Samedi 18 Novembre 2017
(RFI 13/11/17)
Au Soudan du Sud, le gouvernement du président Salva Kiir utilise l'aide alimentaire comme arme de guerre. C'est un rapport confidentiel du comité de sanctions de l'ONU - auquel RFI a pu avoir accès - qui l'affirme. La région de Wau, dans le nord-ouest du pays, où de nombreux combats se sont déroulés, depuis 2016, entre forces gouvernementales de l’Armée populaire de libération du Soudan (SPLA) et groupes armés est particulièrement touchée. avec notre correspondante à New York, Marie Bourreau Le Programme alimentaire mondial (PAM) a pu mener une seule et unique opération d'aide humanitaire...
(Le Monde 08/11/17)
Pour le diplomate canadien Nicholas Coghlan, Paris est bien placé pour mener un effort multilatéral visant à résoudre l’un des pires conflits au monde. Lors de sa première allocution devant l’Assemblée générale des Nations unies en septembre, le président Emmanuel Macron, dans une référence historique à la seconde guerre mondiale, a parlé de façon émouvante d’une « dette » de la France « à l’égard de tous ceux qu’on a privés de leur voix ». Il a parlé des sans-voix en Syrie, dans le Sahel, et parmi les vagues de migrants forcés de quitter leur foyer en raison de multiples conflits. Il a également affirmé qu’il n’y avait « rien de plus efficace que le multilatéralisme ». Le président Macron...
(RFI 03/11/17)
Le président du Soudan du Sud, Salva Kiir, a commencé mercredi 1er novembre une visite de deux jours à Khartoum. C'est son troisième voyage chez son voisin soudanais depuis l'indépendance acquise par sécession en 2011. Il a été accueilli par son homologue Omar el-Béchir à sa descente d'avion. De part et d'autre, on disait vouloir apaiser les tensions entre les deux pays. Pas sûr cependant qu'après les mots prononcés par le président sud-soudanais Salva Kiir, ce jeudi 2 novembre à Khartoum, l'objectif soit rempli. « S'il y en a un qui peut accuser l'autre, c'est moi qui peux accuser le Soudan »...
(Jeune Afrique 31/10/17)
Dans son dernier rapport sur les perspectives régionales de l'économie de l'Afrique subsaharienne, le Fonds monétaire international confirme la reprise économique dans la zone, mais s'inquiète de voir dans certains pays le revenu par habitant se dégrader et l'endettement augmenter. C’est un tableau en demi-teinte que dresse le Fonds monétaire international (FMI) de l’économie de l’Afrique subsaharienne en cette fin d’année. Dans ses Perspectives régionales intitulées « Ajustement budgétaire et diversification économique » publiées le 30 octobre, le Fonds confirme...
(Le Monde 25/10/17)
En visite en Ethiopie, au Soudan du Sud et en RDC, l’ambassadrice américaine à l’ONU doit convaincre ses partenaires que Washington a une stratégie pour le continent. Jamais visite en Afrique d’une ambassadrice américaine à l’ONU n’aura été autant scrutée. Cela tient à la personnalité de Nikki Haley, qui, en quelques mois, s’est imposée comme le porte-voix de la diplomatie américaine en lieu et place du discret secrétaire d’Etat Rex Tillerson. Mais aussi aux difficultés structurelles du département d’Etat, miné par les dissensions internes et les démissions en série et qui n’a toujours pas nommé son secrétaire d’Etat adjoint aux affaires africaines. Durant sa tournée de cinq jours, du lundi 23 au samedi 28 octobre...
(Jeune Afrique 20/10/17)
Réunis à Brazzaville sous la houlette du nouveau président en exercice, le président congolais Denis Sassou-Nguesso, les chefs d’État de la région des Grands lacs (CIRGL) ont adopté une série de recommandations ce 19 octobre pour accélérer le règlement des conflits dans cette zone qui réunit douze États du continent. Ils ont par ailleurs apporté leur soutien à l'accord électoral en RDC. La situation politique et sécuritaire de la région se retrouvait au cœur des résolutions adoptées au terme de cette 7ème session de la CIRGL, notamment la question cruciale des groupes armés actifs en République démocratique du Congo (RDC) face auxquels Kinshasa accuse certains de ses voisins de ne pas suffisamment agir.
(RFI 11/10/17)
A l’occasion de la « Journée internationale de la fille », instaurée par l'agence ONU Femmes il y a 6 ans, l’ONG One – cofondée par le chanteur Bono – publie un rapport alarmant sur l’accès à l’éducation des filles dans le monde. Intitulé « Accès des filles à l’éducation dans le monde : les mauvais élèves », cette étude établit le classement des pays où il fait le moins bon être écolière. Parmi les dix « mauvais élèves »,...
(RFI 27/09/17)
La force de réaction rapide (RPF), qui doit continuer de se déployer au Soudan du Sud, reste l'objet de vives tractations avec le gouvernement de Juba. Dans son adresse au Conseil de sécurité des Nations unies, mardi 26 septembre 2017, l'envoyé spécial de l'ONU dans le pays, David Shearer, a reconnu que le gouvernement sud-soudanais refusait toujours que la RPF protège l'aéroport de Juba ainsi que la base de Tomping, comme le prévoit son mandat. L'ambassadrice américaine Nikki Haley a,...
(Le Figaro 15/09/17)
La plus jeune nation du monde est le théâtre d'une guerre fratricide qui a déjà fait 4 millions de déplacés. C'est la plus grande crise de réfugiés en Afrique et l'une des pires guerres au monde. La crise qui déchire le Soudan du Sud, la plus jeune nation de la planète, est comparable à celle qui sévit en Syrie avec près de 4 millions de personnes déplacées et un nombre de morts estimé à plus de 300.000. Et pourtant, elle...
(RFI 11/09/17)
Plus jeune pays au monde, le Soudan du Sud est secoué par un conflit qui oppose son président et son ancien vice-président depuis 2013. Un conflit qui fait rage partout dans le pays et qui rend le travail des acteurs humanitaires toujours plus compliqué sur le terrain, car pris pour cibles. Vendredi 8 septembre, un chauffeur du CICR a été tué alors qu'il était au volant de son camion. Il faisait partie d'un convoi d'une dizaine de véhicules qui revenaient de mission dans la région Western Equatoria...
(Jeune Afrique 05/09/17)
Alors que Riek Machar, le principal opposant au président Salva Kiir dans le conflit sud-soudanais, se trouve toujours en résidence surveillée en Afrique du Sud, de nombreuses personnes s’activent pour obtenir sa remise en liberté. L’une des épouses du leader des rebelles sud-soudanais, l’influente Angelina, s’est ainsi rendue aux États-Unis, où cette question peut à nouveau être évoquée : au département d’État, les équipes de John Kerry, qui soutenaient Kiir, sont parties. L’historien français Gérard Prunier a...
(RFI 05/09/17)
La rencontre des ministres de la RCD, la RCA et le Soudan du Sud a eu lieu à Kinshasa. Pendant trois jours, les participants ont abordé des questions sécuritaires, humanitaires et commerciales. En conclusion, les trois parties ont marqué leur satisfaction face à l'évolution positive de la situation dans les trois pays. Souveraineté des Etats et non-ingérence dans les affaires internes, les délégations de la RDC, de la RCA et du Soudan du Sud ont insisté sur ces deux points, autant qu'elles ont dénoncé les sanctions unilatérales...
(Le Monde 31/08/17)
Selon le chercheur Ruben de Koning, il faut prendre des mesures contre les entreprises, les banques et les Etats qui permettent aux responsables de violences de s’enrichir. Malek Reuben Riak, puissant général sud-soudanais, est impliqué dans la planification et l’exécution d’une des opérations militaires les plus violentes de la guerre civile actuelle – c’est son travail quotidien. Mais le général Riak est aussi un homme d’affaires qui a fait fortune...
(Jeune Afrique 30/08/17)
Sceptique sur le fait de qualifier la situation sud-soudanaise de "génocidaire", l'historien français n'est est pas moins inquiet et appelle à une rencontre engageant Salva Kiir et son principal opposant Riek Machar. L’historien français Gérard Prunier, auteur de plusieurs ouvrages en français et en anglais sur les conflits africains, donne son point de vue sur la situation au Soudan du Sud. Pour lui, la solution à la guerre ne peut être que politique et passe par une rencontre élargie. Interview...
(BBC 30/08/17)
30 millions de personnes dont plus de 14 millions d'enfants ont besoin d'eau au Nigéria, en somalie et au Soudan du Sud, selon l'Unicef. L'agence des Nations Unies révèle qu'au Nigéria, 3 millions de personnes risquent de subir des pénuries d'eau car 75% de points d'eau et d'infrastructures ont été détruits ou endommagés dans le nord-est du pays, une région qui subit les répercussions des combats contre le groupe islamiste Boko Haram. Les combats affectent aussi les populations du Soudan...
(RFI 29/08/17)
Le Soudan du Sud, plus jeune pays au monde, est en proie depuis 2013 à un violent conflit. Il connaît un regain de violences depuis juillet 2016, ce qui a déjà poussé plus d’1.6 million de personnes à fuir leur pays. Là-bas, le personnel humanitaire est menacé, plusieurs membres d’ONG y ont déjà perdu la vie. Le coût du permis de travail a en plus été augmenté à 10 000$. Les visas des journalistes sont délivrés au compte-gouttes. Très peu...
(RFI 26/08/17)
Alors que la guerre civile entre le président Salva Kiir et son ancien vice-président Riek Machar se poursuit au Soudan du Sud depuis 2013, Salva Kiir vient d'affirmer dans un entretien à la Deutsche Welle que la crise humanitaire « n'est pas très grave ». Sur le terrain, les ONG humanitaires et la mission des Nations unies au Soudan du Sud (Minuss) ont toujours plus de mal à travailler. Ce jeudi 24 août, le Conseil de sécurité de l'ONU a...
(RFI 18/08/17)
Le nombre de réfugiés sud-soudanais en Ouganda vient de dépasser 1 million, selon les derniers chiffres du Haut-commissariat aux réfugiés des Nations unies (HCR). Depuis la reprise du conflit au Soudan du Sud, il y a plus d’un an, entre 1 500 et 3 000 personnes franchissent chaque jour la frontière. La politique d’accueil de l'Ouganda, longtemps présentée comme un modèle, est aujourd’hui en danger. L'Ouganda accueille à lui seul plus de réfugiés que l'ensemble des pays européens en 2016. A leur arrivée en Ouganda, les réfugiés sud-soudanais sont enregistrés, nourris.
(Le Monde 16/08/17)
Kampala a mis en place une généreuse politique d’accueil pour ceux qui fuient la guerre au Soudan du Sud. Mais le modèle, sous pression, est proche du point de rupture. « Lorsque les soldats sont entrés dans le village, ils ont massacré tout le monde. Ils ont tué ma femme. » En décembre 2016, l’armée sud-soudanaise a mené une opération punitive dans le village de James, dans le district de Morobo. Lui a pu s’enfuir dans la brousse avec ses...
(Libération 28/07/17)
Dans un document publié ce lundi, Amnesty International dénonce l'existence «de violences sexuelles préméditées à grande échelle» dans ce tout jeune pays d'Afrique.La ville de Yei, au Soudan du Sud, n’est plus approvisionnée. Les routes sont coupées. Plus aucune nourriture ne parvient dans cet ancien grand pôle marchand à la frontière de l’Ouganda et de la République démocratique du Congo. La seule solution pour ne pas mourir de faim est de tenter sa chance sur les chemins de brousse pour...

Pages