Lundi 22 Janvier 2018
(Jeune Afrique 12/01/18)
L'année 2018 sera à quitte ou double pour l'avenir ou le devenir de certaines démocraties africaines. L'attention va se concentrer sur le Zimbabwe, pays en pleine refonte. Mais le Cameroun de Paul Biya, le Mali d'IBK ont aussi rendez-vous dans les urnes. Enfin le feuilleton des élections congolaises devrait connaitre son lot de rebondissements. Détails en infographie. Qui aurait cru que les Zimbabwéens choisiraient en 2018 le successeur de Robert Mugabe ? Sous la contrainte, « Bob », 93 ans dont 37 au pouvoir, a annoncé sa démission le 21 novembre 2017. Mais après l’intérim d’Emmerson Mnangagwa, la prochaine élection présidentielle sera-t-elle libre et transparente ? Rien ne permet de l’affirmer. Au Cameroun, Paul Biya, 84 ans,...
(RFI 03/01/18)
Le nouveau cessez-le-feu au Soudan du Sud conclu le 21 décembre dernier ne cesse d'être violé depuis sa signature. Une situation inacceptable pour tous ceux qui l'ont parrainé et soutenu. Ces derniers jours, les réactions diplomatiques se sont multipliées. Après l'IGAD l'organisation régionale qui a supervisé les pourparlers à Addis Abeba, c'est au tour des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Norvège et de l'Union européenne de dénoncer ces violations de l'accord. La dernière réaction en date est celle de la troïka qui avait soutenu l'accord de 2005 qui a conduit le Soudan du Sud à l'indépendance en 2011.
(Le Monde 26/12/17)
Quelques heures après l’entrée en vigueur du cessez-le-feu, le gouvernement du Soudan du Sud et le principal groupe rebelle se sont mutuellement accusés dimanche 24 décembre de l’avoir violé. Le groupe rebelle de l’ex-vice-président Riek Machar, la SPLA-IO, a accusé les forces gouvernementales d’avoir lancé une « attaque agressive » contre leurs positions dans la ville de Bieh Payam (nord) ainsi que dans le comté de Yei (sud-ouest). « Toutes ces actions sont dirigées contre le processus de paix :...
(RFI 26/12/17)
L’accord obtenu jeudi 21 décembre, à l'issue de quatre jours de négociations placées sous l'égide de l'organisation régionale Igad, est entrée en vigueur dimanche 24 décembre, mais il n'a tenu que quelques heures. L'échec de ce nouvel accord et la situation humanitaire au Soudan du Sud oblige la communauté internationale à chercher rapidement d'autres solutions pour ce pays déchiré par la guerre civile depuis fin 2013. Ce cessez-le-feu était, en quelque sorte, une revitalisation de celui d'août 2015. Un accord qui n'a ...
(RFI 23/12/17)
Le gouvernement et les rebelles du Soudan du Sud ont signé jeudi 21 décembre un accord de cessez-le-feu. Les tractations ont eu lieu à Addis Abeba, sous l'égide de l'IGAD, l'autorité sous-régionale. Cet accord tiendra-t-il plus longtemps que les précédents ? Le Soudan du Sud n'arrive pas à sortir d'une guerre civile entamée en 2013. Cela fait quatre ans déjà que le Soudan du Sud est dévasté par la guerre. Quatre ans au cours desquels près d'une dizaine de cessez-le-feu ont été signés. Et jamais aucun n'a été respecté.
(RFI 22/12/17)
Les belligérants de la guerre civile qui frappe le Soudan du Sud ont réussi à se mettre d'accord, jeudi : les armes cesseront de parler à compter du dimanche 24 décembre à 00h01. Le texte de 18 pages signé à Addis Abeba sous l'égide de l'IGAD (Autorité intergouvernementale sur le développement) comprend aussi la protection des civils et l'accès total des humanitaires aux zones de conflit. Depuis quatre ans, la guerre a fait des dizaines de milliers de morts et...
(La Tribune 18/12/17)
Le Conseil de sécurité des nations unies a décidé de prolonger le mandat de la Mission des Nations Unies au Soudan du Sud (MINUSS) jusqu'au 15 mars 2018. Il s’agit de la conséquence logique de la situation politique, sécuritaire et humanitaire toujours préoccupante dans le pays, une situation que le conseil a mis sur le dos des différents protagonistes du conflit. Du coup, l’ONU a décidé de taper du point sur la table et a exigé des différentes parties, la...
(Le Monde 12/12/17)
L’Afrique a considérablement moins pollué la planète que l’Occident. Un critère qui doit compter à l’heure du partage du fardeau de la décarbonation, fait valoir notre chroniqueur. Par Gaël Giraud (chroniqueur Le Monde Afrique) A Mathare, bidonville de Nairobi, la capitale du Kenya, en octobre 2017. Une manière de prendre au sérieux l’Accord de Paris, en particulier l’engagement de la communauté internationale de tout faire pour que l’augmentation de la température à la surface du globe n’excède pas +2 °C...
(AFP 06/12/17)
Quelque 2,7 millions de personnes vivant sur le continent africain ont été déplacées essentiellement par des conflits à l'intérieur de leur pays de janvier à fin juin, soit 15.000 Africains chaque jour, selon un rapport d'ONG publié mercredi. "Ces personnes ont dû fuir leur foyer pour échapper aux conflits, à la violence et aux catastrophes, et ce, sans jamais franchir de frontière internationale", indique ce rapport de l'Observatoire des situations de déplacement interne (Internal Displacement Monitoring Centre, IDMC), qui dépend...
(Le Monde 04/12/17)
Les exilés ont transporté avec eux traumatismes et désir de vengeance. C’est d’un conteneur exigu, ­surmonté d’une antenne de radio, que la voix de Martin Okudi résonne dans les camps du ­district d’Adjumani, dans le nord de l’Ouganda. L’animateur de la station Usalama diffuse des programmes destinés à faciliter l’intégration des réfugiés sud-soudanais et à pacifier les esprits. Car si les exilés arrivent souvent sans bagages, ils apportent avec eux traumatismes et rancœurs. « Les chefs des communautés dinka et...
(RFI 13/11/17)
Au Soudan du Sud, le gouvernement du président Salva Kiir utilise l'aide alimentaire comme arme de guerre. C'est un rapport confidentiel du comité de sanctions de l'ONU - auquel RFI a pu avoir accès - qui l'affirme. La région de Wau, dans le nord-ouest du pays, où de nombreux combats se sont déroulés, depuis 2016, entre forces gouvernementales de l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) et groupes armés est particulièrement touchée. avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau Le Programme alimentaire mondial (PAM) a pu mener une seule et unique opération d'aide humanitaire...
(Le Monde 08/11/17)
Pour le diplomate canadien Nicholas Coghlan, Paris est bien placé pour mener un effort multilatéral visant à résoudre l’un des pires conflits au monde. Lors de sa première allocution devant l’Assemblée générale des Nations unies en septembre, le président Emmanuel Macron, dans une référence historique à la seconde guerre mondiale, a parlé de façon émouvante d’une « dette » de la France « à l’égard de tous ceux qu’on a privés de leur voix ». Il a parlé des sans-voix...
(RFI 03/11/17)
Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a commencé mercredi 1er novembre une visite de deux jours à Khartoum. C'est son troisième voyage chez son voisin soudanais depuis l'indépendance acquise par sécession en 2011. Il a été accueilli par son homologue Omar el-Béchir à sa descente d'avion. De part et d'autre, on disait vouloir apaiser les tensions entre les deux pays. Pas sûr cependant qu'après les mots prononcés par le président sud-soudanais Salva Kiir, ce jeudi 2 novembre à Khartoum, l'objectif soit rempli. « S'il y en a un qui peut accuser l'autre, c'est moi qui peux accuser le Soudan »...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(Le Monde 25/10/17)
En visite en Ethiopie, au Soudan du Sud et en RDC, l’ambassadrice américaine à l’ONU doit convaincre ses partenaires que Washington a une stratégie pour le continent. Jamais visite en Afrique d’une ambassadrice américaine à l’ONU n’aura été autant scrutée. Cela tient à la personnalité de Nikki Haley, qui, en quelques mois, s’est imposée comme le porte-voix de la diplomatie américaine en lieu et place du discret secrétaire d’Etat Rex Tillerson. Mais aussi aux difficultés structurelles du département d’Etat, miné par les dissensions internes et les démissions en série et qui n’a toujours pas nommé son secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines. Durant sa tournée de cinq jours, du lundi 23 au samedi 28 octobre...
(Jeune Afrique 20/10/17)
Réunis à Brazzaville sous la houlette du nouveau président en exercice, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, les chefs d’État de la région des Grands lacs (CIRGL) ont adopté une série de recommandations ce 19 octobre pour accélérer le règlement des conflits dans cette zone qui réunit douze États du continent. Ils ont par ailleurs apporté leur soutien à l'accord électoral en RDC. La situation politique et sécuritaire de la région se retrouvait au cœur des résolutions adoptées au terme de cette 7ème session de la CIRGL, notamment la question cruciale des groupes armés actifs en République démocratique du Congo (RDC) face auxquels Kinshasa accuse certains de ses voisins de ne pas suffisamment agir.
(RFI 11/10/17)
A l’occasion de la « Journée internationale de la fille », instaurée par l'agence ONU Femmes il y a 6 ans, l’ONG One – cofondée par le chanteur Bono – publie un rapport alarmant sur l’accès à l’éducation des filles dans le monde. Intitulé « Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves », cette étude établit le classement des pays où il fait le moins bon être écolière. Parmi les dix « mauvais élèves »,...
(RFI 27/09/17)
La force de réaction rapide (RPF), qui doit continuer de se déployer au Soudan du Sud, reste l'objet de vives tractations avec le gouvernement de Juba. Dans son adresse au Conseil de sécurité des Nations unies, mardi 26 septembre 2017, l'envoyé spécial de l'ONU dans le pays, David Shearer, a reconnu que le gouvernement sud-soudanais refusait toujours que la RPF protège l'aéroport de Juba ainsi que la base de Tomping, comme le prévoit son mandat. L'ambassadrice américaine Nikki Haley a,...
(Le Figaro 15/09/17)
La plus jeune nation du monde est le théâtre d'une guerre fratricide qui a déjà fait 4 millions de déplacés. C'est la plus grande crise de réfugiés en Afrique et l'une des pires guerres au monde. La crise qui déchire le Soudan du Sud, la plus jeune nation de la planète, est comparable à celle qui sévit en Syrie avec près de 4 millions de personnes déplacées et un nombre de morts estimé à plus de 300.000. Et pourtant, elle...
(RFI 11/09/17)
Plus jeune pays au monde, le Soudan du Sud est secoué par un conflit qui oppose son président et son ancien vice-président depuis 2013. Un conflit qui fait rage partout dans le pays et qui rend le travail des acteurs humanitaires toujours plus compliqué sur le terrain, car pris pour cibles. Vendredi 8 septembre, un chauffeur du CICR a été tué alors qu'il était au volant de son camion. Il faisait partie d'un convoi d'une dizaine de véhicules qui revenaient de mission dans la région Western Equatoria...

Pages