Dimanche 23 Juillet 2017
(AFP 21/07/17)
Un tribunal militaire sud-soudanais a refusé vendredi que les victimes d'une attaque menée contre un hôtel à Juba en juillet 2016, dont des travailleuses humanitaires étrangères violées, témoignent depuis l'étranger, requérant leur présence dans ce pays en guerre depuis décembre 2013. Douze soldats sud-soudanais sont poursuivis pour cette attaque, lors de laquelle un journaliste local avait par ailleurs été froidement abattu. En sept journées d'audience depuis le 31 mai, aucune victime n'a encore témoigné. Les crimes allégués ont été commis le 11 juillet 2016 dans un hôtel situé à un peu plus d'un kilomètre d'une base...
(AFP 13/07/17)
Le gouvernement sud-soudanais a limogé 12 juges en grève depuis deux mois, a annoncé jeudi à l'AFP le ministre sud-soudanais de l'Information. "Le président (Salva Kiir, NDLR) a rendu une ordonnance hier pour congédier certains des juges", a affirmé Michael Makuei, sans préciser le motif des licenciements. Plus de 270 juges avaient raccroché leurs robes début mai après que le président Kiir avait refusé de satisfaire leurs revendications. Ils réclamaient une augmentation de leurs salaires, de meilleures conditions de travail, ainsi que la démission du président de la Cour suprême, Chan Reec Madut, qu'ils accusent de mal gérer le système judiciaire. La plupart des 12 juges limogés étaient membres du comité à l'origine de la grève, a assuré le chef...
(AFP 12/07/17)
Les troupes gouvernementales sud-soudanaises avancent vers la ville de Pagak (nord-est), le quartier général des rebelles depuis le début de la guerre civile en décembre 2013, a annoncé mercredi le chef de la Mission des Nations unies (Minuss). De "violents combats" ont forcé 5.000 civils à fuir et "à passer en Ethiopie", a déclaré David Shearer au cours d'une conférence de presse à Juba, la capitale. "Ces citoyens sud-soudanais fuient l'avancée de l'armée gouvernementale SPLA vers Pagak, qui est, comme vous le savez, un bastion de l'opposition", a ajouté M. Shearer. "La situation dans (l'ancien Etat du) Haut-Nil est extrêmement inquiétante", a souligné le chef de la Minuss...
(AFP 10/07/17)
Aucune cérémonie ni manifestation officielle n'a marqué dimanche le sixième anniversaire de l'indépendance du Soudan du Sud, en proie à une féroce guerre civile et à une crise humanitaire sans précédent. "Aujourd'hui, je n'ai rien à célébrer", résume Ariik Majok, un père de famille de 34 ans qui travaille comme veilleur de nuit à Juba, la capitale de ce plus jeune Etat de la planète, à l'indépendance duquel des dignitaires du monde entier avaient assisté...
(AFP 21/06/17)
Le Vatican a annoncé mercredi que le pape François avait décidé de soutenir une série de projets d'aide au Soudan du Sud, à défaut de pouvoir se rendre lui-même dans le pays en guerre. Au total, le Vatican versera près de 500.000 euros pour deux hôpitaux tenus par des soeurs, un programme de formation d'instituteurs et un projet d'achat de semences et d'outils pour 2.500 familles d'agriculteurs. Par ce geste, le pape entend envoyer "un signe concret de sa proximité"...
(RFI 21/06/17)
Malgré les accords et les cessez-le-feu, la guerre se poursuit au Soudan du Sud. Loin des regards. Amnesty International publie ce 21 juin un rapport sur la région du Haut-Nil. Depuis plusieurs mois, les forces gouvernementales mènent une offensive brutale dans cette zone située dans le nord du pays. Comme dans le reste du pays, les civils sont les premières victimes et les violences prennent un tour communautaire. Le long du Nil blanc aujourd'hui se succède une série de villages...
(AFP 16/06/17)
Quatre hélicoptères de transport de troupes, deux autres de combat, puis un impressionnant alignement de gros porteurs Iliouchine IL-76 du Programme alimentaire mondial: bienvenue à l'aéroport de Juba, condensé des espoirs déçus du Soudan du Sud. Quelques avions de lignes sont bien visibles non loin du terminal mais leur nombre est dérisoire par rapport à celui des bimoteurs à hélice des agences humanitaires qui chaque jour emmènent personnels et matériel aux quatre coins du pays en guerre, souvent sur des petites pistes d'atterrissage en latérite. Celle de Juba est...
(AFP 14/06/17)
L'ONU a dit mardi redouter un "vide sécuritaire" en Afrique centrale après le retrait des troupes ougandaises, sud-soudanaises et américaines qui traquaient en vain depuis des années le chef de la rébellion de l'Armée de résistance du Seigneur (LRA), Joseph Kony. "La menace persistante que représente la LRA pour la stabilité régionale ne devrait pas être sous-estimée, en particulier au moment où les forces ougandaises et sud-soudanaises se désengagent de la force régionale de l'Union africaine, de même que les forces spéciales américaines", a souligné le représentant spécial de l'ONU pour l'Afrique centrale, François Lounceny Fall.
(RFI 10/06/17)
Que se passe-t-il au Soudan du Sud—? Depuis son indépendance en 2011 et surtout depuis décembre 2013, le pays riche en pétrole est déchiré par une guerre fratricide entre le président Salva Kiir et son ex-vice-président Riek Machar. Une guerre qui a fait fuir près de 4 millions d’habitants, dont la moitié vers les pays voisins. Malgré des cessez-le-feu répétés, les exactions se multiplient, les Nations unies évoquent des crimes de guerre et des crimes contre l’humanité. Mais les populations se sentent abandonnées. Les organisations de droits
(AFP 09/06/17)
Au moins 15 personnes ont été tuées jeudi au Soudan du Sud par des hommes armés non-identifiés qui ont tendu une embuscade à un convoi circulant sur une des principales routes du pays, selon les autorités. Neuf personnes ont aussi été blessées dans cette attaque, qui a visé un convoi civil escorté par des militaires sur la route Juba-Nimule, qui relie la capitale sud-soudanaise à la frontière ougandaise. "Le convoi, qui se dirigeait vers Juba avec une escorte, a été...
(RFI 06/06/17)
Un accord a été signé à Kampala ce dimanche 4 juin entre le gouvernement sud-soudanais de Salva Kiir et des représentants de la rébellion, le SPLA/IO de Riek Machar. L'accord concerne l'Etat de Yei, théâtre de combats sanglants depuis des mois. Même si cette initiative marque le début d'une réconciliation, d'importantes questions restent en suspens. Le général Stephen Babanen, signataire pour le gouvernement sud-soudanais, énonce les principaux points d'accord négociés avec les rebelles et concernant...
(Xinhua 29/05/17)
KHARTOUM, (Xinhua) -- Le président guinéen, président en exercice de l'Union africaine, Alpha Condé, est arrivé dimanche à Khartoum pour une visite officielle au Soudan, a rapporté l'agence de presse officielle SUNA. Durant cette visite, le président guinéen et son homologue soudanais Omar el-Béchir, discuteront des sujets liés au Soudan du Sud et à la Libye, selon le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour. Le président soudanais avait accusé le Soudan du Sud et l'Egypte de soutenir les rebelles...
(BBC 23/05/17)
Le président sud soudanais a déclaré un cessez-le-feu unilatéral qui selon lui était effectif à partir de lundi. Salva Kiir a indiqué également qu'il va mettre en place un dialogue national en vue de trouver une solution à la guerre civile dans le pays. Toutefois, il précise que son rival Riek Machar n'est pas invité à ce dialogue. Ce n'est cependant pas la première fois que Salva Kiir s'engage à faire taire les armes depuis le début de la guerre civile en 2013, mais cela n'a pas pu se concrétiser sur le terrain.
(AFP 22/05/17)
Le président sud-soudanais Salva Kiir a déclaré lundi un cessez-le-feu unilatéral en lançant un dialogue national destiné à mettre fin à la guerre civile, un processus controversé qui n'inclut pas son vieux rival Riek Machar. "Je déclare une nouvelle fois un cessez-le-feu unilatéral effectif à partir d'aujourd'hui, pour que nous puissions créer l'environnement nécessaire à un dialogue inclusif", a déclaré Salva Kiir pendant une cérémonie en présence de son fidèle allié, le président ougandais Yoweri Museveni. Ce n'est cependant pas la première fois...
(Xinhua 17/05/17)
Mardi, le Croissant-Rouge soudanais (SRCS) a déclaré qu'il est sur le point de lancer un appel urgent afin de faire face à l'augmentation des réfugiés en provenance du Soudan du Sud. "Le SRCS va lancer un appel dans les deux prochains jours afin de venir en aide aux réfugiés en provenance du Soudan du Sud,'' a dit le Secrétaire général du SRCS, Osman Ja'far, lors d'une conférence de presse à Karthoum mardi. "Le nombre de réfugiés qui arrivent par les...
(AFP 12/05/17)
Le président sud-soudanais Salva Kiir a assuré vendredi que la population n'avait pas de raison de s'inquiéter trois jours après le limogeage du très influent et redouté chef de l'armée Paul Malong, et que la situation sécuritaire était "normale". Le président Kiir, s'adressant vendredi à la presse au palais présidentiel à Juba, a présenté ce remaniement à la tête de l'armée d'un pays en pleine guerre civile comme "une décision de routine", "un développement normal", conforme à ce "qui se...
(RFI 11/05/17)
Le président sud-soudanais Salva Kiir a limogé le chef de son armée, le général Paul Malong, mardi 9 mai au soir. Cette annonce survient après plusieurs mois de tension entre les deux hommes sur la conduite de la guerre et une série de démissions de hauts responsables civils et militaires, qui ont accusé le général de mener des opérations à caractère ethnique. C'est Salva Kiir lui-même qui a solennellement annoncé la nouvelle à la télévision ce mardi soir. Le puissant général Paul Malong Awan a été limogé et remplacé par un autre militaire de rang inférieur, le lieutenant général James Ajongo Mawut...
(AFP 10/05/17)
Le président du Soudan du Sud Salva Kiir a renvoyé mardi l'influent chef de l'état-major de l'armée Paul Malong, selon un porte-parole du gouvernement. Le général Paul Malong, longtemps considéré comme un nationaliste de l'éthnie Dinka du chef de l'Etat, a été remplacé par le général James Ajongo Mawut, un militaire de carrière. Deux décrets ont été annoncés "un pour le limogeage du chef de l'état-major, le général Paul Malong Awan, et un autre pour la nomination de l'ancien chef...
(RFI 05/05/17)
Peut-être un espoir sur la voie de la paix au Soudan du Sud : un premier accord de cessation des hostilités dans l'Etat de Yei, dans le sud-ouest, a été conclu sous l'égide de la puissance église évangélique. Cet accord entre les forces gouvernementales et une faction de l'opposition va au moins permettre le retour de l'aide humanitaire. C'est l'évêque de la puissante église presbytérienne évangélique du Soudan du Sud qui est parvenu à cet accord. La médiation de monseigneur...
(Xinhua 02/05/17)
L'Union africaine (UA) a invité le Soudan et le Soudan du Sud à se rencontrer dans la capitale éthiopienne, Addis-Abeba, en vue de se pencher sur les questions en matière de sécurité en suspens. Le ministre soudanais des Affaires étrangères Ibrahim Ghandour a affirmé que la Commission politique et sécuritaire mixte du Soudan et du Soudan du Sud avait reçu une invitation de la part du chef du Groupe de mise en oeuvre de haut niveau de l'Union africaine (AUHIP) Thabo Mbeki,portant sur une nouvelle...

Pages