Samedi 24 Juin 2017
(BBC 23/06/17)
L'Union européenne s'engage à débloquer 85 millions d'euros en faveur de l'Ouganda. Il s'agit d'aider Kampala à faire face à l'arrivée de près d'un million de réfugiés sud-soudanais. L'annonce a été faite jeudi en prélude au Sommet de la solidarité envers les réfugiés qui se tient ce vendredi dans la capitale soudanaise. L'Ouganda est confronté à l'une des plus graves crises de réfugiés au monde. Le pays accueille des centaines de milliers de Sud-Soudanais qui affluent à sa frontière pour fuir la guerre civile qui ravage leur jeune nation depuis trois ans et demi. Le secrétaire général...
(RFI 23/06/17)
Antonio Guterres, le secrétaire général des Nations Unies est en visite en Ouganda dans le cadre du Sommet de la solidarité pour les réfugiés. Près de 750 000 Sud-Soudanais ont traversé la frontière ougandaise depuis l'intensification du conflit en juillet dernier. En tout, l'Ouganda accueille plus de 1,2 millions de réfugiés sur son territoire. Jeudi, malgré un problème d'hélicoptère, il s'est rendu accompagné d'une grosse délégation dans le nord du pays, zone principalement...
(AFP 21/06/17)
La famine déclarée il y a quatre mois au Soudan du Sud est terminée grâce à l'aide internationale, ont annoncé mercredi des agences onusiennes, qui soulignent pourtant que le nombre de personnes affamées n'a jamais été aussi élevé dans ce pays en guerre civile. "La définition technique de la famine ne s'applique plus dans les comtés de Leer et Mayendit, dans l'ancien État d'Unité (Nord), où la famine avait été déclarée en février", ont indiqué dans un communiqué commun le...
(AFP 21/06/17)
Avec son mari et ses sept enfants, Shadiya Ibrahim a fui, affamée, la guerre qui ravage le Soudan du Sud. Elle a rejoint le Darfour, où elle dit se sentir "en sécurité" malgré les violences qui déchirent cette région du Soudan voisin. "C'était le seul endroit où nous pouvions aller", explique Shadiya à l'AFP dans le camp d'El-Nimir, dans l'Etat soudanais du Darfour-Est, ouvert récemment pour accueillir les centaines de réfugiés sud-soudanais qui rallient le Soudan chaque jour. Shadiya, 40...
(Le Monde 15/06/17)
Analyse. Tous les négociateurs qui prétendent faire la paix dans ce pays d’Afrique orientale en voie de désagrégation sont impliqués dans le conflit à des degrés divers. Un facteur qui rend tout règlement au Soudan du sud problématique. Dans le fracas des violences, des massacres et de la dislocation du Soudan du Sud, un appel à la paix revient à tirer un coup de carabine à plomb en l’air. Aussi, lorsque le président sud-soudanais, Salva Kiir, a annoncé, le 22...
(AFP 14/06/17)
La région est plutôt épargnée par la guerre civile qui a repris fin 2013 et pourtant, dans le nord-ouest du Soudan du Sud, la faim fait des ravages: ici, la pénurie de nourriture est cyclique et la population entre dans la période la plus difficile de l'année, la "soudure". A 800 km environ au nord-ouest de Juba, l'Etat du Bahr el Ghazal du Nord enregistre des niveaux de malnutrition parmi les plus élevés du pays: deux de ses cinq comtés...
(AFP 13/06/17)
Le conflit au Soudan du Sud et ses déplacements massifs de populations font régulièrement émerger sur la carte des noms synonymes de grande détresse, comme Aburoc, un village du nord-est où les travailleurs humanitaires font face au dénuement le plus complet. En l'espace de quelques jours, ce village retiré de l'Etat du Upper Nile (Haut Nil), situé tout près de la frontière avec le Soudan, a vu arriver au bas mot 30.000 hommes, femmes et enfants fuyant une offensive de...
(AFP 08/06/17)
Le Soudan du Sud a refusé de délivrer des visas pour au moins 20 journalistes étrangers, a-t-on appris jeudi auprès de l'Autorité sud-soudanaise des médias, qui les accuse d'incitation à la haine dans leurs articles sur ce pays en guerre depuis 2013. Dans un entretien avec la radio sud-soudanaise Eye Radio dont la teneur a été confirmée à l'AFP par l'intéressé, le directeur de l'Autorité des médias Elijah Alier a indiqué que 20 journalistes se sont vus refuser l'accès au...
(Xinhua 07/06/17)
La Chine a offert mardi quelque 2 400 tonnes de sorgho au Programme alimentaire mondial (PAM) pour contribuer à l'aide humanitaire d'urgence au Soudan du Sud, pays confronté à la famine. Le PAM a indiqué que cette aide alimentaire représentant 5 millions de dollars permettrait d'aider près de 160 000 personnes affectées par une famine grave dans ce pays d'Afrique de l'Est, dont 30 000 enfants de moins de cinq ans. Le représentant du PAM au Soudan du Sud, Joyce Luma, a indiqué que ce don survenait au bon moment alors que ce pays ravagé par la guerre connaît les niveaux...
(APA 03/06/17)
u total 15 nourrissons sont décédés au Soudan du Sud à la suite de l’utilisation d’une seringue non stérilisée lors d’une campagne de vaccination visant à prévenir une épidémie de rougeole, a-t-on appris vendredi, de sources médicales. Le ministre de la Santé du Soudan du Sud, Riek Gai Kok a déclaré aux journalistes à Juba que les vaccinateurs qui avaient administré les vaccins avaient utilisé une seringue sur les enfants et avaient omis de la stériliser après chaque usage. Il...
(RFI 03/06/17)
Au Soudan du Sud, c'est une tragédie : quinze enfants sont morts après avoir reçu un vaccin contaminé contre la rougeole. Les doses étaient en fait devenues toxiques après plusieurs erreurs de conservation et de manipulation. C'est une enquête menée par un comité sud-soudanais spécialiste de la santé avec l'aide d'experts de l'OMS et de l'Unicef qui a révélé le drame à l'issue d'une campagne de vaccination menée début mai dans une zone reculée de la région de Kapoeta, dans...
(AFP 02/06/17)
Quinze enfants sont décédés après l'administration de vaccins contre la rougeole contaminés, dans une région reculée du sud-est du Soudan du Sud, pays en guerre depuis fin 2013, a annoncé vendredi le ministre de la Santé. "Une enquête (...) a conclu que les graves infections et effets toxiques résultant de l'administration d'un vaccin a provoqué cet incident", a déclaré le ministre Riek Gai Kok lors d'une conférence de presse à Juba. "L'équipe de vaccination n'a pas respecté les normes de...
(The Associated Press 02/06/17)
JUBA, Soudan du Sud — Un cafouillage survenu lors d’une séance de vaccination contre la rougeole tenue au Soudan du Sud a causé la mort de 15 enfants, tous âgés de moins de cinq ans. Le gouvernement du petit pays impute la responsabilité du désastre à une erreur humaine. Les victimes ont essentiellement été empoisonnées par un vaccin contaminé. Une seule seringue aurait été utilisée pour vacciner tous les enfants pendant la campagne de quatre jours et le vaccin aurait été entreposé sans réfrigération. Des enfants âgés d’à peine 12 ans auraient été employés pour administrer le vaccin.
(RFI 01/06/17)
« Se créer une fortune en créant une famine », c'est le titre d'une enquête publiée ce mercredi 31 mai par The Sentry, l'équipe d'investigation du collectif américain Enough Project, qui lutte pour la fin des conflits en Afrique. Le collectif y met en lumière les pratiques financières et commerciales douteuses d'un général de l'armée sud-soudanaise Malek Reuben Riak, chef d'état-major adjoint depuis 2003 et pointé du doigt par le groupe d'experts de l'ONU sur le Soudan du Sud comme l'un des reponsables de violences qui ont contribué à la famine dans l'état d'Unité.
(Le Monde 01/06/17)
Dans une tribune au « Monde », David Beasley, du Programme alimentaire mondial, et José Graziano da Silva, de la FAO, exhortent la communauté internationale à faire davantage pour éviter une nouvelle tragédie dans ce pays d’Afrique subsaharienne. TRIBUNE. La famine est une mort cruelle. Nous venons tout juste de rentrer du Soudan du Sud et nous avons pu constater à quel point la famine affecte particulièrement les enfants, les femmes et les personnes âgées. La faim affaiblit tellement les...
(BBC 31/05/17)
Ils sont aussi jugés pour le viol supposé de travailleuses humanitaires et le meurtre d'un journaliste local en juillet 2016. Parmi les 13 accusés présents devant le tribunal, quatre portaient l'uniforme de la "Division Tigre", la garde républicaine assignée à la sécurité du président. Les crimes supposés ont été commis le 11 juillet 2016 dans un hôtel situé à un peu plus d'un kilomètre d'une base de l'ONU à Juba. La capitale sud-soudanaise était alors en proie à de violents...
(AFP 30/05/17)
Le Vatican a annoncé mardi que le pape François ne se rendrait pas cette année comme il l'avait souhaité au Soudan du Sud, pays dévasté par la guerre civile et où certaines régions sont frappées par la famine. "Le voyage n'aura pas lieu cette année", a déclaré à l'AFP le porte-parole du Vatican Greg Burke, sans donner de motif ni dire si une date ultérieure était envisagée. Le pape avait déclaré en début d'année qu'il souhaitait se rendre au Soudan...
(AFP 30/05/17)
Le procès de 13 soldats sud-soudanais accusés d'avoir violé des travailleuses humanitaires et tué un journaliste local en juillet 2016 à Juba s'est ouvert mardi devant un tribunal militaire dans la capitale de ce pays en guerre depuis 2013. Les crimes allégués ont été commis le 11 juillet 2016 dans un hôtel situé à un peu plus d'un kilomètre d'une base de l'ONU à Juba, alors que la capitale sud-soudanaise était en proie à de violents combats entre l'armée fidèle au président Salva Kiir et les forces fidèles au rebelle et ex-vice-président Riek Machar. L'attaque contre cet hôtel est un des nombreux exemples...
(Libération 23/05/17)
Prises au piège par l’avancée des forces loyalistes, les populations civiles n’ont d’autre choix que de fuir la région du Nil Blanc. Près de quatre millions d’entre elles sont déplacées ou réfugiées depuis le début de la guerre civile, il y a plus de trois ans. Sous un soleil accablant, Theresa Ojang actionne de ses bras une pompe à eau grinçante, pour en tirer quelques litres salvateurs. Un geste mécanique, fatigué, effectué avec l’énergie que seul l’instinct de survie peut...
(Autre média 22/05/17)
Des conflits ensanglantent différentes régions du Soudan presque sans interruption depuis l’indépendance du pays, il y a cinquante ans. Mais en réalité, le Darfour, le Kordofan du Sud, le Nil Bleu, les collines de la mer Rouge et le Soudan du Sud (indépendant depuis 2011 mais toujours en guerre) souffrent d’une seule et même guerre qui s’est installée dans la durée. Les communautés du Soudan et du Soudan du Sud, comme du Tchad voisin, fournissent des recrues en masse aux différentes forces en présence. Les civils, à commencer par ceux qui occupent des fonctions traditionnellement militarisées, sont recyclés en soldats de...

Pages