseront de parler à compter du dimanche 24 décembre à 00h01. Le texte de 18 pages signé à Addis Abeba sous l'égide de l'IGAD (Autorité intergouvernementale sur le développement) comprend aussi la protection des civils et l'accès total des humanitaires aux zones de conflit. Depuis quatre ans, la guerre a fait des dizaines de milliers de morts et...
(AFP 21/12/17)
Le gouvernement sud-soudanais et la rébellion semblaient jeudi sur le point de signer un cessez-le-feu, mais leurs dernières opérations militaires en plein milieu des négociations à Addis Abeba laissent par avance planer le doute sur la solidité d'un tel accord. Depuis lundi, les belligérants discutent en Ethiopie d'une possible cessation des combats. Le même jour, les forces gouvernementales se sont emparées d'un fief rebelle, forçant des civils à fuir vers la République démocratique du Congo (RDC). Les négociations d'Addis Abeba sont placées sous l'égide de l'autorité régionale Igad. Un accord paraissait jeudi sur le point d'être signé, selon des sources proches des discussions.
(AFP 21/12/17)
Le coordinateur de l'ONU pour les affaires humanitaires au Soudan du Sud, pays secoué par une guerre depuis quatre ans, a annoncé mercredi que six travailleurs humanitaires portés disparus dans le nord-ouest du pays étaient "de retour sains et saufs". Dans un communiqué, Alain Noudéhou "a salué la nouvelle du retour sain et sauf de six travailleurs humanitaires portés disparus il y a quatre jours", en remerciant particulièrement le Programme alimentaire mondial (PAM). Les six humanitaires, un étranger et cinq...

Pages