| Africatime
Mardi 17 Janvier 2017
(AFP 18/01/17)
Des retards administratifs et des désaccords autour de la sécurité de l'aéroport de Juba freinent le déploiement au Soudan du Sud d'une nouvelle force militaire régionale sous mandat de l'ONU, selon un rapport confidentiel obtenu par l'AFP mardi. Après un accès de violences entre rebelles et forces régulières en juillet dernier, les Nations unies avaient autorisé le déploiement de 4.000 soldats supplémentaires, devant s'ajouter aux 13.000 Casques bleus déjà présents au Soudan du Sud dans le cadre de la Minuss. Le gouvernement du Soudan du Sud
(AFP 17/01/17)
Deux groupes rebelles poussés hors du Darfour par une offensive de l'armée soudanaise opèrent désormais principalement depuis la Libye et le Soudan du Sud, selon un rapport de l'ONU publié lundi. Le gouvernement de Khartoum, contre lequel des sanctions américaines ont été allégées vendredi par l'administration de Barack Obama, a désormais "davantage de marges de manoeuvre pour dicter les termes d'un accord sur le Darfour", selon le panel d'experts auteurs du rapport. Le conflit qui frappe la vaste région désertique du Darfour, grande comme l'Espagne, a éclaté en 2003 lorsque des minorités ethniques rebelles ont pris les armes contre le gouvernement du président soudanais, Omar el-Béchir. Mais une offensive récente des troupes gouvernementales dans la région montagneuse du Jebel Marra...
(Xinhua 12/01/17)
Le Soudan du Sud a déclaré mercredi que la date limite pour le déploiement d'une force de protection régionale au Soudan du Sud, très attendue dans ce pays en proie au conflit, avait expiré à moins que le Conseil de sécurité des Nations unies n'émette une nouvelle résolution à cet effet. L'échéance du 15 décembre 2016 pour le déploiement de forces de paix africaines à Juba, la capitale du pays, a expiré, a déclaré à Xinhua le ministre de l'Information, Michael Makuei. "Nous avons prouvé sans doute raisonnable que Juba et sa région environnante étaient sûres", a déclaré...
(Radio Vatican 31/12/16)
Le Soudan du Sud encore bien loin de la paix et de la stabilité. La ville de Yei, dans le sud de ce pays en guerre, a vécu de terribles épisodes de violences ces derniers mois. Des massacres et des meurtres contre des civils ont été commis, semble-t-il, par des milices armées qui pourchassent les partisans présumés de l’ancien vice-président Riek Machar. Des centaines de personnes seraient mortes suites à ces violences, mais également par manque de nourriture et de...
(RFI 27/12/16)
L'aviation soudanaise a repris ses bombardements sur les monts Nuba, une zone entre le Soudan et le Soudan du Sud contrôlée par des rebelles sud-soudanais mais que Khartoum tente de reprendre depuis maintenant cinq ans. Dans cette zone difficile d'accès et très escarpée, les militaires soudanais tentent de couper les voies d'approvisionnement. Depuis le marché de Hadra, on distingue la ligne de front où les combattants du Mouvement de libération des peuples du Soudan Nord affrontent l'armée soudanaise. C'est par...
(RFI 24/12/16)
Le projet de résolution à l’ONU pour un embargo sur les armes au Soudan du Sud, en proie à la guerre civile depuis trois ans, a été rejeté ce vendredi 23 décembre par le Conseil de sécurité. Il n'a obtenu que sept votes sur les neuf nécessaires à son adoption. Un revers pour la diplomatie américaine sur le départ. Pas d'embargo sur les armes pour le Soudan du Sud. Et pas de sanctions non plus pour trois dirigeants contre lesquels Washington préconisait un gel des avoirs et une interdiction de voyager : à savoir le leader des rebelles, Riek Machar, actuellement en exil en Afrique du Sud, Paul Malong, le chef d'état-major de l'armée...
(AFP 23/12/16)
Le Conseil de sécurité des Nations unies votera vendredi sur un projet américain de résolution qui imposerait un embargo sur les armes au Soudan du Sud et des sanctions contre certains dirigeants de ce pays, ont indiqué jeudi des diplomates onusiens. Ces diplomates ont toutefois estimé que la tentative devrait échouer. Le Conseil doit se réunir à 09H30 (14H30 GMT) pour évoquer le projet de Washington, qui estime urgent de supprimer les possibilités d'approvisionnement en armes dans le pays ravagé...
(Xinhua 23/12/16)
JUBA, (Xinhua) -- Le président ougandais Yoweri Museveni a exhorté jeudi son homologue sud-soudanais, Salva Kiir, à organiser rapidement des élections pour mettre fin à l'agitation politique apparemment continuelle dans le pays déchiré par la guerre. M. Museveni, qui est arrivé dans le pays et a eu des discussions avec M. Kiir à Juba, a déclaré aux journalistes que le Soudan du Sud avait grandement besoin d'élections pour retrouver sa souveraineté qui a été compromise par plus de trois ans...
(AFP 16/12/16)
Le Conseil de sécurité a prolongé de 24 heures le mandat de ses Casques bleus au Soudan du Sud qui venait a expiration jeudi et espère pouvoir prendre vendredi une décision sur un nouveau mandat. Les Etats-Unis avaient proposé initialement un projet de résolution renouvelant le mandat pour un an, jusqu'au 15 décembre 2017. Mais la Russie notamment a émis des objections sur plusieurs points du texte. Selon l'ambassadeur adjoint russe Petr Iliichev, les Etats-Unis ont cherché "à ajouter une référence à des sanctions" que le Conseil pourrait prendre contre les belligérants...
(AFP 15/12/16)
Après avoir brièvement entrevu la fin de la guerre civile déclenchée le 15 décembre 2013, le Soudan du Sud a assisté ces derniers mois à l'implosion du processus de paix et au retour de violences à grande échelle qui font maintenant craindre une dérive génocidaire. L'espoir d'un règlement du conflit, qui a fait des dizaines de milliers de morts et plus de trois millions de déplacés, et a été marqué par des atrocités à caractère ethnique, aura duré à peine...
(RFI 15/12/16)
Deux semaines après l’annonce par des experts de l’ONU d’un « nettoyage ethnique » en cours dans plusieurs régions du Soudan du Sud, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU organise mercredi 14 décembre une session spéciale pour tenter de prévenir un génocide. Déjà à la mi-novembre, Adama Dieng, le conseiller spécial de l’ONU sur la prévention du génocide, avait affirmé devant le Conseil de sécurité avoir vu au Soudan du Sud « tous les signes qui montrent que...
(AFP 14/12/16)
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a dénoncé mercredi les violences sexuelles et ethniques qui ravagent le Soudan du Sud et réclamé le déploiement immédiat d'une force régionale de 4.000 hommes dans tout le pays. Cet appel a été lancé lors d'une session spéciale sur le Soudan du Sud, convoquée à la demande de 48 pays conduits par les Etats-Unis. Dans un discours prononcé à l'ouverture des débats, Le Haut-Commissaire aux droits de l'Homme, Zeid Ra'ad al-Hussein, a...
(AFP 14/12/16)
Le Soudan du Sud a décidé en moins d'une semaine d'expulser deux humanitaires employés par le Norwegian Refugee Council (NRC), sans en donner la raison, a annoncé mercredi l'ONG norvégienne. Le directeur du NRC pour le pays avait été expulsé vendredi après avoir été détenu pendant une...
(Xinhua 10/12/16)
Un organisme onusien a dénoncé les contraintes d'accès humanitaire au Soudan du Sud, affirmant que plus de 100 incidents ont été signalés en novembre, le plus grand nombre enregistré en un seul mois depuis juin 2015. "Depuis juillet, la moyenne mensuelle a été de 90 incidents, contre une moyenne de 63,5 par mois durant la première moitié de l'année", a déclaré jeudi le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (OCHA). Selon l'OCHA, sur les 100 incidents de contrainte à l'accès humanitaire...
(AFP 09/12/16)
Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a annoncé vendredi la tenue d'une session spéciale sur le Soudan du Sud, ravagé par un conflit interne, la semaine prochaine, à la suite d'une demande de 40 pays conduits par les Etats-Unis. La session aura lieu le 14 décembre, deux semaines après que des experts de l'ONU eurent rapporté qu'un "nettoyage ethnique" était en cours dans plusieurs régions du Soudan du Sud où les violences sont en hausse depuis l'échec d'un...
(AFP 08/12/16)
Vraie tête brûlée, l'aviateur amateur britannique Maurice Kirk, âgé de 71 ans, avait déjà connu pas mal de mésaventures en survolant le globe dans des avions de collection. Mais aucune ne l'avait mis à l'épreuve comme son crash récent dans un Soudan du Sud en guerre. Kirk participait à un rallye d'avions rétro traversant le continent africain, quand il a été contraint de se poser en catastrophe il y a presque deux semaines au Soudan du Sud, alors qu'il était...
(RFI 05/12/16)
Au Soudan du Sud, les combats opposants les hommes de Kiir et de Machar se poursuivent, poussant des milliers de personnes à fuir leur pays. Aux derniers décomptes du UNHCR, ils sont plus de 300 000 à avoir trouvé refuge en Ouganda depuis début juillet (marquant la reprise de la crise). Dans ce flux incessant, 60% sont des enfants de moins de 18 ans, plus de 90 000 sont en âge d’aller à l’école. Un public qui demande une attention...
(AFP 02/12/16)
Isaac a craint pour sa vie, et prié au fond de sa cellule. Les soldats de l'armée sud-soudanaise ont emmené un premier compagnon d'infortune puis sont revenus, couverts de sang, en chercher un autre. Un jour plus tôt, Isaac, assistant pharmacien de 24 ans, avait été arrêté par des soldats de l'ethnie Dinka alors qu'il apportait des médicaments à son père malade non loin de Yei, dans l'Etat méridional d'Equatoria-Central. Alertés par la langue qu'il parlait, les soldats ont compris...
(AFP 30/11/16)
Une recrudescence des violences à caractère ethnique au Soudan du Sud est à craindre, ont prévenu mercredi des experts en droits de l'Homme de l'ONU au terme d'une mission de dix jours dans ce pays en proie à la guerre civile depuis décembre 2013. "Beaucoup de gens s'attendent à ce que les combats s'intensifient maintenant que la saison sèche est de retour", a déclaré Yasmin Sooka, la chef d'une délégation du Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l'Homme, lors d'une conférence de presse à Juba. Mme Sooka s'exprimait au terme d'une visite de 10 jours de la délégation dans les villes clés de Bentiu...
(Le Monde 30/11/16)
Des soldats japonais vont être déployés au Soudan du Sud au sein de la même mission de maintien de la paix que leurs « frères ennemis » chinois. Le bras de fer sino-japonais peut-il s’étendre à l’Afrique ? C’est l’une des questions que pose le déploiement simultané de troupes chinoises et japonaises, sous la bannière de l’ONU, au Soudan du Sud. Il y a d’abord eu les promesses d’investissement sonnantes et trébuchantes des deux pays : 60 milliards de dollars pour la Chine au sommet de Johannesburg de 2015 quand le Japon...

Pages