Dimanche 22 Octobre 2017
(RFI 11/10/17)
A l’occasion de la « Journée internationale de la fille », instaurée par l'agence ONU Femmes il y a 6 ans, l’ONG One – cofondée par le chanteur Bono – publie un rapport alarmant sur l’accès à l’éducation des filles dans le monde. Intitulé « Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves », cette étude établit le classement des pays où il fait le moins bon être écolière. Parmi les dix « mauvais élèves », neuf se situent en Afrique : la liste comprend le Soudan du Sud, la République centrafricaine, le Niger, le Tchad, le Mali, la Guinée, le Liberia, le Burkina Faso et l’Ethiopie. L’Afghanistan figure également dans...
(The Associated Press 10/10/17)
War-torn South Sudan “should serve as an example” for other countries in the progress it is making in eradicating Guinea worm, said former United States President Jimmy Carter. Speaking to the Associated Press, Carter praised the world’s youngest nation for making steady progress in ridding itself of the debilitating parasite despite the “tremendous problems.” Contracted and spread by drinking infected water, Guinea worm affects some of the world’s most vulnerable people. In 2006, when the Guinea worm program launched in South Sudan, the country had more than 20,500 cases in over 3,000 endemic villages. At the time it was one of nine affected countries. Today, it remains one of three still tackling the disease, with Chad and Ethiopia. This year...
(Xinhua 03/10/17)
L'Armée populaire de libération du Soudan (APLS), force gouvernementale du Soudan du Sud, a déclaré avoir tué 91 rebelles et en avoir blessé plusieurs autres après les nouveaux combats dans la région de Waat dans l'État de Bieh, au nord de la capitale Juba. Le porte-parole de l'APLS, Lul Ruai Koang, a déclaré que les violences avaient éclaté dimanche, et que d'autres victimes étaient à attendre suite à la reprise des combats lundi. "Hier, une force combinée de combattants rebelles de jeunes lous et nuers [ethnies du Soudan du Sud] ont lancé une attaque...
(Xinhua 03/10/17)
Une cérémonie a été menée lundi à Juba, capitale du Soudan du Sud, pour saluer le service exemplaire des forces de paix chinoises qui servent les Nations unies dans ce pays ravagé par le conflit. Le troisième bataillon des forces de paix chinoises au sein de la Mission de l'ONU au Soudan du Sud (UNMISS) a reçu des médailles au cours de cette cérémonie. C'est une double joie pour les forces de paix chinoises qui ont célébré dimanche la Fête...
(AFP 27/09/17)
Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a enjoint mercredi les forces de police de "coopérer" avec les Casques bleus déployés dans le pays, et notamment à Juba la capitale, lors d'une cérémonie. "Votre rôle en tant que forces de sécurité n'est pas de combattre ces soldats. Vous n'êtes pas là pour vous battre contre la force de protection régionale (RPF) ou contre les Casques bleus de la Minuss (Mission de l'ONU dans le pays), vous devez coopérer avec...
(AFP 26/09/17)
Le nombre de personnes au Soudan du Sud ayant besoin d'une aide a atteint 7,6 millions, a déclaré mardi le patron des Casques bleus dans ce pays, David Shearer, devant le Conseil de sécurité dont plusieurs membres ont évoqué l'imposition de sanctions. Jusqu'à présent, le nombre évoqué de personnes nécessitant une aide était plutôt de 6 millions sur les 12 millions que compte le pays. Selon les agences de l'ONU, "le nombre total des gens ayant besoin d'aide au Soudan du Sud a atteint 7,6 millions de personnes"...
(AFP 19/09/17)
Au moins 25 personnes sont mortes dans des combats entre forces gouvernementales et rebelles dans une région pétrolifère du Soudan du Sud, a annoncé mardi un représentant de l'Etat. Des rebelles, partisans de Riek Machar, l'ancien vice-président en exil, et les forces gouvernementales se sont affrontés lundi matin à Nhialdiu, un village proche de la ville de Bentiu (Nord) qui a changé de mains à plusieurs reprises depuis le début de la guerre civile, il y a quatre ans. "25 corps ont été retrouvés", a indiqué Lam Tungwar, le ministre de l'information de l'Etat du Liech du Nord, ajoutant que l'offensive...
(Xinhua 15/09/17)
Une équipe de médecins chinois travaillant au Soudan du Sud ont offert jeudi des services médicaux gratuits aux étudiants et employés de l'Université de Juba. L'équipe de médecins spécialistes a apporté des soins médicaux spécialisés pour des maladies comme le diabète, l'hypertension et les maladies cardio-vasculaires à plus de 100 étudiants employés de l'Université du Centre de santé de Juba. L'équipe médicale chinoise composée de 15 membres, et originaire de la province chinoise de l'Anhui, est arrivée au Soudan du...
(RFI 11/09/17)
Plus jeune pays au monde, le Soudan du Sud est secoué par un conflit qui oppose son président et son ancien vice-président depuis 2013. Un conflit qui fait rage partout dans le pays et qui rend le travail des acteurs humanitaires toujours plus compliqué sur le terrain, car pris pour cibles. Vendredi 8 septembre, un chauffeur du CICR a été tué alors qu'il était au volant de son camion. Il faisait partie d'un convoi d'une dizaine de véhicules qui revenaient de mission dans la région Western Equatoria...
(AFP 30/08/17)
Le gouvernement sud-soudanais a organisé une conférence de presse mercredi pour se défendre d'être responsable de la mort d'un journaliste américain, tué samedi par l'armée sud-soudanaise alors qu'il couvrait des combats entre troupes gouvernementales et rebelles. Christopher Allen, un journaliste et photographe indépendant de 26 ans, a reçu une balle dans la tête alors qu'il accompagnait ("embedded") les rebelles dans la ville de Kaya, à l'extrême sud, à la frontière avec l'Ouganda...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Sceptique sur le fait de qualifier la situation sud-soudanaise de "génocidaire", l'historien français n'est est pas moins inquiet et appelle à une rencontre engageant Salva Kiir et son principal opposant Riek Machar. L’historien français Gérard Prunier, auteur de plusieurs ouvrages en français et en anglais sur les conflits africains, donne son point de vue sur la situation au Soudan du Sud. Pour lui, la solution à la guerre ne peut être que politique et passe par une rencontre élargie. Interview...
(BBC 30/08/17)
30 millions de personnes dont plus de 14 millions d'enfants ont besoin d'eau au Nigéria, en somalie et au Soudan du Sud, selon l'Unicef. L'agence des Nations Unies révèle qu'au Nigéria, 3 millions de personnes risquent de subir des pénuries d'eau car 75% de points d'eau et d'infrastructures ont été détruits ou endommagés dans le nord-est du pays, une région qui subit les répercussions des combats contre le groupe islamiste Boko Haram. Les combats affectent aussi les populations du Soudan...
(RFI 29/08/17)
Le Soudan du Sud, plus jeune pays au monde, est en proie depuis 2013 à un violent conflit. Il connaît un regain de violences depuis juillet 2016, ce qui a déjà poussé plus d’1.6 million de personnes à fuir leur pays. Là-bas, le personnel humanitaire est menacé, plusieurs membres d’ONG y ont déjà perdu la vie. Le coût du permis de travail a en plus été augmenté à 10 000$. Les visas des journalistes sont délivrés au compte-gouttes. Très peu...
(AFP 28/08/17)
Un journaliste américain a été tué samedi au Soudan du Sud en couvrant des combats entre troupes gouvernementales et rebelles, qui ont fait 18 autres victimes, a-t-on appris dimanche auprès des deux camps et de l'ambassade américaine. Christopher Allen, un journaliste et photographe indépendant travaillant pour plusieurs médias internationaux, dont Al Jazeera, The Telegraph, Vice News ou the Independent, était arrivé récemment au Soudan du Sud, après avoir longuement couvert le conflit...
(AFP 21/08/17)
Le président du Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a prévenu lundi que les problèmes rencontrés par le Soudan du Sud pour payer ses fonctionnaires risquaient d'aggraver la crise humanitaire dans ce pays plongé dans une guerre civile depuis 2013. En visite à Kampala, au terme d'un séjour de trois jours au Soudan du Sud, le président du CICR, Peter Maurer, a mis en garde contre un "cercle vicieux qu'aucun acteur international ne peut empêcher" si les fonctionnaires sud-soudanais travaillant...
(RFI 18/08/17)
Le nombre de réfugiés sud-soudanais en Ouganda vient de dépasser 1 million, selon les derniers chiffres du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR). Depuis la reprise du conflit au Soudan du Sud, il y a plus d’un an, entre 1 500 et 3 000 personnes franchissent chaque jour la frontière. La politique d’accueil de l'Ouganda, longtemps présentée comme un modèle, est aujourd’hui en danger. L'Ouganda accueille à lui seul plus de réfugiés que l'ensemble des pays européens en 2016. A leur arrivée en Ouganda, les réfugiés sud-soudanais sont enregistrés, nourris.
(AFP 17/08/17)
Le nombre de réfugiés qui fuient les combats au Soudan du Sud a dépassé le million en Ouganda voisin, a annoncé jeudi le Haut commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR), qui a lancé un nouvel appel à l'aide à la communauté internationale. Des dizaines de milliers de Soudanais du Sud ont été tués et des millions déplacés à cause d'un conflit qui s'est déclenché en décembre 2013, moins de trois ans après l'indépendance du pays. Plus de deux millions de Soudanais du Sud...
(Le Monde 16/08/17)
Kampala a mis en place une généreuse politique d’accueil pour ceux qui fuient la guerre au Soudan du Sud. Mais le modèle, sous pression, est proche du point de rupture. « Lorsque les soldats sont entrés dans le village, ils ont massacré tout le monde. Ils ont tué ma femme. » En décembre 2016, l’armée sud-soudanaise a mené une opération punitive dans le village de James, dans le district de Morobo. Lui a pu s’enfuir dans la brousse avec ses...
(AFP 02/08/17)
LAu moins quatre civils ont été tués par des inconnus dans une embuscade tendue mercredi au Soudan du Sud sur la principale route reliant la capitale Juba à la frontière ougandaise, a déclaré un porte-parole militaire. L'attaque est la dernière en date sur cet axe fréquenté mais dangereux, emprunté notamment par des Soudanais du Sud qui fuient la guerre civile qui déchire depuis plus de trois ans leur pays pour se réfugier en Ouganda ou par d'autres qui regagnent Juba...
(RFI 02/08/17)
Dans un nouveau rapport, Human Rights Watch dénonce la violence subie par les populations de la région Equatoria au Soudan du Sud. Dans un document de 52 pages, publié ce mardi, l’ONG décrit les graves abus commis contre les civils de cette région du Sud alors que le pays est ravagé par la guerre civile, entre partisans du président Salva Kiir et ceux de son ancien vice-président Riek Machar, depuis plus de trois ans. Exécutions, détentions arbitraires, tortures, disparitions, pillages : telle est la liste des crimes commis contre les civils de cette région du...

Pages